Partagez | 
 

 Wenlock is in the place ~ Gare à ton joli derrière. [ Finito ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arth B. Wenlock
Ceart
PROFIL Taureau

Messages : 123
Réputation : 15
Date de naissance : 16/05/1954
Nationalité : Galloise

Aspiration : Oubliator

Fiche :
+ Gare à ton joli derrière

RP en cours :
+ Let's fuck around
+ Pour mieux tirer son coup

RP Terminés :
+ Le mot stupidité vient bel et bien d'Arth
+ Strip-Quidditch
+ Les nains ont volés le souper!




RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: 6e année Maestria
Baguette Magique: Chêne rouge, 26.5 cm, ventricule de dragon.

MessageSujet: Wenlock is in the place ~ Gare à ton joli derrière. [ Finito ]   Mar 6 Nov - 9:39


 

Arth B. Wenlock


 I'm just as fucked up as they say
I can't fake the daytime
Found an entrance to escape into the dark

 

INFORMATIONS PERSONNELLES


   
Nom: Belby Wenlock
   
Prénom: Arth
   
Date de naissance: 16 mai 1956
   
Lieu de naissance: Pembroke, Pays-de-Galles
   
Citoyenneté(s): Galloise
   
Statut Sanguin: Sang-simple
   

   

INFORMATIONS SUR LA BAGUETTE


   
Chêne rouge, 26.5 cm, ventricule de dragon.  La baguette d'Arth est tout sauf bien entretenue, au grand malheur d'Ollivander, la jeune femme n'est pas des plus délicate avec l'extension de son bras.  Sa baguette est donc énormément éraflée, écorchée et il manque, même, à certains endroits des bouts de bois!  Étonnement, sa baguette et elle forment toujours une excellente équipe.
   

   

   

FORMATION ACADÉMIQUE


   
École élémentaire: Poudlard chez les Gryffondors. Grande gueule, impulsive: Elle tout craché.
   
Résultats des ASPIC:
Astronomie : Effort Exceptionnel
Botanique : Acceptable
Défense contre les forces du Mal : Optimal
Divination : troll
Etude des runes : Effort Exceptionnel
Histoire de la magie : Acceptable (On remercie Alvin ici...)
Métamorphose : Effort Exceptionnel
Potions : Piètre
Sortilèges : Optimal


   
Domaine d'études & cours à option choisi: Ceart / Option Psychomagie

Année d'Étude en cours: ... 6e année, Maestria
   
Cours Optionnel hors programme: Anomalies magiques et temporelles
   
Aspiration(s) académique(s): Oubliator, mais si le cerveau ne l'avait pas soudainement passionné, Arth se serait sûrement tournée vers une carrière en Quidditch.
   
Extra-scolaire et implications: Des pratiques de Quidditch à n'en plus finir, Arth bouquine également sur le cerveau humain et les essais magiques relié à la mémoire, à l'étonnement de tous, vous vous en doutez bien, Arth est bien loin d'être le genre de fille à lire un livre. La galloise a trouvé dans le tricot une nouvelle passion (Elle ne le dira pas, mais c'est surtout pour réprimer ses envies sexuelles). Sinon, elle traîne souvent dans ses poches un petit vif d’or pour passer le temps.
   

   

   

SITUATION FAMILIALE


   
Mr. Jonathan Wenlock est un homme de ce qu'il y a de plus agréable. Souriant, fêtard, amusant, le père d'Arth est un amateur de sensation forte, malgré qu'il se soit assagit avec les années (surtout pour montrer l'exemple à la jeune fille qui imitait toute ses stupidité qu'il osait faire) Mr.Wenlock travail depuis plus d'une vingtaine d'année maintenant au département des animaux magiques du ministère de la magie, à Londres. Fait cocasse, d'ailleurs, Mr. Wenlock à perdu un doigt complet et la moitié d'un autre dût à une altercation avec un hyppogriffe...

Mme Bethany Wenlock, née Belby, est pour sa part une femme calme. Une femme qui aime sa petite routine, ses livres, ses choses. Elle adorait et adore toujours entretenir sa maison, prendre soins de sa petite famille ou de ses voisins, voulant faire le bonheur de tous et chacun, en même temps si possible et peu importe l'implication que cela lui demande. Mme Wenlock fut longtemps une femme au foyer, élever deux enfant en bas-âges et travailler en même temps n'était pas réellement envisageable vu l'énergie que ceux-ci dépensait. Par contre, maintenant que ses grands enfants ont quittés la maison pour les études, Mme Wenlock a repris le travail a mi-temps comme herboriste, le complaisant à préparer des potions, pour les moldus aventureux, ou simplement pour les sorciers sachant ce qu'ils cherchent.

Ensuite vient Alvin, du moins, dans la famille directe. Alvin est l'aîné de la galloise, d'une seule année. Son complet opposer... et pourtant ils sont tous les deux énormément lier. Alvin est un jeune homme d'une beauté époustouflante, mais, modeste et légèrement timide, il préfère se cacher derrière ses études, ses livres. Trop gentil avec tous le monde, prêt à aider à la moindre demande, beaucoup de filles ont, d'ailleurs, souvent confondu gentillesse et amour. Par contre, chaque fois, Alvin c'est fait un devoir de gentiment remettre les filles sur le droit chemin, s'excusant du mieux qu'il le pouvait des sentiments qu'il avait fait naître en ses jeunes demoiselles. Il attend toujours reste de trouver une femme qui lui ressemblera et qui le comprendra. Arth a toujours vu Alvin comme son « petit » frère, toujours prête à cassé la gueule à quiconque s'en prenait à son cher Alvinou... ce qui est plutôt ironique compte-tenu qu'il est le grand-frère.

Une peu plus loin, dans la branche des Wenlock se trouve deux autres membres de la famille bien difficile d'ignorer.

Il y a évidemment l'oncle Garalt; un homme carré, sec et bourru qui est tout sauf bavard.  Le frère de Jonathan est définitivement le contraire de celui-ci.  Garalt est de ces vieux hommes  qui communique par grognement, froncement de sourcil et mouvement de mains disgracieux.  Il est énormément à cheval sur les règles, les principes et surtout, sur la politesse (oui, malgré qu'il réponde lui-même certaine fois par des mouvements disgracieux.  Il préfère dire que la sagesse a tous les droits)

Venait finalement la dernière personne importante dans le cercle des Wenlock et celle-ci n'en était pas une.  Ennis Belby Lufkins : Certainement la seule enfant au monde qu'Arth puisse endurer, en fait, c'est littéralement la seule, sans aucun doute.  La petite Ennis est la fille de la sœur de Mme Wenlock, elle est Arth, malgré qu'elles aient toutes deux sept ans de différence, sont plutôt proche.  La jeune fille, toujours à Poudlard, chez les Serdaigles, écrit régulièrement à sa cousine, c'est une fille calme et douce qui a une bien drôle de passion pour les Lycanthropes qu'Arth à bien des difficultés à s'expliquer.  

Bref, les quatre Wenlock vive une vie harmonieuse, parsemé de visite impromptu. Sans être extrêmement riche, ils vivent dans un certain luxe, dans un quartier moldu a Pembroke, au Pays-de-Galles.
   

   

   

   

VOTRE PERSONNAGE EN QUELQUES MOTS


   

   
Il aime:
 

         
  • Sa batte de quidditch

  •      
  • Les belles fesses musclées des hommes

  •      
  • La pilosité masculine

  •      
  • Étudier les méandres du cerveau humain

  •      
  • Se bagarrer, une fois de temps-en-temps

  •      
  • Le tricot (du moins elle essaye de s'en convaincre)

  •      
  • Qu'on lui foute la paix (son indépendance)

  •      
  • L’inaccessibilité

  •      
  • L'oncle Garalt

  •      
  • Péter et roter de manière disgracieuse pour faire enrager ses parents.

  •  

   
Il n'aime pas:
 

         
  • Que les gens se croient tout permis.

  •      
  • Les irrespectueux qui tentent constamment de percer des secrets à jour. (Alias les curieux)

  •      
  • Devoir utiliser les bonnes manières qu'on lui a enseigné durement.

  •      
  • Qu'on s'en prenne à Alvin, ou Ian.

  •      
  • La cigarette, dégoûtant ce machin moldu!

  •      
  • L'idée que sa cousine gambade dans les bois à la recherche de Loup-Garou...

  •      
  • Les enfants!  Oh elle les hait!

  •      
  • Marcher pour devoir se déplacer.  Personne ne devrait devoir marcher!

  •      
  • Les gens qui ont un opinion sur tout.

  •      
  • Les gens qui crient.

  •  

   

   
Les cinq objets dont votre personnage ne peut pas se passer:
 

         
  • Le vif d'or constamment dans ses poches.

  •      
  • Le pendentif gros de 3 cm, représentant un poisson qui remonte les flots

  •      
  • Un vieux bout de parchemin illisible contenant la devise de son oncle.

  •      
  • Une montre à son poignet, laide, mais c'est Alvin qui lui a donné pour qu'elle cesse d'être en retard...

  •      
  • Des bonbons au beurre dans le fond de ses poches

  •  

   

   

   

   

DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE


   

   
Il est difficile de clairement cerner le caractère particulier d’Arth, car elle est de tout… et surtout de n’importe quoi.

Les parents de la jeune galloise ont longtemps pensés que leur fille devait avoir un trouble de la personnalité quelconque. Vous savez tout ce blabla freudien entre le ça, le moi et le sur-moi?  Leur jeune enfant avait tellement de mal à bien se tenir, à garder sa langue dans sa poche et à ne pas se battre à toutes les trois minutes que les parents d'Arth, inquiets, consultèrent un psychomage en compagnie de leur fille. Rassurez-vous, après plusieurs consultation, le verdicte tomba enfin : «Votre fille, Mr. Wenlock, a simplement une très grande personnalité et adore dire tout ce qui lui passe par la tête…» Oh… cela n’avait, sincèrement, nullement rassuré les pauvres parents d’Arth, qui durent redoubler d’effort tant qu’à l’éducation de leur plus jeune fille.

Arth est donc tout sauf une gentille petite fillette aux robes fleurit, aux cheveux longs bouclés. Elle adore se battre, comme elle aime le dire, cela dégourdit ses bras lorsqu'elle n'a pas passé assez de temps aux entraînements de quidditch. Elle se fou de tout ce que les autres penses, le jugement de monsieur et madame tout le monde est rarement ce qui lui fera changer d'avis.  Arth se fiche pas mal des secrets de ses compatriotes et d'ailleurs, elle ne cherchera certainement jamais à les percer; respect ou foutaise, c'est une bonne question que personne n'a osé lui poser encore.  La galloise est sportive et une très bonne sportive d’ailleurs, joueuse de Quidditch, passionné… et dangereuse avec une batte! Ne se laissant pas refroidir facilement, Arth adore tout ce qui lui est inaccessible. Ce qui est inaccessible est dangereux et le danger, c’est excitant. Telle est sa devise.

Détrompez-vous par contre, Arth n’est pas dénuée de savoir vivre ou même de sentiments, elle connaît très bien les bonnes manières de la société… elle sait aussi quand il est temps pour elle d'être polie, mais surtout quand il est judicieux de les utilisés…. Malheureusement pour vos yeux et vos oreilles, cela n’arrive que peu souvent. Certes, comme elle sait lorsqu'elle doit l'être et ne pas l'être, les parents de ces amis, malgré la trouver très extravertie, ne l'ont jamais détester, puisqu'elle savait se montrer polie et agréable.  Oh, comme ces parents auraient aimé, parfois, avoir la même opinion qu'eux, mais puisque leur fille adoré était... légèrement libertine à la maison, ils ne voyaient guère cette facette d'Arth et recevaient plutôt des lettres de la directrice adjointe de Poudlard pour raconter les exploits, peu glorieux, de leur fille.

Sous ses airs de «badgirls» qui se fou de tout, de tout le monde et de n’importe quoi, se cache tout de même une jeune femme qui sait être attachante, surtout lorsque les gens s'habitue à sa personnalité quelque fois exubérante.La galloise serait prête à tuer pour protégé un/une ami(e). Dévouée, fidèle et protectrice, digne gryffondor.

Enfin, il est bien difficile, encore une fois, de bien cerné son comportement, parfois inquiétant, intimidant ou encore complètement idiot. Mais Arth, si vous avez besoin d’aide, sera toujours une épaule sur qui compter et sa main vous sera très certainement toujours tendue une fois qu'elle vous estimera au point de vous porter dans son coeur.
   

   

DESCRIPTION PHYSIQUE


   

   
Arth se regarda une dernière fois dans le miroir, ce n'était que pour la forme, au fond elle s'en fichait un peu. La jeune femme sourit tout de même à son reflet, pourquoi grimacé en se voyant? Elle s'acceptait comme elle était. Avec toute ses imperfections et ses bons côtés. Elle leva la main vers ses cheveux court, châtain, pour redescendre ses doigts le long de son visage fin, étroit. Elle se mit à rire en pointant son nez droit et se pinça les pommettes pour les rosir. La jeune femme jugeait qu'il était rarement nécessaire de se maquiller, mais quelque fois elle succombait à la tentation, définissant ses yeux pairs d'une ligne noir, accentuant son regard. Elle fit une petite moue amusé à son miroir, laissant étirer ses lèvres pleines. Elles n'était charnues ou pulpeuses, mais présentes et invitantes.

Continuant de se regarder avec amusement, Arth replaça sa vieille chemise à la coupe carré, sur elle. Ses chemises étaient tant vieilles et usés que la plupart, étant transparente, beige ou blanche le plus souvent, laissaient voir en dessous, son soutient-gorge noir qui retenait une bien fine poitrine. En dessous de ses jeans pâles et très ajusté se cachait un corps musclé et défini. Son ventre plat, ferme, laissant poindre les os de ses hanches, non parce qu'elle était maigre, mais parce qu'elle avait un bassin large et des abdominaux défini. À son coup, pendait jusqu'au dessus de sa poitrine, un pendentif bien particulier représentant un poisson remontant les flots. Celui-ci était en fait le jumeau d'un autre collier qui avait été en possession d'une personne bien particulière... Le principe du pendentif était bien simple, ils étaient relier, lorsque l'une pensait à l'autre, le collier devenait d'une tiédeur réconfortante, puis lorsqu'elle avait besoin de parler, il devenait étrangement froid. Par plusieurs manière complexe, ce collier leur permettait de garder contacte, peu importe la distance qui les séparaient....

Arth bougea les orteils et baissa la tête vers ceux-ci. Avec la fraîcheur de la journée, la jeune femme allait devoir se chausser les pieds,et cela l'irritait un peu, elle adorait être pied nu. Elle se pencha complètement finalement, sachant très bien qu'elle ne pourrait sortir ainsi et enfila ses « boat shoes » marine. Puis se releva, agrippa une vieille veste de laine qu'elle avait tricoté (Vous imaginez donc l'état de la dite veste... trouée, émaillée et légèrement difforme et trop longue d'un côté) et l'enfila. Elle n'était pas très frileuse, mais pour la cause et avec le vent frais qui soufflait dehors, elle jugea sa veste nécessaire.

Pour ceux qui avait la chance de la voir sans ses vieilles chemises, mais plutôt en camisole souple aux bretelles larges, on pouvait découvrir à partir de son épaule gauche et jusqu'à la moitié de son bras, des branches d'arbres sec, tatoué sur sa peau. Cela n'avait certes, guère plut à son père, mais il lui avait fait promettre de mettre un sort de dissimulation sur celui-ci lorsqu'elle rendait visite à sa mère.  Depuis qu'elle possède ce tatouage, soit depuis ces dix-neuf ans, sa mère n'a jamais eu conscience et l'oeuvre d'art sur le bras de sa jeune fille.
   

   

HISTOIRE


   
« Vous pouvez toujours rêver!»

« Jeune fille, ton langage, ne nous parle pas sur ce ton, la décision est prise.»

Arth lança un regard noir à son père, lui qui était normalement derrière elle, qui l'appuyait, autant que son rôle de père le lui permettait, dans ces cents coup.  Comment avait-il pu accepter ÇA, comment avait-il pu accepter de l'envoyer chez ce...ce, ce vieux fou!  En désespoir de cause, la gryffondor se retourna d'un bloc vers Alvin, lui, si calme, si posé et logique, peut-être réussirait-il à les convaincre?  Elle allait ouvrir la bouche pour lui poser la question, mais il la devança, levant les mains en signe de paix :


«J'ai fait tout ce que je pouvais, la seule chose que j'ai réussit à faire, c'est de me permettre de venir une semaine durant les vacances...»


Alvin lui lança un regard d'excuse, visiblement, il aurait aimé pouvoir faire plus, mais cela ne satisfaisait absolument pas Arth.  Sans gêne, elle leva le nez, frustrée pour se planter devant ses parents, les bras croisés, une étincelle de défit brillant au fond de sa pupille.  Il était littéralement hors de question qu'elle passe son dernier été avant de retourner à Poudlard chez Garalt, mais alors, totalement hors de question.  Ce vieux fou allait lui gâcher ses dernières vacances en grognant et en faisant elle ne savait quoi pour lui pourrir la vie!  

« J'm'en fiche, je n'y resterai pas.»

La jeune gallois n'avait rien perdu de son air de défit, ses oreilles bourdonnaient de colère.  Tout ça n'était évidemment rien pour l'aider, elle qui était si têtue, mais la réaction de ces parents la pris totalement au dépourvu.  Les traîtres avaient sourit!  Un de ces sourires, étrange, qui cache quelques choses qu'elle aurait dût savoir, mais qui lui échappait.  Cela avait évidemment fait gonflé d'indignation l'étudiante qui, sans attendre un autre mot de leur part, tourna les talons, rouge de frustration, pour claquer la porte derrière elle violemment, ils allaient savoir qu'elle n'avait pas dit son dernier mot.


Llanbadrig, un trou perdu dans le pays-de-galle, loin des villes, loin de la vie, tout simplement loin de tout, même les moldus n'y vivaient pas, il fallait leur concéder, c'était un trou perdu qui voudrait y vivre.  Évidemment, il fallait que le vieux ait décider de s'y installer, vieil ermite rabougrit.  Son sac sur l'épaule, un regard de dégoût étampé sur son visage, Arth fixait sans ravissement la maison qui se trouvait devant elle.  Ses parents avaient peut-être gagné cette manche, mais elle leur ferait payer chèrement de lui faire vivre cet enfer, comment?  Elle ne savait pas encore, mais sa vengeance serait jouissante.

Des herbes folles, mais surtout, une tonne de mauvaises herbes entouraient la vieille maison d'apparence délabrée.  Vraisemblablement, Garalt ne passait pas beaucoup de temps à prendre soin de son terrain...  Fermement, Arth poussa la vieille porte de bois de la court pour se rendre, le regard alerte, jusqu'au balcon puis sortie lentement, de sa poche, une vieille clef qu'elle inséra dans la serrure, ouvrant la porte dans un grincement qui aurait pu faire frissonner d'horreur les peureux.  Oubliant sa frustration et plus curieuse que jamais, la galloise entra finalement dans la maison.  Celle-ci était petite, contenant deux étages.  Au premier coup d’œil Arth cru comprendre qu'au rez-de-chaussé devait normalement se trouver la cuisine et le salon, elle cru le comprendre parce qu'en fait, cela ne semblait pas bien clair, le salon était en fait une grande pièce, contenant pour seul confort un fauteuil, les murs complètement tapissé de livres.

Jetant son sac par terre, son regard fût naturellement attiré vers la console, faisant face aux escaliers.  Un parchemin y avait été plié en deux, laissant voir sur le dessus le nom d'Arth, clairement inscrit.  Plus septique que jamais, la Wenlock s'empara du parchemin et en fit rapidement la lecture :


    « Arth,Une urgence m'oblige à m'absenter pour ton arriver.  Ta chambre est au deuxième, installes-toi.Garalt.»


Fronçant les sourcils, la gryffondor laissa de côté le parchemin et monta... elle réussit sans trop de mal à trouver sa chambre, puisque le deuxième étage ne contenait que trois pièces et qu'une seule des portes avaient été laissée ouverte, ce n'était sûrement pas un hasard. L'horreur la gagna de plus en plus lorsqu'elle découvrit la plus petite chambre qu'elle ait pu voir de sa jeune existence.  Il y avait tout juste assez d'espace pour contenir un lit, un bureau et une petite table de chevet, une vieille porte sur le côté de la chambre laissant présager un vieux garde-robe miteux.

Jetant sans retenu son sac sur son lit, elle en sortie rapidement quelques photographies et affiche qu'elle installa sur les murs, le visage jovial d'Ian sur la majorité des clichés, en compagnie de tiers personnes, différente sur chaque photo.

Découragée, elle se laissa choir sur le lit, les bras en croix, fixant, la mine obscure, le plafond :

« Pourvu que l'été se termine... de préférence: maintenant.»
   

   

   

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES


   

   
L'étudiant séjourne-t-il au collège ou au village la semaine et le
   week-end? :
Elle habite au collège, mais compte dès cette année, se trouver un petit appartement miteux à Stornoway.
   
L'étudiant possède-t-il un animal de compagnie? : Non, les animaux ça pue, ça demande de l'attention et ça fait trop de chantage émotif avec leur yeux piteux.
   
Quel serait le patronus de votre personnage? Un lièvre
   
Autre informations supplémentaires à fournir? : Aucune... pour l'instant!
   

   

   

HORS RP


   

         
  • Comment avez-vous connu le forum : On m'a harcelé pour que je m'y inscrive  cheers

  •      
  • Votre âge : 24 ans

  •      
  • Suggestions et commentaires : Le Design est trop beau!!!

  •      
  • Votre plat préféré : Je suis ton plat favoris, le sang sur ton bistouri!

  •      
  • Une dernière chose ? J'ai hâte d'être validée!

  •  


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostas Forester
Professeurs
PROFIL Gémeaux

Messages : 197
Réputation : 40
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Gréco-anglais

Aspiration : Devenir la référence mondiale en création de sortilèges. Et épouser Esther.

Fiche : Prof bôgosse

RP en cours : Aucun pour l'instant



RPG
Feuille de personnage
Age: 29 ans
Niveau:
Baguette Magique: 30 centimètres, bois de charme, crin de Sombral

MessageSujet: Re: Wenlock is in the place ~ Gare à ton joli derrière. [ Finito ]   Jeu 8 Nov - 0:14

Mademoiselle Wenlock,

C'est un réel plaisir de voir un personnage haut en couleur, soupe au lait, impulsif, voire malpoli. Une jeune femme qui a ses défauts et qui les assume, semble-t-il, entièrement. Chapeau pour l'avatar, c'est tout à fait approprié à l'image que je me fais d'elle.

Je dois cependant souligner qu'il y a quelques fautes agaçantes dans le texte. Pas assez pour que j'exige une révision, mais assez pour passer un avertissement; fais attention à ton orthographe et ta grammaire; ta plume, elle est, vraiment distrayante et colorée

Je te valide donc de ce pas. Tu peux à présent participer dans les RPs en cours. N'hésite pas, d'ailleurs, à participer à la nouvelle intrigue en cours.

Si tu as des questions, écris moi un MP, ou à Jane ou Douglas. Il nous fera un plaisir de te répondre dans les plus brefs délais possible.

Au plaisir de t'y voir,

Pr. Forester.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane McCambridge
Directrice Adjointe
PROFIL Scorpion

Messages : 395
Réputation : 30
Date de naissance : 14/11/1928
Nationalité : Écossaise

Aspiration : Être une excellente jardinière ~

Fiche : McCambridge et ses plantes



RPG

MessageSujet: Re: Wenlock is in the place ~ Gare à ton joli derrière. [ Finito ]   Jeu 8 Nov - 21:41

Bienvenue Miss Wenlock, voici votre horaire ! :)

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Wenlock is in the place ~ Gare à ton joli derrière. [ Finito ]   Aujourd'hui à 17:24

Revenir en haut Aller en bas
 

Wenlock is in the place ~ Gare à ton joli derrière. [ Finito ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Département principal :: Registrariat :: Fiches validées-