Partagez | 
 

 Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Quinn Doherty
Stagière
avatar
PROFIL Poissons

Messages : 227
Réputation : 59
Date de naissance : 13/03/1989
Nationalité : Nord Irlandais

Aspiration : Enseignant

Fiche : Love, Loyalty, Friendship

RP en cours : Se réchauffer le corps et l'espritSometimes I feel I've got to run awayAfternoon memories

RP Terminés : I woke up today and wished for tomorrowThe hopeless and talentless knight in rusted armor and the queen of cunts



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: Ultimum
Baguette Magique: Bois de peuplier, crin d'Abraxan

MessageSujet: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Ven 1 Nov - 14:20

Il devait être aux alentours de minuit lorsque Paxton finit par s'endormir.
Quinn resta cependant quelques minutes de plus, à observer son ventre monter et redescendre au rythme paisible et régulier de sa respiration, afin de s'assurer qu'elle avait bel et bien quitté ses bras pour rejoindre ceux de Morphée.
Il se dégagea avec précaution, prenant garde à ne pas la réveiller, remit son pull et ses chaussures, puis la borda correctement pour lui éviter de prendre froid avant de quitter le dortoir à pas de loup.

Il était trop tard pour passer chez Teagan comme il l'avait promis -d'ailleurs, une pointe de culpabilité lui noua légèrement l'estomac- mais bien trop tôt pour retourner lui-même se coucher, sachant qu'il avait, comme à son habitude depuis quelques temps, passé sa journée à dormir.
Et puis, il ne pouvait guère ignorer ce léger tremblement dans ses mains, cette légère nausée et cette sensation irrépressible d'avoir sa tête enserrée dans un étau. Il savait ce qui lui provoquait ça. Il ne voulait pour rien au monde l'identifier, encore moins le verbaliser, mais il le savait, et il savait très bien aussi que ces sensations disparaîtraient aussitôt qu'il aurait mis les pieds à la Banshee et qu'il se serait fait servir son premier verre.

Il passa donc à son propre dortoir pour récupérer son manteau et son écharpe des Ballycastle Bats et quitta le château assez rapidement -suffisamment pour ne pas avoir à croiser ses camarades de dortoir qui devenaient de plus en plus suspicieux. Aussitôt qu'il eut franchi la grille du parc, il ne prit pas la peine de marcher jusqu'au village comme il aimait le faire en général, mais transplana directement jusque devant son pub favori.

La nuit se déroula comme dans une bulle. Entouré des villageois habituels et de quelques occasionnels, le temps glissa jusqu'à la fermeture du pub, où Eve dut mettre dehors les habitués qui prenaient la poussière sur ces mêmes tabourets depuis des années, mais qui semblaient n'avoir toujours pas intégré l'heure à laquelle il leur fallait rentrer chez eux.
Comme presque tous les soirs, après que la plupart des clients eut quitté le pub, commençait l'after, porte et rideaux fermés, en compagnie des quelques clients les plus fidèles, et de ceux qu'elle pouvait compter comme ses amis. Quinn faisait partie de ces quelques privilégiés, et ils passaient ensemble la nuit à boire, à jouer aux cartes explosives et à discuter jusqu'aux petites heures du matin.
Peu à peu, le pub se vida pour de bon, et Eve décida qu'il était temps pour elle d'aller se coucher, car elle avait cours dans quelques heures.
Ce fut le signal de départ pour Quinn également.

Il se revêtit et, la démarche titubante, les yeux rougis par la fatigue, il sortit du pub pour venir se faire engloutir par le froid hivernal.

A cette heure si matinale, toutes les fenêtres étaient noires. Seule la lueur des lampadaires éclairait les rues couvertes d'une couche de glace, qui avait gelé par dessus la neige des nuits précédentes.

Alors qu'il s'apprêtait à marcher jusqu'à l'université pour aller se coucher, il fut distrait par l'odeur de pain chaud et de café qui s'échappait par le soupirail d'un bâtiment de brique rouge, entouré d'un petit jardinet couvert de gel miroitant faiblement à la lueur orangée du porche. Au dessus de la porte d'entrée, une enseigne de bois indiquait l'Auberge du Boobrie.

La vitrine du bâtiment s'illumina soudain, alors que les lourds rideaux rouges étaient magiquement tirés pour révéler l'intérieur d'une salle à manger à l'air particulièrement douillet.

Après une seconde d'hésitation, le jeune homme décida finalement d'y entrer. Le petit carillon tintinnabula sur son passage, faisant apparaître le gérant des lieux, à qui il commanda un copieux petit déjeuner irlandais ; du bacon grillé, des saucisses, des œufs brouillés, du pain brun et un grand bol de café au lait.
Installé confortablement sur la banquette de velours dans le fond de la salle, non loin de la cheminée, son manteau encore sur les épaules, il se permit de fermer les yeux juste une petite seconde.
Mais à peine eut-il laissé sa tête se reposer contre le mur, qu'il se sentit aussitôt plonger dans un sommeil abyssal, tandis que la volonté de lutter l'abandonnait inexorablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Lun 4 Nov - 0:56

La brunette regardait son assiette de ragoût depuis déjà une bonne dizaine de minutes, en se contentant de pousser les légumes et la viande de sa fourchette, le regard posé dans le vide. La serveuse était même venue lui demander deux fois si quelque chose clochait avec son repas. C’était parfait, elle en avait prit quelques bouchées, mais assez vite, la demoiselle avait retrouvé ses pensées et ses préoccupations.

Elle avait essayé de se faire de la soupe, mais évidemment, le tout avait foiré. Pourquoi s’obstinait-elle à tenter de faire la cuisine, ça lui échappait. Non seulement elle s’était presque renversé le chaudron sur les pieds, mais en plus, la « soupe » était si répugnante qu’elle en avait presque été malade. Puis elle était de mauvaise humeur, aussi. Teagan pouvait facilement se vanter d’être presque toujours d’humeur réjouie, mais comme tout le monde, il lui arrivait aussi d’avoir envie de simplement s’enrouler dans sa couverture de laine, pour dormir ensuite jusqu’au lendemain.

Normalement, elle aurait simplement trouvé Ian et il se serait assuré de lui remonter le moral, de la câliner. Toutefois, elle savait bien qu’il n’était pas là, qu’il était parti pour le weekend avec sa sœur, pour voir sa mère et son frère et qu’elle devait dormir toute seule. Un grand soupir et elle se résigna enfin à continuer de manger. Ce n’était pas aujourd’hui que Teagan Doherty-Rozenwyn allait perdre l’appétit.

La journée avait débutée de manière houleuse. Premièrement, parce qu’elle avait bu du lait caillé en se réveillant et qu’il n’y avait pas énormément de choses qui pouvaient la dégouter autant. Ensuite, parce qu’elle avait reçu un hibou de la part de Jeremius et que même si elle s’attendait à recevoir ce genre de lettre depuis un bon moment, ça ne rendait pas le tout moins douloureux. Elle avait été amoureuse de lui et même maintenant, elle n’était pas certaine de pouvoir dire qu’elle ne l’aimait plus du tout. Parfois, elle se demandait encore si de le quitter avait été une bonne idée, même si elle avait Ian. Évidemment, elle en venait à se sentir coupable, Ian ne méritait certainement pas qu’elle pense à quelqu’un d’autre.

La suite n’avait fait que débouler dans le même sens. La première page de la Gazette qui annonçait que l’équipe d’Irlande avait trouvée une nouvelle recrue prometteuse, le gâteau à moitié moisi, la couture de la manche de son débardeur favori qu’elle déchira et le verre de jus qu’elle renversa sur son écharpe des Bats. Cette journée était maudite.

Quinn lui posa un lapin pour le dîner et même si en quelque part à l’intérieur, elle fut déçue parce qu’elle aurait apprécié sa présence, spécialement pendant cette journée de mauvaise chance, la jeune femme ne se prit pas trop la tête avec ça. Lui aussi avait ses problèmes et ses obligations et ça aurait été injuste de sa part de le monopoliser, simplement parce qu’elle était trop incompétente pour cuisiner. L’Irlandaise savait bien qu’il ne semblait pas aller particulièrement bien dernièrement, après tout, elle n’était pas aveugle et c’était tout de même son jumeau. Ça n’aida pas sa descente vers la mauvaise humeur, mais ce n’était pas ça qui allait la mettre en colère contre lui.

Finalement, après avoir attendu quelques temps, l’étudiante s’était résignée à aller souper au restaurant, où la nourriture était bien satisfaisante, mais où elle avait aussi l’impression d’être regardée. Son ragoût fut terminé rapidement et c’est sans tarder qu’elle quitta pour retourner chez elle, avec l’intention d’aller au lit le plus vite possible, en espérant que le lendemain serait mieux.

Est-ce que ce fut aussi simple? Non. Non, parce que même une fois dans ses pyjamas, cachée dans sa couverture de laine, même après quelques heures à se retourner encore et encore, ses yeux étaient toujours bien ouverts, à fixer le plafond. Bien sûr que cette journée se terminerait par une nuit d’insomnie. Lorsque le milieu de la nuit arriva, Teagan se résigna et quitta son lit pour aller s’asseoir sur le divan, avec un livre entre les mains. Il ne lui restait plus qu’à attendre que l’Auberge ouvre pour qu’elle puisse aller déjeuner. Le temps fila lentement, trop lentement, mais finalement, elle pouvait voir la lumière dans le ciel et ce fut son signal pour lui indiquer qu’elle devait s’habiller pour sortir.

Un jeans bleu foncé, un tricot bleu pâle, les cheveux attachés en une queue maladroite et enfin, son manteau de feutre rouge vin et ses bottes. Voilà, elle descendait déjà les escaliers pour rejoindre la rue et ensuite l’Auberge, qui n’était qu’à quelques pas. L’endroit était déjà ouvert, ce qui fit son bonheur, mais pas autant que l’odeur de la nourriture. Elle mit les pieds dans la salle à manger et en seulement quelques secondes, son regard se posa sur la figure familière de son frère qui était bien occupé à faire la sieste sur la banquette.

Les explications étaient nombreuses, elle pouvait vraiment penser à un grand nombre de raisons qui pourraient expliquer sa présence à cet endroit, à cet heure-ci de la matinée, mais elle n’était pas idiote. Les nouvelles habitudes de son frère ne lui échappaient pas et si elle s’y fiait, ce n’était pas du tout difficile à croire qu’il avait possiblement passé la nuit à faire la fête et qu’il venait à peine de terminer. Elle soupira, ses sourcils se fronçant, l’inquiétude étant claire sur ses traits, avant de se diriger vers sa table, d’un pas lent.

Sans attendre d’invitation, elle retira son manteau, pour le poser sur le dossier de la chaise face à Quinn, puis elle vint finalement s’y asseoir, avant d’étirer le bras jusqu’à lui, pour lui planter son doigt dans le milieu du front, assez fort pour le réveiller, mais peut-être pas assez pour lui faire mal. Lorsqu’enfin il sembla reprendre conscience, elle dit simplement, en venant poser son coude sur la table, pour poser son menton dans la paume de sa main :


« I hope you didn’t stand me up yesterday just so you could drink all night, because that might offend me a little bit. »

Il n’y avait aucune méchanceté dans ses paroles et même qu’elle ne semblait pas sérieuse quant à se sentir vexée, mais son air était resté inquiet et ses lèvres, dénuées de leur sourire habituel. Elle était fatiguée et c’était visible.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Quinn Doherty
Stagière
avatar
PROFIL Poissons

Messages : 227
Réputation : 59
Date de naissance : 13/03/1989
Nationalité : Nord Irlandais

Aspiration : Enseignant

Fiche : Love, Loyalty, Friendship

RP en cours : Se réchauffer le corps et l'espritSometimes I feel I've got to run awayAfternoon memories

RP Terminés : I woke up today and wished for tomorrowThe hopeless and talentless knight in rusted armor and the queen of cunts



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: Ultimum
Baguette Magique: Bois de peuplier, crin d'Abraxan

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Lun 4 Nov - 3:07

La neige tombait à gros flocons, pourtant il avait désagréablement chaud.
Cet endroit, il le reconnaissait, même recouvert de blanc , le stade de Ballycastle. Teagan, Shauna et Riley s'amusaient dans la neige comme des enfants, et Riley insista pour leur montrer comme il faisait un magnifique ange.
Paxton était là aussi, et son chat se déplaçait de manière absurde, un peu comme un astronaute, comme s'il avait peur de se geler les coussinets.
Alors qu'il s'approcha de Paxton pour lui prendre la main qu'elle lui tendait, son éternel sourire réservé au coin des lèvres, il se retrouva subitement dans l'appartement de Londres.
Il ne neigeait plus, et cette fois il se sentait glacé. Il faisait maintenant nuit noire, bien qu'une étrange lueur verte irradiait dans l'appartement. Il se dirigea vers la fenêtre, pour y voir le parc de St-Barnaby lui aussi plongé dans cette lueur verte. Au dessus du château, la marque des ténèbres, menaçante, brillait à l'en aveugler.
Au dessous de l'arbre sous lequel il avait rencontré Paxton pour la première fois, se tenait Idriss. Ou plutôt, son corps sans vie. Son polaroïd continuait à cracher ses photographies moldues comme s'il essayait d'ensevelir son corps avec, et Quinn constata avec horreur qu'elles représentaient uniquement les masques hideux des Mangemorts, en tout cas, tel qu'il se les imaginait.
Alors qu'il se penchait pour dégager son ancien compagnon de recherche -et ami ?-, il fut retenu par une voix qu'il connaissait bien, celle de Shanti. Il ne sut exactement ce qu'elle lui disait, mais elle paraissait en colère, menaçante. Pas cette voix colérique à laquelle il était habitué, et qu'il eut trouvé charmante pendant un temps, mais une voix qui semblait venir des tréfonds de son âme et de toute évidence tourmentée.
Il se retourna vers elle. Sa baguette était pointée sur son visage. Le sort parti avant qu'il n'ait eut le temps de faire quoi que ce soit, le frappant entre les deux yeux, et soudain, il se réveillait.

Au lieu de Shanti, devant lui, se trouvait Teagan.

Dans un sursaut, il reprit soudain conscience de la réalité. La chaleur du feu de cheminée l'étouffa de nouveau, et au lieu de se sentir remonter à la surface, il eut l'impression de crouler encore plus sous son propre poids.

"I'm so sorry, Teagan," grommela-t-il d'une voix ensommeillée, sans savoir s'il s'excusait pour lui avoir fait faux bon la veille ou parce qu'il s'en voulait qu'elle le découvre dans cet état, l'haleine chargé d'alcool et avec sa tête de cadavre.

"I was with Pax last night, I kind of forgot to watch the time..."


Comme s'il se rendait compte lui-même que son excuse était très faible, il secoua la tête et vint se frotter le visage pour se réveiller.
Il retira son manteau de ses épaules et le posa sur la banquette près de lui, alors qu'il jetait un regard en biais désireux sur son bol de café qui semblait encore chaud -sûrement grâce à un sort de la part de l'aubergiste.
Il reposa de nouveau son regard sur Teagan, bien qu'un peu trop honteux pour la regarder dans les yeux. Il tenta un petit sourire qui se voulait rassurant, mais sa tentative ne trompait personne, il en était conscient.

"You're right on that point though, I may have partied a little too much after that. I guess once in a while, it doesn't hurt, does it ?"


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Mar 5 Nov - 0:33

L’Irlandaise n’avait pu s’empêcher de sursauter aussi lorsque le jeune s’était éveillé. C’qu’il avait l’air abîmé… La tête qu’il n’avait n’aidait en rien son inquiétude grandissante, son propre épuisement et les questions qui ne faisaient que se faire plus nombreuses dans son crâne. Elle aurait tellement voulu lui demandé tout simplement qu’est-ce qui lui prenait de boire autant, de rester dehors jusqu’aux petites heures du matin, d’être aussi peu discipliné et pourtant, elle ne demanda rien de tout ça. C’était son frère, elle l’aimait plus que tout et ce n’était pas en l’accusant ainsi qu’il allait lui dire ce qui clochait. Elle se montrerait patiente et attentive, mais elle demanderait gentiment qu’il lui donne une explication. C’était la bonne manière d’agir, elle en était certaine.

Sa raison quant au faux bon de la veille eu le mérite de lui réchauffer un peu le cœur, même si lui-même ne semblait pas convaincu de son explication. Il lui avait dit qu’il voyait plus la Ceart et en quelque part, elle était attendrie et heureuse pour lui. Après tout, il n’allait quand même pas passer le reste de sa vie seul, à regretter des erreurs du passé et à se morfondre sur son propre sort. Quinn était une gentille personne, il était intelligent et surtout, de bonne volonté. Elle ne pouvait que lui souhaiter recevoir l’affection d’une autre personne.

Teagan profita du passage de l’aubergiste pour lui demander une omelette et du bacon, avec aussi des rôties, des pommes de terre et des saucisses, du porridge puis un thé bien fort pour compléter le tout. Il la regarda d’un air douteux avant de repartir, mais ça ne la dérangea pas. Elle savait bien qu’elle mangeait comme un adolescent en pleine croissance, ça faisait longtemps que ça ne l’offusquait plus qu’on questionne son appétit. Finalement, la demoiselle reposa son attention sur son frère, détaillant ses traits tirés, son air pas fier et sa tentative ratée de sourire apaisant et pour un moment, elle ressentit une tristesse écrasante. Mais qu’est-ce qu’ils étaient ratés… Elle avec son mariage fichu en l’air, sa carrière terminée, ses chances dans le quidditch qui semblaient s’amincir un peu plus à tous les jours et lui… Ses études qu’il avait dû reprendre dans une université qui n’était en rien aussi prestigieuse que l’UMA, sa relation avec celle qu’il aurait probablement épousée, avec qui il aurait eu une famille… Sa réponse fut un soupir profond, alors qu’elle baissa les yeux vers la table, sur laquelle elle faisait des formes quelconques du bout de ses doigts.


« Is it really just once in a while…? » demanda-t-elle en relevant ses yeux vers lui, pour lui offrir un regard dans lequel il n’y avait aucune vraie interrogation, mais plutôt, une sorte d’appréhension.

La brunette vint se frotter le visage à son tour, question d’y chasser un peu le sommeil, avant de lever le regard vers l’aubergiste qui revenait avec son thé. Elle regarda la tasse pour quelques instants, avant de reposer à nouveau son attention sur son frère.


« You know, you don’t need to make excuses or lie to me, Quinn. I won’t love you less if you make mistakes or if you have problems. Maybe I can even help you if there’s something wrong. At least, I know I would try. » dit-elle tout bas, même s’il n’avait personne d’autre dans l’Auberge encore.

Ses lèvres s’étirèrent en un minuscule sourire pour quelques secondes, avant qu’elle ne repose les yeux sur sa tasse. Après  avoir versé un peu de lait, sa cuillère vint mélanger le liquide pour quelques instants, puis elle porta la tasse à ses lèvres, grimaçant en goûtant la boisson qui n’était en rien satisfaisante. Elle se sentait si étrange. Cette manière de finalement parler et être ouvertement inquiète. D’exprimer des sentiments qui avaient peut-être été un peu enterrés depuis quelques années. Ça datait de quand, la dernière fois qu’elle lui avait parlée aussi franchement? Au fond de son être, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir un peu mieux. Ils étaient peut-être sur la bonne voie. C’était peut-être ce genre de discussion et d’interaction qui allait vraiment les faire repartir à zéro. Après tout, ils étaient jumeaux, ça devait vouloir dire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Quinn Doherty
Stagière
avatar
PROFIL Poissons

Messages : 227
Réputation : 59
Date de naissance : 13/03/1989
Nationalité : Nord Irlandais

Aspiration : Enseignant

Fiche : Love, Loyalty, Friendship

RP en cours : Se réchauffer le corps et l'espritSometimes I feel I've got to run awayAfternoon memories

RP Terminés : I woke up today and wished for tomorrowThe hopeless and talentless knight in rusted armor and the queen of cunts



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: Ultimum
Baguette Magique: Bois de peuplier, crin d'Abraxan

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Mar 5 Nov - 9:28

Alors qu'il finissait peu à peu de s'éveiller, Quinn ne put que sentir le malaise monter en lui. S'endormir puis se faire réveiller dans un lieu public alors qu'il était loin d'être présentable n'était déjà pas l'idéal, mais se faire réveiller par sa sœur, alors qu'il n'aurait voulu lui montrer de lui que l'image d'un frère parfait, d'un jumeau digne de la jeune femme rayonnante qu'elle était, ça ne lui convenait pas, mais alors pas du tout.

Évidemment qu'elle savait. Teagan était loin d'être bête, et si on pouvait autrefois lui reprocher d'être un peu ego centrée, depuis qu'ils s'étaient tous deux retrouvés ici en Écosse, il ne pouvait que constater qu'elle prenait au moins autant soin de lui que lui d'elle.
Alors oui, il pouvait toujours continuer à se voiler la face, mais il était évident qu'elle avait remarqué son nouveau style de vie.
Aussi, lorsqu'elle suggéra que cette nuit n'était pas une exception, ce qui bien sûr était vrai, il n'osa rien répondre et se contenta de baisser la tête d'un air coupable.

Silencieusement, il attrapa son bol de café au lait et entreprit de le boire, mais même la chaleur de la boisson qui descendait le long de sa gorge nouée lui paraissait désagréable.

Ce fut ce moment que choisit Teagan pour lui ouvrir son cœur en premier, ce qui entraîna en lui un mélange d'émotions un peu contradictoires.
D'abord, parce qu'ils ne parlaient jamais d'amour entre eux. Pas de ce genre d'amour en tout cas. Ils n'avaient jamais eu besoin de se dire qu'ils s'aimaient et se soutenaient l'un l'autre, c'était plutôt un genre de pacte silencieux qu'ils avaient depuis qu'ils étaient touts petits, comme lorsque, enfants, ils inventaient en jeu leur langage secret, où lorsqu'ils couvraient mutuellement les bêtises de l'autre sans jamais remettre en question l'ordre établi ni se demander pourquoi ils le faisaient.
Il lui fallut réaliser tout cela pour en venir à la constatation que sur ce coup là, l'égocentrique c'était bel et bien lui. Si la situation avait été inversée,  lui même n'aurait pas supporté de voir Teagan se dégrader à vue d’œil tout en restant impuissant et dans l'ignorance.

"I wish I knew how anybody could help"
, fut tout ce qu'il parvint à lui fournir comme explication, dans un premier temps.

Puis, réalisant que c'était loin d'être suffisant et que sa sœur méritait un peu plus d'efforts que cela,  il repoussa légèrement son plateau un peu plus loin sur la table pour venir s'y accouder, puis il se pinça l'arrête du nez avec l'air de quelqu'un pris d'une intense migraine.

"It's just that... I'm tired of being such a coward. I can't do this anymore, Teagan."

Il relâcha finalement l'arrête de son nez qu'il semblait vouloir briser de frustration, et osa cette fois rencontrer de son regard bleu-gris celui, presque identique, de sa sœur.
Après avoir pris une profonde inspiration, il se lança enfin, le ton bas et un peu rauque, ses rides d'inquiétude fortement marquées entre ses sourcils.

"You know, that research I was part in, back in Africa? I never told you why I left. We... My team was on a project that could drastically discredit the whole pure blood versus non-wizards thing. Basically, it says that pure blood isn't a thing at all, because all humans are believed to have common wizard origins. That would make muggles, wizards who lost their magical abilities troughout the generations. Needless to say, I felt that would piss off You-Know-Who's disciples, and it did. Now my professor is dead and I'm pretty sure so are my former team mates. The only reason why I'm still alive is because I fled like a coward."

Il se laissa retomber contre le dossier de la banquette, un air abattu sur le visage, mais sans lâcher sa sœur du regard, examinant au fur et à mesure qu'il parlait la façon dont les informations qu'elle recevait imprégnaient son expression.

"But you know who isn't alive? Riley. Riley was slaughtered because Death Eaters are allowed to walk this earth."


Il fut obligé de s'interrompre à cet instant, car l'aubergiste venait de refaire son apparition dans la pièce, vacant à ses occupations d'aubergiste.
Il joint ses mains entre elles sur la table pour se donner une contenance, et fit semblant de regarder le feu qui crépitait dans la cheminée.

Quinn était peut-être autant soul qu'il pouvait possiblement l'être, mais il n'avait pas encore complètement perdu la raison.
Il avait parfaitement conscience que si cette conversation tombait dans la mauvaise oreille, cela risquait très fortement de se retourner contre lui -et contre Teagan.
Par ailleurs, le souvenir de la marque des Ténèbres flottant au dessus du village de Stornoway était encore très vif dans son esprit, et il n'oubliait pas que c'était dans cette auberge même où ils étaient en train de déjeuner que résidait l'Auror que l'on retrouva assassiné la nuit d'Halloween.

Lorsque l'aubergiste eut disparu de nouveau, il se retourna vers sa sœur, et prit quelques secondes pour jauger son expression, avant de poursuivre, d'un ton très bas, proche du chuchotement cette fois.

"I know that sounds crazy but... sometimes I tell myself I should just finish the work and get it published, just so my team deaths would not have been totally vain. And maybe, just maybe, that could throw an arrow in the ankle of You-Know-Who."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Mer 6 Nov - 0:48

Depuis qu’elle était arrivée en Écosse, Teagan avait plutôt bien géré les évènements, les émotions et tout ce qui s’était passé juste avant. Ça aurait été un mensonge de dire qu’elle avait tout accepté, compris et tourné la page, mais elle avait été en mesure de faire semblant, au moins. Là, aujourd’hui, ce matin, c’était un peu comme si tout lui retombait sur les épaules. Des mois à se retenir le souffle, à ignorer le nœud qui semblait lui serrer l’estomac en permanence. Elle s’était même laissé avoir par les émotions qui découlaient toujours de ses interactions avec le Gallois. Il l’apaisait, il lui faisait oublier ses problèmes, mais elle n’était pas idiote. Rien n’allait se régler simplement parce qu’elle le souhaitait. Ses problèmes ne feraient pas que disparaître. Puis maintenant, il lui était aussi impossible d’ignorer que Quinn était troublé. Oui, elle avait délibérément décidé d’ignorer que son propre frère n’allait pas bien et qu’il semblait avoir trouvé une manière malsaine de faire face à ce qui lui causait problème. Elle s’en voulait. Elle s’en voulait de ne pas y avoir porté plus attention, de ne pas avoir essayé de l’aider plus tôt. Leur même ne serait pas fière d’eux si elle savait tout ça.

Ses mains toujours posées autour de la tasse de thé, elle contempla ce qu’il venait de dire, combien il avait l’impression que personne ne pouvait l’aider. Il ne voulait même pas lui dire ce qui clochait. La jeune femme se mordit la lèvre, en baissant les yeux vers sa boisson chaude, tout en tentant de ne pas être vexée. Était-elle si incompétente et horrible que même son propre jumeau ne voulait pas lui partager ses troubles…? Alors qu’elle s’apprêtait à retenir un sanglot qui menaçait de lui monter dans la gorge, il bougea, attirant de nouveau l’attention de la brunette vers son visage fatigué, aux couleurs presque malades, aux yeux rougis. Ses prochaines paroles lui firent froncer les sourcils, même si elle ressentit un certain soulagement à savoir qu’il avait suffisamment confiance en elle pour lui dire quelque chose d’aussi personnel.

Elle s’apprêtait à lui répondre des paroles douces, à lui dire qu’il n’était pas un lâche, qu’elle n’aimait pas l’entendre parler ainsi, mais il était évident qu’il avait autre chose à rajouter. Et même si elle s’était mentalement préparée à ce qu’il aurait pu ajouter, en se fiant à ses paroles précédentes, elle n’était pas du tout préparée à ça.

Partie était l’inquiétude et la tristesse qui avaient ornées son visage depuis plusieurs minutes. Plutôt, ça commença par une surprise, suivie d’une nervosité apparente, avec une peur qui était bien discernable dans son regard bleuté. Et tout ce qui lui venait en tête, c’était les cauchemars qui lui hantaient parfois ses nuits, depuis qu’elle avait découvert la vraie nature des Rozenwyn. Peu à peu, elle se sentait glisser vers une certaine panique, non seulement parce qu’il venait d’exprimer le fait qu’il était peut-être en danger, mais simplement parce qu’il évoquait les ténèbres, la guerre qui ne faisait qu’être de plus en plus grande et aussi, les possibilités.

Heureusement pour elle, avant qu’elle ne déchire la serviette qu’elle serrait maintenant entre ses deux mains, Quinn évoqua Riley et malgré le contexte, elle se sentit reprendre un peu de contenance. C’était impossible, elle ne pouvait pas paniquer à la simple mention des statuts de sang, des mangemorts et du mal, elle devait se reprendre. Encore une fois, elle voulue faire un commentaire, mais le retour de l’aubergiste ne lui échappa pas et plutôt, elle vint reprendre sa tasse, pour en prendre une gorgée. La mention du nom de leur petit frère lui faisait mal, mais elle savait bien que c’était Quinn qui avait le plus souffert entre les deux. Maintenant encore, il était assez évident qu’il ne s’en était jamais remit.

Si elle semblait avoir retrouvé son simple air fatigué pour un œil mal-averti, elle savait bien que son frère, lui, elle n’allait pas le jouer aussi facilement. Elle était crispée, ses jointures étaient presque blanches autour de sa tasse, ses sourcils avaient cet arc qui ne se retrouvait que très rarement là et elle aurait très bien pu se mettre à trembler n’importe quand. Aussitôt l’aubergiste disparu, elle se pencha un peu vers lui, pour écouter le secret qu’il allait lui dire.

Son frère était un idiot, ce fut la première pensée qui lui vint en tête. Comment pouvait-il même penser à faire une telle chose? Voulait-il se retrouver mort, abattu par des mangemorts…? Mais qu’est-ce qui lui prenait enfin?! Sans trop se contrôler, sans savoir d’où cette montée de colère éphémère venait, la jeune femme répondit d’une voix presque étranglée par la panique, par la peur et par tous les autres sentiments qui ne faisaient que la prendre d’assaut :


« Don’t say stuff like that! Are you stupid or something?! What is wrong with you? »

Sans s’en apercevoir, elle était même venue lui agripper la main, ou plutôt le poignet et peu à peu, elle se sentait serrer un peu plus fort. Enfin, elle sembla assimiler les paroles qu’elle venait de chuchoter, et le relâcha aussitôt, en se reculant contre le dossier de sa chaise et en posant une main sur sa bouche, comme si elle venait de dire une injure particulièrement salée. Une grande respiration plus tard, ses pensées plus en ordre dans son crâne, elle reposa son regard sur son jumeau, en sentant une grande vague de culpabilité la submerger. Il ne voulait que bien faire et elle le traitait de stupide. C’était elle qui lui avait demandé de lui expliquer ce qui clochait et maintenant, elle l’insultait. D’une petite voix toujours aussi étranglée, honteuse même, elle dit lentement, son ton impliquant qu’elle lui demandait pardon :

« I’m sorry Quinn. That’s not what I meant, you’re not stupid. And you’re not a coward. I panicked. What you found, it’s... It’s dangerous and I don’t wanna risk losing you, you know...? But I also understand and if you ever decide that you’re doing it, I wanna be right there with you, all along. They make sick. »

Après un soupir, l’Irlandaise reposa sa tasse de thé immonde, pour venir lui serrer de nouveau la main, mais cette fois-ci, avec une douceur qui n’avait rien à voir avec sa brutalité de plus tôt. Le calme était finalement revenu sur ses traits.
Revenir en haut Aller en bas
Quinn Doherty
Stagière
avatar
PROFIL Poissons

Messages : 227
Réputation : 59
Date de naissance : 13/03/1989
Nationalité : Nord Irlandais

Aspiration : Enseignant

Fiche : Love, Loyalty, Friendship

RP en cours : Se réchauffer le corps et l'espritSometimes I feel I've got to run awayAfternoon memories

RP Terminés : I woke up today and wished for tomorrowThe hopeless and talentless knight in rusted armor and the queen of cunts



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: Ultimum
Baguette Magique: Bois de peuplier, crin d'Abraxan

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Mer 6 Nov - 17:47

Plus il parlait, et plus il pouvait voir le visage de sa sœur se décomposer, passant par toute une palette d'expressions qu'il ne lui avait vues porter qu'en de très rares occasions.
Pendant un instant, il fut tenté de tout arrêter, de prétendre que tout cela n'était qu'un mauvais rêve inspiré par l'abus d'alcool, un delirium tremens, et qu'il était revenu à la raison maintenant.
Mais en réalité, il le savait, il était trop tard pour faire marche arrière.
Maintenant que Teagan avait eu accès à ses angoisses les plus secrètes, qu'il avait rappelé la douloureuse perte de leur petit frère à son souvenir, ce serait encore pire s'il n'était pas à partir de maintenant complètement honnête, aussi bien envers sa sœur qu'envers lui-même.

Et puis, quelque part, bien enfoui au milieu de toutes ces émotions négatives, il ne pouvait ignorer ce sentiment de soulagement, de satisfaction même.
En fait, il ne se souvenait pas avoir été un jour aussi proche de sa jumelle depuis le moment où ils étaient sortis du ventre de leur mère.

Même la mort de Riley n'avait fait que creuser un fossé encore plus profond entre eux. Alors qu'elle avait trouvé la force et l'équilibre de sortir de son deuil sereinement, un temps raisonnable après qu'elle eut épuisé toutes les larmes que ses yeux étaient capables de pleurer et en se rattachant à des choses saines telles que le Quidditch, et ses amis qui ne demandaient rien de mieux que lui changer les idées, Quinn, quant à lui, avait passé de longs mois à broyer du noir, à disparaître dans les murs de la bibliothèque, comme si refuser de sourire aurait le pouvoir de faire un jour revenir son petit frère.
Mais ce n'était pas étonnant ; des deux, il avait toujours été le plus faible, le plus lent.

Lorsqu'il eut fini son récit, il observa sa soeur avec appréhension, mais très vite, comme si elle avait soudainement pris conscience du sens de ses paroles, elle lui agrippa le poignet et explosa de mécontentement.
Elle avait beau chuchoter, ses mots l'impactèrent aussi fort que si elle avait hurlé. Juste parce que c'était Teagan, la personne qu'il voulait le moins mettre en colère au monde.
Mais ça allait. Malgré les mots les plus durs qu'elle lui ait jamais adressés, malgré ses ongles qui s'enfonçaient dans la peau de son poignet, ça allait car s'il avait eu des mois et de longues nuit sans sommeil pour gérer tout ce processus de pensées, Teagan elle, n'avait eut que quelques minutes. Et en ce laps de temps très court, elle avait reçu suffisamment d'émotions bouleversante pour l'année.

Il la laissa alors se calmer, la regardant en silence alors qu'elle était probablement en train d'essayer de faire du sens avec tout ce qu'il venait de lui dire. Et lorsqu'elle sembla enfin revenir à la Teagan calme qu'il connaissait, il lui fit un sourire doux, bien plus convainquant qu'un peu plus tôt.

"You know, I'm not even sure this is doable at all... I mean, this kind of work, this is huge, it needs to be reviewed by peers... and so far, there haven't been exactly a crowd willing to volunteer. If this turns wrong... I would never forgive myself if you get hurt in a way or another."

En prononçant ses mots, il s'était mis à serrer lui aussi la main de sa soeur.
Même s'il éprouvait des réticences, il n'était clairement pas en train de la rejeter.
De toute façon, qu'il le veuille ou non, Teagan était maintenant impliquée dans ce projet du simple fait qu'il lui en ait parlé. Quelque soit la manière dont la suite allait se dérouler, elle pouvait d'ors et déjà être considérée comme sa complice.

"Teagan, I was wondering... Those things you used to say in the medias, about the Rozenwyns so called noble values... well, we both know what that means, right?"

Il savait qu'il avançait sur un terrain délicat, qu'il allait peut-être la blesser en abordant l'un de ces sujets tabous qu'ils avaient trop longtemps gardé entre eux, mais c'était le moment ou jamais d'être entièrement transparents l'un pour l'autre.
Après tout, ils venaient peut-être d'embarquer tous les deux dans une mésaventure qui risquait de diminuer significativement leur espérance de vie ; il ne lui semblait pas si fou de ne vouloir emporter aucun secret pour sa sœur dans la tombe.

"In your interviews, you kept saying how proud you were to be a part of this family... Was that a... a maneuvering of yours, or did their speeches genuinely got to your brain?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Mer 6 Nov - 23:30

Tout ce qui se produisait ce matin, leur discussion, la façon qu’ils avaient de se regarder de leurs yeux pratiquement identiques, les émotions presque étrangères… C’était… soulageant. C’était comme s’ils étaient exactement sur la même longueur d’onde, comme s’ils allaient enfin savoir ce que c’était vraiment d’avoir un jumeau. Cette idée lui plaisait. Elle pouvait vraiment s’habituer à ce genre d’honnêteté et de confiance. Depuis toujours, elle savait que Quinn et elle seraient toujours là l’un pour l’autre, peu importe les évènements, les situations et peu importe ce qui pouvait bien arriver, mais malgré cela, ils n’étaient pas près l’un de l’autre comme la majorité des jumeaux. Évidemment, lorsqu’ils étaient gamins, ils étaient inséparables, toujours prêts à protéger l’autre et à partager le blâme pour les erreurs, mais le creux qui s’était creusé entre eux à l’adolescence n’avait toujours fait que s’agrandir. Maintenant, elle avait finalement l’impression qu’ils allaient peut-être arriver à se rejoindre.

Ce qu’il dit à la suite d’elle la fit hocher doucement la tête, parce qu’elle comprenait évidemment que si jamais ils en venaient à faire quelque chose du genre, que ça ne serait pas facile et peut-être même impossible. Elle comprenait aussi qu’il ne voudrait jamais la mettre en danger, mais la jeune femme savait très bien que même sans lui, elle était déjà en danger. Ça datait même d’avant qu’elle ne quitte Jay. Depuis qu’elle avait appris la vérité sur les Rozenwyns, l’Irlandaise ne pouvait pas dire qu’elle s’était sentie en sécurité. Encore moins depuis qu’elle avait tout quittée. Elle n’était pas idiote, elle savait bien qu’ils avaient probablement été insultés et à cause de cela, lorsqu’elle se couchait le soir, elle se sentait obligée de vérifier plus d’une fois si la porte de son appartement était bien verrouillée. Elle en était devenue paranoïaque.

Son attention fut de nouveau attirée vers son frère lorsqu’il fit mention de la famille en question. Son cœur se serra un peu, mais elle lui répondit quand même d’un petit hochement de tête. Évidemment qu’il  savait ce que les valeurs en question étaient. Pour faire changement, ce qui traversait sa tête en pensant à son mariage et à sa carrière de mannequin, c’était une question qu’elle ne s’était pas vraiment adressée encore. Comment avait-elle pu être aussi dupe…? Comment avait-elle pu penser qu’elle avait trouvé l’homme de sa vie après quatre mois de fréquentation…? Peut-être qu’elle était idiote finalement. Peut-être qu’elle n’était pas du tout la jeune femme belle, intelligente et ambitieuse qu’elle se croyait être.

Pendant un instant, elle espéra que l’aubergiste ressorte et vienne les déranger, afin d’avoir une petite pause de tout ce sérieux. Ce ne fut pas le cas cependant et Quinn eu même la chance de lui poser une question qui eu le mérite de la choquer un peu. Il ne pouvait pas réellement croire qu’elle était comme eux, qu’elle avait vraiment cru en toutes les stupidités qu’elle avait été obligée de dire…? Cette idée lui fit mal au cœur, mais elle savait qu’il avait le droit de se poser cette question. C’était absolument juste.


Tout en secouant la tête, l’étudiante répondit tout bas, avec une certaine hâte :

« You know I’m not like that, Quinn! I didn’t have a choice, they would make me say all those things. I didn’t mean it, they... They scared me. »

Elle était déçue d’elle-même, de se montrer faible, quoiqu’elle n’aurait jamais voulu tout ruiner en mentant. C’était le moment de montrer ses vrais couleurs et c’était exactement ce que lui avait fait. Elle lui devait d’être aussi bien. La brunette relâcha la main de son frère en voyant l’aubergiste arriver avec les assiettes. Alors qu’elle voyait la nourriture fumante, elle se demanda pendant un instant si elle n’avait pas perdu l’appétit. Tout semblait être bon, mais il lui semblait que son estomac était si tordu qu’elle ne pourrait probablement rien y mettre. Après un soupir et le départ du monsieur qui la regarda de nouveau d’un air douteux, elle s’empara tout de même de sa fourchette, pour pousser un peu les trucs dans son assiette. Sans relever les yeux vers lui, elle ajouta d’un ton qui témoignait son épuisement :

« I feel really stupid, you know. I should’ve seen that Jay was too good to be true. Everything was too perfect, I should’ve known that it wasn’t normal. »
Revenir en haut Aller en bas
Quinn Doherty
Stagière
avatar
PROFIL Poissons

Messages : 227
Réputation : 59
Date de naissance : 13/03/1989
Nationalité : Nord Irlandais

Aspiration : Enseignant

Fiche : Love, Loyalty, Friendship

RP en cours : Se réchauffer le corps et l'espritSometimes I feel I've got to run awayAfternoon memories

RP Terminés : I woke up today and wished for tomorrowThe hopeless and talentless knight in rusted armor and the queen of cunts



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: Ultimum
Baguette Magique: Bois de peuplier, crin d'Abraxan

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Jeu 7 Nov - 10:26

Aussitôt qu'il eut posé cette question, Quinn s'en voulut d'avoir eut l'air d'accuser sa soeur d'une chose assez horrible, et voulut immédiatement la retirer, mais la réaction offusquée de Teagan lui prouva qu'il avait eu raison. Il était évident qu'elle était restée intègre, qu'elle n'avait pas été influencée par les valeurs morales discutables des Rozenwyn, au moins maintenant il en avait le cœur net.

Non pas qu'il ait cru qu'elle ait pu volontairement rejoindre les idées des Mangemorts, mais il existait plusieurs raisons pour lesquelles il avait pu légitimement se poser la question.
L'amour, d'abord. Surtout passionnel, comme la relation que sa sœur entretenait avec Jeremius avant leur séparation, pouvait rendre idiots les individus les plus raisonnables, il en savait quelque chose.
Et puis en ces temps sombres, prétendre être du côté de ceux qui sèment la terreur était un moyen de survie comme un autre.
Après tout, les Rozenwyn avaient bien réussi à faire passer Teagan pour une descendante de sang pur auprès du grand public, alors que rien n'indiquait que ce fusse réellement le cas, pour autant qu'il le sache ; il lui aurait donc paru tout à fait compréhensible que Teagan considère cette cage dorée dans laquelle elle était entrée sans se méfier, comme une forteresse capable de la protéger tant qu'elle ne tentait pas de s'en échapper.

A vrai dire, l'idée que sa sœur ait put vivre dans la crainte de sa belle-famille ne l'avait jamais effleuré. Malgré leurs opinions auxquelles il ne pouvait adhérer, les Rozenwyns lui avait toujours paru comme des gens charmants, bien éduqués, et plutôt généreux. Il n'osait imaginer à quel point cela avait dû être difficile pour Teagan de découvrir leur vrai visage. Et l'imaginer vivre sous leur aile, protégée mais manipulée, lui tordit le cœur rien qu'à y penser.

Et pour couronner le tout, Teagan se sentait coupable de cette situation qu'elle n'aurait pu contrôler, chose qu'il n'avait jamais envisagée non plus. Décidément, il en apprenait beaucoup sur sa propre sœur jumelle ce soir.

"Don't blame yourself too much, there is no way you could have anticipated this,"
la rassura-t-il d'un ton doux, essayant de lui communiquer un petit sourire affectueux. "Even I didn't see it coming, and I wasn't the one looking with the eyes of love."

Non, vraiment, d'un point de vue extérieur, personne n'aurait pu soupçonner Jay d'être le manipulateur qu'il semblait maintenant être, au vu de ce que Teagan lui rapportait. Même lui qui pouvait se vanter d'avoir en général un discernement assez juste sur les gens, il n'avait vu en son beau-frère que quelqu'un de charmant. Il ne s'était jamais comporté autrement qu'amicalement envers lui, et même envers Trixie qui était pourtant une fille de moldus. Quant à son attitude envers Teagan, pour autant qu'il ait pu en juger, il lui avait semblé très respectueux et débordant de tendresse. Alors soit Jay avait réellement été amoureux de Teagan, pendant un temps tout du moins, soit il était vraiment un excellent comédien.

Dans les deux cas, il ne pouvait s'empêcher de lui vouer maintenant une froide colère, pour avoir brisé le cœur de sa sœur.

Cependant, il ne jugea pas utile de lui avouer le fond de sa pensée, cette fois-ci.

"Anyway, you should eat your breakfast. I'm pretty sure the innkeeper is going to charge you twice the price if you made him cook all that good food for nothing," plaisanta-t-il d'une petite voix encore chargée de fatigue et d'émotions.

Il joint le geste à la parole en avalant lui-même une longue gorgée de son café au lait qu'il soupçonnait de n'être encore chaud que grâce à un sort, avant de d'enfourner avec appétit ses œufs brouillés en à peine quelques bouchées.
Il allait entamer les appétissantes tranches de bacon grillées qui semblaient encore frémissantes lorsqu'un bruit sourd retentit contre la vitrine de l'auberge, le faisant légèrement sursauter. Il n'était pas encore tout à fait sorti de son état de nervosité dû au fait de discuter de sujets graves dans un endroit public.

Fort heureusement, aucun homme à masque d'argent ne se tenait à la fenêtre, mais seulement un hibou qui se tenait, l'air épuisé, sur un colis qui semblait bien trop lourd et imposant pour lui.
Semblant reconnaître l'animal malgré l'obscurité à l'extérieur, la fatigue et l'alcool, il haussa un sourcil, incertain :

"Isn't that aunt Felicia's owl?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Dim 10 Nov - 2:02

Même en se forçant, même en essayant très fort de ne pas se sentir coupable de toute sa situation, elle n’y arrivait pas. Mais, elle appréciait les paroles de son frère, parce qu’elle savait qu’il avait raison. Tout était toujours plus facile à dire qu’à faire, voilà ce qu’elle pouvait se dire. Elle savait bien qu’elle n’aurait pas pu savoir que Jay n’était pas ce qu’elle pensait, que cette famille n’était pas du tout ce qu’elle avait d’abord vu, mais quand même, elle n’était pas du tout encore en mesure de l’assimiler et le mettre en pratique.

Entre Quinn et elle, elle avait toujours été spontanée et Quinn était le plus réfléchi des deux. Toutefois, elle n’avait aucune difficulté à avouer qu’elle n’avait que très rarement fait des erreurs de jugements et d’instinct. Son mariage, cette carrière dans le modeling, ces idées de grandeur…  Toutes ces idées étaient des erreurs. Elle avait fait de pauvres choix et maintenant, il était difficile de se convaincre qu’elle n’aurait pu éviter tout cela, qu’elle avait été séduite et convaincue. Elle se détestait pour cela.

Sa fourchette poussait toujours la nourriture dans son assiette, lorsqu’il mentionna qu’elle devrait simplement manger. Tout était appétissant, le bacon, le porridge, les saucisses… Après avoir tout bougé de sa fourchette, elle porta finalement une bouchée à ses lèvres, les œufs se retrouvant bien vite sur sa langue, avant qu’elle ne mastique et avale. C’était délicieux et elle allait tout manger, comme toujours.

Le bruit dans la fenêtre la fit sursauter, jusqu’au point où elle en échappa sa fourchette, seulement parce qu’elle était toujours nerveuse et qu’elle pensait toujours aux mangemorts. Heureusement, elle se rattrapa rapidement et en vint à se retourner vers la fenêtre, pour y apercevoir le hibou qui ne semblait pas aller particulièrement bien. Tout en plissant les yeux, la demoiselle sembla finalement y voir la créature qui avait presque l’air de respirer avec difficulté sous le poids de son colis. Et ce ne fut qu’accentuer par la question de Quinn. Son humeur s’améliorant de beaucoup, elle s’exclama avec joie :


« Mister Edgar is still alive?! I thought he was dead! »

Aussitôt, la demoiselle se releva pour accourir vers la porte de l’auberge et aller chercher le hibou, qui semblait satisfait de finalement avoir rejoint sa destination. Avant de prendre l’animal d’une main, la brunette prit le paquet et poussa un rire en y voyant l’adresse et le nom indiqué, puis elle laissa Mister Edgar monter sur son poignet. Tout en lui accordant quelques caresses sur la poitrine, elle l’emmena avec elle dans l’auberge, tout en transportant le colis de l’autre main. Lorsqu’arrivée à la table, elle présenta l’oiseau à son frère, question qu’il lui accorde quelques caresses, même si elle était bien consciente qu’il n’avait jamais vraiment aimé les animaux. Enfin, elle retrouva sa chaise et s’y assied avec hâte, avant de prendre un morceau de bacon, pour l’offrir à l’oiseau qui n’hésita pas avant de s’en emparer. La jeune femme poussa le colis vers Quinn, tout en s’exclamant :


« Well, it’s clearly from aunt Felicia. »

Surtout que c’était la seule qui leur envoyait toujours des cadeaux adressés aux «Enfants Doherty » et posté à la salle commune des Poufsouffles de Poudlard... Comment est-ce que le hibou avait bien pu les trouver là, en Écosse, au milieu de nulle part…? Elle récupéra un autre morceau de bacon pour le hibou, celui-ci n’hésitant pas avant de se mettre à picorer dessus avec faim. Pauvre bête, il avait dû voler une éternité avant de les trouver.

Elle-même s’enfila quelques bouchées de porridge avant de reposer son attention sur le colis, qui était excessivement lourd pour un hibou comme Mister Edward. Il était vieux, trop vieux pour transporter ce genre de colis.


« Open it! It’s probably our Christmas gifts! I love Christmas gifts, even though she tends to send weird stuff... » dit-elle  en lui faisant un grand sourire qui n’avait rien à voir avec ses expressions de la soirée.

Enfin, ils auraient peut-être une bonne nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Quinn Doherty
Stagière
avatar
PROFIL Poissons

Messages : 227
Réputation : 59
Date de naissance : 13/03/1989
Nationalité : Nord Irlandais

Aspiration : Enseignant

Fiche : Love, Loyalty, Friendship

RP en cours : Se réchauffer le corps et l'espritSometimes I feel I've got to run awayAfternoon memories

RP Terminés : I woke up today and wished for tomorrowThe hopeless and talentless knight in rusted armor and the queen of cunts



RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: Ultimum
Baguette Magique: Bois de peuplier, crin d'Abraxan

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Dim 17 Nov - 13:07

Si on le lui avait dit quelques minutes plus tôt, il aurait eu peine à imaginer que la simple vue du vieux hibou déplumé de sa grande tante aurait la capacité de lui réchauffer instantanément le corps, aussi efficacement que cette délicieuse nourriture qu'il venait d'engloutir. Et pourtant, cet animal -tout laid qu'il fut- apportait une soudaine et inattendue impression de familiarité, de réconfort, comme une vieille photo de famille qui vous rappelle que quelque part, vous avez une maison où la vie est bien plus douce et simple que les obstacles que vous rencontrez peuvent vous le laisser croire, où une famille vous attend et vous attendra toujours, quelque soit les raisons qui vous poussent à y retourner. C'était le même genre de chaleur que vous ressentez le jour de Noël, quand tous les vôtres sont réunis et que le est foyer submergé d'une dose inhabituelle d'affection et de tendresse. Le même genre de chaleur qu'il avait ressentie lorsque Teagan avait serré la main dans la sienne un peu plus tôt.

Il n'eut guère la vitalité -ni la volonté- de devancer sa soeur lorsque celle-ci s'aventura dans le froid à l'extérieur de l'auberge pour y ramener colis et hibou, mais il se redressa d'un air intéressé lorsqu'il reconnu l'écriture tremblotante de leur tante. L'adresse annotée sur le paquet le fit sourire, et il se surprit à songer que ce vieux hibou était peut-être plus intelligent qu'il ne l'avait soupçonné -il avait probablement compris depuis longtemps qu'il était inutile de suivre les adresses données par sa tête en l'air de maîtresse, et qu'il ferait mieux de suivre son instinct de hibou pour retrouver lui-même les destinataires.

Lorsque Teagan posa le colis sur la table, il ne se le fit pas redire deux fois avant de l'ouvrir avec hâte ; sa sœur ne s'était pas trompée, il s'agissait bien de leurs cadeaux de Noël. Trois paquets étaient recouverts de papier cadeau vert et or sur lequel des petits bonhommes pain d'épice se donnaient la main en faisant la ronde -ils dansaient réellement, comme animés par une musique qu'eux seuls pouvaient entendre, mais cela semblait les rendre réellement heureux.
Quinn attrapa un premier paquet au hasard, un peu mou, et il s'empressa de le déballer : il s'agissait d'une peluche. Un beau dragon orangé qui, alors qu'il le prenait dans ses mains, lui cracha une flamme si près de l'une de ses mèches de cheveux qu'il le lâcha de surprise.
Se demandant comment il était encore possible de commercialiser des jouets aussi dangereux, il le récupéra sur la table et le considéra un instant.

"That must be Riley's."

Il le tendit par dessus la table vers sa sœur, un léger sourire amusé au coin des lèvres.

"I suggest you should keep it. If I do, the boys in my dorm are going to make fun of me for the rest of my life."

Passant au reste du contenu du colis, il en sortit un autre sur le quel le nom de Teagan était inscrit, et il le lui tendit avant de récupérer le sien, tout au fond.
Quelle ne fut pas sa surprise lorsque, en l'ouvrant, il découvrit ce qu'il reconnut tout de suite comme un pyjama en flanelle, bleu ciel avec pour motif des balais volants le recouvrant des chevilles au col de chemise. Mieux encore, lorsqu'il le sortit complètement de son emballage pour le regarder en entier, ses yeux bleus gris écarquillés d'incrédulité, il constata qu'il aurait pu rentrer dans ce pyjama à l'âge de huit ans, tout au plus.

Dans un silence consterné, il croisa le regard de Teagan en se pinçant les lèvres, incertain de la façon dont il devait réagir. Mais avant même qu'il ne la sente monter, l'hilarité le saisit et il explosa d'un fou rire incontrôlable à lui en faire monter les larmes aux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   Mar 10 Déc - 0:40

Mister Edgar semblait plus qu’heureux de récupérer de son voyage et Teagan, semblait quant à elle, plus qu’heureuse d’avoir une petite bête à cajoler. Il avait toujours été sympathique, ce hibou. Aussitôt son morceau de bacon terminé, l’Irlandaise lui tendit un bout de saucisse, qu’il n’hésita pas non plus à picorer. C’était peut-être parce qu’elle lui donnait toujours à manger qu’il l’aimait bien… Tant mieux.

Avec une joie rappelant celle d’une gamine, ses yeux se posèrent enfin sur le cadeau que son frère déballait. Son sourire ne fit que grandir en voyant le dragon et plutôt que d’être effrayée par le feu qu’il cracha, elle lâcha un petit rire, amusée par l’expression de son frère. C’était exactement le genre de cadeau que la tante envoyait. Vraiment amusant, mais plutôt dangereux. Sans hésiter, elle vint s’emparer du dragon que son jumeau lui tendait, en hochant la tête.


« Sure. I’ll try and find him a spot where he won’t be able to burn my place down.» dit-elle en observant le dragon.

En voyant le paquet lui étant destiné, la brunette poussa une exclamation de joie, qui fit sursauter le hibou qui commençait à s’endormir. Sans plus attendre, elle s’empara du cadeau, passa quelques secondes à observer le papier sur lequel on pouvait y voir de jolies cannes de bonbons qui bougeaient sur une guirlande décorée de gui, puis commença enfin à l’ouvrir, en même temps que Quinn. Il sortit son cadeau bien avant elle et bien vite, elle détourna les yeux du velours rouge qui se trouvait dans son paquet pour regarder ce qu’il tenait entre ses mains.

Ha. C’était… C’était… C’était magnifique! Son regard un peu plissé rencontra celui du jeune homme et à peine eu-t-il le temps d’éclater de rire qu’elle-même le joignait. Ils auraient du se sentir mal pour la tante qui perdait de plus en plus la tête, mais en réalité, c’était hilarant. C’était si petit et tellement démodé et tout ce qu’elle arrivait à s’imaginer, c’était Quinn en train de tenter de l’enfiler. Son fou-rire ne fit que s’amplifier et elle sentait déjà les larmes qui lui montaient aux yeux. L’aubergiste les regardait d’un air étrange, mais ça ne la dérangeait pas le moins du monde. Ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas autant rit.

Une fois les rires un peu calmés, elle osa enfin sortir ce qui se trouvait dans son cadeau. C’était plutôt difficile de savoir à quoi s’attendre…  Avec curiosité, elle sortit ce qui semblait être une robe en velours rouge presque bourgogne, avec les des épaules bouffantes, des rubans qui semblaient sortir de partout et une jupe qui tenait plutôt d’un tutu long. Elle secoua un peu la tête, toujours un grand sourire aux lèvres, en sortant le vêtement qui était aussi clairement destiné à une fillette de pas plus que 7 ou 8 ans. Décidément, c’était le cadeau de Riley le meilleur.


« Riley would always get the best gifts. I mean... A dress, pajamas and a fire breathing dragon plushie...? I miss the times when we had cool gifts.» dit-elle en réfléchissant, le même sourire aux lèvres.

Après avoir remise la robe dans le paquet, elle s’empara de sa fourchette et recommença à manger ce qui se trouvait dans son assiette, avec beaucoup plus de faim que plus tôt. Elle n’allait quand même pas passer la matinée dans le café, elle devait faire des travaux, aller s’entraîner un peu, dormir à un certain moment… Et il fallait évidemment que son frère vienne chez elle, puisqu’il lui avait posé un lapin la veille. Elle n’allait quand même pas le laisser s’en sortir aussi facilement. Entre une bouchée d’œufs et de saucisses, la jeune femme demanda de son ton le plus innocent et mignon possible :


« So… Since you stood me up yesterday, are you gonna cook for me tonight? I don’t like eating out too much. And Mum wouldn’t be happy if she knew that her baby girl was eating in a restaurant so often. It’s not as good as a home cooked meal. And it will make me fat.»

Avec un sourire brillant, elle passa complètement à-côté du fait que si elle devait un jour être grosse, ça ne serait certainement pas parce qu’elle mangeait dans un restaurant, mais bien parce qu’elle mangeait en quantité inhumaine. Puis, elle entama la quatrième saucisse dans son assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Se réchauffer le corps et l'esprit. [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SPIDERMAN ϟ le guerrier rusé ne s’attaque ni au corps, ni à l’esprit mais au cœur.
» Nora ∞ Parfois, la seule façon de réussir, c'est de poursuivre même si le corps et l'esprit protestent.
» Le corps et l'esprit | ft. Esteban Rojas
» Prisonnière de son esprit[Libre]
» (M) EZRA MILLER + l'esprit libre amoureux du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Loin du monde magique :: Praeteritis Memoria-