Partagez | 
 

 Voir son âme, mettre le feu à ses certitudes. [Instantané, Alcide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avalon Somerset
Intégration
PROFIL Bélier

Messages : 146
Réputation : 55
Date de naissance : 03/04/1994
Nationalité : Monégasque, Anglaise

Aspiration : ... l'alchimie, peut-être?








RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: Bois de Vigne, 29,7cm , ventricule de dragon

MessageSujet: Voir son âme, mettre le feu à ses certitudes. [Instantané, Alcide]   Ven 24 Jan - 20:18

Alcide erre dans les couloirs à la recherche de quelque chose à faire, quelqu'un à martyriser, un truc à brûler la routine quoi.

Avalon sort du café en soupirant. Comme d'habitude, personne, rien a faire et surtout, ceux qui y étaient n'étaient que dans leur petites bulles. Elle ne regarde pas vraiment où elle va.

Alcide, entrain de faire mumuse distraitement avec son briquet fonce dans quelqu'un. Il relève la tête, le regard flamboyant, prêt à assasiner sur place l'imbécile qui ose venir le déranger quand il reconnait Avalon "Oh c'est toi..." dit-il presque déçu.

Avalon se fait foncer dedans et relève la tête. En voyant l'air déçu d'Alcide elle lance "C'est ta nouvelle technique de drague avec les inconnues, leur foncer dedans?"

Alcide : "Tu préfères que je te vomises dessus ? D'ailleurs à ce propos, j'ai gagné mon pari."

Avalon rit, puis s'arrête net et le regarde "QUOI? Non, ça se peut pas!"

Alcide hoche la tête, plutôt fier de lui "Si, si, si. Je te l'avais dis, mon charme fait son effet dans n'importe quelle circonstance."

Avalon a un rire incrédule "Tu me permettras quand même de douter! Ou bien t'as eu un coup de chance et la nana avait un drôle de fétiche"

Alcide : "Femme de peu de foi. En tout cas, j'ai hâte de te voir habillé en poupée."

Avalon a un peu l'air horrifié puis soupire "OH non... c'est vrai, cette histoire... J'te déteste, Llywelyn!" Elle sourit "Bon, je suppose que demain fera l'affaire.... t'allais où comme ça?"

Alcide lui adresse un clin d'oeil "Je prend ça comme un compliment." il hausse les épaules "Nul part. J'ai un peu l'impression de tourner comme un lion en cage ici."

Avalon : "Je viens de sortir du café, rien de bon là non plus. Les gens sont tous en train de devenir des guimauves, ou des renfermés. Impossible de s'amuser." Ava passe une main dans sa crinière brune

Alcide : "Meriteraient bien que l'on foute un coup de pieds dans la fourmilière. C'est pathétique"

Avalon a les yeux qui s'illuminent "Bon sang, ce serait beau à voir"

Alcide : "Un jour, certainement."

Avalon regarde dans le couloir, puis refixe Alcide dans les yeux, quand l'une es seules personnes du café sort et la bouscule, en partant comme un impoli. "T'excuses surtout pas, connard"

Alcide sort discrètement sa baguette et se débrouille pour faire trébuché le mal poli, juste pour se distraire un peu "ça ne sait même plus tenir sur ses jambes maintenant."

Avalon reste étonnée en voyant Alcide faire ça puis sourit. Faut dire qu'il l'avait bien cherché "Aveugle et malhabile, c'est triste."

Alcide sourit et vient lui murmurer à l'oreille "Te fais pas d'idées, d'accord."

Avalon le regarde en haussant un sourcil. "Pour me faire des idées, il aurait déjà fallu que j'en aie envie." Le trébuché ce relève, clairement en colère en leur lançant d'aller se faire foutre.

Alcide : "Mais c'est qu'il est malpoli en plus de ça"

Avalon : Le mec regarde Alcide et un peu par méfiance instinctive décide de lui tourner le dos et l'ignorer pour commencer à s'en aller

Alcide : "Ils ne sont pas si cons que ça ici... dommage."

Avalon retourne quand même la tête quand elle entends l'autre murmurer «motherfcukers» elle regarde Alcide ; "T'es indulgent, je trouve." Ava lance une sort de jambencoton à l'inconnu pour le voir s'affaler face première.

Alcide : "Dans mon ancienne fac, les mecs étaient beaucoup plus téméraire, c'était bien plus drôle." il ricane quand il le voit se rétaler. "Deux fois en dix minutes, il a vraiment un problème d'équilibre."

Avalon : "C'est pour ça qu'ici il faut pousser un peu plus... changer les tactiques. Du genre une pauvre fille qui s'en prends à un mec, il osera bien plus répondre que si c'est toi." Elle brise l'enchantement et sa victime se relève, enragé et s'avance en sortant sa baguette. Ava continue de sourire.

Alcide regarde les choses se passer, sa baguette toujours entre les doigts, inconsciemment prêt à réagir au moindre problème.

Avalon lance un diffindo sur le ventre de l'inconnu qui s'arrête en grognant de douleur et en lançant des insultes autant à Ava qu'à Alcide.

Alcide : "C'est qu'elle sort directement les griffes la tigresse"

Avalon : "Éloquent, le commentateur!" Ça l'a distraite et le mec se jette sur elle et elle a à peine le temps de le désarmer, mais il se jettes à nouveau sur elle quand même "Merde!"

Alcide : "Besoin d'aide peut-être ?" dit-il avec un petit sourire en coin, pas besoin de baguette, le gars est pas si grand que ça. Il vient le chopper par le col et le lève de terre sans trop d'effort "Ta maman ne t'as jamais appris les bonnes manières ?"

Avalon reprends une respiration normale et le mec se débat, un peu paniqué de quitter le sol. Il envoie chier Alcide et lui dis d'aller voir sa propre mère pour apprendre à ne plus être un mal-baisé. "Hey Alcide, tu ne devais pas me montrer un peu ce que tu sais faire?" demande Ava avec un faux air innocent.

Alcide : En moins de deux, le gars se retrouve coller au mur, une main autour de la gorge, c'est pas qu'il supporte pas qu'on parle de sa mère, il ne l'a jamais connu, mais juste pour la forme il a bien envie de lui faire regretter ses mots. Un sourire en coin toujours accroché au visage. "A ton avis combien de temps il peut rester là à réfléchir à ce qu'il vient de dire avant que son cerveau ne soit plus irrigué correctement ?"

Avalon ne se rends pas encore bien compte si c'est sérieux ou non et joue le jeu "Il a pas l'air hyper en forme... 50 secondes à peu près?" Elle s'approche et l'observe "Vu comme tu serres... sans doute, ouais!"

Alcide reste dans la même position, les yeux braqués sur le visage du gars qui commence à rougir "On va bien voir ça... à moins qu'il décide de s'excuser."

Avalon arrête de sourire quand le rouge de son visage commence à bleuir, l'autre est vraiment orgueilleux. Elle panique un peu et semble sommer, si ce n'est pas supplier, l'autre du regard de s'excuser. Il finit par le mimer avec le peu de voix qui lui reste.

Alcide desserre ses doigts tranquillement, l'air satisfait tout en le reposant au sol, l'air de rien. "Fait pas cette tête et respires un coup mon vieux"

Avalon retient un soupire et le mec part en courant, à bout de souffle, incapable de crier comme son regard le fait. Elle regarde Alcide, complètement abasourdie, mais finit par lever sa baguette et lancer un sort d'oubliettes, une fois l'impoli assez loin "Tu l'aurais fait?"

Alcide se contente d'un sourire mystérieux, même pas besoin d'utiliser sa baguette puisqu'elle le fait avant lui. Tant mieux. Il range sa propre baguette dans sa poche.

Avalon agrippe son poignet et détourne la tête. Elle est partagée entre être choquée ou exaltée, avec l'adrénaline qui a coulée dans ses veines. "Alors tu ne frimais pas au final, hm?"

Alcide : "On dirait" lâche-t-il simplement tout en se remettant en route, nonchalamment.

Avalon le suit sans réfléchir, ce qui n'est pas dans son habitude, mais avec lui doit-elle encore parler d'habitudes? "C'était vraiment... ahurissant. Te voir avec la vie de quelqu'un entre les mains."

Alcide tourne légèrement la tête vers elle "T'as eu peur ?"

Avalon ne peut pas cacher ça, pas vraiment et le regarde avec un petit sourire contrit. "Oui. Mais pas seulement. J'avais aussi..." elle n'ose pas dire «envie de savoir ce que ça fait» et hausse les épaules en replaçant instinctivement son débardeur

Alcide n'a jamais eu peur, alors il ne peut pas vraiment savoir ce que ça fait "Tu sais qu'une personne normale serait déjà partie en courant pour prévenir l'autorité la plus proche ?"

Avalon le regarde et se pose la même question, mais la réponse s'impose vite à elle. "Et qu'est-ce que tu croyais, que je suis normale?"

Alcide : "Un peu moins chaque jour"

Avalon lâche un rire neutre et le regarde "Je sais pas si je l'ai déjà été, mais ce soir tu m'as prouvé que je ne pourrai définitivement plus l'être."

Alcide : "Ravie de te l'entendre dire. Je n'aurais pas perdu ma soirée au moins."

Avalon : "Corrompre les pauvres jeunes filles, ça te fais de belles soirées, je paries!"

Alcide : "Même si en temps normal je les corromps  autrement "

Avalon : "Oui mais moi c'était déjà fait, du coup tu t'es seulement rabattu sur ce qui me restait à corrompre, non?" Elle marche et passe devant la salle de musique, salle à laquelle elle jettes un coup d'oeil avec un petit sourire avant de continuer "Faut dire que pour le moment, je trouve que je le prends assez bien."

Alcide : "Oh t'es sûre que tu es totalement corrompus à ce niveau-là ?" dit-il avec une mine faussement déçue "Il faut voir jusque où tu encaisses frenchie"

Avalon : "Disons que je finis de me corrompre au fur et à mesure des voyages en Sicile, le gallois" Ava a dit Le gallois en français et rit. "Si t'es gentil je te laisserai m'aider pour ça..."

Alcide : "Tu devrais finir par comprendre que je ne suis jamais sage."

Avalon : "Être gentil ou sage, c'Est très relatif. C'est sûrement l'une des premières choses que j'ai appris avec toi, Alcide."

Alcide hoche la tête "C'est que ça peut apprendre des choses ces petites choses là."

Avalon soupire et lève les yeux au ciel, mais continue de sourire "Déjà que j'aie assez envie d'apprendre, c'est bien non?"

Alcide : "C'est un bon début, effectivement."

Avalon lui fait un air taquin. "D'ailleurs, si tu me sous-estimais moins, j'en saurais peut-être déjà plus!"

Alcide : "Si tu me donnais plus de raison de moins te sous-estimer tu en saurais plus "

Avalon : "Le problème c'est qu'avec toi on ne sait pas comment faire, comme si c'était différent chaque jour..." Elle rit un peu. "y'aurait peut-être le feu, mais à part le feu alchimique, je saurais pas trop!"

Alcide : "C'est justement ça le challenge, savoir me surprendre."

Avalon le regarde "La seule chose qui me surprennes sur une base régulière maintenant, c'est l'Alchimie... ça t'intéresserait surement voir ce qu'on peut créer avec du feu."


Dernière édition par Avalon Somerset le Sam 25 Jan - 1:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Somerset
Intégration
PROFIL Bélier

Messages : 146
Réputation : 55
Date de naissance : 03/04/1994
Nationalité : Monégasque, Anglaise

Aspiration : ... l'alchimie, peut-être?








RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: Bois de Vigne, 29,7cm , ventricule de dragon

MessageSujet: Re: Voir son âme, mettre le feu à ses certitudes. [Instantané, Alcide]   Sam 25 Jan - 0:58

Alcide : «Tu me montres ça quand alors ?»

Avalon sort un paquet de clope de sa poche  «Demain je serai trop occupée à mourir de l'intérieur en ayant l'air d'une barbie de 1959, donc pourquoi pas dès ce soir?»

Alcide lâche un petit rire «Faut vraiment que je reste sur le campus au moins jusqu'à demain pour voir ça.» il hoche la tête «Let's go girl»

Avalon allume sa clope en se dirigeant vers le labo d'Alchimie sans même regarder devant elle, elle connait son emplacement par coeur. «J'espère bien que tu resteras! Ne crois pas que je ne vais pas tricher si le gagnant n'est même pas là pour admirer sa réussite!»

Alcide sourit «Je ne raterais pas ça, ne t'inquiète pas.» il la suit sans trop se presser. Il se fiche un peu de où il va en réalité.

Avalon s'amuse à expirer la fumée de sa taffe en faisant des cercles et s'arrête quand ils atteignent la porte. Elle la passe, la tenant pour laisser Alcide entrer.

Alcide : «Qu'elle est galante» dit-il taquin. Il passa la porte et regarde autour de lui, c'est la première fois qu'il vient jusque ici. Faut dire qu'en temps normal il n'a pas vraiment d'intérêt à venir dans cet endroit.

Avalon lui lance un coup d’œil amusé et sort sa baguette pour faire disparaître sa cigarette qui ne pourra malheureusement pas être terminée. Elle avance vers le fond de la pièce, ôte son manteau et retrousse ses manches. Une fiole flotte au dessus de la table, dans une bulle d'air.

Alcide va s'asseoir sur une des tables et la regarde faire. N'ayant franchement aucune idée de ce qu'elle veut faire en réalité.

Avalon : «C'est une tentative de changer du cuivre en Bronze. C'est une transmutation assez facile à faire, quand on sait quoi faire exactement.» Elle vérifie la fiole, qui est assez prête à son goût et d'un coup de baguette, allume un brûleur, faisant monter sa flamme assez haut. Elle ouvre la fiole, et en sort le métal encore liquide avant de la faire flotter en filament au centre de la flamme.

Alcide reste silencieux, observant ses moindres faits et gestes, on ne sait jamais ça pourrait lui servir, un de ces jours.

Avalon lance un nouveau sort et les flammes commencent à danser autour du métal, s'éloignant, revenant frôler ce qu'ils chauffent et tournoyant. «C'est globalement la dernière étape d'un long processus. Sans ça, je n'arriverais pas à faire d'un métal aussi banal que le cuivre, du bronze.»

Alcide : «Je n'ai jamais rien compris à l'alchimie, je trouve ça trop long»

Avalon hausse les épaules en faisant danser les flammes. «C'est super long, mais on finit par arriver à faire des choses qui dépassent ce qu'on croyait possible. Certains élixirs te font aussi voir des parts de toi-même auxquelles on ne s'attends pas.»

Alcide : «J'aimerais bien voir ça tient.»

Avalon rit un peu, mais ne détourne pas les yeux de la flamme. «J'dois en avoir quelques-uns. J'hésite à les prendre, ça peut donner des résultats que je n'aimerais sûrement pas du tout.» Elle doit s'assumer elle-même pour avancer en Alchimie et ces élixirs pourraient l'aider à aller plus vite, mais plus vite ne veut pas dire moins rude.

Alcide : «T'as peur de ce que tu crée ?» demande-t-il en l'observant.

Avalon hoche la tête et finit par sortir le métal qui a maintenant la couleur du bronze. Elle la ramène dans la bulle d'air et laisse la fiole reposer avant de regarder Alcide. «Découvrir le fond de son âme, c'est prendre un risque. Si 'est trop rude, on la perds au passage.» elle décide de dévier un peu et lui lance un sourire de défi «Tu crois que toi tu serais capable d'en boire un? Voir ce que ton âme te cache?»

Alcide sourit d'avantage «Les risques c'est ce qui pimentent la vie» puis il enchaîne plus bas, sur le ton de la confidence «Pour le savoir, il faudrait déjà en avoir une.»

Avalon va s'asseoir à côté du four d'Alchimie, à l'aspect antique et le regarde «Si tu parles d'une fiole d'élixir, je peux aller en chercher une. Si tu parles de l'âme... ceux qui n'en ont pas sont ceux qui sont infiniment vides, qui n'ont rien à offrir, ni rien d'intéressant. Tu n'entres pas exactement dans cette catégorie.»

Alcide : «Tu crois vraiment que j'ai quelque chose à t'offrir ?»

Avalon : «Tu m'divertis, c'est déjà quelque chose qu'une personne sans âme serait incapable de me faire.» Elle ajoute, détachée «Ce qui fait qu'on a une âme, ce n'est pas notre gentillesse, ou notre bonté. Ça n'a même rien à voir.»

Alcide : «C'est bien plus profond que ça...»

Avalon : «C'est l'impulsion. Ce tilt qui fait d'une personne ce qu'elle est au fond d'elle. Ça ne se change pas. Ton âme sera toujours pareille et si tu ne vis pas avec, tu ne vis jamais vraiment.» Elle se lève et s'approche d'Alcide. «Tu ferais quoi, si tu découvrais que ton âme n'est pas ce que tu croyais? Si tu étais pire, ou mieux et que ce n'était pas ce que tu recherches?»

Alcide : «Si j'étais pire, je m'impressionnerait moi-même. Mieux, c'est impossible, si mon âme est le reflet de ce que je suis vraiment, elle ne peut pas être totalement différente de ce que tu vois, là, maintenant, ça ne serait pas logique.»

Avalon se met à rire un peu «Et si ce que tu étais là, ce n'était pas totalement toi? Et si ce n'était que ton psyché, reformé au fil des événements de ta vie? C'est le mouvement de toute chose. Tu ne peux pas compter si une immobilité totale, jamais.» Elle se penche un peu vers lui et lui demande «En sachant que tu pourrais te réserver à toi-même une mauvaise surprise, t'oserais quand même essayer l'élixir?»

Alcide plonge son regard dans celui d'Avalon. Pas décontenancé le moins du monde. «A quoi servirait la vie, si ce n'est pour prendre des risques? De toute façon, je n'ai plus rien à perdre.»

Avalon le fixe et déglutit. Elle ne peut quand même pas être faible, surtout pas devant quelqu'un comme lui. Si il ose le faire, hors de question qu'elle n'ose pas! «Et si j'te demande de venir la boire ce soir, t'en dis quoi?»

Alcide réfléchit un instant, il n'a pas l'intention de se laisser avoir par un défi. Il saute sur ses pieds. «Allons-y.»

Avalon lui fait un grand sourire satisfait, tâchant d'oublier la boule qui se forme au fond de son ventre et l'entraîne à un passage secret vers Stornoway qu'elle connait.

Alcide la suit, il va peut-être regretter ce qu'il a accepter, mais comme il l'a dit, il n'a rien à perdre alors autant tester des choses inattendues.

Avalon entre dans le passage en lançant un Lumos, passant en premier. «Tu sais qu'on pourrait bien regretter tous les deux, que l'autre ait vu ce qui va se passer?»

Alcide : «Ou on pourrait bien être content de ne pas être seul dans ce genre d'expérience.»

Avalon retourne la tête, lui lançant un regard imperceptible et se remet à regarder vers l'avant, arrivant à la sortie du passage. «...C'est pas faux.»

Alcide enfonce ses mains dans ses poches et continue le chemin en silence. Réfléchissant à ce qu'il vient d'accepter. L'alchimie ce n'est pas son truc est pourtant il fonce tête la première. Il doit vraiment avoir envie de jouer avec sa vie.



La suite ; ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Voir son âme, mettre le feu à ses certitudes. [Instantané, Alcide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu vas pas t'y mettre toi aussi !? [PV Alexis]
» Coucou, tu veux voir ma b-..bonne idée ? / acceptée a mettre en place/
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» plan pour mettre fin à l’ exclusion de la Diaspora haïtienne et de l’arrière-pay
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bâtiment de St. Barnaby :: Premier étage :: Couloirs-