Partagez | 
 

 Voir son âme, la laisser s'enflammer. [Instantané, Alcide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avalon Somerset
Intégration
PROFIL Bélier

Messages : 146
Réputation : 55
Date de naissance : 03/04/1994
Nationalité : Monégasque, Anglaise

Aspiration : ... l'alchimie, peut-être?








RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: Bois de Vigne, 29,7cm , ventricule de dragon

MessageSujet: Voir son âme, la laisser s'enflammer. [Instantané, Alcide]   Sam 25 Jan - 1:46

Avalon se rend compte qu'elle a complètement oublié son manteau dans le labo et sursaute en arrivant dehors. Elle commence à marcher à un rythme bien plus rapide, déjà en train de se les geler une chance, son appart n'est pas trop loin.

Alcide lui remonte son col et suit la brune, sans trop savoir où ils vont.

Avalon arrive à l'appart et entre. De suite, elle remarque que ni le manteau de Jamar ni celui de Russ' ne sont là. Tant mieux. Elle dit à Alcide «prends tes aises, je reviens.»

Alcide regarde autour de lui, apparemment il n'y a pas trace d'âme qui vive. C'est mieux. Il hésite un instant et enlève son manteau, il risque de ne pas en avoir besoin tout de suite.

Avalon va dans sa chambre et prends le temps de se réchauffer un instant en grelottant «Brr...» ensuite elle va à son coffre et cherche une fiole, qu'elle trouve rapidement. Elle l'observe, sa couleur pourpre foncée et frissonne, plus par appréhension que par froid maintenant.

Alcide : «Tu caches vraiment ce genre d’élixirs dans tes petites culottes ?» demande-t-il amusé.

Avalon sort de sa chambre et fait un faut rire «Très drôle! Au moins j'aurais déjà plus de trucs dans mes culottes que dans tes caleçons!» Elle vient le rejoindre. «Une demie fiole chaque. J'ai pas envie qu'on prenne une fiole complète chacun.»

Alcide : «Le contenu de mon caleçon n'avait pas l'air de te déranger la dernière fois.» il attrape la fiole et regarde le liquide à l'intérieur «ça fait quoi si on en prend trop ?»

Avalon : «une fiole complète fait ressortir les parties les plus cachées de ton être, comme la demie-fiole, à la seule différence que ça dure plus longtemps et qu'une fiole entière fait prendre le contrôle complet à cette partie de ton être. J'ai pas envie de faire trop de conneries non plus.»

Alcide regarde plus attentivement le contenue de la fiole «A toi l'honneur »

Avalon ouvre la fiole et vide la moitié de la fiole, sans avaler. Elle attends qu'Alcide le fasse. Hors de question qu'elle se fasse avoir et elle le regarde dans les yeux, déterminée.

Alcide lève les yeux au ciel «Je vois que la confiance règne.» il ouvre la fiole qu'elle lui a donné et en boit la moitié. Tant pis pour ce qui se passera après.

Avalon avale finalement la gorgée et pose la fiole sur la table basse du salon avant d'aller s'asseoir, nerveuse en attendant les premiers effets.

Alcide vient s'asseoir à côté d'Ava. Pour l'instant, aucune traces de quoique ce soit. Peut-être que finalement, il a bien raison, il n'a pas d'âme et ça ne fonctionnera pas chez lui.

Avalon commence à avoir chaud un peu, et se masse la nuque. Puis elle observe Alcide curieuse de voir les premiers changements chez lui. «Tu commences à sentir quelque chose?»

Alcide se tourne la tête vers la brune «Nope. Je te l'ai dis, ma mère a oublié de tout m'donner à la naissance.»

Avalon tousse et commence à se sentir mal. un mélange d'émotions, d'envies. Des idées, plaisantes et déplaisantes à la fois et elle sent qu'elle ne peut rien empêcher, même si elle tente de ralentir le flot d'images et de sentiments.

Alcide : «Oh come on, moi aussi je veux m'amuser» dit-il en voyant Ava commencer à se sentir mal. Lui, le seul truc qui change c'est qu'il se sent incroyablement seul et triste, mais il essaye de ne pas y penser.

Avalon plaque sa main sur son front. Elle essaye de ralentir le processus et regrette déjà d'avoir accepté, elle se sent paniquer et toute sa tête semble vouloir exploser, son coeur aussi qui bat maintenant à la chamade. Quand ça devient trop, elle finit simplement par respirer et tout lâcher, c'est impossible d'y résister. «Laisse aller, sinon tu vas commencer à avoir mal. C'est trop pour un cerveau de retenir ça. Tu l'as fait, t'y peux plus rien.» Son regard a maintenant l'air mauvais et elle est curieuse et l'observe, c'en est malsain.

Alcide la regarde, haussant un sourcil, faut dire que lâcher prise ce n'est pas trop son truc. Il ferme les yeux un instant et il a comme l'impression de se prendre une grosse baffe en pleine face, une vague d'émotions le submerge, une peur incommensurable s'insinue dans chacune de ses cellules. Depuis quand il a peur lui.

Avalon se met à genoux sur le sofa, pour faire face au profil d'Alcide. Elle le fixe, impatiente et avec un sourire cruel sur le visage. Il a le visage qui se déforme un peu malgré lui et elle retient son rire en se mordillant la lèvre inférieure. Elle rapproche son visage. «Alors...?»

Alcide prit d'un spasme soudain, vient chopper la gorge de la brune pour la coller au canapé «Ne sourit pas comme ça, sinon je vais te faire passer l'envie de te moquer de moi.» dit-il avec un ton froid et sans appel. Il plonge son regard dans celui d'Ava quelques secondes avant de relâcher son étreinte et de se redresser pour aller faire quelques pas dans le salon, lui tournant le dos.

Avalon ne bronche même pas quand il l'attrape par la gorge, elle aime même l'adrénaline que ça lui donne. Son sourire change néanmoins pour devenir un sourire sincèrement appréciateur. Quand il se lève et la lâche elle se replace sur le sofa, elle a l'air d'un fauve et continue de le fixer. Ses hormones, son esprit, tout fonctionne à plein régime. Mais rapidement elle commence à vouloir plus, de l'adrénaline. Pas de silence, pitié. «Parles un peu bon sang, t'as l'air d'une bombe.»

Alcide : «Tais-toi alors» siffle-t-il «Je pourrais t'exploser au visage» il y a tellement de trucs qui tourne dans son esprit qu'il a du mal à se concentrer. Pleins de souvenirs lui revienne, des choses qu'il s'était efforcé d'oublier. Il passe ses mains contre ses tempes, comme si ça allait pouvoir l'aider à tout remettre en ordre.

Avalon se lève et s'approche de lui. Les choses filent, mais elle se laisse aller et lui, pas encore. Elle le regarde et une vague de mélancolie s'ajoute à son sentiment bizarre et violent. «Alors fais le, mais on va finir par s’entre-tuer. Et j'ai pas envie de te tuer.» ça lui a échappé, mais tout lui échappe, elle dit ce qui lui passe par la tête.

Alcide se tourne vers Avalon, la détaillant, avant de passer le bout de ses doigts contre sa jugulaire «ça serait tellement facile de te tuer que je ne sais pas vraiment si ça vaut le coup...»

Avalon se sent soudainement frustrée et repousse brusquement la main d'Alcide. «J'en ai vraiment marre que tu me prennes pour une chose facile à contrôler ou à violenter. Ce soir ce serait une mauvaise idée. Particulièrement ce soir.» crache-t-elle avec une expression tout à fait sérieuse, voire enflammée.

Alcide sourit d'un sourire étrange «Parles-moins et agis plus» dit-il se détournant une nouvelle fois d'elle, désintéressé.

Avalon l'attrape par le bras et le retourne. C'est une offre trop belle et elle lui colle son poing sur le bas de la mâchoire. Même pas par rage en fait, ça la fait rire ce qu'elle vient de faire. L'envie d'adrénaline a remontée.

Alcide ne bronche même pas, ce n'est pas comme si c'était le premier poing qu'il se prenait en pleine poire. Il attrape son poing au passage, prit d'une rage soudaine. Sa main se referme autour du poing de la jeune femme, s'amusant à tourner son poignet et son bras, jusqu'à arrivé à une position assez inconfortable pour elle.

Avalon grogne de douleur, mais ne pleure pas ou quoi que ce soit, l'adrenaline monte encore et ça lui plait. Elle réussit quand même à lui mettre un coup de pied assez fort sur le tibia et libérer son poignet. «Come on, boy. Laisse-les aller ces saloperies d'émotions!»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Somerset
Intégration
PROFIL Bélier

Messages : 146
Réputation : 55
Date de naissance : 03/04/1994
Nationalité : Monégasque, Anglaise

Aspiration : ... l'alchimie, peut-être?








RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: Bois de Vigne, 29,7cm , ventricule de dragon

MessageSujet: Alchimie des corps   Sam 25 Jan - 1:50

Alcide sent une nouvelle vague de peur et d'insécurité lui traverser le corps. Ce mélange d'émotions commence vraiment à le mettre en vrac, il ne sait plus sur quel pied danser et c'est plutôt déstabilisant. Il a du mal à respirer. Sa tête lui tourne. Il aurait presque l'impression que la terre s'est mise à tourner plus vite.

Avalon s'approche de lui et vient lui caresser les tempes de chaque pouce. Elle se sent trop confuse et ne pense même plus clairement. Elle le regarde et soupire. «J'te l'ai dit, arrête de faire le con et de tout retenir, ça sert à rien. Et j'ai pas la force de traîner un corps inconscient d'un gaillard comme toi! T'as voulu le faire, fais-le et on en reparle plus jamais après ça, c'est tout.» La brune ne sait pas pourquoi elle se préoccupe de lui soudainement et ne veut pas le savoir.

Alcide ouvre les yeux au contact des doigts de la brune. Il en frissonnerait presque, ce contact lui provoquant un effet inattendu, multiplié. Il vient passer une main dans la nuque d'Ava, plongeant son regard dans le sien «T'as honte de ce que tu peux être ?» dit-il l'expression de son visage changeant du tout au tout.

Avalon le regarde, son cœur rate des battements en réfléchissant à ce qu'elle est vraiment, au fond. Les émotions qui sont passées en elle. «Je sais pas, Alcide. Elle me fait aussi honte qu'elle me fait envie. Je suis bien plus violente que je l'imaginais. Et d'autres choses, aussi.» Elle continue de lui caresser la tête, pour tenter de l'aider, ou même juste pour le faire.

Alcide approche un peu plus son visage de celui de la brune «Laisse-toi aller, montre-moi l'exemple pour une fois.» souffle-t-il. Sa tête lui tourne vraiment, mais il s'obstine à se tenir debout, restant proche d'Avalon, les flots d'émotions continuant à le balloter de chaque côté.

Avalon dans sa confusion n'est pas certaine de comprendre et lâche avec un rire bref. «Quoi, t'aurais envie que j'te battes?» Ses mains viennent quand même lui masser la nuque et non l'étrangler.

Alcide sourit «Même comme ça tu n'y arriverais pas. Non, je veux que tu me montres de quoi tu es capable. Je veux voir si tu peux vraiment me surprendre. Dévoiles-toi.»

Avalon s'arrête de sourire, ou même d'avoir une expression. Elle hésite. La brune ne sait vraiment pas quoi faire ou dire et sent le mal de tête remonter à nouveau, donc lâche prise encore. «Va pas te faire d'idées, d'accord?» elle sourit en repensant qu'il lui avait dit la même chose en début de soirée et en pressant ses mains sur sa nuque elle l'attire à elle et l'embrasse passionnément, presque violemment, même.

Alcide ne peut pas s'empêcher de sourire légèrement quand elle vient l'embrasser, après tout c'est un peu ce qu'il avait cherché. Une de ses mains vient attraper les hanches d'Avalon pour l'attirer vers lui. Le cerveau totalement déconnecté pour le coup. Se laissant guider uniquement par ce qu'il ressent.

Avalon approfondit le baiser et le plaque contre le mur le plus près. Son aura de fauve de plus tôt n'est pas pour rien et elle se sent bien plus instinctive et animale qu'en temps normal. Elle essaie clairement d'être celle qui aura le contrôle, mais espère qu'il ne se laissera pas faire. Elle se presse contre lui et lui griffe la nuque

Alcide la laisse faire dans un premier temps, toutefois, il prend bien garde à ne pas la laisser aller trop loin. Ses mains commençant à se balader contre les côtes de la jeune femme.

Avalon laisse ses baisers tracer un chemin jusqu'à sa gorge et la lui mords, plutôt fort. Elle sourit contre sa peau et ses mains viennent taquiner le col de sa chemise, résistant à l'envie de lui arracher.

Alcide frissonne et finit par venir attraper la brune par la taille pour la coller contre lui avant de venir la plaquer contre un autre mur, alors que l'une de ses mains glisse déjà contre sa cuisse.

Avalon rit un peu, satisfaite, et fait onduler un peu son corps contre le sien, pour le rendre fou. Elle frissonne en sentant sa main et soupire en revenant l'embrasser et le mordre à nouveau, visant la lèvre inférieure cette fois.

Alcide continue de laisser ses mains remonter contre ses côtes, embarquant ses vêtements en cours de route, tant qu'à faire.

Avalon se recule le temps de finir d'ôter Son haut noir. Elle revient à la charge et commence à ôter sa chemise à Alcide. hors de question de finir nue alors que lui serait habillé.

Alcide n'oppose aucune résistance, la laissant faire alors qu'il revient l'embrasser, avec passion. A croire que son âme a des mœurs légères.

Avalon lance derrière elle la chemise qu'elle vient d'enlever et s'attaque déjà à son jean. elle vient de décider que ce sera même lui qui se retrouvera nu en premier.

Alcide sourit en coin «On dirait que t'es pressée.»

Avalon susurre contre ses lèvres. «Ça va trop vite pour toi, peut-être?» si c'était que d'elle, ils seraient déjà dans la chambre ou même en train de baiser là, directement contre le mur.

Alcide vient attraper la lèvre de la brune entre ses dents «Absolument pas, c'est juste que je ne voudrais pas brusquer la princesse qui est en toi» dit-il taquin.

Avalon, qui est bien entendu encore sous effets de l'élixir vient lui serrer la gorge, plutôt fort, elle continue de sourire, mais cette phrase a eu le don de l'énerver «J'ai eu l'air d'une petite princesse ce soir, tu crois?»

Alcide plonge son regard dans celui d'Avalon, une étincelle dans les yeux, prenant ça plus comme un défi que comme une attaque «C'est tout ce que tu as ?» l'intérroge-t-il.

Avalon : «Demandé si gentiment...» Elle serre encore plus et vient lui mordre la peau, au coin du cou et de l'épaule, mordant plus fort de seconde en seconde.

Alcide peut sentir ses dents et ses doigts se serrer contre sa peau "Et alors çate faisquoi ?" dit-il sans que ses yeux quittent les siens. Même l'âme à découvert il la pousse à la débauche.

Avalon le regarde, elle est juste trop dans le feu de la passion pour avoir encore honte de quoi que ce soit. Elle le mords jusqu'au sang, à peine mais tout de même et vient frôler son oreille de ses lèvres. «J'adore ça. L'adrénaline. C'est comme une soif...»

Alcide sourit, c'est pas si mal que ça finalement. «Il faut boire alors.» dit-il tout en la forçant quand même à desserrer son étreinte autour de son cou.

Avalon le regarde dans les yeux, en le laissant ôter sa main. Elle a l'air incertaine, mais elle est aussi curieuse. Elle a donc un peu cet air de môme qui se demande si il peut vraiment ou non.

Alcide lui sourit amusé, alors qu'une de ses mains ne se dirigent pas vraiment vers sa gorge, mais divague un peu plus bas. «Ce n'est pas toi qui disait qu'il fallait se laisser aller de peur d'avoir le cerveau qui éclate ou quelque chose comme ça ?»

Avalon lui rends un sourire, d'abord amusé, puis carnassier et se replonge sur la morsure. un peu de sang en coule et elle le lèche avec langueur en fermant les yeux. Le goût est très particulier et d'abord dérangeant, mais au final... pas si mal.

Alcide soupire sous le coup de la morsure, ce n'est pas si désagréable que ça, finalement. Il vient attraper l'un des poignets de la brune pour la plaquer d'avantage contre le mur.

Avalon va jusqu'à suçoter la morsure avant de se lécher les lèvres. Elle sourit quand il la plaque au mur et lui sourit, ses iris pleins de désir alors qu'une de ses jambes remonte contre le côté de celle d'Alcide.


Alcide resserre légèrement les doigts autour du poignet d'Ava alors que son autre main s'occupe de la débarrasser de ses fringues, qui ne sont plus d'une très grande utilité. Finalement, la soirée n'est pas si étrange que ça. Il peut encore sentir la morsure de la brune contre sa nuque.

Avalon se laisse aller et aide Alcide comme elle peut à ôter le reste de leur vêtements. Honnêtement il avait bien raison, à deux c'est bien moins difficile à vivre, de voir son âme... même si cette nuit, ce ne sera plus à son âme qu'elle pensera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Voir son âme, la laisser s'enflammer. [Instantané, Alcide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» site pas mal pour voir des films en direct ^^
» 05. Opération commando : Venir, Voir, Repartir sans se faire repérer.
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» Un des plus beaux gargant qu'il m'ait été donne de voir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieur de l'établissement :: Stornoway :: Habitations du village-