Partagez | 
 

 [solo] And so if I seem so broken in pieces ~ walk on by

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eve John
Ceart
PROFIL Bélier

Messages : 424
Réputation : 61
Date de naissance : 04/04/1994
Aspiration : passer au moins une année sans drame, s'il vous plait merci.

Fiche : NO FUTURE.

RP en cours : à venir



RPG
Feuille de personnage
Age: 22
Niveau: 4e année Maestria
Baguette Magique: Chêne rouge, mue de Serpencendre. Crache des étincelles lorsqu'elle s'ennuie.

MessageSujet: [solo] And so if I seem so broken in pieces ~ walk on by   Mer 29 Jan - 17:13

Elle n'était qu'une ratée. Un échantillon pourri de la société.

Elle n'était qu'une ex taularde qui couchait avec un camé parce que c'était la seule façon qu'elle connaissait de témoigner son affection. Une traînée qui passait ses nuits au pub du village et les finissait plus souvent que de raison avec des hommes, parfois libres, parfois pas, une marginale qui avait des pensées inconvenables envers une autre femme, un cas sans espoir qui n'avait connu pour toute relation sentimentale que celle avec un demeuré chômeur et violent.

Eve John n'avait pas pour habitude de se contempler en introspection, encore moins de gaspiller son énergie dans des pensées négatives, dans des constatations face auxquelles elle était de toute évidence impuissante, ou qu'elle n'était pas désireuse de changer.
Mais il semblait ce jour là que son détachement caractéristique avait fini au fond de la cuvette en même temps que son dîner de la veille.
Difficile de rester optimiste quand on a la tête au dessus des toilettes et la gueule de bois du millénaire.

Un soupir franchit ses lèvres. Elle ne l'avait pas vue venir, celle-là. Si maintenant, elle ne pouvait même plus faire confiance à son fidèle ami le whisky !

Appuyée mollement contre le bord du lavabo, elle finit de se brosser les dents, et se rafraîchit le visage à l'eau froide.

Une gamine. Sans son maquillage, ses vêtements provoquants et tous ses artifices, tout ce que le miroir lui renvoyait, c'était l'image d'une gamine.
Elle ne ressemblait en rien aux photographies de sa mère à son âge, qui trônaient encore dans le salon à Toulouse.
Dorian passait son temps à lui dire à quel point elle lui rappelait sa mère. Mais il se berçait d'illusions.

Junko était naturellement belle, elle n'avait jamais eu besoin de fard ou de beaux vêtements pour être remarquable. Tout en elle irradiait grâce et puissance.
Peut-être cette impression était-elle dûe en partie aux récits de son père, mais les rares souvenirs d'enfance qu'elle conservait de sa mère la submergeaient parfois de tendresse et d'admiration, autant que de rage.
Non, Eve John n'avait rien à voir avec la femme qui l'avait mise au monde.
Et puis, quelle fierté aurait-elle bien pu tirer à ressembler à une femme qui avait abandonné son enfant?

Un rayon de lumière blafarde vint brouiller son reflet renfrogné dans le miroir, à l'instant où le jour sembla finalement bien vouloir se lever.
La Ceart quitta finalement la salle de bain, couverte uniquement d'un dessous de dentelle écarlate, et d'un débardeur à l'effigie des Stranglers, deux tailles en dessous de sa taille réelle (tout comme la plupart des hauts qui constituaient sa garde-robe) mais qui semblait ce jour là mouler sa poitrine avec plus de ferveur que jamais.

Elle poussa un nouveau soupir en constatant que Loïc était déjà parti. Elle était seule dans l'appartement, à une heure qui lui semblait bien trop matinale pour commencer à être fonctionnelle, mais trop tardive pour songer à se recoucher. Et de toute façon, elle était bien trop barbouillée.
Alors, de dépit, elle enfila son tartan, ses combat boots et son blouson de cuir, retourna à la salle de bain pour se maquiller et ne pas en ressortir avant de ressembler à la vamp assurée que Stornoway connaissait, aux yeux de biche et aux lèvres cerise.
Le village n'avait pas besoin de connaître la gamine paumée et pleine de doutes qui avait fait surface, l'espace de quelques instants, dans la salle de bain ce matin là.

Le frétillement joyeux de la petite queue de Patti contre sa jambe et son halètement presque comique parvinrent à lui redonner le sourire instantanément.
La Ceart s'accroupit à hauteur de sa chienne qui avait très bien compris qu'elles étaient parties pour une balade.

"Heureusement que t'es là toi, ma fille," lança Eve avec une pointe de tendresse dans la voix, venant embrasser la jeune rottweiler sur la truffe, sans manquer de se recevoir un coup de langue affectueux au passage.

Bientôt, toute la fine équipe -Patti, la nausée et Eve- quittèrent l'appart' du deuxième au dessus de la Banshee pour démarrer une nouvelle journée ensemble, et ce bref moment de doute était déjà oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[solo] And so if I seem so broken in pieces ~ walk on by

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Un petit passage vers la jolie mer bleu[Solo]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieur de l'établissement :: Stornoway :: Habitations du village-