Partagez | 
 

 The salvation of a cupboard [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Oldford
Sinsear
PROFILMessages : 141
Réputation : 24
Fiche : The cracmol is in the place

RP en cours : + Ne t'y placarde pas!
+ Quand les Callanish s'en mêlent
+ Terreur!



RPG
Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau: 3e année Cognita
Baguette Magique: Poirier, le cœur contenant un crin de licorne, Vingt-sept virgule cinq centimètres, Solide

MessageSujet: The salvation of a cupboard [ PV ]   Ven 30 Mai - 10:44

The salvation of a cupboard
::growing up::


Il parcourait les couloirs la tête bien entré entre ses épaules, détournant le regard à la moindre personne lui attribuant un peu trop d'attention.

Liam...  Il avait toujours eu l'habitude d'être le gars fantôme, celui qu'on ne remarquait pas trop dans les couloirs, ni dans les salles de classe, celui qu'on laissait vivre en paix et qui ne demandait rien de mieux que cela.  Il avait toujours aimer son anonymat et il s'en voyait maintenant complètement dépourvu depuis Noël.  Noël, une fête qu'il s'apprêtait maintenant à détester pour le reste de sa vie, alors qu'avant, il l'aimait bien.  Cette soirée ou cette stupide flamme était venue cracher dans son visage, montrant à tout le monde ce qu'il était – un cracmol d'une famille de sang-pur – un cracmol, c'était probablement tout ce dont les gens avait retenu de leur aventure.

Depuis que Cassiopée l'avait «forcé» à revenir à l'université, il n'avait eu qu'une envie : en repartir.  Derrière chaque tournant de couloir se trouvait toujours et à chaque fois une autre personne, le connaissant maintenant, qu'il ne connaissait pas.  Une autre personne donnant un coup de coude à son ami pour pointer du doigt le cracmol envoyer dans une île lointaine sans baguette, sans famille et sans aide.  Comment était-il revenu ici, qui était allez le secourir, comment avait-il pu venir à l'université en premier lieu?  

Il pouvait entendre toutes ses questions se chuchoter sur son passage.  Il les entendait, mais les ignorait.  Il ne voulait pas en faire partie, il ne voulait qu'être spectateur de ce moment atroce de sa vie, être spectateur et attendre que le temps laisse oublier les choses... mais combien de gens allait oublier le seul cracmol de l'université?  Car visiblement en ces temps étranges, être cracmol c'était comme être un animal de zoo très rare dont tout le monde souhaitait rencontrer, tout le monde voulait une photo, un truc lui appartenant, comme si la personne derrière le cracmol n'existait pas.

Il avait espéré que sa grosse barbe – qu'il avait systématiquement refuser de rasé chaque fois que sa mère lui parlait – lui aurait fait un masque suffisant, aurait «déformé» son visage, du moins assez pour que personne ne le reconnaisse... mais non.  Non, tout le monde savait qui il était maintenant et tout ce dont il souhaitait c'était de disparaître.  Disparaître loin de tous.

Il marchait donc vers son placard.  Oui, son placard, là où il avait passez tant d'heure à pratiquer des sorts qu'il ne pourrait jamais réussir.  Il avait bien l'intention de s'y enfermer pour une bonne partie de la journée, regarder le temps passer... lire et se souvenir de cette drôle de soirée où une fille blonde un peu étrange lui était tomber dessus et avait prit feu.

Un regard à gauche, puis à droite; perso-...

Non!  Des bruits de pas arrivait lentement alors que Liam avait la main posé sur la poignée du placard.  Se projetant contre le mur, il enfonça ses mains dans ses poches et baissa la tête.  Attendant que la personne ne quitte pour le laisser en paix.

Code by Silver Lungs

_________________
après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
Follow your sunshine...
(gif tumblr/code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adenora Dostoïevski
Litriu
PROFIL Lion

Messages : 74
Réputation : 27
Date de naissance : 25/07/1996
Nationalité : Anglo-russe

Aspiration : Serveuse à Sor-thé-lège! Pour le reste, faudra d'abord faire connaissance si tu souhaites le savoir!

Fiche : De l'Ombre à la Lumière! Fiche de Présentation
Liens d'une Anglo-russe Fiche de Liens
La vérité, rien que le vérité, dites je le jure Veritaserum
Comme les maths ne sont pas pas ma tasse de thé, j'fais le décompte, un point c'est tout! Fiche de points


RP en cours : Les Stratégies de l'Ombre PV REMUS
Les Limites [Cours 1] PV COMMUN
The Salvation of a Cupboard PV LIAM
The Submersion's Dance PV RUSSELL
P'tit Dej' aux allures de 3ème Guerre Mondiale PV SOLVEIG

RP Terminés : Yet another precious memory - St Barnaby's Leave PV SOLO
Dance with the Depression PV SOLO

•••••••••BADGES•••••••••




•••••••••LINKS•••••••••


Positifs:


Neutres:


Négatifs:


Un grand merci à Adelou pour ce superbe dessin qu'est mon Avatar ♥

RPG
Feuille de personnage
Age: 23 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: Aubépine, ventricule de Dragon

MessageSujet: Re: The salvation of a cupboard [ PV ]   Jeu 21 Aoû - 12:08


The salvation of a cupboard
Liam & Adenora.

 



Purée de nuit, purée de gueule de bois, purée de sommeil... Je m'étais réveillée non seulement en avance, mais le pire dans l'histoire, c'est que même en traînant, j'avais toujours de l'avance. Pourtant Dieu sait à quel point j'avais vraiment traîner. Chez moi, le réveil en avance rimait avec journée de travers ou bizarre. Bon point positif, j'avais enfin put prendre le temps de laver ma longue crinière flamboyante, qui avait soudainement repris un seconde jeunesse. J'avais même pris le temps de me maquiller un peu plus sexy, d'un joliment bien fait trait d'eye liner, le même que les peenopes des années cinquante ou soixante.

Mais non, je n'étais pas contente, j'étais en avance. Pareille au petit déjeuner, j'avais pris trois rations supplémentaire, mais sûrement pas assez pour me mettre en retard. Je pris donc le coche et pensa bien fort que j'étais sans aucun doute maudite pour la journée à ne pas être en retard. Mon premier et dernier cour de la matinée serait sortilège, un cour de trois bonnes heures avec monsieur Forester. Je savais que je m’ennuierais pas, cet homme ayant un véritable pouvoir d'attraction sur ses élèves, toujours captivant... En arrivant dans la salle, en avance bien sûr, j'eus presque cru qu'il eut souris. Ce devait être marrant de voir l'élève la moins assidus de l'université arriver pour une fois en avance, je le conçois. Pourtant cette fois, je ne serais pas captivée par son cours, le trouvant même quelques peu soporifique, n'ayant de cesse de piquer du nez. Décidément, ma journée allait être un véritable calvaire.

A onze heures, après avoir récupérer un Effort Exceptionnel, drôle de coïncidence avec ma malédiction, je finis par flâner dans les couloirs déserts, espérant qu'avec une once de chance, mes flâneries me conduirait à être en retard au moins une fois dans la journée. Pourtant j'avais un doute, mon prochain cour ne commençant qu'à quinze heure. J'eus l'idée de retourner me coucher, mais les dortoirs étaient bien trop loin de là je me trouver. Dormir dans un couloir ? Si monsieur Sherrington me surprenait, il m'enverrais illico faire une besogne inédite... Bon plan pour être en retard, sauf que le directeur connaissait évidement les emplois du temps par cœur et qu'il s’arrangerait pour que je soit à l'heure. Je continus de marcher, me laissant aller dans ce dédale de couloirs. St Barnaby était vraiment immense.

Mes talons claque sur la pierre. Je m'arrête en plein milieu d'un couloir, jette un coup d’œil derrière moi avant d'entreprendre quelques pas de claquette puis éclater de rire. Je reprend mon excursion, sans me soucier du temps qui passe, ni même des gens qui se font de plus en plus rare sur mon chemin pour au final ne plus croiser personne, seulement le silence des couloirs. Ma visite se fait alors dans cette obscurité auditive qu'est le silence, me laissant vagabonder librement dans mon esprit et entendre alors le rire de mes proches, voir leur visage heureux. J'étais belle et bien perdue dans mes pensée lorsque j'ai sursauté, mon cœur ne faisant même pas un tour. Là en plein milieu du couloir, face à un placard se tenait un homme, la barbe déjà bien naissante, silencieux comme une pierre tombale. Je ne peux m'empêcher sous l''effet de la surprise et de la peur m'ayant animé un instant devant cette vision


"Bon sang, j'ai bien faillit mourir! Vous m'avez fichus une de ces trouille!! Quelle idée de se planter là face à un placard!!! Je vous ai pris pour un revenant sans vouloir vous vexer..."

Je m'avance vers le dit homme, et me mords la lèvre en le voyant d'un peu plus près. Moi qui l'avais d'abord pris pour un homme, il ne devait avoir quoi, pas plus de dix-neuf, vingts ans, pas plus. Ce fut surtout l'expression de son visage qui me marqua. Il n'avait pas l'air dans son assiette...Je me plante devant lui, les mains sur les hanches, un petit sourire taquin sur les lèvres, bien décidée à au moins faire quelques chose de cool de ma journée en lui redonnant le sourire, et scande de mon accent russe:

"Rien à dire pour votre défense Sir?"

Adenora Tenue Vestimentaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The salvation of a cupboard [ PV ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [DECK-LIST EDH] : Angry Hermit.
» Tome 3 : Ange et Gardien; Episode 6 : Salvation (Telagan)
» T3: Je suis l'enfer; E9: Hécatombe (Gabriel); T3: Ange et Gardien; E6: Salvation (Telagan)
» (MATHILDE) bring me salvation, o lord
» MY SALVATION ≠ OLIVANDER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bâtiment de St. Barnaby :: Premier étage :: Couloirs-