Partagez | 
 

 La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shoshana Figuerols
Nimh
PROFIL Gémeaux

Messages : 71
Réputation : 21
Date de naissance : 15/06/1958
Nationalité : Suédo-Britannique

Aspiration : Herboriste ou soigneuse animalière

Fiche : Que les oiseaux sont beaux ici!

RP en cours : Ces sons qui résonnent (Juliet)

RP Terminés : Que l'harmonie émane de toi! (Ian)
Comme le Charme (Leona)
Le rapace qui dort en toi...(Timothy)







RPG

MessageSujet: La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.    Mer 11 Juin - 19:04

un titre à mettre ici.
(Ian et Arth) ▽ La jalousie, la fierté et tout ce qui s'ensuit... Par Merlin! On n'est pas sortis de l'auberge!
Je fixais d'un air vide la fontaine. Je venais de sortir d'un cours de Potions. Je frissonnai. "Potions..." soufflai-je. Je soupirai. Pourquoi cette matière existait-elle? Pourquoi étais-je obligée de faire des potions? Quel en était l'utilité? Pourquoi diable les plantes étaient-elles obligatoirement associées aux potions? On les tuait en les mettant dans ces liquides peu fiables et aux couleurs dont la laideur n'a d'égale que leur goût généralement affreux.

Je changeais de position sur le banc. Il n'était pas très confortable. La directrice n'avait vraiment pas de jugeote! Pourquoi les bancs extérieurs étaient-ils si peu confortables? Je me redressai. Le bois était humide et il faisait encore plutôt froid dehors. Je voyais pas mal d'étudiants passer devant moi, enfoncés dans leurs capes longues et épaisses, leurs écharpes de laine trop longues et épaisses, leurs bonnets et leurs gants, étouffants. Je pris une grande inspiration et souris. Même si je devais encore supporter quelques années de cours de potions, au moins étais-je libérée de ces mixtures pour le moment, autant en profiter pour me faire plaisir.

Toujours souriante, je fixai désormais la fontaine qui trônait, imposante, au milieu du parc. L'eau était en grande partie glacée mais un léger filet rebelle glissait sur la pierre froide, inondant le bassin. Je m'amusais à en détailler chaque morceau, chaque arabesque transparente dans l'air frais. Je ne voyais plus les autres étudiants passer devant moi, ils n'existaient plus. Qui se souciait d'eux de toute manière? Ils n'avaient aucun intérêt comparé à la grâce de l'eau de la fontaine et à sa beauté tranquille et fraiche.

Je me levai, j'avais envie d'y tremper ma main. Je ne portais pas de gants, pas d'écharpe et un cape légère, si je m'écoutais, je me jetterai dans l'eau. Cependant, je savais que je ne devais pas le faire, que ce n'était pas l'image que je voulais donner de moi. J'y plongeai juste ma main.

Je m'assis sur le bord du bassin, les deux mains sur la fine couche de glace qui parsemait la surface de l'eau, mais qui n'empêchait pas la fontaine de couler. Je souris, les yeux tournés vers le parc, reconnaissant les visages de quelques élèves lorsqu'ils passaient sous mes yeux.
(c) AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Bale
Nimh
PROFIL Gémeaux

Messages : 127
Réputation : 27
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Gallois

Aspiration : Psychomage en milieu carcéral

Fiche : Le géant de service

RP en cours : Let's fuck around


RP Terminés : Instant Alecia [S]
Que l'harmonie émane de toi
La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité
Bal de Noel
Entre le whisky et une danse
Premier contact
La maladie, le manque, la crise, le sauveur
Dessine-moi un mouton - Abandonné suite à mon retour
Sentez-vous la magie? - Abandonné suite à mon retour
Le premier rendez-vous - Abandonné suite à mon retour



RPG
Feuille de personnage
Age: 25 ans
Niveau: 7e année Maestria
Baguette Magique: 31 cm, Aulne, plume d'hippogriffe

MessageSujet: Re: La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.    Jeu 12 Juin - 23:07

Il était tellement heureux d’être revenu. Tout de l’Écosse lui avait manqué durant ces presque deux mois d’absence pour son stage. La température, les paysages, l’université, les gens qui la faisait bourdonner. Il avait adoré son milieu de stage et une partie de lui avait férocement envie de repartir. Ce besoin d’en apprendre plus, d’étudier cette problématique encore plus en profondeur, de régler le problème. Il était réellement passionné, comme il l’avait rarement été avant pour quelque chose en lien avec ses cours. Pas qu’il n’aimait pas l’école, au contraire, mais il y avait quelque chose de terriblement blasant à tout apprendre par cœur dès une première lecture. Et il savait qu’il allait faire de ce projet une carrière, ce qui rendait la chose automatiquement plus intéressante. Mais c’était tout particulièrement satisfaisant de se réveiller dans son lit, de retrouver sa petite routine tranquille, de donner une pause bien méritée à son cerveau qui avait absorbé tellement de nouvelles informations au courant des dernières semaines. Et puis, il se sentait toujours un peu moins mal de faire le goinfre en terrain connu. Ici, les gens et les Brownies étaient au courant de ses habitudes alimentaires. Il avait probablement pris 3 kilos depuis son retour.

L’après-midi avait été passé en merveilleuse compagnie. La meilleure compagnie possible, même. Accoudé au bar de la Banshee, quelques bières lui passant sous la main, riant à gorge déployée en entendant les histoires de sa meilleure amie, partageant les siennes qui subissaient toutes le jugement très vocal de la Galloise. Elle lui avait tellement manqué, c’était fou. Il n’aurait jamais lui avoué, mais quelque chose lui disait qu’elle le savait. Elle aussi, était plus enjouée que d’habitude. Ils s’étaient écrits durant son absence mais cela n’avait pas été suffisant pour combler le vide. Quand on passe des années à voir quelqu’un presque à chaque jour, une absence aussi longue n’est facile pour personne. Les heures avaient passées sans qu’ils ne s’en rendent compte, si bien que dix-sept heures sonnèrent beaucoup trop vite. Dix-sept heures et le jeune homme commençait déjà à avoir les joues engourdies. D’un accord commun, Arth et Ian décidèrent de rentrer à l’université. Ils n’avaient toujours pas arrêté de parler. Son bras était venu se placer tout à fait affectueusement autour des épaules de la jeune femme, le sien se plaçant autour de la taille du géant. Il était tellement bien.


« Je sais que tu vas pas m’croire, mais je suis affamé. Je mangerai un hippogriffe. »

Leur chemin vers le bâtiment principal les mena à passer à travers le parc central. Le Gallois posa brièvement les yeux sur la fontaine, attiré par son bruit bien qu’une partie de l’eau soit gelée, puis remarqua aussitôt qu’une personne y était assise. Une jolie personne, avec qui il avait fait de plus amples connaissances au courant de la semaine dernière, juste après son retour. Parce que c’était bien vrai qu’elle était drôlement jolie, Shoshana. De beaux yeux brillants et tout. Sans forcer la chose, Ian dirigea la marche vers la fontaine, laissant son bras se glisser loin d’Arth. Il ne voulait quand même pas que la Nimh croit qu’ils étaient en couple. Son départ vers la Hongrie après les vacances de Noel avait mené à la dissolution de sa relation avec Teagan et depuis, il n’avait pas l’intention de laisser ses sentiments prendre le dessus. Il voulait profiter de son célibat. Bien sûr, il n’aurait jamais avoué qu’il avait été peiné et que ça avait rendu sa vie plutôt difficile, mais bon. Toujours était-il que Shoshana était jolie et qu’elle était juste là. Le jeune homme offrit un sourire à la rousse qui venait tout juste de croiser son regard.

« Et qu’est-ce qu’une jolie fille comme toi fait toute seule ici? » Il rit un peu, ponctuant sa phrase d’un clin d’œil, puis  tendit la main vers Arth. « Arth, je te présente Shoshana, une Nimh avec qui j’ai fais connaissance plus tôt cette semaine. Shoshana, je te présente Arth, ma meilleure amie. »

Et dire qu’il avait espoir qu’elles s’entendent bien… C’était sans doute l’alcool.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arth B. Wenlock
Ceart
PROFIL Taureau

Messages : 123
Réputation : 15
Date de naissance : 16/05/1954
Nationalité : Galloise

Aspiration : Oubliator

Fiche :
+ Gare à ton joli derrière

RP en cours :
+ Let's fuck around
+ Pour mieux tirer son coup

RP Terminés :
+ Le mot stupidité vient bel et bien d'Arth
+ Strip-Quidditch
+ Les nains ont volés le souper!




RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: 6e année Maestria
Baguette Magique: Chêne rouge, 26.5 cm, ventricule de dragon.

MessageSujet: Re: La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.    Ven 13 Juin - 21:56

Les rousses et moi.
we are young.

Et c'est bras par dessous bras qu'ils marchaient vers l'université alors qu'elle pouvait sentir son ventre gronder, grogner et se plaindre du manque de nourriture qu'il avait reçu au courant de la journée... c'est-à-dire absolument rien sauf de l'alcool.  Du coup, il était probablement de plus logique que Arth ait quelques difficulté à marcher droit – mais  ça peuh, vous pouvez rêver, jamais elle ne vous le dira.

Certes, Arth se plaignait de tout... toujours, tout le temps.  C'était son mantra, voilà – ou en tout cas un truc du genre.  Ne rien garder pour elle, jeter son dévolu et sa mauvaise humeur sur tout le monde et tout ce qui pouvait être considéré comme un être vivant.... même les plantes. Généralement le monde se sauvait d'elle – surtout pendant les deux horribles mois où Ian – écouteur de plainte professionnelle d'Arthouille-le-moustique-aux-muscles-vigoureux – avait osé laisser sa meilleure amie seule dans cette horrible université ennuyante à mourir.  Attaque, attaque, gens complètement déglingués, tristesse, pleures, franchement, Arth n'était pas faite pour vivre dans un tel environnement.

Bras par dessous bras, donc, elle ne cachait absolument pas son bonheur d'avoir retrouver son gringalet de gallois. Et lorsqu'il lui avoua qu'il mourrait de faim – entre autre assez pour manger un hippogriffe, elle éclata de son rire si distinctif en frappant de manière très peu délicate le bide de son meilleur ami – bide mine de rien bien plus massif que lorsqu'il était revenu.

« Si tu continue comme ça mec, tu vas finir plus gros que la mère d'Hagrid!»

Elle s'arrêta un moment:

«D'ailleurs, t'a jamais penser comment les parents du mec on réussi a fourré?  Enfin man... j'veux dire elle doit avoir un vagin aussi immense qu'une grotte et lui un pénis aussi gros qu'un cure-dent dans une grotte.... c'est louche tout ça!»

Mais elle arrêta ses supposition toutes plus stupides les une que les autres alors que le bras de Ian glissait loin d'elle.  Alors qu'elle le vit prendre sa tête de gars cool qui matte une fille chix. Aussitôt... évidement, son regard tomba sur une rousse. EURK.

Les rousses putain que c'était laid quand même... genre, le pire c'était les rousse trisomique... mais bon, la rousse en question ne l'était pas et tout ce qu'elle avait contre elle était d'être chix et rousse.  Acceptant tout de même à contre-coeur de suivre Ian qui semblait en phase «j'ai envie de baiser tout ce qui bouge» elle s'arrêta alors qu'elle retenait une envie de vomir en entendant le grand Bale ouvrir la bouche... merlin... il avait osé dire une atrocité du genre?  Il avait définitivement passé trop de temps dans le froid à se geler les couilles... ça lui avait ramolli le cerveau!

« Et qu’est-ce qu’une jolie fille comme toi fait toute seule ici? »

 Il la pointa et pointa l'horrible rousse en signe de présentation 

« Arth, je te présente Shoshana, une Nimh avec qui j’ai fais connaissance plus tôt cette semaine. Shoshana, je te présente Arth, ma meilleure amie. »

Uh... ouais SHOSHANA... mais putain c'était quoi ce nom pourrit?  Elle avait eu la fée des défauts à sa naissance ou quoi?  Peu enjoué à l'idée de passer la journée entourer d'un Bale stupide et d'une SHOSHANA rousse, Arth leva la main et la salua tout simplement :

«Euh, ouais, bah salut hein.»

Que dire de plus?  Sincèrement... bon.  Elle était chialeuse, elle aimait avoir de fausse mauvaise impression et allez se plaindre allègrement à Ian des gens laid ou tout simplement con qu'elle avait rencontrer, mais là impossible.  Ian VOULAIT visiblement qu'elle fasse un effort de gentillesse – chose plutôt difficile lorsque l'ont s’appelait Arth Belby Wenlock, mais meilleure amie était son titre et effort elle ferait :

«Ouais donc hmm, amusant... comme après-midi... te les geler sur la fontaine.  Heu.  Ouais voilà, tu prévoyais de quoi en particulier?»

Oui... Arth et l'art de la politesse ne faisait pas toujours un...

made by pandora.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoshana Figuerols
Nimh
PROFIL Gémeaux

Messages : 71
Réputation : 21
Date de naissance : 15/06/1958
Nationalité : Suédo-Britannique

Aspiration : Herboriste ou soigneuse animalière

Fiche : Que les oiseaux sont beaux ici!

RP en cours : Ces sons qui résonnent (Juliet)

RP Terminés : Que l'harmonie émane de toi! (Ian)
Comme le Charme (Leona)
Le rapace qui dort en toi...(Timothy)







RPG

MessageSujet: Re: La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.    Dim 22 Juin - 11:08

...
(Ian et Arth) ▽ La jalousie, la fierté et tout ce qui s'ensuit... Par Merlin! On n'est pas sortis de l'auberge!
Je reconnus quelqu'un, Ian. Je l'avais croisé quelques jours auparavant et le courant était bien passé. Oh, je ne me faisais pas de fausses idées, nous étions juste sur la même longueur d'ondes, nous ne cherchions pas vraiment plus loin. En dehors du fait qu'il était beau garçon, j'appréciais de discuter avec lui, il était intéressant.

Le sourire qu'il m'adressa était clairement charmeur. Je retroussai mes lèvres légèrement, dans un demi-sourire amical. Je clignai des yeux un instant, c'était le genre de phrases types. Je secouai la tête en levant les yeux aux ciel. J'avais le choix entre l'envoyer balader ou rentrer dans son jeu, ou les deux à la fois. Lequel serait le plus amusant ? « Tu ferais bien de dépoussiérer tes phrases d'approches, elles commencent à avoir l'air de rengaines, c'est un peu fatiguant. » Je répondis à son clin d’œil avec un air amusé. « Je prend l'air, j'en ai marre d'être enfermée. »

Il tendit la main vers la fille à côté de lui, me signalant sa présence. Je ne l'avais pas encore remarquée. Elle semblait mal à l'aise. J'irais même jusqu'à dire que son agacement était palpable. J'haussai les sourcils, surprise. « Oh ! Enchantée Arth ! » Il avait une meilleure amie. Bizarrement, cela ne me surprenait pas trop, il était de ce genre de garçons qui sont à l'aise avec n'importe qui, garçons, ou filles... mais surtout avec les filles. Je me demandai, vu le regard peu amène qu'elle me lançait, s'il n'y avait pas plus que de l'amitié. Peut-être qu'elle n'aimait simplement pas les autres filles que Ian abordaient. Je haussai les épaules pour moi-même et lui adressait un sourire à peu près aimable.

Elle me salua d'un air distant et avec un entrain incroyable. Mon sourire avenant devint un rictus moqueur, puis une grimace suite à la remarque de la fille. « Je préfère me ''les geler'' sur une fontaine à l'eau claire plutôt que de m'enfermer avec des potions dans une salle surchauffée. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est amusant, mais c'est reposant. » Mon regard se fit acéré.

« Je ne vois pas quel mal il y a a ça. Je préfère me calmer dans le froid que de tout faire péter à l'intérieur. Tu as l'air d'être le genre qui enverrait au diable quiconque t'embête, non ? » Je lui souris gracieusement. « Je préfère avoir du savoir vivre. » Je me tournai vers Ian. « Vous revenez du village ? »  
(c) AMIANTE




Dernière édition par Shoshana Figuerols le Lun 30 Juin - 10:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Bale
Nimh
PROFIL Gémeaux

Messages : 127
Réputation : 27
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Gallois

Aspiration : Psychomage en milieu carcéral

Fiche : Le géant de service

RP en cours : Let's fuck around


RP Terminés : Instant Alecia [S]
Que l'harmonie émane de toi
La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité
Bal de Noel
Entre le whisky et une danse
Premier contact
La maladie, le manque, la crise, le sauveur
Dessine-moi un mouton - Abandonné suite à mon retour
Sentez-vous la magie? - Abandonné suite à mon retour
Le premier rendez-vous - Abandonné suite à mon retour



RPG
Feuille de personnage
Age: 25 ans
Niveau: 7e année Maestria
Baguette Magique: 31 cm, Aulne, plume d'hippogriffe

MessageSujet: Re: La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.    Lun 30 Juin - 0:53

Être loin pendant si longtemps avait définitivement affecté son jeu de séduction. À peine avait-il fait taire sa phrase qu’il s’en dégoûtait. Mais qu’est-ce que c’est ça, Bale? C’était digne de sa cinquième année à Poudlard, sans plus. Du temps qu’il débutait sa maintenant longue carrière de dragueur-gentleman.  Mais bon, il avait ses raisons. Après tout, cela faisait un mois et demi que la seule femme qu’il avait vu, c’était sa mère. De plus, la présence presque constante des Détraqueurs lui avaient peu à peu coupé les envies, qu’elles soient physiques, pulsionnelles, sexuelles. Durant son séjour en Hongrie, il avait peu mangé, peu fumé, peu rit et pas baisé du tout. Maintenant qu’il était de retour, tout cela revenait violemment à la charge. Tant, même, que ça l’avait un peu abruti. C’était pire qu’une réplique tirée d’un roman arlequin et franchement, ça lui déplu. Allez, Bale, reprend un peu sur toi. Dans quelques semaines, tout allait être comme avant, mais en attendant, c’était un peu gênant. Oh, rien pour vraiment l’embarrasser, Ian était suffisamment confiant et il se définissait par une multitude d’autres choses que sa capacité à séduire. Mais bon. Ça avait été assez mauvais pour que les deux filles le remarquent.

Et comme il s’apprêtait à dire quelque chose en réponse à la remarque de Shoshana, Arth se mis à parler. Avec toute la grâce et la délicatesse dont elle était capable. Son tact légendaire, ses bonnes manières irréprochables, sa capacité sociale admirable. Il aurait eu envie de rire, à la voir faire, s’il n’avait pas déjà un peu envie de se cacher. Arth ne lui faisait pas honte. Plus depuis très longtemps. Il avait très vite appris à la prendre comme elle venait, et ça lui plaisait. Mais la situation en elle-même était amplement assez gênante.  Sa meilleure amie, directe et – elle ne l’avouerait jamais – un peu possessive face à une fille qui pourrait potentiellement partager son lit pour au moins une nuit. Pourquoi avait-il voulu qu’elles se parlent, déjà? Ah, oui. L’alcool. Il en avait consommé suffisamment pour penser que tout cela soit une bonne idée. C’est qu’il pouvait être naïf, parfois.

Mais Shoshana n’était pas comme la majorité des gens qui subissaient l’attitude d’Arth. Elle ne s’était pas repliée sur elle-même, elle n’avait pas supplié qu’on l’épargne. Elle lui avait tenu tête, et pas qu’un peu. Tant que le Gallois écarquilla les yeux, comme surpris.  C’était rare qu’une autre fille réponde aussi directement à sa meilleure amie. C’était autre chose avec les garçons, mais en général, les filles préféraient se taire et s’éloigner, avec un air presque abattu au visage. La rouquine, elle, n’hésita pas un instant à répliquer, avec le sourire aux lèvres, en plus. Il savait que la Ceart n’allait pas laisser tomber les choses comme ça. Ceci marquait peut-être le début d’une guerre. Mais avant que celle-ci n’explose, Ian trouva les mots – tout juste – pour répondre à Shoshana.


« Euh… Oui, du village. De la Banshee. »

C’était tout. Les filles allaient se charger du reste.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arth B. Wenlock
Ceart
PROFIL Taureau

Messages : 123
Réputation : 15
Date de naissance : 16/05/1954
Nationalité : Galloise

Aspiration : Oubliator

Fiche :
+ Gare à ton joli derrière

RP en cours :
+ Let's fuck around
+ Pour mieux tirer son coup

RP Terminés :
+ Le mot stupidité vient bel et bien d'Arth
+ Strip-Quidditch
+ Les nains ont volés le souper!




RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: 6e année Maestria
Baguette Magique: Chêne rouge, 26.5 cm, ventricule de dragon.

MessageSujet: Re: La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.    Lun 30 Juin - 9:53

Les rousses et moi.
we are young.

Avec un certain ennui, plutôt bien dissimulé, la galloise écouta la fille lui expliquer les palpitantes raisons de sa présence dans le froid.  Visiblement, celle-ci avait été blessé par la question toute simple et surtout – pour une fois – sans arrière pensé obscure d'Arth et la ceart s'en était vu blesser à son tour de se faire répondre sur un ton hautain pour aucune raison.

Mais pour l'instant elle haïssait Shoshana et Ian.

Merlin!  Voyons, elle n'avait rien demandé de tel, tout ce qu'elle avait souhaité était de passer une journée avec mon meilleur ami qui avait osé l'abandonner si longtemps, pour qu'un et l'autre se remette sur les rails de l'université de la beuverie et des histoires déjanté... juste pour rire.  Mais non, ÉVIDEMMENT, avec Ian qui avait dût oublier le mot branlette durant son périple pénible en Hongrie avait évidemment dût allez roucouler à côté de la première venue.

Arth était amère, si pour une fois elle avait fait un effort dans l'espoir de pouvoir continuer sa soirée avec Ian – même si cela impliquait la présence d'une de ses gonzesses à deux mornilles -  visiblement ses espoirs et ses efforts avait été en vain et légèrement ennuyée par l'attaque de la rousse, Arth soupira, craquant par automatisme ses jointures, pendant que Ian confirmait leur retour de la Banshee hurlante, une fois fini, elle respira profondément, jetant un regard haineux à Ian, avant de poursuivre vers Shoshana :

« Écoute jolie cœur, pas le peine de me répondre comme si j'étais une parfaite idiote hein. » Elle marqua une pause, retenant en elle toute les vilaines et méchantes réplique qui lui venait en tête pour continuer: « Ceci dit, puisque Ian semble vouloir ta compagnie, nous nous dirigeons vers le café, on a la dalle et y'a de l'alcool.  Peut-être que tu voudrais te joindre à nous plutôt que de rester seule à contempler le ciel gris?»

Et sur un ton que seule Arth connaissait elle ajouta :

«Faut quand même l'avouer: Ian est pas mal plus canon à regarder que le ciel!»

Merlin.

Merlin qu'elle devait l'aimer Ian pour avoir conclu sa tirade avec une invitation.  Vraiment, pour l'instant elle ne pensait qu'à une chose : s'en allait vraiment très très loin, à défaut de foutre son poing dans le visage de Shoshana, mais non; miss parfaite ne gagnerait pas cette manche, ce n'était pas vrai qu'elle allait sacrifier ses retrouvaille avec Ian pour qu'il aille se tremper le pénis dans son vagin froid.  Ian, autant que la Ceart allait faire un petit effort histoire de finir leurs soirées comme il se devait et ensuite, il n'aurait qu'à l'ignorer comme il le faisait si bien lorsqu'il était en mode drague, seulement là, là... elle y tenait mordicus à cette soirée.

Putain.

Foutant un coup de poing bien placé sur le bras d'Ian – pour se venger et pour ne pas frapper la conquête du gallois – Arth poussa devant son meilleur ami avant de faire de même – quoi que plus délicatement – avec SHOSHANA... merlin quel nom horrible quand même. Avant de lancé sur un ton amusé :

«Les femmes d'abord»

made by pandora.


BLABLABLA:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoshana Figuerols
Nimh
PROFIL Gémeaux

Messages : 71
Réputation : 21
Date de naissance : 15/06/1958
Nationalité : Suédo-Britannique

Aspiration : Herboriste ou soigneuse animalière

Fiche : Que les oiseaux sont beaux ici!

RP en cours : Ces sons qui résonnent (Juliet)

RP Terminés : Que l'harmonie émane de toi! (Ian)
Comme le Charme (Leona)
Le rapace qui dort en toi...(Timothy)







RPG

MessageSujet: Re: La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.    Lun 30 Juin - 10:26

...
(Ian et Arth) ▽ La jalousie, la fierté et tout ce qui s'ensuit... Par Merlin! On n'est pas sortis de l'auberge!
C'est un Ian balbutiant qui me répondit. Il semblait un peu pris de court. J'avais peut être réagi trop vivement. Mais j'avais tellement senti la réprobation de sa meilleure amie que franchement, ça avait été plus fort que moi. Elle me hérissait déjà le poil et ce n'était pas bon pour elle. Elle manquait tellement de manière et de grâce. D'autant qu'elle n'était pas laide, un peu simple, commune, mais elle avait un visage qui pourrait être doux si elle changeait l'expression de ses sourcils. Néanmoins, elle semblait avoir un aussi mauvais caractère que moi donc, je le sentais, nous n'étions pas faites pour nous entendre.

Je grimaçai quand elle m'appela « joli cœur », je ne savais pas d'où elle le sortait celui-là mais je n'aimais pas ça du tout. Elle se tut un instant j'eus l'espoir insensé que ce serait définitif, mais non, elle sembla se retenir de parler, comme une marmite au coin du feu dont la vapeur ne veut pas sortir.

Elle me surprit, littéralement. Je la fixai, les yeux écarquillés. Qu'est-ce qu'elle venait de dire ? Je venais de l'envoyer au diable et elle m'invitai à venir manger et boire avec eux ? Alors que de toute évidence, ils avaient déjà bien bu... Je crus que j'allais me changer en statue de glace quand elle ajouta que Ian était plus canon que le ciel. Elle réussit presque à me faire sourire, presque.

J'étais tellement stupéfaite que je notai à peine le fait qu'elle frappe son meilleur ami. Je ne sortis de ma transe que quand elle me poussa à bouger. Je mis quand même un petit moment, juste histoire que l'information parvienne au cerveau. Ensuite, je me retournai et la dévisageai, je n'arrivai pas à trouver de remarque acerbe, j'étais encore trop sous le choc. Cette fille était vraiment bizarre. « Il ne me semble pas avoir dit oui. » Ma voix me paraissait tellement peu convaincante.

Je soupirai. « Je te remercie cependant de ton invitation et j'accepte de vous suivre. » Je haussai un sourcil quand elle sortit la phrase type des pseudo gentlemen. Je souris. Nous nous dirigeâmes vers le café, je préférais ne pas penser, ne pas réfléchir à ce qu'il se passait, j'avais assisté à un bien trop étrange phénomène. Beaucoup de gens diraient : « Tu es en majorité vélane, tu ne trouveras pas plus bizarre que toi. » Je me ferais désormais un plaisir de les démentir.

Bon et puis la présence de Ian, avec lequel j'appréciai de parler était au fond très agréable. Arth avait raison, il était plus canon que le ciel gris. Même si les nuages changeant possèdent un attrait indéfinissable. « Nous verrons bien comment finira la soirée... » pensai-je en poussant la porte du café de l'université.
(c) AMIANTE




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ian Bale
Nimh
PROFIL Gémeaux

Messages : 127
Réputation : 27
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Gallois

Aspiration : Psychomage en milieu carcéral

Fiche : Le géant de service

RP en cours : Let's fuck around


RP Terminés : Instant Alecia [S]
Que l'harmonie émane de toi
La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité
Bal de Noel
Entre le whisky et une danse
Premier contact
La maladie, le manque, la crise, le sauveur
Dessine-moi un mouton - Abandonné suite à mon retour
Sentez-vous la magie? - Abandonné suite à mon retour
Le premier rendez-vous - Abandonné suite à mon retour



RPG
Feuille de personnage
Age: 25 ans
Niveau: 7e année Maestria
Baguette Magique: 31 cm, Aulne, plume d'hippogriffe

MessageSujet: Re: La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.    Lun 30 Juin - 13:35

C’était comme si on venait de lui assener une claque en plein visage. Il n’était pas blessé par quoique ce soit, non, mais il était carrément choqué et pris par surprise par la scène qui se déroulait devant lui. C’était inattendu, étrange et, très franchement, assez touchant. Parce que le scénario qu’il s’était imaginé, à partir du moment où Shoshana avait répliqué à Arth – avec un peu trop d’énergie, peut-être -  était complètement différent. Il avait imaginé des insultes, des menaces, peut-être même des coups. N’importe quoi, en fait, sauf ce qui était en train de se produire. Bien que la tension soit dangereusement palpable, Arth était en train de faire des efforts. Chose qu’elle n’avait pas forcément l’habitude de faire. Si quelque chose lui déplaisait, elle le disait, c’était bien simple. Elle n’était pas le genre de fille qui perdait son temps à endurer quelque chose qu’elle n’aimait pas. C’en était presque irréel. Il n’avait jamais vraiment douté de l’amitié de sa sœur galloise. C’était comme sous-entendu, presque acquis. Que peu importe ce que l’un ou l’autre ferait, ils allaient être là l’un pour l’autre. Et il en avait la preuve, là, alors que Arth invitait Shoshana à se joindre à eux et que, naturellement, le petit groupe s’était mis à migrer vers l’université.

Le jeune homme s’avança à travers les couloirs de l’université, silencieux, le regard fixé sur la dalle du sol. Toujours pensif, de plus en plus perplexe. Ce n’est que lorsqu’ils fûrent devant la porte du café étudiant que le Gallois en vint à une conclusion qu’il eut, un instant, du mal à s’avouer. Ce soir, il ne voulait pas partager, et il ne voulait pas être partagé. Et autant qu’il appréciait la compagnie de Shoshana, autant il préférait passer cette soirée seul avec sa meilleure amie. Trop de temps avait passé et il était temps qu’ils se retrouvent. Eux, leurs souvenirs, leurs blagues idiotes, leurs plans pour le futur. Ian se mordit légèrement les lèvres, hésitant une dernière secondes, puis pris doucement le poignet de Shoshana entre ses doigts, juste avant qu’ils n’entrent dans le café étudiant. Il jeta un regard à Arth et lui dit, dans leur langue maternelle :


« Arhoswch i mi. »*

Quelques pas suffirent à suffisamment les éloigner d’Arth qui, comme Ian lui avait demandé, attendait devant la porte du café. Il adressa un sourire sincère à la rouquine puis, se penchant un peu et sans lâcher la douce étreinte qu’il avait sur son poignet, il se mit à lui parler. Le ton doux et sincère.

« Je suis désolé de changer les choses comme ça, à la toute dernière seconde, mais je préfère rester seul avec Arth ce soir. Cela fait près de deux mois que nous n’avons pas passé de temps ensemble, elle m’a manqué. C’est un peu comme si elle faisait partie de ma famille, tu vois? Mais je te jure que je te le revaudrai. Bientôt, on passera du temps ensemble, si tu veux. Juste nous deux.  » Il lui serra doucement l’avant-bras, dans un geste qui se voulu tendre. « J’espère que tu m’en veux pas. »

Puis sans vraiment attendre de réponse, il adressa un sourire à la Nihm et la relâcha, avant de revenir vers la Galloise. Il lui sourit et lui ouvrit la porte du café étudiant, la laissant entrer d’abord. Pas question qu’il ruine ses importantes retrouvailles pour cela. Et si Shoshana ne le comprenait pas, elle ne méritait pas qu’il lui accorde de son temps. Car il y avait trois choses qui comptaient vraiment aux yeux du Gallois, bien au-delà de tout le reste. Sa famille, sa joie de vivre, et Arth.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shoshana Figuerols
Nimh
PROFIL Gémeaux

Messages : 71
Réputation : 21
Date de naissance : 15/06/1958
Nationalité : Suédo-Britannique

Aspiration : Herboriste ou soigneuse animalière

Fiche : Que les oiseaux sont beaux ici!

RP en cours : Ces sons qui résonnent (Juliet)

RP Terminés : Que l'harmonie émane de toi! (Ian)
Comme le Charme (Leona)
Le rapace qui dort en toi...(Timothy)







RPG

MessageSujet: Re: La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.    Mar 15 Juil - 14:52

...
(Ian et Arth) ▽ La jalousie, la fierté et tout ce qui s'ensuit... Par Merlin! On n'est pas sortis de l'auberge!
Il me prit par le poignet, soudainement après avoir marmonné une phrase incompréhensible à Arth. Je haussai un sourcil étonné. Puis il parla avec douceur. Je plissai les yeux. Bien sûr que je comprenais ce qu'il voulait dire, mais j'étais un peu frustrée qu'il me le sorte alors que je m'étais faite à l'idée que j'allais devoir passer une soirée avec sa copine. C'est pas tant le fait d'être un peu laissée pour compte, mais plutôt le fait de briser ma préparation mentale. Je me retins de grogner, ça n'aurait pas été très classe.

Et d'un autre côté, c'était bien la première fois qu'on me rejetait, non, qu'un homme me rejetait. Et si ça blessait un peu ma fierté... Et bien, je trouvais tout de même cette sensation agréable. Pour une fois, je n'étais pas irrésistible, pour une fois je n'avais pas tout. C'était étrange et jouissif. Je lui souris. « Je ne t'en veux pas, une prochaine fois peut-être. » dis-je tranquillement. Je le regardai passe les portes du café avec une certaines déception mais aussi le cœur léger. J'aurais d'autres occasions, et cette fois, seule à seul. Je souris en retournant à la fontaine. Ce sera tellement plus intéressant d'être seule avec lui qu'avec cette fille brute de pomme.
(c) AMIANTE




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.    Aujourd'hui à 1:43

Revenir en haut Aller en bas
 

La jalousie n'a jamais rien réglé, ni la fierté, ni la neutralité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui ne retente rien n'a jamais rien [12/01 -> Ebène]
» Explication au QG [Terroriste]
» anna × non, monsieur : l’homme n’a jamais rien inventé qui procure autant de bonheur qu’une bonne taverne ou une bonne auberge. (terminé)
» Jellal Fernandez, ne jamais rien regretter! [75%]
» Tu ne seras jamais rien [Regina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieur de l'établissement :: Campus universitaire :: Parc central-