Partagez | 
 

 Meredith Huxley - The one who knows nothing about herself

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meredith Huxley
Nimh
PROFIL Scorpion

Messages : 51
Réputation : 24
Date de naissance : 11/11/1960
Aspiration : Professeur de soins au créature magique

Fiche : + The one who knows nothing about herself

RP en cours : Aucun pour l'instant





RPG

MessageSujet: Meredith Huxley - The one who knows nothing about herself   Mer 2 Juil - 20:31


 

Meredith Huxley


  The one who knows nothing about herself
 

INFORMATIONS PERSONNELLES


   
Nom: Huxley
   
Prénom: Meredith
   
Date de naissance: 11 novembre 1960
   
Lieu de naissance: Londres
   
Citoyenneté(s): Anglaise par défault
   
Statut Sanguin: Inconnu.  Nous dirons donc: Née moldue.
   

   

INFORMATIONS SUR LA BAGUETTE


   

Longueur : 27,5 cm
Bois: Cèdre
Cœur : Licorne
Degré de souplesse : étonnamment sifflante

   

FORMATION ACADÉMIQUE


   
École élémentaire: Poudlard, chez les Serdaigles
   
Résultats des ASPIC:

Elle a eu une moyenne d'effort exceptionnel sauf en soins aux créature magique et en botanique ou elle a eu deux merveilleux optimales.
   
Domaine d'études & cours à option choisi: NIMH + Créatures magiques dangereuses

Année d'Étude en cours: 2e année Cognita
   
Cours Optionnel hors programme: Magie animale
   
Aspiration(s) académique(s): Réussir suffisamment pour surclasser le fait qu'elle a étudié à St-Barnaby afin de réussir à décrocher sans problème un emploi en enseignement des créatures magiques.  Si cela n'est pas possible, elle se contenterait volontiers d'un emploi dans le département des créatures magiques et dangereuses du ministère de la magie.
   
Extra-scolaire et implications: None
   

   

   

SITUATION FAMILIALE


   

   D'aussi loin qu'elle se souvienne, Meredith n'a jamais eu de famille.  Miss Penswick et Miss Tibbs lui avait servit de pâle modèle sur ce que devait être la vie jusqu'à ses 6 ans; elles lui avaient donné un nom... probablement le biberon durant la première année jusqu'à ce qu'elle soit capable de faire un peu plus que de ramper au sol, puis s'étaient vu attribuer la lourde tâche de lui apprendre les base de ce qu'allait être une vie largement injuste pour une enfant seule contre un monde malsain.

Étrangement, même durant les premières années de sa vie, Meredith n'avait pas eu cette chance que beaucoup avait eu avant elle; se faire adopter.  Sans aucune raison apparente, ni explication, aucun parent n'avait voulu du charmant petit bébé maigrichonne qu'elle avait été... une crise familiale, un baby boom intense rebutant tout parent d'adopté un enfant dans le besoin?  Même aujourd'hui la jeune femme n'en savait rien.  Mais toujours était-il qu'elle avait passer la majorité de sa vie avec des modèles de femme aigres, sèches n'ayant pour la plupart jamais comprit le sens du mot «esprit maternelle», bien au contraire, elles semblaient être nées bien loin du chaudron procurant douceur et amour à tous les petits enfants qu'ils étaient.

Ainsi, jusqu'à ses 6 ans, la petit anglaise grandit à l'orphelinat de Northwood à Londres jusqu'à ce qu'elle soit envoyée pour une scolarité quelconque à Giggleswick School dans le North Yorkshire, une vieille bâtisse froide et lugubre qui ne laissait que des souvenir amer dans l'esprit de la jeune Huxley.  

C'est la que tout sembla débouler pour la jeune orpheline, c'est là que tout explosa, que ses pouvoirs – qu'elle détesta d'abord – prirent le contrôle de sa vie.  C'est à ce moment de son existence qu'elle commença à faire exploser des verres, brûler les couvertures de son lit sans explication, à avoir des migraines incroyables faisant trembler les murs et surtout... c'est à ce moment là qu'on la déclara malsaine...  Après 3 ans de terreur, 3 ans d'études a effrayer la plupart des étudiantes, 3 ans à se faire rejeter alors que la plupart des résidentes refusaient de partager le dortoir avec elle.

C'est Miss Gowbridges, une grosse matrone effrayante, qui avait prit l'ultime décision concernant leur – visiblement dangereuse, mais surtout instable – résidente.  Ainsi, jusqu'à l'arrivé de Dumbledore dans sa chambre le 23 juin 1965 (elle ne pourrait jamais oublier cette date), sa résidence fut l'horrible chambre froide et blanche du Bethlem Royal Hospital, un endroit fort peu recommandé pour faire l'éducation d'une fillette de 10 ans vivant les incompréhensions que lui apportait ses pouvoirs magiques.  Meredith en vint même à croire ce qu'on lui disait, car évidemment les adultes avait toujours raison.  Elle en vint à croire qu'elle n'était sujette qu'à des «événement» ou elle perdait le contrôle de son corps pour faire d'horrible actes qu'elle oubliait sur le champ, qu'elle était malade et anormale et que la seule chose à faire était de la gaver de médication la faisant somnoler et l'étourdissant à la faire vomir pour la plupart du temps... et ce sans même affecter les explosions dans sa chambres, les objets lévitant et vibrant autours d'elle et le tremblement des murs du vieux bâtiment.

Durant une très longue année, elle n'avait eu comme compagnie que ses rêveries alors qu’agrippé au rebord de la fenêtre protégé de vieux barreaux blanc en fer, elle regardait le monde s’animer sans elle.

   

   

VOTRE PERSONNAGE EN QUELQUES MOTS


   

   
Elle aime:
 

         
  • Les animaux: Plus ils sont laids et dangereux et plus son amour pour eux est grand.  C'est comme si elle fait un lien - complètement délirant - entre les animaux rejeter et son enfance.

  •      
  • La nature: Dans le vert du l'herbe et des feuilles, le brun de la boue et des troncs d'arbre et le bleu des lacs bercés par le vent, elle est bien loin de ses souvenirs de jeunesse lugubres et froids.  Pour elle, la nature est signe de liberté et même si elle ne se trouve que dans une cours arrière, elle sera comblée.

  •      
  • Le brouhaha des conversations: Rien de plus réconfortant que d'entendre les voix vivantes s'élevant à gauche et à droite d'elle.

  •      
  • Lewis: Quel chat incroyable tout le même!  Toujours coucher contre elle comme une grosse larve poilu en manque d'amour.  Meredith ne se lasse jamais de cajoler son chat aux rayures grises et aux yeux jaunes d’intelligence.

  •      
  • Pêcher:  En lien avec la liberté de la nature, la pêche lui rappel son seul et unique amour inavoué; Jamie O'Sullivan, l'un des plus merveilleux Serdaigle - irlandais né moldu - qui l'avait un jour invité à pêcher sur le grand lac.

  •      
  • Nikolaï : Son sapin de Noël qu'elle garde allumé tout au long de l'année.

  •      
  • Les fruits et légumes frais sortis du potager: Rien de meilleur que de manger de la verdure fraîche... chose qu'elle n'avait jamais vraiment fait avant Poudlard.  Depuis, elle ne peut plus se passer des fruits et légumes juteux et croustillants éclatant délicieusement dans sa bouche.

  •      
  • Le dessin :  Elle ne le montre jamais à personne et personne ne pourrait remarquer qu'elle dessine plus souvent qu'autrement - sauf s'ils portent attention à ses doigts souvent tâché d'encre ou de plomb.  Elle ne dessine pas de paysage et de portrait, dans son carnet se retrouve généralement une panoplie de gribouillis, de visage blessé, triste ou heureux.  C'est la manière la plus saine et la plus subtile qu'elle a trouvé pour exprimer silencieusement ses craintes et ses joies.

  •      
  • Edith Piaf :  Ultime modèle aux yeux de Meredith.  Cette femme sait calmer la jeune femme anxieuse sans même s'en rendre compte.  Le son de sa voix vibre contre l'âme de l'orpheline qui s’apaise dès qu'elle l'entend.

  •      
  • Les femmes modèles des années 50:  Ces femmes représente l'idéale de vie de la Nimh.  Souriante, toujours heureuse, entouré d'une famille, occuper à rendre tous et chacun heureux.  Aux yeux de Meredith, ces femmes sont des héroïnes au quotidien.

  •  

   
Elle n'aime pas:
 

         
  • Les figures d'autorités:  Ce n'est pas qu'elle ne les aime pas, elle en est tout simplement terrifiée et n'a absolument aucune confiance en ceux-ci.

  •      
  • Le blanc: Un lien qu'elle n'est pas capable d'effacer de son esprit - même si elle trouve ça complètement stupide de ne pas aimer le blanc qui pourrait pourtant être charmant!  Mais non, elle déteste, ça lui rappel trop sa chambre au Royal Bethlem

  •      
  • Les médications:  Depuis qu'elle a fait son entré à Poudlard, malgré ses rhumes, bras cassées, et sortilèges mal formulés, l'infirmière du collège n'a tout simplement jamais réussi à lui donner une quelconque médication. (bien qu'elle ait réussit une fois que la jeune femme perdait conscience).  Plus personne ne déciderait pour elle de ce qu'elle ingurgiterait.

  •      
  • Être complètement seule: Le silence l'effraie.  Même si elle n'est pas des plus bavarde, elle aime être entourer de vie humaine, voir animal.

  •      
  • Parler d'elle:  Elle a l'impression d'ennuyer les gens avec sa vie sans grand intérêt, mais surtout, elle préfère toujours éviter les conversations du genre «d'où viens-tu?» «Que font tes parents dans la vie?» et de toutes ces histoires étranges tel que raconter des anecdotes sur leur enfance... chose qu'elle préfère largement éviter.

  •      
  • La soupe:  Ça sent le vieux légume bouillit durant trop longtemps.

  •      
  • Noël:  Même si elle a Nikolaï - qu'elle a adopter pour s'habituer à l'idée de Noël et de toute ces fêtes familiales, celles-ci lui rappel lourdement qu'elle n'a personne sur qui compter encore aujourd'hui à part elle-même.

  •      
  • Les conflits:  Elle les fuit tout simplement.  Grandes gueules, têtes enflés et sang chaud sont ces genres de personne à qui Meredith parle rarement - et étrangement elle les détectes plutôt aisément.

  •      
  • Son physique:  AH!  Toute une histoire.  Elle est belle... elle a de belle forme, une démarche féline, de long cheveux soyeux, mais voyez-vous tout ça «clash» avec sa personnalité calme qui n'aspire qu'à être laissé en paix.  Du coup, elle attire souvent les goujats se croyant merveilleux... chose qu'évidemment elle déteste.

  •      
  • La chaleur:  la Nimh aime le froid, tout simplement.  Aucune explication farfelus sur le sujet.  Elle aime porter veste de laine, foulard, moufles, vestes, fourrures, tout pour être au chaud, habillé et confortable.  Et tous ces morceaux de vêtements favoris ne conviennent définitivement pas aux température estival qu'elle endure tant bien que mal.

  •  

   

   
Les cinq objets dont votre personnage ne peut pas se passer:
 

         
  • Son calpin à croquis

  •      
  • Une vieille montre à son poignet. Le premier achat qu'elle s'est fait lors de ses 15 ans alors qu'elle travaillait chez Madame Guipure sur le chemin de traverse.

  •      
  • Un vif d'or d'entrainement que Jamie lui a donner un bon matin en lui faisant un large sourire.  Elle n'a jamais su pourquoi il lui avait donner - surtout parce qu'elle était bien loin d'être excellente en matière de quidditch - mais depuis, il n'a jamais quitter son sac et son sac ne l'a jamais quitté elle.

  •      
  • Une fiole hermétique d'y retrouvant une petite tige d'alihotsy avec quelques feuilles.

  •      
  • Des feuilles de lavandes lousses un peu partout dans ses vêtements.  Elle adore l'odeur et a ainsi constamment d'être dehors, même si elle est enfermé dans une salle de classe.

  •  

   

   

   

   

DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE


   

   Meredith?  

«Ah... oui Huxley... la fille qui parle avec tout le monde mais qui est toujours seule?» eh bien Huxley c'est une jeune femme douce, réservé au sourire contagieux qui semble inexorablement s'éloigner de vous au fil des mois... voir des années, plus vous en apprenez sur elle.  C'est le genre de fille que personne ne connaît réellement, mais qui – merlin seul sait comment – connaît tout de vous, c'est celle qui vous tend la main lors de vos peines et qui claque dans votre paume lors de vos réussites.

Meredith est donc une jeune femme n'ayant guère apprit l'utilité pourtant flagrante d'exprimer librement ses émotions.  Malgré les années en orphelinat, voir même au Royal Bethlem, la jeune femme n'a jamais su comblé cette lacune, mais surtout cette frayeur, l'enfonçant plutôt dans son sentiment que parler n’amenait jamais rien de bien.  Mettre des mots sur ce qu'elle ressent est tout simplement impossible et surtout un signe de faiblesse qui pourrait – elle ne pouvait être certaine du contraire – l'amener directement dans une asile.  Ainsi, la seule manière que la jeune femme maîtrise maintenant pour exprimer librement son affection – voir même sa douleur ou sa colère – sont des pressions, parfois douces, parfois tremblantes, contre le bras, ou encore l'épaule.  Si personne n'est dans les parages – chose qu'elle appréhende plus que tout – la jeune femme se rabat sur son calepin, gribouillant les horreurs de l'angoisse traversant son esprit jusqu'à ce que ses mains cesses de trembler et qu'elle retrouve un calme certain; alors que dans ces moments lourd, la voix d'Edith Piaf – ou autre icône de cette époque – ne vienne emplir la salle où elle se trouve, venant bercer son cœur serré d'émotion qu'elle ne comprend pas.

C'est une jeune femme fragile et très empathique face au malheur et à la souffrance des autres.  Aussi, elle trouve souvent difficile de supporter les tristesses de tous et chacun; ayant elle-même de la difficulté à supporter le sien.  Mais elle n'en laisse rien paraître et chasse mentalement ses troubles du revers de la main... comme s'ils n'existaient pas... du moins, jusqu'à plus tard.

Car Meredith a peur.  Peur de la vie, peur du futur, peur des confrontations, peur des méchants – et voir même des gens trop gentil.  Elle a peur de se sentir trahir une fois de plus dans sa vie car la première fois fut une fois de trop.  Elle marche en évitant les regards des autres, effrayé d'y retrouver haine ou dégoût.  Elle marche... marche et marche jusqu'à ce qu'elle retrouve ce qui la réconforte – et si ce n'est pas une grande cafétéria pleine de joie et de rire ce sont les parcs, les forêts et les lacs, alors que l'air frais, parfois humide, vient fouetter son visage quelquefois soucieux pour y chasser ses dernières craintes, bercé alors par le gazouillis des oiseaux, les grattements de la terres des occupants, les hurlements des loups.

Évidemment, Meredith n'est pas que lugubre, noir et malheur! Non, cette partie elle ne l'a garde que pour elle jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus, affichant une façade que seule l'observation de ces idoles lui a apprit à maîtriser.  Elle parle, rit et raconte des blagues ou des histoires généralement sans importance laissant bien loin ses propres histoires lugubres derrière elle.  Car malgré sa flagrante lacune expressive, la jeune femme n'en reste pas moins une chose adorable – pétillante de vitalité (elle en remercie Poudlard et liberté qu'elle lui a offert) la jeune femme a apprit à vivre au travers les moments anodins du quotidien, mais surtout, au travers des autres.  Les brouhahas des conversations le matin dans la grande salle et la cacophonie du repas de soir sont encore aujourd'hui parmi ses moments préférés dans une journée;  moment ou elle peut écouter en paix les histoires de tous et chacun, souriant et riant de leur déboire, ces moments ou elle peut s'emplir de cette énergie vibrante qu'est celle de la vie.
   

   

DESCRIPTION PHYSIQUE


   

Bien malgré elle, Meredith est une jeune femme attirante.

N'ayant guère le choix que de vivre avec ce dont la nature l'avait doter, il n'en est pas moins qu'elle a beaucoup de difficulté à cacher ses attraits féminins.  La jeune femme est de taille moyenne, ni très grande, mais visiblement pas petite comme certaine, elle reste néanmoins généralement plus petite que les hommes.  Elle a de large hanche, roulant doucement au fils de ses pas félins, et un ventre plat – suggérant beaucoup de sport qu'elle ne fait pas - et un fessier rebondit.   La jeune femme a une belle poitrine ronde – sans être immense – qui entre aisément et confortablement dans une main masculine (mais qui n'a jamais eu de telle expérience jusqu'à présent).  Sa taille est fine, quoi que proportionnelle au reste.  

La Huxley a un visage doux, les lèvres pleines formant un cœur invitant.  Elle a une teint opaline et les joues rosit constamment – généralement dû à sa gêne constante de devoir assumer un corps ne correspondant pas à sa personnalité.  Elle a de grand yeux de biche bleues bordés de long cil noir à en faire jalouser plusieurs!  Ses cheveux – bruns - eux restent aussi droit qu'une planche, lui arrivant entre les omoplates, parfois elle les noue en un chignon lâche, d'autre fois elle les stresse autours de sa tête.

N'ayant guère envie de se promener dans des sacs en tulle, Meredith porte donc ce que la plupart portent.  Jeans sombres – taille haute – affinant ses longue jambes.  T-shirt à la hauteur de sa taille, jaune, noir, ligner, à fleures ou à motifs géométrique subtiles.  Généralement elle recouvre le tout d'une longue veste de laine – qu'elle a acheté à Arth – lui arrivant au niveau des fesses et lui donnant l'impression qu'elle les caches légèrement.  Au dessus de tout ça, ça cape ¾ grise et un foulard (parfois léger, parfois chaud, tout dépendant de la température) pour les temps froid.  

Ses pieds eux?  Et bien des petits oxfords font généralement office de chaussure... mais elle doit avouer que dernièrement le petit modèle de converse court – rouge – lui tente affreusement.

La plupart de ses vêtements ne sont pas neuf neuf, ils sont souvent rapiécés, lavés et malgré son acharnement à faire partir certaines taches d'encre; taché par des encriers vivants ne restant jamais en place.
   

   

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES


   

   
L'étudiant séjourne-t-il au collège ou au village la semaine et le
   week-end? :
 Elle partage une chambre - avec le plus de fille possible.
   
L'étudiant possède-t-il un animal de compagnie? :  Lewis.  Son gros chat gris qui agit souvent comme oreiller pour la jeune femme.
   
Quel serait le patronus de votre personnage?  Un Loriot;  un petit oiseau jaune à la tête noir, se cachant constamment dans les feuillages des arbres pour bercer la forêt de son chant.
   
Autre informations supplémentaires à fournir? :   Meredith s'est inscrite à St-Barnaby car elle a su qu'une certaine Wendy Holloway s'y était inscrite.  Bien que la jeune femme n'ait jamais l'intention - voir la prétention - d'allez à l'université, l'idée de retrouver l'une des seules personnes ne l'ayant pas directement rejeter lui tentait et penser qu'avec ces études elle pourrait exercer un métier qui l'empli de joie fut sa motivation pour confronté ses peurs et partir à l'aventure sur l'île de Lewis.  Un des seuls actes de courage qu'elle n'ait jamais fait.
   

   

   

HORS RP


   

         
  • Comment avez-vous connu le forum :
  •  DC mes amis... DC.  Mais je vous aime que voulez-vous, vous m'inspirez!
         
  • Votre âge :
  • 24 ans, moins 27 jours.
         
  • Suggestions et commentaires :
  •  J'crois qu'on devrait bientôt avoir une nouvelle bannière!
         
  • Votre plat préféré :
  • Je suis ton plat favoris, le sang sur ton bistouri!
         
  • Une dernière chose ?
  • Appelez-moi miss lovely love, Princess of love!
     



Dernière édition par Meredith Huxley le Jeu 3 Juil - 12:04, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Meredith Huxley - The one who knows nothing about herself   Mer 2 Juil - 21:14

Bon, je ne te ferais pas l'affront de te souhaiter la bienvenue, mais le cœur y est.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Huxley
Nimh
PROFIL Scorpion

Messages : 51
Réputation : 24
Date de naissance : 11/11/1960
Aspiration : Professeur de soins au créature magique

Fiche : + The one who knows nothing about herself

RP en cours : Aucun pour l'instant





RPG

MessageSujet: Re: Meredith Huxley - The one who knows nothing about herself   Jeu 3 Juil - 0:00

Ahahha merci ma belle Cassiiiiie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adele Berry
Sinsear
PROFIL Sagittaire

Messages : 148
Réputation : 79
Date de naissance : 02/12/1960
Nationalité : Ecossais

Aspiration : Ambassadeur de l'art !

Fiche : Adele Berry

RP en cours : FEUILLE DE ROUTE




RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: qui s'enflamme tout le temps.

MessageSujet: Re: Meredith Huxley - The one who knows nothing about herself   Jeu 3 Juil - 7:30

Bonjour nouveau personnage charmant !
J'aime déjà son sapin, Ça c'est vraiment de la bombe ! Moi aussi j'en veux un ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostas Forester
Professeurs
PROFIL Gémeaux

Messages : 197
Réputation : 40
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Gréco-anglais

Aspiration : Devenir la référence mondiale en création de sortilèges. Et épouser Esther.

Fiche : Prof bôgosse

RP en cours : Aucun pour l'instant



RPG
Feuille de personnage
Age: 29 ans
Niveau:
Baguette Magique: 30 centimètres, bois de charme, crin de Sombral

MessageSujet: Re: Meredith Huxley - The one who knows nothing about herself   Jeu 3 Juil - 11:59

Quelle surprise, tu penses à changer de design

C'est avec un immense plaisir que je vous valide, miss Huxley. Je vais de ce pas vous mettre vos couleurs et vous laisse le soin de vous placer dans la chambre que vous désirez. Je vous refilerai bien le lien vers le guide du nouvel arrivant, mais je pense que vous savez déjà comment ça se passe ici.

BON JEU BÉBÉ LOUP I love you


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Meredith Huxley - The one who knows nothing about herself   Aujourd'hui à 1:46

Revenir en haut Aller en bas
 

Meredith Huxley - The one who knows nothing about herself

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Meredith Harper/Gorgone, une Gorgone et humaine assez particulière
» Meredith Grey
» Caïn W. Woods ► Billy Huxley
» Meredith Williams Ruthenford [TERMINE]
» Grey's Anatomy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Département principal :: Registrariat :: Fiches validées-