Partagez | 
 

 ♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adenora Dostoïevski
Litriu
PROFIL Lion

Messages : 74
Réputation : 27
Date de naissance : 25/07/1996
Nationalité : Anglo-russe

Aspiration : Serveuse à Sor-thé-lège! Pour le reste, faudra d'abord faire connaissance si tu souhaites le savoir!

Fiche : De l'Ombre à la Lumière! Fiche de Présentation
Liens d'une Anglo-russe Fiche de Liens
La vérité, rien que le vérité, dites je le jure Veritaserum
Comme les maths ne sont pas pas ma tasse de thé, j'fais le décompte, un point c'est tout! Fiche de points


RP en cours : Les Stratégies de l'Ombre PV REMUS
Les Limites [Cours 1] PV COMMUN
The Salvation of a Cupboard PV LIAM
The Submersion's Dance PV RUSSELL
P'tit Dej' aux allures de 3ème Guerre Mondiale PV SOLVEIG

RP Terminés : Yet another precious memory - St Barnaby's Leave PV SOLO
Dance with the Depression PV SOLO

•••••••••BADGES•••••••••




•••••••••LINKS•••••••••


Positifs:


Neutres:


Négatifs:


Un grand merci à Adelou pour ce superbe dessin qu'est mon Avatar ♥

RPG
Feuille de personnage
Age: 23 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: Aubépine, ventricule de Dragon

MessageSujet: ♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]   Mar 19 Aoû - 14:59

Adenora Dostoïevski
Je suis de celles qui établissent les stratégie dans l'ombre!




INFORMATIONS PERSONELLES


Nom:Dostoïevski
   
Prénom:Adenora, Elliana
   
Date de naissance:1er Avril 1956
   
Lieu de naissance:Les bas quartiers de St Petersbourg
   
Citoyenneté(s):Anglaise
   
Statut Sanguin:Née Moldus
   

BAGUETTE


C'est un petit bout de bois de 23.5 centimètre, en aubépine, portant en son sein du ventricule de Dragon. Elle est toute simple, sans fioritures, mais tellement pratique. Flexible, il m'arrive bien souvent de jouer avec, tout en évitant bien sûr de la briser. J'y tiens énormément étant mon premier objet magique, chose qui est une très longue histoire que je vous conterais par la suite... Quoiqu'il en soit, elle est mienne et si par mégarde je la place dans ma poche arrière de jean, elle émet toute sorte d'étincelles, si bien qu'on peut avoir l'impression que j'ai un pétard au fessier.


FORMATION ACADÉMIQUE



École élémentaire:Poudlard, maison Serpentard, chose la plus antithétique qu'il soit.
   
Résultats des ASPIC:
♦ Astronomie : P
♦ Botanique : T
♦ DCFM : O
♦ Histoire de la Magie : E
♦ Métamorphose : O
♦ Potions : O
♦ Soins aux créatures magiques : P
♦ Sortilèges et enchantements : O
♦ Etudes des moldus : O
♦ Divination: T
♦ Runes: P
♦ Vol : O


   
Domaine d'études & cours à option choisi:Litriù, option Pouvoirs et Auras.

Année d'Étude en cours:5ème année Maestria.
   
Cours Optionnel hors programme:Symbolisme
   
Aspiration(s) académique(s):Ceci est une excellente question, car à l'origine même, je n'étais pas pré-destinée à la magie, en fait je crois que je n'ai jamais vraiment réfléchis à la question...
   
Extra-scolaire et implications:L'écriture, une passion parmi tant d'autre, mais une passion qui est le plus bel exutoire à soucis et le passe temps le plus lucratif qu'il soit.
   



SITUATION FAMILIALE


Et bien je suis née dans les bas quartier de St Petersbourg et finis par grandir dans les bas quartiers de Londres, mais dans une petite famille heureuse et qui ne se souciait que du bonheur des siens. Mon père, Igor Dostoïevski, un grand brun ténébreux aux yeux obsidiennes, intenses et pétillants, avait épousé ma mère, une belle rousse candide aux yeux d'azur, par une très froide après-midi d'hiver. De leur jolie union bien que pauvre naquit mon humble personne, puis Ludovic, mon petit frère et enfin Kassandra, ma petite sœur. Notre fratrie à toujours été unie dans le meilleur comme dans le pire, malgré nos parents moldus et hélas Kassandra aussi. Seul Ludovic et moi avions bénéficié de ce don qui nous permettrait peut être un jours de sortir notre famille de cette condition miséreuse. Dans mes plus lointains souvenirs, j'ai grandit dans les dockers de Londres, parfois vagabondé sur les trottoirs insalubres de la ville, sans jamais un seul instant penser que je sortirais de ce monde. Je n'ai jamais dédaigné ma condition par la suite, ni dans le monde moldus, ni même dans le monde de la sorcellerie, faisant de mes origines cette force obscure qui nous pousse à se battre envers et contre tous... Actuellement, je reprend ma 5ème année de Maestria au sein de la section Litriù, ayant redoublé, mais motivée par une seule chose, voir enfin ma famille sortir du gouffre, faire de ces deux moldus m'ayant donner la vie et inculquer ce don comme une joyaux précieux, ayant fait de ma différence leur fierté, deux être éternels, dont la vie deviendrait le paradis sur terre, leur rendre justice en leur offrant tout ce dont ils pourraient avoir besoin, comme eux l'ont fait malgré les difficultés, pour moi, pour Ludovic et Kassandra...   



EN QUELQUES MOTS



Elle aime:
 

         
  • Ecrire, car c'est mon seul exutoire possible qui marche avant que je ne pète vraiment les câbles!

  •      
  • Fumer, un bon moyens de se faire des potes, rencontrer des gens sympa, et surtout de se détendre!

  •      
  • S'amuser, un peu comme tout le monde en fait!

  •      
  • La Magie, parce qu'elle m'a sortie de la rue et aider les miens!

  •      
  • Le Rouge (couleur), ne me demander pas pourquoi, c'est comme sa!

  •      
  • Le Rock, cette musique juste entêtante et entraînante, j'adore!

  •      
  • Les habits rock and roll, parce que c'est ce type de vêtement qui me définis le mieux!

  •      
  • Bouquiner, ça détend et nous apprend des fois des trucs sympathiques!

  •      
  • Se rendre utile, c'est plus fort que moi!

  •      
  • Une bonne bière de temps à autre, ça fait pas de mal!

  •  

   
Il n'aime pas:
 

         
  • Les filles qui minaudent, ça les rend cruche et ça a le don de m'énerver!

  •      
  • La Vodka, je sais que cela doit sans doute être très prisé de certains, mais pour moi ça sent tout bonnement l'alcool à brûler!

  •      
  • Serpentard, bien que ce fut ma maison pendant 7 ans, ce fut plutôt mon enfer...

  •      
  • Les bijoux, des fioritures ni plus ni moins, autant se contenter de simple que d'aller chercher du brillant à tout prix!

  •      
  • Les robes, parce que mes guibolles sont tout bonnement pas assez sexy pour être montrées en public!

  •      
  • Les rats, ayant côtoyé leur présence dans ma jeunesse, ils me rappelle trop de mauvais souvenirs!

  •      
  • Les endroits confinés, la claustrophobie ça ne s'explique pas!

  •      
  • L'hypocrisie, tout simplement parce que cela ne ramène jamais rien de bon, et ne permet pas à la personne d'être elle!

  •      
  • La neige, vous ne pourriez comprendre seulement si vous aviez dormis dans la rue en plein hiver!

  •      
  • Les chaussures ouvertes, parce que mes pieds, c'est comme mes guibolles, ils sont moches!

  •  

   

   
Les cinq objets dont votre personnage ne peut pas se passer:
 

         
  • Mon chapeau camarguais, c'est stylé et c'est mon petit atout charme, en plus de mon style. C'est ce chapeau qui fait de ma façon de m'habiller, quelque chose d'unique et singulier!

  •      
  • Ma Croix en argent, seul bijoux que j'accepte de porter sans rechigner puisqu'elle me vient de ma grand-mère!

  •      
  • Mes créoles en argent également, parce que c'est mon frère qui me les a offerte, donc j'y tiens énormément!

  •      
  • Ma besace en jean délavé, c'est mon sac à main depuis ma première année à Poudlard, fait de vieux reste de jean trouvés dans Londres.

  •      
  • Mon carnet de note, là où j'écris tout ce qu'il me passe par le tête!

  •  

   



DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE


Je ne suis pas folle si c'est ça que vous voulez savoir, avais-je dit un jour au psychologue de l'école dans laquelle j'étais allée avant d'intégrer Poudlard. Claustrophobe oui, mais folle non. Bon pour la claustrophobie, ne me demandez rien à ce sujet, je ne sais rien moi même, ni comment, ni pourquoi c'est venu! Bon revenons en au fait, puisque c'est ma description psychologique qui vous intéresse. En fait pour être honnête, je vais seulement vous faire part de ce que j'ai souvent entendus à mon sujet, que ce soit par des gens de biens comme ma famille, ou par mes confrères vénéneux de Serpentard. Je suis donc le plus souvent décrite comme une jeune femme cool, un peu trop cool même, disons pour expliquer ce fait, que je ne prend pas la tête avec les broutilles dont bien des gens me font part, non, je vis ma vie à 100%, sans me soucier de l'avis des autres, sans me soucier de ce qu'ils pensent, après tout, ils ne sont pas moi, ils n'ont pas mon corps, je ne comprendrais donc jamais qu'ils puissent porter un quelconque jugement néfaste sur ma personne, et qu'ils se prennent le chou à faire cela! Je suis par ailleurs décrite comme une louve solitaire, parce que je passe la plupart de mon temps seule, du moins je le fais exprès, n'appréciant pas la compagnie de piailleuses minaudantes ou des faiseurs d'histoires. Je n’apprécie que la compagnie des gens simples, qui ne se prennent pas la tête pour rien et qui ne te jugent pas sur où tu as grandit, mais sur ce que tu es véritablement! Pourquoi une louve, parce qu'il s'avère que je peux devenir féroce lorsque l'on me cherche trop longtemps. Un peu comme tout le monde vous me direz, et je vous répondrais alors que vous, vous n'avez pas grandit dans la rue, donc vous ne pouvez pas comprendre cette férocité qui émane de mon être lorsque je suis au bout du rouleau... Grandir dans la rue, il n'y a rien de tel pour forger un caractère, pour faire de toi un roc, non malléable. Je suis un roc, un roc sympathique, qui n'hésite pas à tendre sa veste pour autrui, à me rendre utile, parce que c'est dans ma nature profonde, à faire rire la galerie masculine autours d'une clope et d'une bonne bière, une épaule réconfortante pour les maux d'un amis, mais jamais au grand jamais n'espérez un jours comprendre la complexité de la douleur qui me ronge tout les jours, qui ronge ma famille depuis des décennies... Ne soyez pas hypocrite envers moi, c'est tout ce que je vous demande, n'ayez jamais l'audace de me dire que vous me comprenez, car vous seriez un bel hypocrite... Être une écorchée vive comme on dit, c'est pas votre pain quotidien à ce que je sache?


DESCRIPTION PHYSIQUE


Bon c'est pas bien compliqué, j'ai attrapé la majorité de mon patrimoine génétique chez ma mère, seul mon nez aquilin et mon teint blême est l'héritage génétique de mon père. Je vais donc débuter pas ma taille, et après vous déballer le reste en cafouillis, parce que je n'ai aucune idée de par où commencer! Je suis donc une de ces demoiselles pas très très grande, mais pas non plus très très petite non plus, on va donc dire de taille moyenne, au teint lunaire voir presque diaphane, avec un visage ovale parsemé de tâches de rousseurs quasiment imperceptibles. Mes yeux sont bien souvent maquillés de noir et or, manière de souligné l'azur de mes prunelles. Quant à mes lèvres, je les pulpe de rouge carmin, les alliant alors à ma chevelure flamme. Quand je vous disais que mon patrimoine génétique était majoritairement maternelle je ne vous mentais pas puisque que ma très longue crinière ondulé est presque rouge carmélite. Une crinière par ailleurs que j'arbore avec fierté, tout comme le camarguais qui l'ornemente! Parce que le corps, si on le met nu, il ressemble quasiment à tout les autres corps, mais une fois habillé, c'est là que la personne se révèle au grand jours. Mes habits sont ma personnalité libre et rebelle, ma personnalité d'écorchée vive, toujours de noir et de rouge, nuancé parfois de bleu nuit, beaucoup de cuir et laine grossière, sans fioritures, seulement quelques bon groupes de rock. J'y ajoute ce chapeau, qui me rend singulière, énigmatique, presque ténébreuse et tellement enivrante. Pourquoi?  Parce que le physique, on va parfois te dire qu'il ne fait pas une personne, ce qui est vrai, on va te dire que l'habit ne fait pas le moine, mais hélas, je vais être l'exception qui confirme la règle, parce que chez moi, l'habit fait le moine!



INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES




   
L'étudiant séjourne-t-il au collège ou au village la semaine et le
   week-end? :
Je séjourne au collège, n'ayant pas les moyens de me payer un chez moi convenable!
   
L'étudiant possède-t-il un animal de compagnie? :Un chat noir, très affectueux surnommé "Patpat" que j'ai recueillit dans la rue alors que j'avais 14ans. Depuis, il me suis presque partout où je vais, et où il est autorisé d'aller!
   
Quel serait le patronus de votre personnage?Un loup, qui veille sur moi et auquel il m'arrive de m'apparenter lorsque je suis à bout, car oui, au fond de moi, c'est un loup qui ne demande qu'à se lâcher!
   
Autre informations supplémentaires à fournir? :Hormis que je fume comme un pompier et que je suis un peu rock and roll sur les bords ma compagne de chambrée va sans doute en voir de toute les couleurs! En bien j'espère!
   


HORS RP



         
  • Comment avez-vous connu le forum :En flânant sur le net

  •      
  • Votre âge :18 balais et toute ses dents!

  •      
  • Suggestions et commentaires :Superbe forum, avec un design vraiment sympa qui donne envie de s'inscrire!

  •      
  • Votre plat préféré :La tartiflette!

  •      
  • Une dernière chose ?Ade POWA ♥

  •  



FICHE CRÉÉE PAR MATRONA





HISTOIRE
Parce que les stratégie viennent toujours de l'ombre!



tranche de vie




L'albatros

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées 
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.


Baudelaire.

J'ai toujours aimé ce poème... N'allez pas me demander pourquoi ni comment, je ne saurais vous le dire... ah si peut être juste que la première fois que je l'ai lu, je venais de me fumer un joint qui aurait fait voir des éléphants roses à une personne non habituée à ce genre de chose. Quoi? Vous ne le saviez pas? Vous ne saviez pas que je n'étais pas une sainte et de plus est que je fume des cigarettes magiques? Et bien, content de vous l'apprendre, après sachez que ma condition de gosse de rue, de plus est gosse de moldus fut quelques chose d'assez rude dans ma jeunesse et mon adolescence, mais je m'en accommode très bien, la souffrance de la rue étant autant pain quotidien que la magie pour moi.
L'argent ne fait pas le bonheur, le bonheur fait l'Homme!
Pour écrire ce récit, j'ai d'abord fait un vilain palimpseste sur il me semble un très vieille édition des  '' Fleurs de Mal '' de notre charmant Baudelaire. Ce bon livre, un bon livre français comme on les aime bien par ici. Je connais voir parle un peu leur si délicate langue, mais cela se résume qu'à quelques bases comme '' Bonne jourr '' ou '' Merrci''... 
Mon accent anglo-russe ne me permet hélas pas de me faire comprendre par ces charmants gens. Je reprend donc avec l'histoire de mon récit, au cour duquel vous parviendrez peut être à me connaître mieux je suppose et si le cœur vous en dit, m'apprécier, bien que je n'en demande pas tant ! Comme toute histoire à un point de départ, je vais donc débuter avec le commencement. 
Tout à pris forme en 1956, quand les américains et les russes ont décidés quelques années plus tôt, de se déclarer ce qu'on appelle communément la '' Guerre Froide ''. Je ne vais pas vous dire que je me souviens de mes trois première années, ce serait vous mentir, je vais donc me contenter de vous relater les longs récits de ma grand-mère et de ma mère à ce sujet. 
On m'a donc dit que mère avait mis dix-neuf heures à me mettre au monde, et que je serais la première des filles de la famille à hérité de la rousseur de ma mère, après deux ans plus tard la naissance de Ludovic, mon petit frère. J'avais été conçut dans l'amour et en reçut autant qu'il était possible d'en recevoir. Mes parents me chérissaient, et ont continués encore et encore, comme si je fus pour eux un joyaux inaltérable. Mais comme dans toute les famille, le bonheur n'est jamais parfait ! 
N'allez pas croire que parce que j'ai grandis dans une famille simple et pas très riche, que j'ai été malheureuse, oh grand bien que non, l'adage semble être des plus vrai quand on prétend que l'argent ne fait pas le bonheur ! 
Non, j'ai été des plus heureuse, choyée et protégée alors que père venait de perdre ses parents, non pas que la mort les avaient emportés non, mais des suites d'un différent dont je ne comprendrais hélas jamais rien et dont mon père ne leur pardonnerait jamais ! Comme vous devez maintenant le comprendre, ma famille s'est donc résumé à mes deux parents, mon frère pour le moment, ma sœur par la suite et comme seul et unique grand-parent, les parents de ma mère. Je n'en fut jamais chagrinée tant ces deux être furent formidables et aimants. 
Ils s'étaient rencontrés je ne sais plus vraiment où ni comment, juste que grand-père avait été de suite charmé par grand-mère. Il avaient fondé un foyer heureux, comme le foyer de mes parents. La rencontre de mes parents m'avait été racontée des bonnes centaines de fois, si bien qu'avec le temps, j'avais l'impression d'y avoir été, sur le seuil de cette porte, d'avoir vu mon père déclarer son amour à ma mère, de l'avoir vu elle, aussi sublime qu'un diamant, aussi belle que les cygnes de St Petersbourg. 
Durant les trois années qui suivirent ma naissance, ce ne fut que des récit heureux et d'une simplicité aimante qui me furent raconté. Hélas il fut bien un jours où je commença à me souvenir, d'abord de brides, et enfin d'une vie. Comme vous pouvez vous en douter d'un point de vu historique, la vie en Russie ne resta pas aussi douce que mes tendres premières années. 
Mes parents se tuaient petit feu par petit feu à la tâche pour pouvoir survivre aux conditions terribles qui animaient et rongeaient le pays de part en part. Je ne me souvenais moi que des longues soirée au coin du feu, blottis dans les bras de ma mère, entendant les mots terriblement triste de '' голодe '' ou encore ''эпидемия'', sortant de la bouche de ces quatre être se regardant avec une infinie tristesse ponctuée de peur. Leur regards, c'est en grandissant que je finis par les comprendre. Oui, ils avaient peur, peur de cet avenir incertain. 
Grand-père, est finalement tombé malade, et à l'heure d'aujourd'hui je ne pourrais dire ce qui l'a emporté loin de nous, dans ce monde où seul ceux qui ne sont plus règnent. Je me souviens qu'on lui ai coupé une jambe, pour des raisons aussi que j'ignore, et que depuis ce jours, il avait laissé sa dignité s'en aller avec. Il est décédé quelques mois après, par une nuit noire et glaciale d'hiver, comme on les connais bien en Russie. 
Tout ce dont je me souviens de ce jour funeste, c'est ce long couloir interminable, dans lequel je marchais en silence, la main blottie dans celle de mon père. J'avais 6 ans, et je n'avais pas compris que je ne le reverrais jamais. Un ans plus tard, si mes souvenirs restent exact, du moins durant cette période, nous avons finalement décidés de s’exiler, de quitter ce havre de mort et de désespoir, pour trouver la '' Golden Door '' de l'Angleterre. 
Le port de Londres est un endroit dont je me souviendrais à tout jamais ainsi que le bateau qui nous avait amenés au '' rêve anglophone ''que nous nous étions fait… Ce fut un voyage de deux mois, parsemé d'épidémies, de tempêtes et de bien d'autres malheurs, que moi, gamine, avait fini par comprendre. Ma mère sur cet enfer avait mis au monde Kassandra, la dernière de la famille! Nous avions tous été entassés dans les cales, tels des rats purulents, subissant à longueur de temps les rires de ces bourgeois se pavanant fièrement sur les ponts supérieurs. 
En y repensant, les frissons me parcourent l'échine. Si l'on avait dut comparé ce voyage funeste, alors Dachau, Sobibor ou encore Auschwitz aurait put en être l'illustration. Comme quoi, l'humanité s'était belle et bien perdue dans la débauche et le malheur. Je crois que le plus terrible en fut le bout de ce voyage infernal. Alors que nous croyions atteindre un pays de la liberté, de la tolérance et de la foi, nous venions de rencontrer la débauche, l'oppression et l'égoïsme... 
Londres, nous accueillit comme des traîtres, des espions de l'armée russe, et je vis mon père battu pour obtenir des information, mais qu'est ce que pouvait bien savoir un pauvre ouvrier de la rase campagne de St Petersbourg ? Nous étions devenus des sans patries, des exilés semblable à des lépreux. Dans ma mémoires tout se bouscule, et à vrai dire, je ne me souviens plus très bien de l'état d'esprit de mes parents, ni de quand nous sommes arrivés à Londres et par la suite l'avons quittée pour s'établir dans les dockers, non loin du centre ville. 
Mais ce dont je me souvenais parfaitement, bien que le détail aurait put sembler quelconque au premier attrait, c'était mes années de scolarité moldue, rythmées par les railleries de mes camarades. Au départ, j'étais brimée pour mon accent russe, accusée d'espionne ou d'épidémie pandémique, puis ce fut mon habillement par la suite qui en fut l'objet en surplus de mes origines. 
Avec le temps mes parents, ayant à peine de quoi nous nourrir, commencèrent en effet à me vêtir de vêtements d'occasion, parfois vilain, mais que je portais de bonne foi, ne voulant pas ruiner mes parents à cause de railleries sur de telles futilités que sont l'apparence. Tous ces gamin infâmes et ingrats me menèrent donc un rude existence durant des années durant, et mon seul exutoire et en quelque sorte revanche, fut d'être le meilleur, le plus studieux, cultivant avec une certaine fierté ma différence, ma condition. Un jours, je ne sais même plus comment, j'avais manifesté cette magie qui ruminait en moi, telle une seconde peau, une force incontrôlable. Ce jours là, mes parents avaient compris que je n'étais pas comme les autres, ils avaient alors compris que quelques chose d'incroyable allait m'aider à sortir de ce gouffre de pauvreté. Ainsi lorsque que Poudlard s'est présenté à nous, ils n'ont jamais hésité, pas une seule seconde, à plonger dans ce monde étrange, me laissant ainsi aller vers ma destinée, sans faire aucune encombre. C'est ainsi que la Magie s'était immiscée dans ma vie, en douceur, sans la moindre brutalité, naturelle. Mais hélas mes origines allaient bien vite me rattraper, et briser l'idéalisme que Poudlard pouvait procurer. Le Choixpeau avait choisit d'envoyer dans la maison des Sang Purs, une Née Moldue, une fille de basse naissance qui plus est, j'étais alors devenue la pestiférée, la honte de cette soit disant noble et fière maison... Pourtant je n'avais jamais oh grand bien jamais laisser ces serpents m'abattre !
C'est grâce à cette force de caractère que je parvins à obtenir mon diplôme de fin d'étude, peut être pas major de ma promotion mais avec la prétention de pouvoir intégré peut être une des plus prestigieuse université du coin qui sait. Dieu sait pourtant combien les trois années qui avaient précédées mon diplôme n'avaient pas été des plus heureuses, grand-mère nous ayant quitté terriblement vite. 
J'ai encore parfois du mal à réaliser la vitesse à laquelle tout ces événements s'étaient produit, la brutalité de choc engendré par le décès de grand-mère, et mon choix de me battre et partir de l'avant, de rester forte pour mes parents, trop dévastés par cette perte, de rester forte et humble face à ma propre peine. Je crois qu'en écrivant ces lignes, je parviens enfin à réaliser à quel point cette perte m'a profondément touché... A cette époque, ma vie à pris un tournant décisif, et j'étais je crois bien décidés à faire partie de ces personnes qui se battent pour leur idéaux mais qui n'arrive plus plus à trouver leur armes... 
Comment raconter ce qui se passa ensuite ? Je n'aurais put le dire seulement si mon crayon n'avait pas continué sa course folle sur le papier. Je jette un œil à l'horloge au dessus de ma tête, il n'est que dix-neuf heures, j'ai encore le temps de coucher mon humble vie sur le papier. Je reprend donc avec mon arrivée à la fac. J'avais posé candidature dans de prestigieuse facultés, et essuyer humblement leur refus. Seule une me répondit, une seule et unique, une faculté pas très connue ni réputée, mais elle avait fait l'effort d'accepter ce déchet de l'humanité comme savait si bien me les répéter certains serpents dont les noms resteront sans aucun doute dans l'histoire de la magie pour leur méfaits. J'avais tout d'abord souhaité étudier le Monoraith, pensant rejoindre une section internationale afin d'éviter tout choc des cultures. Je dois bien admettre que StBarnaby à lui seul est en fait un choc des culture... Je m'étais donc retrouvée dans une classe bourrées de gens différents et allais donc peut être enfin me faire des amis. 
Nous étions un bonne grosse bande comme on les aime bien, composé de Charles-Eugène, un grand congolais qui aspirait au respect, Xiung le japonnais au dragon tatoué sur le bras, Emile, le français trop sérieux avec ses lunettes de rats de bibliothèque, et moi, la russe. J'avais pris l'habitude de fréquenter les garçon, tout simplement parce que je trouvais qu'ils avaient moins tendance à te juger sur un habit. Mais durant l'année d'intégration, je me suis bien vite rendue compte que le Monoraith ne serait pas vraiment ma tasse de thé et me suis dirigée vers les Litriù. Au début, avec les gars nous nous retrouvions, puis l'amitié à finis par s'effacer, encore et encore, eux étant dans leur domaine et moi évitant le contact des autres, si bien qu'au final, j'avais finis par oubliée la fille que j'étais, cette battante, finis par teindre mon roux flamboyant en un pâle noir, et devenir une ombre parmi la foule. J'avais parvenue en 5ème année, dépressive et presque fantomatique, ce qui m'a valut de redoubler cette année et aujourd'hui d'entamer ma nouvelle 5ème années. Adieux la monotonie avais-je promis à ma mère en partant, arborant de nouveau mon roux, plus flamboyant que jamais, et un nouveau style qui ne laisserais pas indifférent les gens de St Barnaby. J'avais perdue 3ans de ma vie à me morfondre sur ce qui ferait ma force, il fallait bomber le torse et sortir de cet anonymat mélancolique! Une nouvelle allait faire son entrée dans l'arène et ce serais moi! Je crois que maintenant je vais simplement cesser d'écrire, me fumer un bon truc avec de bon effets secondaires et vous souhaiter donc la bienvenue dans mon monde ! 



Dernière édition par Adenora Dostoïevski le Mar 19 Aoû - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adele Berry
Sinsear
PROFIL Sagittaire

Messages : 148
Réputation : 79
Date de naissance : 02/12/1960
Nationalité : Ecossais

Aspiration : Ambassadeur de l'art !

Fiche : Adele Berry

RP en cours : FEUILLE DE ROUTE




RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: qui s'enflamme tout le temps.

MessageSujet: Re: ♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]   Mar 19 Aoû - 15:23

Et bien officiellement bienvenue Adenora !
Que la force des Ade sois avec toi ♥♥♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostas Forester
Professeurs
PROFIL Gémeaux

Messages : 197
Réputation : 40
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Gréco-anglais

Aspiration : Devenir la référence mondiale en création de sortilèges. Et épouser Esther.

Fiche : Prof bôgosse

RP en cours : Aucun pour l'instant



RPG
Feuille de personnage
Age: 29 ans
Niveau:
Baguette Magique: 30 centimètres, bois de charme, crin de Sombral

MessageSujet: Re: ♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]   Mar 19 Aoû - 15:30

Bienvenue à St-Barnaby miss Dostoïevski!

Je suis tout particulièrement heureux de voir que tu as ajouté l'histoire de ton personnage, je trouve que ça y ajoute beaucoup de profondeur. J'ai très hâte de voir Adenora grandir au sein de l'université I love you

Je te valide sans plus de délai et je t'assigne la chambre 3, avec miss Wenlock et miss Huxley. Comme je te l'ai dit dans la chatbox, j'aimerais que tu fasses juste un peu plus attention à quelques fautes redondantes mais sinon, tout est en ordre, tu es libre de commencer le jeu!

N'hésite pas à te joindre à nous pour le cours de création de sortilèges qui se trouve à être dans ta branche, juste ici : Cours de création de sortilèges - Les limites

Encore une fois, bienvenue!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adenora Dostoïevski
Litriu
PROFIL Lion

Messages : 74
Réputation : 27
Date de naissance : 25/07/1996
Nationalité : Anglo-russe

Aspiration : Serveuse à Sor-thé-lège! Pour le reste, faudra d'abord faire connaissance si tu souhaites le savoir!

Fiche : De l'Ombre à la Lumière! Fiche de Présentation
Liens d'une Anglo-russe Fiche de Liens
La vérité, rien que le vérité, dites je le jure Veritaserum
Comme les maths ne sont pas pas ma tasse de thé, j'fais le décompte, un point c'est tout! Fiche de points


RP en cours : Les Stratégies de l'Ombre PV REMUS
Les Limites [Cours 1] PV COMMUN
The Salvation of a Cupboard PV LIAM
The Submersion's Dance PV RUSSELL
P'tit Dej' aux allures de 3ème Guerre Mondiale PV SOLVEIG

RP Terminés : Yet another precious memory - St Barnaby's Leave PV SOLO
Dance with the Depression PV SOLO

•••••••••BADGES•••••••••




•••••••••LINKS•••••••••


Positifs:


Neutres:


Négatifs:


Un grand merci à Adelou pour ce superbe dessin qu'est mon Avatar ♥

RPG
Feuille de personnage
Age: 23 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: Aubépine, ventricule de Dragon

MessageSujet: Re: ♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]   Mar 19 Aoû - 15:34

Merci beaucoup à vous deux ♥
Kostas: J'ai veillé à corriger mes fautes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Douglas Sherrington
Directeur
PROFIL Capricorne

Messages : 129
Réputation : 3
Date de naissance : 30/12/1926
Aspiration : Diriger cet établissement, respet!

RP en cours : none.





RPG
Feuille de personnage
Age: Jeunesse flamboyante
Niveau:
Baguette Magique:

MessageSujet: Re: ♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]   Mar 19 Aoû - 16:10

Le problème ici, c'est qu'on a des admins trop efficaces et assidus! Koko le temps que je paufine ma réponse, tu postais! ♥

Bref, pas grand chose à ajouter.  Re-bienvenue Adenora! ♥
J'vais juste ajouter mon grain de seul et dire que  j'aime que tu ais intégré des éléments historiques au background de ton perso. Et puis le caractère et l'histoire collent super bien ensemble ( j'aime l'idée qu'elle ait été envoyé à Serpy et qu'elle ne s'entende pas du tout avec ses camarades. Ça fait changement ♥♥)!

 Amuses-toi bien parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://st-barnaby.forumdeouf.com
Adenora Dostoïevski
Litriu
PROFIL Lion

Messages : 74
Réputation : 27
Date de naissance : 25/07/1996
Nationalité : Anglo-russe

Aspiration : Serveuse à Sor-thé-lège! Pour le reste, faudra d'abord faire connaissance si tu souhaites le savoir!

Fiche : De l'Ombre à la Lumière! Fiche de Présentation
Liens d'une Anglo-russe Fiche de Liens
La vérité, rien que le vérité, dites je le jure Veritaserum
Comme les maths ne sont pas pas ma tasse de thé, j'fais le décompte, un point c'est tout! Fiche de points


RP en cours : Les Stratégies de l'Ombre PV REMUS
Les Limites [Cours 1] PV COMMUN
The Salvation of a Cupboard PV LIAM
The Submersion's Dance PV RUSSELL
P'tit Dej' aux allures de 3ème Guerre Mondiale PV SOLVEIG

RP Terminés : Yet another precious memory - St Barnaby's Leave PV SOLO
Dance with the Depression PV SOLO

•••••••••BADGES•••••••••




•••••••••LINKS•••••••••


Positifs:


Neutres:


Négatifs:


Un grand merci à Adelou pour ce superbe dessin qu'est mon Avatar ♥

RPG
Feuille de personnage
Age: 23 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: Aubépine, ventricule de Dragon

MessageSujet: Re: ♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]   Mar 19 Aoû - 16:15

Merci beaucoup ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jane McCambridge
Directrice Adjointe
PROFIL Scorpion

Messages : 395
Réputation : 30
Date de naissance : 14/11/1928
Nationalité : Écossaise

Aspiration : Être une excellente jardinière ~

Fiche : McCambridge et ses plantes



RPG

MessageSujet: Re: ♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]   Mar 19 Aoû - 16:30

Bienvenue à toi, encore, Adenora!

Alors, tout de même, quelle chance tu as d'avoir le clan directoral au complet à venir commenter ta fiche uhuh!

Pour ce qui est du contenue, je n'ai rien a ajouter, mes chers hommes ont comblé tous les petits points croustillants à dire!

Par contre, étant l'admin chiante et pointilleuse face aux avatars je me dois de commenter:

1) CHARMANT AVATAR!  J'aime
2) Par contre, celui-ci n'est pas de taille standard pour notre forum, je te demanderais donc de simplement tailler l'image original pour que celui-ci soit de la taille: 187px × 331px (il peu être plus long que 331px si tu le désire, mais la largeur de 187 px est obligatoire!)

Voilà voilà c'est tout

Bon jeu parmis-nous et évidement s'il y a quoi que ce soit, nos boîtes à messages sont toutes grandes ouvertes!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adenora Dostoïevski
Litriu
PROFIL Lion

Messages : 74
Réputation : 27
Date de naissance : 25/07/1996
Nationalité : Anglo-russe

Aspiration : Serveuse à Sor-thé-lège! Pour le reste, faudra d'abord faire connaissance si tu souhaites le savoir!

Fiche : De l'Ombre à la Lumière! Fiche de Présentation
Liens d'une Anglo-russe Fiche de Liens
La vérité, rien que le vérité, dites je le jure Veritaserum
Comme les maths ne sont pas pas ma tasse de thé, j'fais le décompte, un point c'est tout! Fiche de points


RP en cours : Les Stratégies de l'Ombre PV REMUS
Les Limites [Cours 1] PV COMMUN
The Salvation of a Cupboard PV LIAM
The Submersion's Dance PV RUSSELL
P'tit Dej' aux allures de 3ème Guerre Mondiale PV SOLVEIG

RP Terminés : Yet another precious memory - St Barnaby's Leave PV SOLO
Dance with the Depression PV SOLO

•••••••••BADGES•••••••••




•••••••••LINKS•••••••••


Positifs:


Neutres:


Négatifs:


Un grand merci à Adelou pour ce superbe dessin qu'est mon Avatar ♥

RPG
Feuille de personnage
Age: 23 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: Aubépine, ventricule de Dragon

MessageSujet: Re: ♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]   Mar 19 Aoû - 16:32

Merci Jane ♥ Pour l'avatar, je vais faire cela de suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: ♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]   Aujourd'hui à 17:23

Revenir en haut Aller en bas
 

♦ De l'Ombre à la Lumière ♦ [Adenora Dostoïevski ~ Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ayden ►Il y a une part d'ombre et de lumière en chacun de nous, ce qui compte, c'est celle qu'on choisit de montrer.
» D'Ombre et de Lumière [ Sonoshee/ Kawa no Kuni ]
» [QUETE] L'Ombre et la Lumière.
» L'ombre et la lumière.
» Entre l'Ombre et la Lumière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Département principal :: Registrariat :: Fiches validées-