Partagez | 
 

 Et en plus, surprise! Dans ton lit, ça bouge [LEONA LE LION]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solveig Grimsonn
Todhchai
PROFIL Poissons

Messages : 70
Réputation : 62
Date de naissance : 25/02/1990
Nationalité : Danoise

Aspiration : Rassembler les reliques de la mort

Fiche : Seriously, I couldn't care less

RP en cours : You make me sick - Walter
Une question de goût Eleonor
Création de Sortilèges - Les limites Cours de Koko
Et en plus, surprise! Dans ton lit ça bouge - Léona
P'tit Dej' aux allures de 3eme guerre mondiale - Nora



RPG

MessageSujet: Et en plus, surprise! Dans ton lit, ça bouge [LEONA LE LION]   Mer 27 Aoû - 20:58

ICI:
 

Ce fut le soleil qui la réveilla ce matin car sur sa paumette droite, la douce chaleur d'un rayon guilleret lui chatouillait la peau et lui piquait les yeux à travers ses paupières closes. Solveig tenta en vain de s'accrocher aux derniers lambaux d'un rêve fièvreux qui s'étiolait à la frontière de sa lucidité. Une douce odeur sucrée -des fleurs blanches? De la vanille?- embaumait l'air. Pour une des rares fois de l'année, Solveig se sentait un peu comme une princesse de contes de fées. Quelle heure pouvait-il bien être? À bien y penser cependant, elle se sentait un peu drôle. Rien d'alarman, juste un petit étourdissement sourd qui venait racler les tréfonds de sa boîte cranienne et qui commençait à prendre de plus en plus de place et qui se faisait de plus en plus présent et qui... Oh-oh. C'était fichue. C'était le mal de bloc du siècle.


Surtout, ne pas s'affoler. Y aller petit à petit. Écoutant sa raison, elle souleva la paupière droite, puis la gauche.


Une fois les deux yeux ouverts, elle décida que tout compte fait, elle préférait les garder fermés encore un peu plus longtemps. Un milliard d'années devraient faire l'affaire. Pour dire les choses comme elles l'étaient, elle ne se sentait pas fraiche et s'affoler semblait soudainement une réaction tout à fait normale, dans la suite logique des choses. BAM BAM BAM faisait les coups de marteaux à l'intérieur de sa tête. Ça ne pouvait malheureusement dire qu'une chose. Elle avait- encore une fois- trop bu la vieille. Ne s'était-elle pourtant pas juré de moins boire et de faire attention à l'avenir- ou du moins dans les prochains jours à venir? Et bah c'était fichu, cette bonne résolution! Solveig-idiote. Toujours à perdre les pédales.


Elle poussa un lourd soupir et ouvrit les yeux d'un coup. Se lamenter sur son sort n'allait aider à rien et elle allait tôt où tard devoir faire face aux conséquences de ses actes. De toute manière, alors que le reste de son corps semblaient peu à peu se réveiller, suivant les batement douloureux qui retentissaient à l'intérieur de son crâne, Solveig avisa qu'une visite aux latrines semblaient de mise. Elle espérait qu'un peu d'eau fraiche sur le visage l'aiderait à se remettre les idées en places. Péniblement, le corps pataud, le regard encore un peu flou, elle se passa une main dans les cheveux et se dirigeant lentement vers les toilettes. Elle était dans son appartement miteaux de Stornoway, c'était déjà ça. Le combre, en plus du mal de bloc et des trous de mémoires concernant la veille, aurait été de se retrouver chez un inconnu!


Cinq longues minutes plus tard, elle fixa l'air horrifié sa réflexion dans la glace. Putain son visage. C'était Bagdad! Elle faisait peur à voir. Les yeux cernés, les cheveux en batailles, le teint verdâtre de la fille qui n'avait pas son content de sommeil, le mascara un peu partout sauf là où il aurait du être, un cache-oeil de pirate au milieu du front... Mais qu'est-ce que...? Ah. Ah oui. Ah oui merde. Peu à peu, la mémoire se mis à lui revenir. Elle se souvenait que la veille, elle s'était rendue à la Banshee Hurlante plutôt qu'au Bloody Ghoul, parce qu'on y organisait une soirée à thématique pirate et qu'elle n'avait pu résister... D'où les restant de costume ornant son front. Depuis quand se déguisait-elle d'ailleurs? Avait-elle emprunter un costume? Ah! En fait, elle avait volé celui de quelqu'un, non? ...D'Eleonor? Non, peu probable, Solveig n'était même pas certaine que son amie était présente... C'était celui d'un type étrange... l'air niais, un nom idiot... Lennox Lloyds ou un truc du genre. Encore bon qu'elle se souvienne de son nom! Ah oui! Elle n'avait-elle pas passé la soirée à jouer à un jeu sans queue ni tête dont elle ne se souvenait plus des règles, mais qui, au final, se terminait invariablement par un tonitruant «ARRRRR» hurlé par les convivres et accompagnant l'ingestion de shooter de whisky pur feu. Aoutch. Pas surprenant qu'elle ne se sente pas fraiche ce matin...


Solveig s'enroula dans une serviette de bain, tentant de se souvenir d'autres détails. Une fois aux toilettes, elle s'était découverte flambant nue. Au moins elle avait eut la présence d'esprit de ne pas dormir tout habillée la veille, c'était déjà ça! Et puis quoi d'autre? Peu à peu, sous forme de flashs plus ou moins flous, les souvenirs se mirent à faire surface. Harker c'était pointé avec une nana quelconque. Le voir avec une petite pouffiasse de première année l'avait mise en rogne. Elle avait bu plus... Elle était aller dans les toilettes et s'était mise à pleurer. Ça l'avait mise en rogne et était retourner au bar prendre un verre pour se remettre sur pied. Puis la-dite poufiasse s'était accoudé au bar à ses côtés. Solveig lui avait «malencontreusement» échappé la moitier de son drink dans le décolleter pour qu'elle dégage. Une bonne chose de faite. Elle avait recommandé un drink pour remplacé le dernier gaspillé. Elle s'était mise à flirter avec tout ce qui bougeait pour rendre Harker jaloux. Elle avait payé des verres à tout ceux qui lui adressait la parole. Du coup, tout le monde était venue lui parlé et elle s'était sentie super bien et avait offert encore plus de verres gratuitement. Elle avait troqué son chapeau de pirate contre une pleine bouteille de whisky pur feu. Elle avait payé la tournée générale. Au moment de payer la serveuse Solveig s'était mise à croquer dans ses gallions pour s'assurer que c'était du vrai or et la serveuse s'était mise à rire. Elle avait les cheveux bleu, Solveig avait trouvé cela drôle et s'était mise à rire avec elle. Solveig avait payé trois verres à la serveuse pour l'avoir fait rire. Elles avaient crié ARRR en même temps avant de chacune s'enfiler les shooters.


«Putain, c'est que ça a dû me couter une fortune cette histoire!»


Toujours en serviette, toujours les cheveux en bataille, toujours le mascara au menton et l'oeil de pirate sur le front, Solveig se traina hors des toilettes en bougonnant et entreprit de traverser la chambre à coucher pour se rendre finalement dans la cuisine et se faire un café. Elle s'arrêta en plein milieux de la pièce, bouche bée. Putain de merde de Merlin en culotte. Il y avait quelqu'un dans son lit. Et ce quelqu'un avait le cheveux on ne pouvait plus bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leona Connor
Sinsear
PROFIL Sagittaire

Messages : 92
Réputation : 37
Date de naissance : 11/12/1959
Nationalité : Anglaise

Aspiration : Devenir historienne. Coucher avec toi.

RP en cours : Comme un charme avec Shoshana
Et en plus, surprise! Dans ton lit, ça bouge avec Solveig
Playing with fire avec Ophelia
Création de sortilèges (cours)
Groupe de duel pour les curieux et effrayés (cours)

RP Terminés : Les lendemains qui déchantent avec Ophelia



RPG

MessageSujet: Re: Et en plus, surprise! Dans ton lit, ça bouge [LEONA LE LION]   Jeu 28 Aoû - 17:48

Pouet:
 

Leona fut réveillée par le bruit d'une personne qui bougeait près d'elle, puis de pas qui s'éloignaient du lit. Elle paressa encore quelques instants dans la couette, profitant d'un rayon de soleil qui caressait sa joue. Elle finit par s'étirer, puis par ouvrir les yeux après un dernier bâillement.

Elle était dans un grand lit. Pas le sien. Jamais le sien. Difficile de ramener des conquêtes lorsque l'on partageait sa chambre avec trois autres personnes. Elle se souvenait être rentrée avec une cliente de la Banshee qui lui avait payé des verres pendant cette soirée pirate – elle s'était follement amusée, il faudrait qu'ils fassent des soirées déguisées plus souvent, elle avait pu appeler tout le monde « moussaillon » et échanger des imitations plus ou moins réussies d'accents pirates − et l'avait fait rire en croquant dans ses galions. Il lui fallut quelques secondes pour se rappeler qui était cette fille, au moment où elle apparaissait au milieu de la pièce.

Qu'est-ce qui lui avait prit de coucher avec Solveig Grimmson ? Bon, d'accord, elle était jolie. Et après trois shots de whisky, c'était sans doute une raison suffisante. Et elle l'avait fait rire − « femme qui rit... ». Mais elle était certaine que cette gosse de riches la méprisait !

La danoise était terriblement débraillée et portait un cache-œil de pirate que Leona se rappelait vaguement lui avoir vu la veille. Elle grava profondément cette image dans sa mémoire : elle n'aimait pas se moquer, mais elle adorerait se souvenir de ce moment la prochaine fois qu'elle verrait Solveig critiquer le look de quelqu'un. C'était la principale raison de sa répugnance envers elle : Leona détestait les ragots, principale nourriture spirituelle de la Todchai.

Hormis cette merveilleuse vision, le matin s'annonçait plutôt mal. L'ambiance dans l'appartement promettait d'être encore plus froide que l'air du dehors, et c'était le mois de février.

« Salut » entama-t-elle d'une voix inhabituellement traînante.

Bordel en plus Solveig était la meilleure amie d'Eleonor, la pire détractrice des nés-moldus qu'elle ait jamais rencontré en personne. Leona ne connaissait pas les vues de la danoise à ce sujet, mais elle commençait à craindre de se faire jeter à la porte dans les trois minutes. Si Solveig savait ce qu'elle était, bien sûr. Elle ne l'avait peut-être jamais remarquée en cours − quoique ses cheveux soient assez voyants − et la Sinsear n'était pas sûre qu'elles aient vraiment discuté la veille. Elle se souvenait surtout de ARRR très éthyliques.

Leona sortit du lit. Un peu mal à l'aise elle voulut troquer son habituelle nudité contre quelque chose d'un peu plus couvrant, mais elle ne trouva que sa culotte au pied du lit. Elle avait dû envoyer le reste assez loin. Chercher son soutien-gorge et sa robe lui parut soudain plus embarrassant que de rester presque nue ; elle se redressa et adressa un large sourire à Solveig pour cacher sa gêne.

« Je crois que nous avons toutes les deux besoin de boire quelque chose. »

Elle avait pensé à un thé mais, en le disant, elle réalisa qu'un petit verre d'alcool pourrait aider. Rien de trop fort. Surtout pas du whisky pur-feu avalé cul-sec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solveig Grimsonn
Todhchai
PROFIL Poissons

Messages : 70
Réputation : 62
Date de naissance : 25/02/1990
Nationalité : Danoise

Aspiration : Rassembler les reliques de la mort

Fiche : Seriously, I couldn't care less

RP en cours : You make me sick - Walter
Une question de goût Eleonor
Création de Sortilèges - Les limites Cours de Koko
Et en plus, surprise! Dans ton lit ça bouge - Léona
P'tit Dej' aux allures de 3eme guerre mondiale - Nora



RPG

MessageSujet: Re: Et en plus, surprise! Dans ton lit, ça bouge [LEONA LE LION]   Mer 10 Sep - 0:31

Elle avait d'abord eut un léger mouvement de recul. Ses yeux s'étaient agrandi pour devenir rond comme des boutons, sa mâchoire s'était légèrement affaissée, ses épaules s'était redressées et puis elle avait cesser de bouger totalement. Figée à mis parcours, en plein milieu de la chambre à coucher, c'est à peine si elle osait respirer.

Qu'est-ce que c'était que ce truc bleu? Et qu'est-ce qu'il faisait dans son lit?

Ce n'était pas la première fois qu'elle se réveillait avec des inconnus entre ses draps. Ils apparaissaient de temps en temps, se succédant en une ribambelles de visages anonymes fripés par des nuits sans fin et sans sommeil. Elle les regardait sans broncher venir se lover au creux de ses bras en une étreinte lubrique et repartir dans le matin blême sans dire un mot. Elle ne se plaignait pas, elle y trouvait son compte. Pourtant, cette fois-ci, tout était différent. Jamais encore, n'avait-elle ramener de filles chez elle. Jamais. Parce que c'était bien une fille qui dormait en ce moment, juste là, sous ses yeux, non?

«Salut» dit la fille avec sa voix de fille, émanant de sa bouche de fille.

Solveig sentit son cœur exploser en une longues séries de battements affolés qui faisaient échos aux martèlement dans son crâne. Son souffle se fit saccadé et elle frissonna malgré elle. Elle ferma les yeux d'un geste brusque et souffla durement, tentant de se redonner contenance et de reprendre ses esprits, mais à l'intérieur d'elle-même, elle se sentait perdre les pédales, glisser sur une pente glissante et dangereuse. Cette fille aux cheveux bleus, c'était bien plus qu'une simple conquête rencontrée au détour d'une soirée arrosée. Cette fille, c'était une porte entrouverte vers une partie d'elle-même que la danoise avait toujours soigneusement tâché d'ignorer. Pas plus ce matin que la veille ou la semaine dernière, Solveig ne se sentait l'envie ou l'énergie de faire face à ce que tout ça signifiait. Tout son être lui criait de s'enfuir à toute jambe, loin de la fille aux cheveux bleus qui venait de se réveiller dans son lit. Loin des conséquences que la situation engendrait, loin de la confrontation qui allait nécessairement s'ensuivre. Elle ne voulait pas faire face à ce qui allait venir. Elle ne voulait pas parler à cette inconnue. Elle était dans le dénie le plus totale et le plus primaire.

La fille aux cheveux bleus se leva, flambante nue. Elle contourna le lit, farfouillant à droite et à gauche pour ses vêtements, ne trouvant que sa culotte. Elle semblait à l'aise, rieuse même. Comme si ce qui s'était passé la nuit dernière n'avait rien de surprenant, d'anormal, de répugnant. Elle n'en faisait pas un drame, elle.

« Je crois que nous avons toutes les deux besoin de boire quelque chose. »

Cette attitude surpris Solveig et la pris de cours. Comment diable pouvait-elle avoir l'air aussi détachée et désinvolte? Putain, elles venaient de coucher ensemble. De coucher ensemble. Deux filles. Ensemble. Ce n'était pas rien, merde!

Le simple fait de s'avouer mentalement cela, ébranla les barrières mentales de Solveig qui tourna les talons et se rendit à la cuisine en silence. Elle y passa de longues minutes avant de revenir plus calme, les bras chargé d'un plateau contenant deux tasses, une cafetière fumante, plusieurs sachets de biscuits à l'avoine et un joint de la longueur d'un index. S'affairer à des tâches simples et concrètes, aux gestes milles fois répétés comme faire du café ou rouler un joint lui avait permis de faire le point mentalement, d'arriver à certaines conclusions. Soit. Elle avait couché avec une fille. Et puis qu'est-ce que ça avait de si choquant, après tout, hein? L'autre agissait bien comme si c'était tout à fait normal. Et peut-être que ce l'était, au fond. Puis, Solveig devait bien le reconnaître,  en elle-même, elle n'était pas vraiment si surprise. C'était comme si elle avait toujours su que ce moment aller arriver un jour ou l'autre. Elle et une fille. Pourquoi pas? Elle n'était peut-être seulement pas prête à ce que cela se fasse aujourd'hui, après une beuvrie de tarée et avec une parfaite inconnue…  S'avouer ce genre de chose était pénible pour Solveig qui, une fois le plateau déposer à même le sol, s'enroula dans son édredon afin de cacher sa nudité et se laissa choir sur le sol avec un soupir. Elle ne se sentait pas prête à faire cette introspection tant redoutée, mais en son fort intérieur, elle savait qu'il lui faudrait tôt où tard se jeter tête première et explorer cette porte qui venait de s'ouvrir en elle-même. Elle n'avait pas besoin d'une autre source de noirceur réprouvée venant nourrir les trop nombreux démons qui someillaient déjà en elle. Elle se devait de confronté et cela commençait pas une petite discussion avec Lady Blue


«Je ne sais pas quoi te dire, honnêtement. Je n'ai jamais fait ça, ça me met mal à l'aise. Je ne suis pas comme ça… enfin, je pense?»


Elle se sentait pathétique de faire preuve d'autant de fragilité. Elle se sentait vulnérable, faible. Elle n'osait même pas regarder l'autre fille en face, gardant les yeux baissé, observant sans les voir les volutes de fumés translucides s'échappant de sa tasse de café brûlants. Que devait-elle dire? Faire? Elle se sentait tirailler par des envies diverses et contraires auxquelles elle n'osait céder. D'une part, elle se sentait le besoin de se répandre en excuses, sans trop savoir pourquoi. D'une autre, elle avait l'envie perverse d'invectiver l'autre, l'accusant de tous les maux. Cependant, elle avait aussi une envie folle de l'embrasser à nouveau…

«… Je… Je ne sais même pas quel est ton nom.»


Elle releva doucement la tête pour scruter le visage de l'autre, attendant une réponse. Ce faisant, elle senti le malaise s'accentuer en elle et lui tordre davantage les trippes. Il y avait quelque chose qui clochait. Solveig plissa les yeux avant de les écarquiller d'un coup. Putain de merde, comme si elle avait besoin de ça en plus de tout le reste. D'un geste brusque, elle s'empara du joint qu'elle alluma. Elle en pris deux longues bouffées avant de le tendre à l'autre jeune fille.

«On se connait, non?»

C'était plus une affirmation qu'une question. Elle ne mentait pas en disant qu'elle ne savait pas le nom de la jeune fille aux cheveux bleus, par contre, elles s'étaient définitivement déjà rencontré. Et plusieurs fois d'ailleurs. Et à St-Barnaby, elle était prête à en mettre sa main à couper.

Merlin. La journée allait être longue.

YOYOYO:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leona Connor
Sinsear
PROFIL Sagittaire

Messages : 92
Réputation : 37
Date de naissance : 11/12/1959
Nationalité : Anglaise

Aspiration : Devenir historienne. Coucher avec toi.

RP en cours : Comme un charme avec Shoshana
Et en plus, surprise! Dans ton lit, ça bouge avec Solveig
Playing with fire avec Ophelia
Création de sortilèges (cours)
Groupe de duel pour les curieux et effrayés (cours)

RP Terminés : Les lendemains qui déchantent avec Ophelia



RPG

MessageSujet: Re: Et en plus, surprise! Dans ton lit, ça bouge [LEONA LE LION]   Jeu 18 Sep - 19:55

Solveig sembla choquée de la proposition de boire quelque chose, et Leona la vit s'éloigner sans un mot. Elle resta un peu perplexe. Elle s'était attendue à de la froideur, de la colère peut-être, mais pas à l'air profondément ébranlé de la Danoise. Qu'est-ce qui pouvait la troubler à ce point ?

Elle ne se souvenait probablement pas d'avoir ramené quelqu'un dans son lit la veille... Pourtant vu la consommation d'alcool de Solveig − Leona la voyait souvent aller à la Banshee et elle était arrivée en cours de création de sortilèges avec une énorme gueule de bois la semaine précédente − elle aurait pensé que cela lui arrivait souvent. La Todchaï était peut-être plus prude qu'elle n'en avait l'air.

L'hôte revint finalement avec du café – pas aussi bien que du thé, mais Leona n'allait pas faire sa difficile − des biscuits − quelle bonne idée − et un joint − parfait, ça détendrait la situation. La Sinsear prit une tasse, souffla dessus pour la refroidir et en avala une gorgée. La caféine lui fit du bien, achevant de la réveiller.

Pendant ce temps Solveig avait enroulé son corps maigrichon dans un édredon et semblait toujours aussi perturbée. Leona haussa un sourcil.

« Fait quoi ? Ramené quelqu'un chez toi ? »


Un éclair de compréhension la traversa, peut-être grâce au café.

« Ah mais oui. Ramené une fille. »

Pour certaines personnes, cela pouvait sans doute être troublant. Cela avait dû l'être pour elle-même, sans doute, mais cela faisait si longtemps qu'elle s'en rappelait à peine. Elle avait connu ses premières attirances envers des filles à peu près au même âge que celles envers des garçons, c'est-à-dire très tôt. Du coup c'était elle qui avait initié beaucoup de ses camarades aux joies des rapports lesbiens... et au fait de les assumer.

« Et... c'est important, d'être « comme ça » ou pas ? »

Son ton n'était pas énervé ou condescendant. Peut-être que venant d'une autre personne elle aurait mal pris le « comme ça », comme si coucher avec des filles était quelque chose d'anormal, mais venant d'une personne qui s'interrogeait sur sa propre orientation sexuelle elle le pardonnait facilement. Elle avait même une once de compassion pour cette demoiselle autrement peu aimable.

Elle retint un soupir amusé en voyant que Solveig ne connaissait même pas son nom. Pas la plus attentive aux autres, à coup sûr.

« Leona Connor. »

Pour la première fois, elle remarqua les yeux de la Danoise. Bruns avec une pointe de roux. Elle n'était pas sûre de les avoir déjà vus, derrière les lunettes que Solveig portait en permanence. Elle accepta le joint avec plaisir et en tira une longue taffe avant de répondre :

« Oui, on a un cours en commun, création de sortilèges. Et je suis barmaid à la Banshee donc basiquement je connais tout le monde. »

Par contre elle n'était pas sûre de la filière où était Solveig. Tout en lui rendant le joint, elle sauta sur l'occasion pour ne pas laisser la conversation retomber. Tout se passait si bien, jusqu'ici, peut-être qu'elle pouvait finalement éviter un petit-déjeuner froid, désagréable et gênant.

« Tu es en quelle filière ? »

C'était toujours mieux que « il fait beau, aujourd'hui ». De toutes façons il s'était mis à pleuvoir.

Pouet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Et en plus, surprise! Dans ton lit, ça bouge [LEONA LE LION]   Aujourd'hui à 17:23

Revenir en haut Aller en bas
 

Et en plus, surprise! Dans ton lit, ça bouge [LEONA LE LION]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une journée pleine de surprise ( Pv Sutekina )
» Surprise dans l'obscurité noir... [Nuage de Lierre, Furie Nocturne, Fleur de Camomille.]
» (kopa) dans la jungle, qui pue qui schlingue, le lion est mort ce soir.
» « Capture et frayeurs » Privé [Texas/Nalya]
» [PM]I'm so lost without you... (Pupuce et Minou ♥)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieur de l'établissement :: Stornoway :: Habitations du village-