Partagez | 
 

 Les retours à la normale, ça n'existe pas. [Instantané - Alcide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Avalon Somerset
Intégration
PROFIL Bélier

Messages : 146
Réputation : 55
Date de naissance : 03/04/1994
Nationalité : Monégasque, Anglaise

Aspiration : ... l'alchimie, peut-être?








RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: Bois de Vigne, 29,7cm , ventricule de dragon

MessageSujet: Les retours à la normale, ça n'existe pas. [Instantané - Alcide]   Dim 31 Aoû - 20:15

Avalon est au café, en train de se faire gentiment draguer par le serveur. Elle sourit mais boaf, elle préférerait encore faire autre chose, il est limite lassant le pauvre bougre.

Alcide arrive au café, les mains dans les poches de son fameux manteau. Il a eu une grosse journée et ça commence à le saouler légèrement. Il reconnaît la voix d'Avalon en arrivant et il arque un sourcil en voyant le serveur un peu trop proche. Non, il n'est pas jaloux, allons bon. Il s'approche d'un pas nonchalant et vient s'asseoir à quelques places d'Avalon « C'est possible d'être servit ici ? » lâche-t-il froidement.

Avalon sursaute un peu sur le coup et se retourne, ne retenant pas un sourire qu'elle montre comme amusé, mais qui est au fond un peu content de le voir là. « Ma parole, t'es rayonnant aujourd'hui! On t'as jeté un sort d'allégresse? »

Alcide lève les yeux au ciel en entendant la réflexion d'Avalon « La ferme Somerset, ça changera un peu. » dit-il en sortant une cigarette de sa poche et l'allume de son briquet d'argent.

Avalon prends une gorgée de son verre « Oui, vraiment ensoleillé. » La brune fait un clin d'oeil au serveur courroucé et mal à l'aise, ça le calme aussitôt et elle bah ça l'amuse, c'est clair. « Alors quoi, quelqu'un t'as marché sur un pied aujourd'hui et ça t'as foutu ta journée en l'air? »

Alcide: « Me force pas à être méchant avec toi Somerset et lâche-moi les basques, va plutôt faire les yeux doux au serveur, t'aura peut-être un verre gratuit. »

Avalon pouffe de rire « Attends, tu vas pas me dire que c'est ça qui t'énerves? »

Alcide soupire « Tu crois vraiment que tu puisses me toucher à ce point ? Ne prend pas tes rêves pour une réalité. »

Avalon se retourne sur son tabouret pour lui faire face, oubliant désormais complètement l'existence du serveur un peu fade. « Oui bien sûr, j'en rêves toutes les nuits. Bon maintenant que les bobards sont dits, qu'est-ce qui t'arrives encore? » Il a piqué sa curiosité, maintenant ça y'est c'est marre.

Alcide: « Qu'est-ce que ça peut bien te faire ? T'as rien de plus intéressant à faire ? »

Avalon désigne le café. « Je suis ici et y'a personne. On est à fucking Stornoway, bien sûr que j'ai rien d'autre à faire! » C'est sortit d'un ton beaucoup plus doux qu'elle l'aurait voulu, ça la surprends elle-même.

Alcide attrape son verre et quitte le compte allant s'installer plus loin sans rien ajouter.

Avalon roule des yeux et trouve le courage - ou la folie - de demander à Alcide. « Mais merde à la fin là! On a passé un mois en cavale à s'entendre pas trop mal, maintenant tu me hais? Come on! »

Alcide: « On est plus en cavale là, justement alors retourne à ta petite vie, va trouver des nouveaux potins avec tes copines. »

Avalon soupire longuement, balançant la tête vers l'arrière « Tu crois quoi, que j'ai envie de retourner à une quelconque petite vie? Qu'est-ce qui te fais croire ça? »

Alcide: « T'es pas faite pour cette vie, t'es une petite fille sage, continue comme ça. »

Avalon serre des dents et cette fois, va droit face à lui « J'ai absolument rien d'une fille sage. Tu sais quoi? Toi de ton côté t'en viens à me lasser, comme n'importe qui d'autre. » elle lâche un rire sans joie. et retourne au comptoir. « Tu deviens ennuyant et prévisible, Llywelyn. »

Alcide: « Et bien justement lâche-moi si je te lasse. Tu me fatigues, ça me fera une belle jambe si tu disparais de ma vie. » dit-il froidement, ouais il est de mauvaise humeur, bon.

Avalon : « Ben ça va, ferme ta gueule maintenant, t'es chiant à répéter comme ça j'suis à deux doigts de t'appeler coco. » Elle vide son scotch d'un trait et en commande un autre, prête à faire semblant qu'il n'a pas existé... enfin, à peu près prête. Peut-être.

Alcide: « T'as l'air d'avoir du mal à comprendre alors je préfère te le répeter plusieurs fois, ça finira par rentrer au moins. » il se lève, tirant une taffe rageusement sur sa cigarette et ouvre la porte du balcon « Et fais moi plaisir tape-toi cet abruti de serveur t'aura pas perdue ta journée au moins » et hop il claque la porte derrière lui.

Avalon : « OUI BEN J'DEVRAIS. » Ava fait signe au serveur de s'approcher et elle lui roule une pelle comme personne. À quelque part oui elle espère qu'Alcide verra. Ensuite de quoi elle fait un clin d'oeil au jeune homme et va s'asseoir sur un fauteuil, essayant de contenir son envie de juste faire crouler le balcon sous ses pieds.

Alcide a bien vu et prit de rage il fait exploser la porte vitré du balcon sans même s'en rendre compte. Ses nerfs sont tellement à vifs qu'il en a rien à foutre, s'il s'écoutait tout serait déjà entrain de flamber.

Avalon sursaute « Holy- » une partie d'elle se réjouit, l'autre est pas stupide, faut toujours avoir peur d'Alcide dans cet état. Elle se retourne et répare la porte d'un sort, comme pour dire un : je veux pas voir ta tronche.

Alcide en a rien à foutre, son sang n'est plus que lave dans ses veines, il a dépasser un stade qu'il n'a plus franchit depuis un moment et la dernière fois Aelig a presque du l'accrocher pour le calmer. Les portes s'ouvrent à la volée et il débarque dans le café, il ne prend même pas la peine d'accorder un regard à Avalon et se dirige directement vers le comptoir, il se penche au-dessus et vient choper le barman, pas assez malin pour se planquer. Ses doigts se referment autour de son col et il vole par dessus le comptoir pour venir s'écraser contre le sol de l'autre côté.

Avalon ne s'attendait pas à une réaction de la sorte et se lève. Franchement sur le coup elle n'a même pas envie de l'aider, juste de se barrer parce que Alcide est stressant et incompréhensible là. « Alcide arrête ça! » Elle ne sait franchement pas quoi lui dire et ajoute simplement « Putain mais passe tes nerfs ailleurs! »

Alcide relève les yeux vers Avalon, lui accordant finalement un regard flamboyant aussi brûlant que le feu dans l'âtre, offrant ainsi une vue sur le volcan qui l'habite. Il détourne son attention et attrape le barman qui essaye de se barrer le soulevant pour venir faire rencontre son poing à sa machoire dans un bruit sourd.

Avalon hésite vraiment à partir un moment. Son regard la tétanise littéralement. Puis elle se rend compte qu'elle n'y arriverait pas et vient tenter d'enlever Alcide de là « Arrête à la fin, t'as plus de jugeote que ça d'habitude! » Honnêtement à ce point il peut bien la frapper elle s'en fout, elle a connu à peu près aussi pire de la part de son père.

Alcide n'ira pas la taper, ça à beau être un enfoiré, il tient trop à elle pour imaginer lui faire du mal, toutefois, il l'envoie valser avec le plus de douceur dont il est encore capable alors que son poing vient de nouveau rencontre la machoire du pauvre barman. Du sang gicle de sa bouche, c'est qu'il y va pas de main morte, qu'on lui dise quil n'a pas de force après ça.

Avalon remarque qu'il ne lui fait pas de mal et franchement, ça la sidère autant que ça lui fait du bien. À présent elle essaie n'importe quoi maintenant pour l'arrêter. « Arrête, je me le serais jamais tapé voyons! Sérieux, y'a des punching bags pour ça hein! Ça évite la prison, aussi! » Oui c'est con de tenter de le raisonner, mais elle tente une dernière fois avant de devoir le stupéfixer, en priant pour qu'il n'ait pas appris pour Ian, sinon il va vraiment penser qu'elle ment.

Alcide: « Et l'autre grand qui s'en est prit à mon frère, tu te l'ai pas tapé par hasard ? Ça avait plutôt l'air de te plaire. » il continue de tabasser le barman. Dans un coup de pieds, il entend une côte craquer. Toute sa haine se déversant et de la haine il en a beaucoup.

Avalon: « Justement c'est pas celui que tu frappes en ce moment! » la brune fronce les sourcils, elle n'aime pas du tout la culpabilité qu'elle ressent en ce moment, mais tente de l'assumer, pour une fois. « Oui, d'accord? J'avais mes raisons, des raisons à la con, mais je l'ai fais. Maintenant si tu veux taper quelqu'un tu me tapes moi et puis c'est tout. Je vois même pas pourquoi t'en as quelque chose à foutre! » Ava ajoute finalement, découragée et franchement inquiète pour l'état du serveur « Me force pas à utiliser la magie, s'teplais. »

Alcide attrape le serveur et le fait voler à travers la pièce avant de se retourner rageusement vers la brune « Vas-y. Sors ta baguette,  montre-moi de quoi tu es capable petite fille à papa. A moins que tu ne sois capable que d'écarter les jambes pour montrer ta rebellion. » il crache littéralement ces mots, de toute façon ce n'est pas compliqué, quand il est dans un état pareil il est comme possédé.

Avalon : « Rebellion contre quoi d'abord? Contre toi? Comme si j'étais sous ton joug ou quelque chose du genre? Qu'est-ce que tu peux bien savoir de mes raisons! T'es un connard, tu m'rends folle et j'te déteste, mais j'ai pas envie d'utiliser la magie contre toi. » Ava se sent bouillir elle aussi, c'est pas bon signe.

Alcide s'approche d'elle menaçant, finalement il a peut-être envie qu'on l'arrête avant qu'il ne fasse quelque chose qu'il puisse regretter « Contre ton père gamine, il n'y a toujours eu que ton père... je me fiche totalement de l'emprise que je peux avoir sur toi.. parce que j'en ai une je le sais... rien ne m'importe et tu ne fais pas exception. » lâche-t-il froidement

Avalon sent son coeur se serrer, mais ses traits n'en deviennent que plus durs. « Si rien ne t'importe, faut m'expliquer ta petite crise de colère sur le serveur, et à propos de Ian aussi. Tu diras ce que tu veux, mais ça te déranges. Ça t'énerves. Et maintenant tu veux faire passer ça pour une rebéllion à la con. T'es désespérant, putain. » sans s'en rendre compte, elle a sortit sa baguette. Après tout c'est une extension de sa personne, cette chose là.

Alcide s'approche d'elle, ses doigts attrapant sa gorge pour la maintenir légèrement au-dessus du sol « Qu'est-ce que ça peut te faire ? Tu en as rien à faire de qui que ce soit, tu me critiques, mais tu es pires que moi. Tu sautes tout ce qui bouge et après tu viens me faire comprendre que tu tiens à moi;.. et puis quoi encore ? Qu'est-ce que ça peut te foutre que je finisse à Azkaban? Ca te fera les pieds au moins, je ne serais plus là pour t'empêcher de te taper qui tu veux. »

Avalon a du mal à respirer et voit rouge. Il y a longtemps elle se serait intérieurement roulée en boule et laissé malmener. Cette fois par contre elle plante la baguette dans les côtes d'Alcide et arrive à articuler le sort pour l'envoyer valser à l'autre bout de la pièce. Elle se reprend et dit, en se frottant la gorge. « Bien sûr que je ne tiens pas à toi! Tu m'as vu? T'as pas compris que je ne fais plus l'erreur de m'attacher à des gens qui n'en auront rien à foutre? Tu veux savoir pourquoi j'ai couché avec Ian, question de nourrir un peu plus les idées stupides que tu te fais? Pour me souvenir que je ne tiens pas à toi. Que je suis comme avant, capable de sauter n'importe qui. C'est pas glorieux? Bien, rien à foutre, au moins c'est mieux que d'être une poupée de chiffon en pâmoison devant toi! » elle est à bout de souffle. Et de nerfs. Et l'envie de lui balancer un endoloris la démange, ou plutôt elle se convainc qu'elle en aurait envie.

Alcide la regarde « Rien à foutre n'est-ce pas ? » dit-il en allant retrouver le serveur pour finir ce qu'il avait commencé « Si c'est le cas je peux le tuer et recevoir le baiser du détraqueur »

Avalon fronce les sourcils et pince les lèvres, profondément emmerdée. Elle ne veut vraiment pas le dire mais plus ça avance, plus il la met au pieds du mur. Rageuse, des étincelles rougeoyantes sortent de sa baguette. « J'aimerais en avoir rien à foutre ok? Je n'ai pas envie de tenir à toi. Mais... oh et puis merde tu comprends très bien! Maintenant arrête ça, tu t'es assez foutu de ma gueule maintenant, non? »

Alcide se sent perdre pied « Dis-le » souffle-t-il relaissant tomber le serveur, il sent qu'il atteindra bientôt son point de non-retour « Dis-le moi » dit-il en direction d'Avalon, la seule chose qu'il le rend encore un minimum lucide « J'ai l'air de me foutre de ta gueule là? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Somerset
Intégration
PROFIL Bélier

Messages : 146
Réputation : 55
Date de naissance : 03/04/1994
Nationalité : Monégasque, Anglaise

Aspiration : ... l'alchimie, peut-être?








RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: Bois de Vigne, 29,7cm , ventricule de dragon

MessageSujet: ATTENTION SCÈNE GRAPHIQUE   Dim 31 Aoû - 21:22

Avalon baisse la tête. Elle le prend comme une défaite. Elle a craqué et maintenant elle va tout déballer, comme ça? Pourtant il n'y a pas d'autre choix. La brune soupire et comme ça, en plein milieu du café, elle dit alors que sa baguette se calme « Je tiens à toi, Alcide. Fuck, je tiens vraiment à toi d'accord? Je veux pas te voir aller à Azkaban, encore moins crever par un détraqueur bon sang! » Elle déglutit et sent des larmes d'orgueil pointer. Elle se frotte le visage pour masquer le fait que son orgueil vient de manquer la faire pleurer.

Alcide laisse tomber le serveur comme une merde, détournant totalement son attention de lui pour venir attraper Avalon, par la taille cette fois-ci, mais pas par la gorge haineusement, non, par la taille et vient l'embrasser avec passion, la plaquant contre le mur

Avalon est prise de court. Elle s'attendait presque à l'entendre rire, lui lâcher une énième pique, lui dire qu'elle était trop faible, mais non. Elle ne prend pas plus le temps de penser et l'embrasse à son tour, emprisonnant le visage d'Alcide entre ses mains.

Alcide l'embrasse s'accrochant à elle plutôt que de céder aux pulsions meurtrière qui hurlent en lui. C'est son ancre, il s'y accroche de toutes ses forces. Son esprit se calme. Ses doigts se refermant d'avantage sur la taille de la brune, si bien qu'il risque d'y laisser des marques

Avalon mordille la lèvre d'Alcide en retour, bien qu'elle ne trouve pas la légère douleur à sa taille désagréable. Ses mains remontent jusque dans ses cheveux, s'y perdant et elle l'incite à se presser un peu plus contre elle.

Alcide vient l'embrasser de plus belle, sa main attrapant l'une des cuisses de la brune pour la remonter contre sa taille à lui. Il faut bien qu'il transforme toute cette énergie négative en quelque chose de plus… constructif. Son bassin se colle à celui de la brune « Stupéfix-le » dit-il dans un murmure à son oreille « Ou fais lui oublier si tu veux qu'on puisse finir ce que l'on a commencé. »

Avalon hoche la tête, un long frisson d'excitation la parcourant. Elle attire sa baguette d'un accio, alors qu'elle l'avait lâchée sous la surprise et lance un confundo au mec, qui s'en va du café en grommelant des stupidités en rapport à des attaques de leprechauns. Elle range sa baguette « Hé voilà, je finirai de m'occuper de lui plus tard... j'ai mieux à faire. » D'une main elle caresse la joue d'Alcide, son regard ardent se posant sur ses lèvres.

Alcide revient l'embrasser avec envie « Tu me rend dingue » souffle-t-il. Ses mains glissent le long des côtes de la brune ré découvrant son corps avec une intensité certaine.

Avalon ne peut pas s'empêcher de sourire, satisfaite de l'entendre dire ça. Ses doigts viennent griffer avec une certaine douceur la nuque d'Alcide. Ses baisers viennent parcourir sa mâchoire et son bassin ondule légèrement sous ses caresses. « Et toi tu me rends complètement folle, on est quittes. » Son ton redevient sérieux alors qu'elle murmure son nom avec une voix chaude et tentatrice.

Alcide se concentre sur le corps de la brune. Son corps brûlant d'une chaleur moins destructive. Une main passe contre la cuisse d'Ava remonte jusqu'à sa fesse collant d'avantage leur bassin.

Avalon soupire de plaisir et revient l'embrasser passionnément. Elle vient caresser son torse du bout des doigts, résistant à l'envie de simplement lui arracher ses vêtements plutôt que de les enlever. À un moment elle recule son visage, simplement pour le regarder, ardente au possible.

Alcide se fiche d'être en plein milieu d'un lieu public ou de certainement avoir du sang sur les mains. Ses doigts se baladent sur l'extérieur des cuisses de la brune remontant sa robe pour pouvoir accéder à sa peau.

Avalon s'en fiche aussi à vrai dire et ne pense plus qu'à Alcide et son corps contre le sien. Elle n'en peut plus et commence à venir soulever son T-shirt, ses doigts frôlant son ventre au passage.

Alcide doit déjà être brûlant à l'heure qu'il est. Ce n'est pas pour rien qu'il aime le feu. Ses mains remontent le long des hanches d'Avalon parcourant sa peau. Il plonge son visage dans sa nuque pour ne pas s'enflammer trop vite et lui faire du mal. Il mordille la peau de son cou.

Avalon Ava sent son cœur rater un battement et ses ongles se plantent très légèrement dans le torse d'Alcide alors qu'elle continue de lui relever son t-shirt. Elle tente elle aussi de ne pas lui faire mal, même si elle est au bord d'imploser d'envie. Un murmure s'échappe de ses lèvres. « Alcide, prends-moi... »

Alcide prend son mal en patience pour une fois jouant avec le corps de la brune jusqu'à ce qu'il l'entende ; autant dire qu'il ne faut pas le lui demander deux fois. De sa main libre il vient virer son pantalon et tout ce qui serait susceptible de le déranger avant de venir saisir la cuisse d'Ava et se lier à elle dans un râle grave.

Avalon pousse un gémissement satisfait et vient enfouir son visage dans le cou d'Alcide. Avec aisance, la brune entame des mouvements de bassin en rythme avec les siens. Elle pose des baisers et le mordille, ses jambes s'agrippant à sa taille.

Alcide tient bien fermement les jambes d'Avalon alors qu'il commence directement avec un rythme assez soutenu.

Avalon a la respiration qui devient légèrement saccadée, elle meurt de chaud entre sa propre température et le corps brûlant d'Alcide. Elle recule le haut de son corps simplement pour finir d'enlever sa robe. Rien à foutre qu'on soit dans un café, ce qu'elle veut c'est sentir le corps du brun contre le sien.

Alcide soupire d'aise alors qu'il prend un rythme plus sauvage alors que ses lèvres viennent parcourir le cou et les clavicules d'Avalon.

Avalon se presse à nouveau contre lui, n'arrivant pas à retenir quelques gémissements alors qu'il change son rythme en elle. Elle vient remettre ses mains dans son dos et alors que le plaisir monte, elle ne peut s'empêcher de le griffer, murmurant son nom.

Alcide est galvanisé par la sensation des griffes d'Avalon dans son dos; ses lèvres descendent le long de ses seins. Ses doigts se resserrant autour de ses hanches.

Avalon: Sous les caresses de ses lèvres, Ava sent comme un long courant électrique lui parcourir l'échine. Maintenant elle ne se retient plus de gémir le nom d'Alcide, venant presser son bassin d'autant plus

Alcide attrape la brune et viens l'allonger sur une des tables. Il change de rythme, quelque chose de plus puissant mais plus langoureux.

Avalon refuse de complètement s'allonger, se gardant un peu redressée sur les coudes pour le voir. L'une de ses mains vient derrière la nuque du gallois et en le griffant un peu, l'attire à elle pour l'embrasser passionnément. Toutes ses sensations sont exacerbées par le plaisir qu'il lui donne à ce moment.

Alcide la laisse faire pour une fois, il frissonne sous ses mains, sa langue vient chercher la sienne avec désir. Ses mouvements se font plus lents pour la faire languir. Il a envie qu'elle en redemande.

Avalon gronde un peu contre ses lèvres lorsqu'elle le sent ralentir. Une pointe de frustration se mêle à son excitation et son bassin ondule un peu plus. Ses ongles pressent encore plus contre sa peau.

Alcide ne peut s'empêcher de sourire en la voyant en redemander. Il ne lui donne pas ce qu'elle veut tout de suite. Toutefois, lui-même serait incapable de garder ce rythme bien longtemps, il est bien trop impatient. Il revient attraper ses hanches pour reprendre un nouveau rythme bien plus soutenu. Une mince pellicule de sueur recouvrant peu à peu son corps.

Avalon gémit longuement lorsque les coups de bassins reprennent de plus belle. Franchement elle ne sait pas combien de temps encore elle pourra résister, sentant son point culminant approcher. Elle couvre maintenant le torse, la nuque et la mâchoire du brun de baisers, de coups de langue et de morsures éparses.

Alcide frissonne, ses muscles commencent à être douloureux sous la violence de ses coups de reins, mais il n'a pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin. Ses doigts se resserrent de nouveaux autour de ses hanches, elle va vraiment être marquée, mais il s'en fiche carrément.

Avalon cambre le dos sous la douleur, mais ne fait absolument rien pour l'arrêter, au contraire un petit sourire s'affiche sur ses lèvres. D'une voix tremblante elle le supplie de continuer, son corps bougeant en rythme et ses muscles tendus. Elle vient finalement suçoter le lobe d'oreille d'Alcide

Alcide ne tiendra plus longtemps, il le sait très bien, mais il ne veut pas s'arrêter et donne tout ce qu'il a jusqu'à ce que son plaisir arrive à son paroxysme.

Avalon finit par céder, étouffant son cri de jouissance en mordant l'épaule du brun. Son corps en tremble et l'espace d'un instant, elle pourrait jurer que son coeur va sortir de sa poitrine. La monégasque reste collée contre lui, appréciant sa chaleur, qui rend ses terminaisons nerveuses déjà à fleur de peau, complètement folles.

Alcide la serre contre lui, se laissant aller au plaisir, il brule littéralement, sa respiration est totalement saccadé.

Avalon soupire une dernière fois en sentant le paroxysme de son amant. Ses mains deviennent un peu plus douces, l'une vient se perdre dans ses cheveux, elle vient le regarder droit dans les yeux, les siens encore noyés de plaisir.

Alcide soupire profondément. Il dépose un baiser au coin des lèvres de la brune et se détache « Ou est-ce que j'ai foutu mon manteau ? » demande-t-il l'air de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Avalon Somerset
Intégration
PROFIL Bélier

Messages : 146
Réputation : 55
Date de naissance : 03/04/1994
Nationalité : Monégasque, Anglaise

Aspiration : ... l'alchimie, peut-être?








RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: Bois de Vigne, 29,7cm , ventricule de dragon

MessageSujet: Re: Les retours à la normale, ça n'existe pas. [Instantané - Alcide]   Dim 31 Aoû - 21:52

Avalon cligne des yeux une ou deux fois, on lui demande quand même de reprendre contenance au quart de tour.  « Fait un accio, il doit pas s'être volatilisé. » Elle s'assoit sur la table et replace ses cheveux sur une épaule, nonchalante.

Alcide attrape son pantalon et l'enfile, prêt à s'habiller pour repartir, il enfonce sa main dans sa poche pour attraper sa baguette. Son manteau lui arrive dans les mains et il fouille dans sa poche intérieur pour en sortir une cigarette il tend son paquet « T'en veux une ? »

Avalon acquiesce, mais avant de prendre la cigarette attire sa robe à elle et la remet, passant ensuite une main dans ses cheveux. Elle la prend donc et se l'allume. « Merci. » Maintenant elle est pensive pour le coup, elle ne sait pas si elle doit juste faire comme si la scène avec le serveur ne s'était pas passé, ou si ça comptait vraiment

Alcide fini de se rhabiller, ajustant son manteau sur ses épaules, lui offrant une classe folle, faut avouer. Il tire une taffe sur sa cigarette et se dirige vers le bar, passe au-dessus et attrape une bouteille de whisky qu'il ouvre pour en boire une bonne gorgé.

Avalon garde la cigarette entre ses lèvres alors qu'elle efface quand même les traces de sang sur le plancher. Hors de question de laisser des preuves. « Tes mains, ça va? »

Alcide regarde ses mains et voit ses phalanges en sang, il y fait passer du whisky « ça cicatrisera. » dit-il sans plus s'en faire.

Avalon hausse les épaules. Oui bon elle a fini par confesser, mais elle deviendra pas une petite mère après ça non plus. Elle se dit qu'Alcide est foutrement sexy dans ce manteau en fait. En fumant, elle vient au comptoir et attrape elle-même une bouteille de vodka, à moitié vidée par les commandes et choppe du jus de grenade, qu'elle vide dans la bouteille avant de boire une gorgée. « Tu sais que je sais plus quoi penser, hm? »

Alcide arque un sourcil et se tourne vers la brune sans trop comprendre de quoi elle parle « Heum? » demande-t-il simplement.

Avalon semble chercher ses mots un instant et après une gorgée de son mélange de vodka, elle dit « ce qui s'est passé. Avec le serveur et tout ça, c'qui s'est dit, quoi. » Non oui ça reste vague mais elle fait de son mieux
Alcide s'appuie contre le bar « De quoi tu veux parler? »

Avalon soupire et passe une main dans ses cheveux. Non mais elle l'a cherché c'est sûr, mais maintenant trouver comment dire ce qu'elle pense c'est pas de la tarte. « Je veux savoir ce que tu comptes en faire, de c'que je t'ai dit. Si tu comptes faire comme si rien ne s'était passé ou pas. Voilà. »

Alcide boit une gorgé de whisky « J't'ai donné l'impression de ne pas être réceptif à ce que tu m'as dis y a de ça quelques minutes ? »

Avalon: « J'avoue que... ouais. » La brune cale une bonne gorgée. « Laisse tomber, c'est juste moi qui accuse encore le coup. » C'est vrai qu'en ce moment elle a beau se sentir physiquement très bien, il y a son orgueil derrière qui pleure encore sa défaite.

Alcide sourit et revient de l'autre côté du bar « T'attend pas que je te passe la bague au doigt ou que je te fasse la cour comme tous ces mou du bulbe qui sont ici. Si  c'est ce dont t'as besoin, retourne fricoter avec ton Ian. »

Avalon: « Comme si j'y retournerais! » Ava sourit un peu à son tour « en plus t'aurais jamais assez de goût pour trouver une bague qui me plaise, je déteste la plupart de ces machins. Ça me fait trop penser à ces vieux richards qui ont plus de bagues de doigts. »

Alcide: « J'y serais pas allé de toute façon et franchement je ne comprends pas pourquoi tu as été te faire l'autre prince charmant, il est tellement fade » il grimace.

Avalon: « Je t'ai dit exactement pourquoi, je vais pas repasser mes explications en détails. » La brune boit de nouveau une gorgée et s'accoude au comptoir. « Moi en attendant ce que j'me demande c'est comment t'as appris ça? »

Alcide lâche un petit rire « J'ai mes sources et mes techniques » dit-il simplement, sans plus s'étendre sur le sujet.

Avalon rit, amusée « en gros tu m'espionnes oui. J'aurais dû m'y attendre! » elle hausse les épaules. « De toute manière ils commencent à me lasser ici. Rien que le serveur lui parler devenait soporifique. »

Alcide rit « Je n'ai pas besoin de t'espionner tu n'es pas très discrète »

Avalon: « En même temps à ce moment je pensais pas que ça te ferais un brock non plus! » Elle ajoute en regardant ailleurs, tâchant de rester nonchalante « Si j'avais su j'aurais rien fais, d'ailleurs »

Alcide: « Parce que tu te soucis de ce que je pense maintenant ? » dit-il étonné.

Avalon: « Quoi, tu vas me dire après ce soir que tu te foutrais que j'aille baiser quelqu'un d'autre? » Ava lâche un petit rire « J'tiens à dire que j'ai pas envie de devoir piler sur mon orgueil comme ce soir une autre fois! »

Alcide: « Si tu trouves quelqu'un de plus doué que moi, non... mais ça m'étonnerais grandement » dit-il en riant.

Avalon le regarde, amusée puis arque un sourcil en se léchant les lèvres. « Parfait mais je t'avertis, ce jeu-là se joue à deux. Si tu trouves quelqu'un qui te rende plus dingue que moi, tu t'amuseras! »

Alcide: « Je suis totalement dingue, tu crois vraiment que j'ai besoin d'une femelle pour empirer ça ? »

Avalon: « C'est pas c'que tu disais tout à l'heure pourtant! » Ava lui fait un clin d'oeil et boit une nouvelle gorgée.

Alcide: « Je ne vois pas de quoi tu parles. »

Avalon soupire en le regardant, mais n'arrête pas de sourire. « Bien sûr que non, aller! » Autant ne pas s'étendre sur le sujet, mais elle n'aurait sûrement pas mieux fait qu'Alcide si elle avait appris qu'il avait couché avec une connasse du genre Marlène.

Alcide: « Je vais me coucher » dit-il en se dirigeant vers la sortie

Avalon se lève et s'étire « Bonne nuit » elle doit quant à elle aller finir le boulot sur le serveur et lui faire oublier pour de bon. « Essaie de pas brûler le dortoir de Bale hein »

Alcide: « T'as pas l'intention de me rejoindre ? » dit-il en haussant un sourcil étonné

Avalon lui fait un sourire en coin, l'air enjôleuse. « Oh j'y compte bien, mais en attendant le serveur se pense victime de leprechauns et le confundo c'est moins sûr que l'oubliette. »

Alcide sourit, satisfait « Tu sais où me trouver de toute façon et puis s'il est trop difficile appelle-moi je finirai ce que j'ai commencé. »

Avalon lui fait un clin d'oeil « Je sais que t'es très serviable dans ces cas-là, oui! » elle attrape son propre manteau et sort du café « À plus tard »

Alcide hausse les épaues et s'en retourne à sa chambre pour aller prendre une douche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Les retours à la normale, ça n'existe pas. [Instantané - Alcide]   Aujourd'hui à 16:10

Revenir en haut Aller en bas
 

Les retours à la normale, ça n'existe pas. [Instantané - Alcide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» retour à la vie normale. ♦ blog de shannon.
» C'était censé être une journée normale... ( I )
» ENS : Crise dans la crise
» Photos 3-D
» Les techniques du boxeur aux cinq couleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bâtiment de St. Barnaby :: Deuxième étage :: Le Sor-THÉ-lège-