Partagez | 
 

 Everybody wants to be a cat [Ethan & Adele]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adele Berry
Sinsear
PROFIL Sagittaire

Messages : 148
Réputation : 79
Date de naissance : 02/12/1960
Nationalité : Ecossais

Aspiration : Ambassadeur de l'art !

Fiche : Adele Berry

RP en cours : FEUILLE DE ROUTE




RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: qui s'enflamme tout le temps.

MessageSujet: Everybody wants to be a cat [Ethan & Adele]   Mer 5 Nov - 18:02




Everybody wants to be a cat

- GRML !! Gémi Adele en s’étouffant dans son oreiller, mordu violemment au cou par deux longues canines tranchantes.

D’un geste désinvolte il envoya balader le responsable de cette agression nocturne non sans entendre un terrible crachat de colère de sa part. Bordel, pour une fois qu’il dormait, il ne pouvait pas le laisser tranquille, non ? Il se tourna sur le côté en se massant négligemment le cou, les yeux toujours fermés, encore endormi. La riposte ne se fit pas attendre et la chose sauta une nouvelle fois sur le lit avant de croquer brutalement l’oreille d’Adele. Celui-ci ne put retenir un cri de douleur et se redressa d’un coup sur son lit pour faire face à son agresseur.

Complètement réveiller cette fois, il s’était assis en tailleur sur son lit et regardait d’un œil noir l’horrible chat qui lui faisait face, tout en frictionnant son oreille endoloris. Un peu plus et cet animal lui aurait fait un piercing tellement il y était allé fort. L’animal lui rendait le même regard de haine, ponctué de quelques crachats. Oh bon sang, qu’est-ce qu’il lui avait pris de s’enticher de cette horrible bête ? Plus long et maigre que les autres individus de son espèce, le terrible chat avait le poil jaune et rêche, des yeux en lampes ainsi que des dents et des griffes anormalement longues et aiguisées. C’était un chat de gouttière féroce qui n’avait nullement besoin des humains pour se débrouiller. Et dont aucun humain n’avait vraiment envie de s’occuper d’ailleurs.

« Putain, tu me réveilles pour me cracher dessus, c’est quoi ton problème Woody ?! » Grommela inutilement Adele à l’adresse du chat.

Woody, Tigre à dent de sabre, Chalet, le Monstre, la Bête, la Chose… Le brun allongeait continuellement la liste des prénoms du chat – mais semblait s’être arrêté sur Chalet et Woody ces temps-ci - depuis qu’il lui avait donné un bout de pain un matin gris de janvier. L’animal s’était alors mis en tête qu’Adele était une source facile de nourriture et avait commencé à le suivre et à débarquer dans sa chambre à n’importe quel moment. C’était une relation un peu nulle qu’il entretenait avec le chat, son chat, comme il se le disait parfois en le gratouillant derrière les oreilles mais c’était, au final, plutôt pratique. Woody n’avait pas vraiment besoin que l’on s’occupe de lui et Adele n’avait aucune envie de nettoyer régulièrement une quelconque litière.

Cependant là tout de suite le Sinsear détestait le félin. Il n’aimait pas vraiment être tiré du lit et encore moins en se faisant à moitié déchiqueté. Sa première réaction fut de penser que le chat devait avoir faim mais le comportement étrange de l’animal lui faisait penser que ce n’était visiblement pas cela… Les oreilles plaquées en arrière, les poils hérissés et une patte repliée le long de son corps, Adele soupçonna une blessure et alors qu’il tendait la main vers lui, il se reçu un coup de griffe. Soupirant face à la réaction absurde du chat blessé qui semblait vouloir qu’on s’occupe-de-lui-mais-pas-trop, le jeune homme s’habilla en vitesse avec les premiers vêtements qui lui tombèrent sous la main et décida de confier ce problème à quelqu’un de bien plus compétent que lui : Ethan Wallace.

Il avait entendu des bruits de couloir comme quoi l’aide infirmier savait y faire avec les animaux et décida d’aller vérifier ses compétences là, tout de suite. En temps normal il se serait plutôt tourné vers Aiyanna qui avait des talents médicaux mais il émettait des doutes quant à une possible confrontation Tsag / Chalet. Il jeta un rapide coup d’œil à l’heure affiché dans le dortoir avant de sortir. 6h30. Putain… Il espéra qu’Ethan serait effectivement à l’infirmerie et, après avoir traîné temps bien que mal l’animal blessé jusqu’au lieu désiré, il poussa doucement la porte et entra dans la grande pièce.

« Euh, Ethan ? Il y a quelqu’un ? » Demanda-t-il en cherchant des yeux le Nimh avant de le trouver et de lui exposer son problème. « Salut, je m’appelle Adele Berry et j’ai entendu dire que tu soignais les animaux, alors je t’emmène mon chat qui est blessé je crois… »

Il se retourna en direction de l’animal pour le lui présenter mais celui-ci s’était réfugié sous une étagère et observait la scène de loin, toujours replié sur lui-même. Bon. Ça n’allait pas être simple.

« Minou, Chalet, Woody, Trucmuche, allez viens ici ! » appela vainement Adele en tapotant sur ses cuisses pour attirer le chat à lui. Un grondement lui répondit et le brun se retourna dépité vers l’aide infirmier, attendant un miracle de sa part. D’un autre côté il était curieux de voir comment Ethan allait s’en sortir avec l’animal et décida de le laisser faire.



© charney




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Wallace
Nimh
PROFIL Sagittaire

Messages : 32
Réputation : 19
Date de naissance : 04/12/1955
Nationalité : Canadien

Aspiration : Soigneur de créatures magiques & d'animaux

Fiche : Parfois la gentillesse est étouffée par les conneries que l'on n'assume pas toujours

RP en cours : Everyone wants to be a cat
Les blondes boucles qu'on a sous le nez




RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: Hêtre, 21cm, crin de licorne.

MessageSujet: Re: Everybody wants to be a cat [Ethan & Adele]   Sam 15 Nov - 8:09


Car un chat quand il est cat's, retombe sur ses pattes !



Soirées et début de nuits difficiles, je préférais de loin les matins calmes et paisibles où les habitués de la fête dormaient à point fermés avec les marmottes, et où les plus courageux se levaient à peine. Ces matins où toutes les émotions et les sentiments étaient emprisonnés dans des songes et où il n’était pas difficile de réfléchir par soi-même. Pas besoin d’herbe magique, besoin de rien en vérité, je pouvais errer à ma guise dans l’établissement et le parc sans crainte d’être gêné par un dégénéré qui passait. Pas tellement le choix, l’UMA était un choix trop facile où les mangemorts m’auraient retrouvé immédiatement, et finalement, il n’était pas dans mon caractère de venir dans des endroits comme St-Barnaby. Venir ici, dans une Ecosse quasi-reculée était un peu se jeter dans la gueule du loup, quand bien même, j’étais plutôt en sécurité ici. Bien que parfois déjà, je m’étais senti piégé au milieu d’une fosse à lions, j’arrivais toujours à m’en sortir, d’une façon ou d’une autre. Que ce soit en fumant bien plus que d’habitude, menaçant mes réserves, ou en fuyant au fond de l’infirmerie, je trouvais toujours une porte de sortie.

Si j’avais proposé de soigner des animaux, ce n’était pas seulement parce que je les aimais naturellement mais bien parce que se focaliser sur les sentiments d’un animal et le comprendre était de loin plus aisé que chez un humain. Un animal se comporte tellement plus naturellement qu’un Homme, pas de pensées en vrac, pas de questionnement sur la vie, sur un but précis, sur un devoir à accomplir ! J’avais tellement vécu avec des créatures que de déchiffrer leurs envies, leurs attentes était devenu plus facile au fil du temps, si bien que j’en arrivais presque à converser avec eux, le comble quand je pensais que converser avec les gens était tellement plus difficile… J’aurais bien fait un pas en avant, seulement le faire auprès d’Alexis avait été presque aussi vite balayé que je l’avais rencontrée, donc… Pouvoir aider à l’infirmerie me vidait l’esprit et me sentir serviable était relativement épanouissant.

Ce matin là, le responsable n’était pas là et j’étais seul à tourner en rond, à vérifier les potions, les stocks restants et bien d’autres choses à la fois essentielles et anodines. J’adorais cet endroit, finalement. La douleur des gens, que je ressentais à mon tour à peine arrivaient-ils au bout du couloir, me faisait me sentir humain. C’était la douleur chez moi qui me donnait tout mon contrôle, ce qui pouvait bien sembler masochiste, je le concevais. J’étais davantage modéré avec Alexis dans les parages, non seulement parce qu’elle me donnait à la fois du courage et de la patience, mais aussi parce que je souffrais de n’être que cet ami, ce bon ami, mais jamais plus. Avec les animaux et créatures c’était différent. Les voir mal en point me donnait vraiment mal au ventre et comme ils ne pouvaient s’exprimer normalement comme vous et moi, j’essayais de faire mon maximum.

Je commençais à m’endormir sur un lit médical d’appoint quand un visage fit son entrée dans la pièce, un visage plutôt familier qu’il me semblait avoir croisé il n’y a pas si longtemps. Oui, le type au chat, que j’avais invité à venir si jamais il avait un soucis. Une vraie mère Thérésa pour chiens et chats… Aussi s’avançat-il en disant que son chat semblait blessé, et aussitôt je me redressai pour chercher des yeux la bête, réfugiée sous une étagère. Essayant de me concentrer sur la boule de poils, je pinçai les lèvres en coin. Il semblait relativement furax et se faire appeler par divers noms sans doute stupides ou trouvés à la volée n’arrangeait rien au cas de son “propriétaire”. Je fis un pas et deux vers l’étagère et m’accroupis après l’air de dépit que montrait le jeune homme.

- Pas de panique, il est juste un peu furax en fait. Par contre il a l’air amusé de t’utiliser comme jouet et garde-manger.

Je souris presque et regarde les deux gros yeux ronds et la truffe dépasser de l’étagère. Ce chat n’était pas très beau et il était apparemment en sale état, le poil revêche et boueux, Woody semblait plutôt caractériel. Je pensais savoir ce qui le rendait aussi fou.

- T’as perdu un combat ou un chat obèse t’es tombé dessus ? Je comprends mais ça arrive tu sais. C’est pas une raison pour espérer qu’ils se fassent écraser mais bon… Imagine-le essayer de grimper une gouttière et de ne pas réussir à faire monter ses grosses fesses.

Des yeux, une truffe, et maintenant des oreilles qui dépassaient, ce qui était encourageant. Dans ces cas-là j’espérais vraiment que les animaux comprennent ce que je leur disais, à chaque fois ça avait l’air d’être le cas.

- Je veux juste voir ta blessure, et la soigner. Si tu veux pas prendre de bain ou quoi que ce soit, ça arrange que toi, je me doute bien que tu dois pas aimer ça. Mais si je soigne pas petit vieux, tu risques d’y laisser la patte, pas pratique.

Le voyant sortir de sa cachette, toujours prudent, je tendais une main pour l’inviter à s’approcher davantage de moi, jusqu’à l’attraper et pouvoir l’amener jusqu’à une table d’examination. Il ne semblait pas si vieux en tout cas, je lui aurais donné quatre ou cinq ans, mais effectivement, il été blessé à la patte. En le voyant cracher, j’essayais de le rassurer avec des gestes calmes et lents, jusqu’à pouvoir saisir sa patte et l’examiner. C’était effectivement une morsure, une bagarre de chats sauvages sans doute, chose qui arrivait régulièrement dans les coins paumés. Il suffisait qu’un loustic balance un bout de pain à un chat pour qu’une armée lui tombe dessus ensuite. Attrapant de quoi soigner le chat, je désinfectais la plaie calmement pour l’entourer d’un bandage solide qu’il n’irait pas défaire à coup de crocs, qui semblaient bien aiguisés. J’aurais coupé les griffes d’un chat domestique, mais celui-là vivait dans la rue et en avait donc besoin pour se défendre.

- Bon, ça suffira, je pense. Et essaie pas d’enlever ce bandage, ce sera pas beau à voir si ça empire, oké ?

Je devais passer pour un taré aux yeux d’Adele, mais au moins son chat fou était plus apaisé. La bête observait son bandage et je me sentais moi-même mieux. Comme il lapait mes doigts, je me doutais de lui avoir rendu service.

- Prévois toujours une gamelle d’eau et une gamelle de croquettes au cas-où dans l’endroit où tu vis, chambre ou appartement. Laisse le vaguer dans la pièce à sa convenance, tu verras, il finira par s’attacher, je pense. Il est indépendant mais pas bête, il se doutera que sa vie sera plus facile ici que dans la rue. Quand tu verras qu’il reste souvent ici, ramène le moi. Il va râler mais il a besoin d’un bon bain.

Je souriais, pas peu fier d’avoir encore rendu service et reposai le chat au sol qui titubait un peu à cause du bandage avant de reprendre confiance sur ses quatre pattes.

- Devrait y en avoir pour une semaine, change-lui son bandage dans trois jours en nettoyant bien sa patte, et ça devrait aller. Le tout, c’est qu’il ne gratte pas ni ne lèche. Faut pas hésiter si tu vois que quelque chose va pas.

Désolée encore de l'attente !

© Great Thief sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adele Berry
Sinsear
PROFIL Sagittaire

Messages : 148
Réputation : 79
Date de naissance : 02/12/1960
Nationalité : Ecossais

Aspiration : Ambassadeur de l'art !

Fiche : Adele Berry

RP en cours : FEUILLE DE ROUTE




RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: qui s'enflamme tout le temps.

MessageSujet: Re: Everybody wants to be a cat [Ethan & Adele]   Ven 21 Nov - 17:07




Everybody wants to be a cat

Tandis qu’Adele abandonnait lamentablement l’idée de sortir son chat du meuble, il s’adossa au mur le plus proche, croisant les bras, attendant de façon un peu perplexe l’intervention d’Ethan. Il sourit et laissa échapper un petit rire quand l’aide-infirmier déclara que le brun était un jouet et un garde-manger. Bordel, c’était totalement le cas. Il était doué. Ou alors il paraissait évident qu’il était du genre à se faire mener par le bout du nez, même par les chats. Non, il était doué.

Adele regarda la scène attentivement, un peu impressionné par l’analyse qu’avait fait Ethan de sa relation qu’il entretenait avec Chalet. Il dût pourtant se retenir de rire en mordant les cordons de son gilet quand le Nimh tenta l’humour avec l’abominable Chat des neiges. Le brun rabattit sa capuche sur son visage afin de masquer au mieux son hilarité face à la technique d’Ethan, espérant qu’il ne le remarque pas. Evoquer des grosses fesses de chats ne pouvait quand même pas le faire sortir de… Oh bordel. C’était totalement absurde. Comment il avait fait ? Woody était clairement le genre de chat qui préférait cracher sur les gens quand on tentait de jouer avec lui mais il avait répondu à Ethan et était sorti ! Putain, il n’avait eu le droit qu’à une moitié d’oiseau au mieux avec ce chat, lui.

Ethan soigna la bête en deux temps trois mouvements avant de lui donner des conseils. Au chat ! Est-ce qu’il l’écoutait ? Est-ce qu’il le comprenait ? Tout cela échappait complètement à Adele qui avait définitivement cessé de comprendre le fonctionnement de Chalet depuis qu’il était devenu sensible à l’humour. Et il léchait les doigts d’Ethan en plus ! Un demi-oiseau, putain !

Finalement Ethan se retourna vers lui pour lui conseiller de prévoir des gamelles pour le blessé. Quoi ? Parce qu’il fallait qu’il s’en occupe maintenant ? Mais il n’était qu’un garde-manger, un jouet… Pas un refuge ! Et puis Chalet était trop fier pour manger dans des petites gamelles en plastique qu’il aurait naïvement posé au sol.

« Euh… Je ne sais pas trop si c’est le genre de chat à s’attacher à un humain… »

Et il n’était pas franchement sure d’être le genre d’humain qui veuille s’attacher à un chat. Surtout celui-là d’ailleurs, il ne lui avait même pas laissé le choix ! Comme avec sa baguette, il avait toujours droit au pire. C’était plus fort que lui, il attirait les choses cassées comme des aimants. Il aurait bien voulu une bestiole adorable comme la plupart des autres élèves mais il avait fallu qu’il s’attire les faveurs de celui qui lui bouffait l’oreille pour le réveiller. Super.

Ethan était un sacré optimiste et prévoyait même de faire prendre un bain à Woody ! Pourquoi ne pas lui mettre un petit collier pendant qu’on y était ? Enfin après tout il maîtrisait l’humour félin, tout était possible.

Adele ne put s’empêcher de hausser les sourcils et de se gratter le nez de gêne, étrange tic qu’il avait attrapé on ne savait trop où, quand Ethan lui exposa la suite de ce qu’il devait faire. Finalement il préférait quand il donnait des conseils au chat.

« Euh… Mais je ne sais pas faire ça, moi… Et puis il ne me laissera pas l’approcher… »

Et puis c’était super contraignant, il ne pouvait pas lui lancer un simple sortilège qu’on en parle plus ? Adele avait déjà du mal à penser à ses propres médicaments alors soigner un chat… Et doué comme il était, il serait capable d’empirer la blessure.

Mais bon sang, il avait pensé à quoi en lui donnant un morceau de pain ce jour-là ?



© charney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Wallace
Nimh
PROFIL Sagittaire

Messages : 32
Réputation : 19
Date de naissance : 04/12/1955
Nationalité : Canadien

Aspiration : Soigneur de créatures magiques & d'animaux

Fiche : Parfois la gentillesse est étouffée par les conneries que l'on n'assume pas toujours

RP en cours : Everyone wants to be a cat
Les blondes boucles qu'on a sous le nez




RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: Hêtre, 21cm, crin de licorne.

MessageSujet: Re: Everybody wants to be a cat [Ethan & Adele]   Lun 29 Déc - 18:17


Car un chat quand il est cat's, retombe sur ses pattes !



Le chat soigné, j'inspectais mon travail tout frais. Un bandage tout propre par dessus une blessure correctement soignée, il ne devait pas y avoir trop de soucis à se faire mais à entendre Adele, le chat avait l'air d'une bête assez compliquée. Les animaux ont leur propre caractère après tout, certains sont plus indépendants que d'autres, plus peureux que d'autres ou plus amiteux ou pas. Quoi qu'il en fut, ce chat à la fois affreux et plein d'un charme bien à lui retomba sur ses pattes et fila jusqu'à la porte qui malheureusement pour lui était fermée. Pas d’échappatoire pour le moment. Je tenais à me montrer rassurant et sympathique mais mon compère ne semblait pas aussi sûr de lui. Il ne pensait pas avoir récupéré un chat qui puisse s'attacher à autre chose qu'à une gamelle pleine ni d'être bien capable de le soigner lui-même. Et je souriais en conséquence comme à une blague douteuse mais amusante.

— On peut tous s'occuper d'animaux avec de la patience et de la bonne volonté. Mais si vraiment tu n'as pas confiance, ramène-le moi, ça ira plus vite.

Je me gratte presque la joue, un peu gêné. Je ne doute pas des capacités du jeune homme, loin de là, je suis sûr qu'il arrivera même à sociabiliser un minimum ce gros matou, mais c'est vrai qu'étant doué avec les animaux, ça ne me dérange pas d'en prendre soin quand on me le demande.

— Mais je te le redis, hésite pas à repasser quand tu veux, je traîne là tous les matins.

Ouais, chouette vie. Quand je ne la passe pas à m'occuper d'animaux ou à vomir dans un coin à cause de l'empathie qui me donne la nausée, je les passe à penser à elle, ma jolie Alexis, et à me demander si elle passe ses soirées avec Remus... En parlant de soirée...

— Sinon, heum... Désolé de demander ça mais... Ca va être le bordel tous les soirs à la cafèt ? Non pas que ça me dérange que les gens s'amusent un peu, mais bon, tous les soirs ? Je bosse tôt, la musique à fond me donne la nausée... Oui bon, j'ai l'air d'un vieux rabat-joie là tout de suite...

Mais toute petite assemblée ou petite fête qui partait en quenouilles me rendait vraiment malade. Personne n'était vraiment au courant, mais bon sang, quelle excuse donner pour leur faire arrêter leur vacarme à tous ?

— Dans le genre il y a deux jours ça a été assez violent...

J'avais même fini dans la douche à trembler de partout. C'est presque si j'avais dû m’assommer pour ne pas finir fou. Et ce genre de soirs, je m'allumais un bon quelque chose pour ne pas céder, pour être plutôt bien dans ma tête quand mes camarades de chambre venaient se coucher un peu tard. Si Remus savait, pire si ça remontait aux oreilles d'Alexis...

— Mais bon, n'en parle pas trop tu veux ? Faudrait pas que je passe pour un coincé, surtout que j'en suis pas vraiment un. Enfin bon, voilà pour le chat. T'as rien à payer si ça peut te rassurer !

Désolée c'est moche

© Great Thief sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adele Berry
Sinsear
PROFIL Sagittaire

Messages : 148
Réputation : 79
Date de naissance : 02/12/1960
Nationalité : Ecossais

Aspiration : Ambassadeur de l'art !

Fiche : Adele Berry

RP en cours : FEUILLE DE ROUTE




RPG
Feuille de personnage
Age: 19 ans
Niveau: 1e année Cognita
Baguette Magique: qui s'enflamme tout le temps.

MessageSujet: Re: Everybody wants to be a cat [Ethan & Adele]   Ven 23 Jan - 1:05

Adele se mordit les lèvres de gêne. Ethan n’avait pas compris, ce n’est pas tellement qu’il se sentait incapable de s’occuper de son chat mais plutôt qu’il n’était pas certain d’en avoir envi. Il jeta un coup d’œil en biais à Woody qui cherchait à sortir en lacérant la porte de l’infirmerie avec ses griffes trop longues. D’un coup de baguette, le jeune homme lui ouvrit et le laissa partir, s’épargnant les miaulements mécontents de l’animal et une possible facture de réparation de mobilier. Adele préféra acquiescer à l’adresse d’Ethan plutôt que lui avouer plus explicitement qu’il préférait s’occuper de lui-même plutôt que d’un chat haineux. Il sourit à l’adresse de l’aide-infirmier, touché par ses conseils et ses propositions d’aides. Gratuites, en plus.

« C’est vraiment sympa Ethan, je ne sais pas ce que j’aurais fait sans toi, aha ! »

Surement laissé le chat s’auto-guérir par on ne sait quel miracle.

Le Nimh fit dévier la conversation sans préambule sur les soirées St-barnabéenes, ce qui étonna Adele. Cela devait lui peser pour qu’il se confie à lui aussi rapidement, quelques secondes seulement après une discussion médicale. Adele n’en fut pas gêné le moins du monde, préférant largement plus parler des humains que des animaux.

« Oh je vois, oui tu travailles le matin tôt mais hum… En fait je ne comprends pas le problème, il suffit que tu ailles dans le dortoir et si tu entends encore tout le vacarme tu peux sûrement jeter un sort pour insonoriser la pièce ou autre… Ou utiliser des boules quiès comme les moldus ou je ne sais quoi… »

Adele fronçait les sourcils d’incompréhension. Ethan était aide-infirmier, il devait connaître une dizaine de sorts pour empêcher les bruits parasites ou s’épargner les nausées… Ce n’était pas logique, il cachait quelque chose.

« C’est vrai qu’on y est allé un peu fort à la fête d’Halloween, je n’avais pas remarqué que tu allais mal – Enfin je pensais que tu étais seulement embarrassé par ton costume d’endive ou je ne sais plus quoi, aha ! – Excuse-moi. »

Il avait été bien trop occupé à faire le mariole dans son déguisement de plante carnivore avec les autres et à boire comme un trou plutôt que de se préoccuper des problèmes de ses camarades ce soir-là. L’aveu d’Ethan embêtait Adele qui adorait s’amuser et faire la fête et n’était pas le dernier à faire du vacarme. Il en avait même fait son gagne-pain en travaillant au Bloody et n’avait pas vraiment envi qu’on restreigne ses soirées. Cependant il ne pouvait pas rester indifférent au malaise d’Ethan. S’adossant à la table d’examination qui avait servie plus tôt à son chat, il adopta une attitude de confident.

« Ne t’inquiète pas, secret médical, je ne dirais rien à personne, aha ! S’amusa Adele, renversant les rôles de patient/médecin et essayant de détendre le garçon. Explique moi mieux pourquoi ça te fais des nausées la musique, je ne comprends pas bien… Enfin si ce n’est pas trop indiscret. »

Ethan avait commencé à se confier, hors de question qu’il se défile sans avoir craché le morceau, la curiosité d’Adele était maintenant piquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Wallace
Nimh
PROFIL Sagittaire

Messages : 32
Réputation : 19
Date de naissance : 04/12/1955
Nationalité : Canadien

Aspiration : Soigneur de créatures magiques & d'animaux

Fiche : Parfois la gentillesse est étouffée par les conneries que l'on n'assume pas toujours

RP en cours : Everyone wants to be a cat
Les blondes boucles qu'on a sous le nez




RPG
Feuille de personnage
Age: 24 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: Hêtre, 21cm, crin de licorne.

MessageSujet: Re: Everybody wants to be a cat [Ethan & Adele]   Ven 27 Fév - 8:51


Car un chat quand il est cat's, retombe sur ses pattes !



Je ne prenais pas souvent les compliments pour moi, en fait, c'était encore une chose que je ne savais pas bien gérer, aussi quand Adele me remercia, je souris, gêné. Peut-être aurais-je dû m'arrêter aux termes médicaux et passer mon chemin plutôt que de parler car déjà mon interlocuteur fit une drôle de tête. Ce ne devait pas être courant alors, les types qui réclamaient du silence le soir... L'idée d'insonoriser une chambre serait passée par n'importe quel esprit dont le bruit aurait vraiment été le problème, mais comment dire que ce n'était pas mon cas ? A vrai dire, je n'y tenais pas. En vérité j'adorais les bruits des fêtes, la musique, les rires. Ce qui me gênait, c'était les sentiments de tous ces gens qui dégénéraient parfois en fin de soirée. Et ça m'empêcher de dormir, de penser par moi-même. Je relativisais donc pour paraître le plus naturel possible.

— Non je... C'est vrai que je n'ai pas pensé à tout ça... Merci.

On revint à la soirée d'Halloween et au sortilège de la pièce qui m'avait affublé d'un costume ridicule et à la façon dont j'étais parti prématurément sans donner une excuse plus valable que "J'ai sommeil".

— C'était un poireau en fait, j'étais ridicule vraiment.

Le fait qu'Adele essaie d'en savoir plus sur le simple fait que j'évoquais une nausée à cause de la musique me mit très mal à l'aise et j'avais déjà les oreilles qui sifflaient. Je m'étais mal exprimé et je n'appréciais pas trop qu'on essaie de rentrer dans mon jardin secret. J'avais tellement peur d'être rejeté, de faire une bêtise... Les gens disaient souvent qu'il était plus facile de se confier aux inconnus, mais n'était-ce justement pas le danger ? Ne pas les connaître comme ses propres amis ? Ni eux ni leurs réactions ?

— Non je... C'est juste que j'étais un peu malade, du coup... Je veux pas vous empêcher de faire la fête, loin de là, c'est même bien que vous le fassiez, faut profiter de sa jeunesse comme on dit.

Je cherchai de nouveaux bandages et autres petites choses pour faire croire que j'allais être vraiment occupé, puis l'infirmière ne tarderait pas en plus de ça, si elle me voyait papoter au lieu de nettoyer les fioles ou de préparer les potions, je me prendrais un savon. J'étais ici pour gagner un minimum de gagne-pain sinon j'allais finir dehors pour de bon.

— Bon, heum... Je vais devoir retourner travailler si ça ne te dérange pas. Sinon je vais me faire transformer en scrout à pétard haha.

Une petite plaisanterie, un ton léger et ça devrait passer comme une lettre à la poste, enfin, du moins, je l'espérais. Le travail n'était pas un mensonge, j'écourtais juste la conversation au risque de paraître bizarre. Je n'étais plus à ça près de toute façon.

— Surtout si tu as le moindre soucis avec ton chat, n'hésite pas, je suis là tous les matins avant les cours.

Vraiment désolée pour l'ENORME retard ! D: En plus c'est pas la réponse du siècle et Ethan passe pour un gros fuyard mais bon ^^'

© Great Thief sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
PROFIL
RPG

MessageSujet: Re: Everybody wants to be a cat [Ethan & Adele]   Aujourd'hui à 5:08

Revenir en haut Aller en bas
 

Everybody wants to be a cat [Ethan & Adele]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Mazon [terminée]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bâtiment de St. Barnaby :: Deuxième étage :: Infirmerie-