Partagez | 
 

 5 - Drawing first blood [Mars 1980 - Sor-Thé-Lège - Insta-RP Phil/Ara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phillip Harker
Nimh
PROFIL Gémeaux

Messages : 134
Réputation : 64
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Anglais

Aspiration : Te casser les couilles

Fiche : Toxic

RP en cours : Kiss me, bite me ; l'Épopée Harker/Waldon


RP Terminés : You wear me out
Rock ‘n roll et Happy hours
come on, is there anybody in there? - Abandonné
And I hate you more than life itself - Abandonné suite à mon retour



RPG
Feuille de personnage
Age: 22 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: 29 cm, Bois de Saule, Voile de détraqueur

MessageSujet: 5 - Drawing first blood [Mars 1980 - Sor-Thé-Lège - Insta-RP Phil/Ara]   Jeu 15 Jan - 2:16

~○♠○♠○~

Arabella arrive dans le café étudiant, victime d’une crise d’insomnie. C'est au milieu de la nuit et après un shift qui pour une fois s'est déroulé avec Aglae et pas avec Phil, avec qui c'est entre le tendu et le froid depuis la soirée costumée. C'était donc un répit, mais la rousse n'arrive pas à dormir, comme souvent. Elle pense à mille choses et est donc venue, en shorts de pyjama noir et en débardeur gris, ses cheveux remontés en un chignon fait à l'arrache avec un élastique.

~○♠○♠○~

Cela fait déjà un bon moment que Phillip est dans le café étudiant, assis bien au creux d'un divan, son carnet de potions à la main. Il y annote quelques trucs, fait des calculs et y écrit des idées alors que, de temps en temps, il prend une gorgée de bière. Ses mains sont encore légèrement souillées de cendre d'avoir tant travaillé sur son chaudron durant les dernières heures. Il a l'air fatigué mais concentré, simplement habillé d'un pantalon noir et d'un débardeur d'homme gris. Il ne lève pas la tête lorsqu'il entend quelqu'un d'autre entrer, complètement plongé dans ses écrits.

~○♠○♠○~

Elle remarque aussitôt Phil, retenant un soupir pour ne pas être remarquée. Elle a pas envie de devoir aller ailleurs, mais n'a pas envie d'attirer son attention et recréer l'atmosphère froide à laquelle elle avait échappé jusqu'à maintenant. Elle arrive devant le barman et commande, à voix basse, un whiskey pur-feu, tentant définitivement de se faire discrète et de juste, rejoindre le foyer et se retrouver au chaud.

~○♠○♠○~

L'Anglais n'entend rien lorsqu'Arabella passe sa commande au bar mais c'est lorsqu'elle passe tout près de son champ de vision qu'il remarque sa chevelure rousse, malgré le fait qu'elle soit attachée en chignon. Il lève les yeux un instant, la détaille un peu puis dit, sur un ton un peu cinglant et sec :

"You've gotta stop stalking me, Waldon, you're getting weird. Making out once doesn't mean shit, I hope you know that."

À défaut de se désirer plus qu'il est permis, on se déteste.


~○♠○♠○~

Cette fois, elle ne retient pas un soupir bruyant, se stoppant net dans sa marche. Elle se retourne, lui adressant une fausse moue.

"Well, I'm unmasked, sheesh." Elle claqua des doigts en tiltant de la tête avant de reprendre son air véritable, celui d'exaspération. "Now that we're done enacting your fantasy, can we please forget we are in the same room right now?"


~○♠○♠○~

Phil ne retient pas un rire sec à la réplique d'Arabella. Il referme son carnet de note, venant se caler bien au fond de son fauteuil. Il prend une bonne gorgée de bière, laissant l'arôme étreindre sa langue alors qu'il détaille le visage complètement démaquillé de la jeune femme. Une fois que les masques sont tombés, les choses changent.

"I just can't. It's part of my fantasy, like you said. Next thing we know, you're straddling me on this couch and we make sweet tender love."

Il rit un peu plus clairement, malin, puis secoue la tête comme exaspéré avant de prendre une autre gorgée de bière, sans la lâcher des yeux.


~○♠○♠○~

Arabella lève les yeux au ciel. Elle n'arrive pas à croire qu'elle doit encore se le coltiner, bon sang, tout s'était si bien passé... Elle prend une gorgée de son verre et claque sa langue, avant de dire.

"Yeah I know, you didn't get over the costumed party and all but you have to assume it, it was at best, nothing and at worse, a mistake." Elle prend un air désolé pour lui et lève son verre en se détournant pour aller s'asseoir près du feu. "If you really need someone straddling you, go get a random girl and try to imagine really hard!"


~○♠○♠○~

Le Nimh passe machinalement sa langue sur ses lèvres alors que, pour un instant, il regoûte celles de la rousse, des images crues s'imposant ensuite à son esprit. Les cheveux de la fille dont il ne connaissait pas le nom pris dans la poigne violente de ses doigts, son dos arqué presqu'à la brise, ses cris d'extase fendant l'air alors que lui tentait de la faire taire de ses coups de bassin. Il prend une gorgée de bière, la terminant ainsi puis sans un mot de plus il se lève pour aller s'en chercher une autre au comptoir.

~○♠○♠○~

Ara s'attend à une autre pique, se retourne une seconde sur son fauteuil, sourcils froncés. Est-ce qu'il est derrière elle au bord de l'étrangler ou elle vient de le boucher? Elle le voit partir se chercher une autre bière et se replace, rassurée et aussi, bien fière, malgré qu'elle, elle ait fait ce manège de remplacer Harker par quelqu'un de lambda. Elle sentait encore la fraîcheur du mur d'un côté et la chaleur de l'homme à l'odeur d'épices d'automne de l'autre et de la peau de son dos cédant sous ses ongles. Non au final, elle n’avait vraiment pas fait mieux que ce qu'elle sous-entendait ce soir.

En regardant les flammes, elle finit par sortir sa baguette, s'adonnant à un vieux jeu qu'elle faisait depuis sa troisième année à Poudlard. Elle se mit à donner des formes aux flammes, les contrôlant et les faisant danser à sa guise, oubliant son inconfort un instant.


~○♠○♠○~

Le jeune homme regarde les flammes manipulées par Arabella et, pour une raison qu'il ignore, il s'en voit extrêmement frustré. Mélange de retenue malsaine, de fatigue et de son surplus habituel de colère. Il soupire bruyamment, profondément exaspéré, puis sort sa propre baguette pour éteindre complètement le feu dans la cheminée, en disant entre ses dents :

"What are you, fucking six years old?"


~○♠○♠○~

La réaction de Phil la vexe, énormément. Bien sûr il allait faire le con parce qu'il est mauvais perdant en plus de tous ses innombrables défauts. Elle se retourne, lui adressant d'un ton cinglant.

"Says the one who looks like he's stepping on someone's sand castles 'cause he's all grumpy!"

Elle rallume le foyer d'un autre coup de baguette, profitant de la chaleur renouvelé.

"Fucking grow up, Harky."


~○♠○♠○~

"I was actually doing some work until you fucking showed up and started acting like this was your very own princess palace. Sorry to tell you, you're not alone here. Baby's gotta share."

Il ignore sa dernière remarque. Sa colère lui semblait injustifiée à lui aussi au début, franchement il ne l'avait pas vu venir, mais cette fois elle poussait et faisait exprès. Les doigts serrés sur sa baguette, il la défiait du regard.


~○♠○♠○~

Arabella est en colère pour de bon. Elle vide son verre cul-sec et le pose bruyamment sur le guéridon près d'elle. Le pas assuré, elle se relève, grande sa baguette entre ses jointures blanchies.

"You fucking prick. I was the one not making a single fucking noise! I tried to get to the fireplace and relax and YOU had to go and blabber out some shit. So if you wanna project your shitty personality on someone, TRY A FUCKING MIRROR!"

Son regard lavande envoie des éclairs et sa respiration s'accélère, élevant et abaissant sa cage thoracique avec force. Putain comme elle en a marre de cet enfoiré de junkie sexy et complètement exécrable.


~○♠○♠○~

Foudroyé de colère, le jeune homme se redresse lorsqu'Arabella lève le ton d'un cran. Sourcils froncés, il s'avance dans sa direction, trônant bien vite à ses côtés, imposant malgré sa légère maigreur. Il la regarde droit dans les yeux, son regard étant bien tout sauf rassurant, puis il lui dit à voix basse:

"Am I gonna have to make you sit the fuck down, Waldon? Or are you gonna do it by yourself like a good girl?"


~○♠○♠○~

Arabella tremble presque tant sa colère est grande, elle laisse Phil faire son petit speech et lui plante la baguette sur la gorge. Son regard ne cille pas et si ses prunelles devenaient miraculeusement des revolvers, il tomberait, raide mort.

"Try your luck, Freaky." dit-elle, la voix venimeuse. La peur n'a plus rien à voir avec son état, c'en est un combustible.


~○♠○♠○~

Phillip soutient le regard de la jeune femme sans broncher, même quand il sent le bout de sa baguette se presser contre sa pomme d'Adam. Il laisse sa tête tanguer doucement vers le côté, un mince sourire accroché à ses lèvres. Un sourire mauvais, cette fois. Qui n'a rien de charismatique. Juste malicieux.

C'est dans un mouvement rapide et cinglant, sans cligner des yeux et sans hésiter, que l'Anglais vient violemment claquer Arabella au visage, du revers de la main. Et cette explosion de violence ne fait que lui arracher le peu de contrôle qui lui restait.

"SIT THE FUCK DOWN!", crie-t-il, la fureur aux prunelles.


~○♠○♠○~

Le visage de la rousse est propulsé d'un côté alors que quelques vaisseaux sanguins de l'intérieur de sa joue éclatent, imposant un goût ferreux à sa langue. Elle se retrouve, pliée en deux, se tenant la joue et son visage toujours tourné vers le côté, son chignon mis à mal.

La voix du châtain retentit et c'est la fin, le blackout. Un tsunami d'images, incluant tous une tête blonde s'acharnant sur le corps de sa petite amie lui revienne et ses yeux pleins d'eaux à causes de la douleur voient leurs pupilles dilatées au maximum. Sans avertissement, elle lève son pied et en met un coup violent dans le ventre du châtain.

"YOU. DON'T. HIT ME. NOBODY DOES, NOBODY FUCKING, DOES!"

Elle vient foutre un coup de poing sous le menton du châtain, incapable de réfléchir, son contrôle est disparu, la Arabella normale est disparue, sa voix est devenue rauque et tout en elle rappelle un volcan.

"NOW YOU SIT THE FUCK DOWN."


~○♠○♠○~

Le coup de pied qu'il reçoit dans le ventre a le don de lui couper fermement le souffle. Il recule bien malgré lui, les deux mains sur l'abdomen, tentant de reprendre ses esprits. Cela prend moins de temps qu'il ne l'aurait pensé, le cri de la jeune femme le réveillant assez vite fait. Juste assez vite, d'ailleurs, pour qu'il arrive de justesse à éviter le coup de poing de la demoiselle, sa jointure lui frôlant le menton. La rousse a tout juste le temps de crier son dernier mot que, avec une force surprenant, le châtain lui attrape les deux poignets et la plaque contre le mur. Une jambe de travers le protège d'éventuels coups de pieds puis, son front appuyé contre celui de la Ceart, il lui souffle entre ses dents.

"I don't give a fuck about what you want or what you think. You fucking deserved it, you nosy little bitch. If you have the right to threaten me, I have the same right. Your self-entitlement makes me fucking sick, you're ridiculous... Fucking cunt."


~○♠○♠○~

Arabella se retrouve coincée malgré elle et se débat comme une diablesse, la panique se mêlant au cocktail Molotov que formaient déjà la rage et l'adrénaline. Ses paroles l’enragent encore plus et entre deux respirations, elle le regarde, lui offrant un sourire mauvais, les dents serrées. Elle dit ensuite, la voix chantonnant avec malice.

"You're projecting agaaaaain, Harker~" Elle lâche un rire effrayant de par son manque d'émotions. "Póg mo thóin.*" ajoute-t-elle, sans arrêter de se débattre.


(* « Kiss my ass »)

~○♠○♠○~

"You think I'm kidding around? You think all this is for play?"

L'Anglais se dégage un tant soit peu, juste assez pour laisser glisser sa main jusqu'au visage de la rousse. Il vient d'abord serrer ses joues entre ses doigts, comme on l'aurait fait un enfant, puis lui colle une autre gifle, tout aussi forte et claquante que la première. Quelques gouttes de sang lui collent aux jointures mais il n'en a rien à faire. La tenant toujours solidement contre le mur, il ajoute:

"Don't come looking for pity or regret. I won't give it to you. I'll hit you over and over again until you understand that I don't give a fuck."


~○♠○♠○~

Arabella pousse une petite plainte d’inconfort, sentant encore la douleur. Ses mains libérées par le manège de Harker, elle donne donc un petit coup de poing fort et sec dans ses côtes et ne le retire pas.

"If you don't give a fuck, tell my why you lost your temper in the first place."

Elle est désormais rieuse, un rire de colère sourde. Elle lui crache le sang qui coule dans sa bouche au visage, reculant un peu le poing pour l'enfoncer à nouveau.


~○♠○♠○~

Les dents de l'Anglais se serrent bien fort lorsqu'il sent le poing de la rousse lui happer les côtes. Son corps ne flanche qu'à peine, cependant, malgré son visage qui s'est tordu de douleur de temps de quelques secondes. Et comme il s'apprêtait à lui répondre, elle le fait une autre fois en plus de lui cracher au visage. D'abord surpris, Phillip finit par laisser un rire sombre passer ses lèvres. L'une de ses mains tenant toujours l'un des bras de la rouquine, il vient passer l'autre sur son visage, récoltant la salive et l'hémoglobine sur ses doigts. Puis dans un geste rude, il vient l'étendre sur la joue de la Ceart, sans manquer de lui griffer l'os de la mâchoire au passage.

"Because I fucking love every second of it. I love feeling my blood boil. And I love feeling your blood on my skin."

Et comme pour justifier ses mots, il agrippe fermement le haut des bras d'Ara de ses grandes mains fortes et, la collant toujours au mur, laisse la langue récolter le sang répandu sur la joue de la belle d'un mouvement lent et presque avide.

La haine et le désir n'auront jamais été aussi proches.


~○♠○♠○~

La rousse est figée quand il se met à jouer avec son sang. Ce à quoi on s'attend dans ces cas, c'est encore de la haine, de la violence, un déchaînement qui permette une faille... pas le voir jouer avec son sang. La griffure achève le cheminement de sa pensée et elle est maintenant terrorisée. Elle tente deux fois plus de se libérer de lui, c'est un désir viscéral, une nécessité.

Ses paroles n'arrangent rien, la faisant réitérer ses coups, qui ne le font pourtant pas ciller. Et finalement, la haine la plus pure la prend. Envers lui, elle, tout. Il lui lèche la joue et elle le hait d'apprécier ça et elle déteste ça et déteste aimer la caresse de la langue du châtain sur sa joue.

"Get the fuck off of me! You asshole, go fuck yourself with a drill for all I care!"

Elle se débat d'autant plus, cherchant à se délivrer de son propre conflit, de son envie et surtout du dégoût qu'elle a d'encore une fois se faire mettre une raclée.


~○♠○♠○~

L'Anglais commencer à avoir du mal à retenir Arabella contre ce mur, malgré cet élan d'adrénaline que lui cause ce mélange étrange de désir furieux et de haine viscérale. Il réussit à tenir le coup toutefois assez longtemps pour s'imposer une nouvelle fois au visage de la rouquine d'une morsure vive et sensuelle à la fois au coin de sa mâchoire, juste sous son oreille. Puis il se recule. La regarde une fois de plus dans les yeux puis se retourne pour aller prendre son carnet de notes.

"I've got balm or potions for your injuries. I could add a few to your weekly med supply, if you'd like."

Son ton est tout à fait normal mais c'est à voir son regard qu'on devine qu'il dit cela pour provoquer, une fois de plus. Certes, c'est vrai, mais quelque chose lui dit qu'elle va refuser son offre.


~○♠○♠○~

Ara retient un gémissement en se mordant vivement la lèvre inférieure. Lorsqu'il la lâche, elle respire enfin et si ça n'en tenait qu'à elle, elle lui arracherait la tête, elle irait jusqu'à l'attaquer sous forme de puma au diable la discrétion. Sauf que de un, elle n’est pas complètement barge en ce moment, de deux elle est exténuée. À bout de souffle, elle reste contre le mur.

La proposition de Harker, sur ce ton désinvolte lui donne des envies de meurtre à nouveau. "You can shove your balm up your ass. I got some myself any fucking way."

Avec Terrence, elle a rapidement apprit l'auto-médication, pour éviter d'éveiller les soupçons auprès de l'infirmière. Ça va encore lui servir semble-t-il. D'ailleurs à ce moment, elle dit d'un rire sans joie en se redressant, commençant à prendre le chemin de la sortie.

"You know, if you did it only to try and sell me your shit, you should've let Terrence do his thing during the party rather than stopping him, would've saved you the trouble."


~○♠○♠○~

Phillip prend son carnet de notes sous son bras, se dirigea lui aussi vers la sortie. Il n'avait pas plus envie de rester là qu'Arabella. Et maintenant que les frustrations s'étaient évanouies, il retrouvait son calme arrogant légendaire. Il passe la porte du café étudiant, la gardant même ouverte pour la rouquine, puis se dirige à pas lents vers les dortoirs :

"You don't understand. In fact, I'm not even sure I do. What I know is that thinking about someone else hitting you pisses me off. It's not about selling."


~○♠○♠○~

Arabella passe la porte, déjà bien confuse, mais ses paroles mettent la cerise sur le gâteau. Elle donne un coup de la tête vers l'avant tout en disant :

"Harker, you are a fucking nutcase." Ce n'est même pas dit méchamment, c'est simplement sur un ton d'abasourdissement complet.

Elle marche à une distance plus que respectable du châtain et après un moment, prends sa mâchoire entre ses mains et la déplace sur la gauche d'un coup, la faisant craquer un peu et la replaçant ainsi. Elle dit ensuite, tout bas, à sa propre intention "This is an utterly too familiar scene right here." En s'écoutant elle-même, elle accélère le pas, dépassant le châtain avec pour seule envie de rejoindre son dortoir.


~○♠○♠○~

"You're saying that like you're surprised. You know I am. I've even told you I am."

Il jette un coup d'oeil en biais à la jeune femme, la regarde replacer sa mâchoire et arrive un peu malgré lui à lire ce qu'elle dit sur ses lèvres. Il ne la prend pas vraiment en pitié - à ses yeux une femme qui frappe mérite de se faire frapper à son tour, et vice versa - mais ne peux pas retenir un autre élan de haine. Le visage de Terrence lui revient à l'esprit puis il dit sans y penser :

" I'm not sure why I'm telling you this. But if he pulls off more shit like at the party, I might kill him."


~○♠○♠○~

Ara le regarde, perplexe. "I... he will, but he won't go all the way, he knows I..." elle se tait et enchaîne de suite. "Don't do that anyway, I don't want his death on my shoulder, he's already enough of a weight in my life."

La rousse s'est retenue de mentionner le fait que Terrence n'osera plus y aller de trop avec elle, à cause de la seule fois où elle s'est défendue. Tout du moins elle l'espère. C'est toujours un peu une peur, que cette fois il y a 2 ans ne lui ait pas servie de leçon.


~○♠○♠○~

Le jeune reste silencieux un bon moment après qu'Arabella eut terminé de parler. Songeur, perplexe aussi. Mais il ne s'y arrête pas trop, prenant le détour habituel vers les dortoirs. Comme si c'était quelque chose de naturel, il s'arrête devant le dortoir des filles - galanterie ou réflexe, on ne le saura jamais - puis dit simplement :

"Here's to hoping someone will be there to stop me."

Il la regarde droit dans les yeux quelques instants puis, sans un mot, il se retourne et se met en direction des dortoirs des garçons.


~○♠○♠○~

En arrivant à son dortoir, Ara remarque qu'il s'arrête et ses paroles résonnent dans sa tête. Le regard qu'elle lui rend ensuite est un amalgame de pensées et d'émotions contradictoires et quand il se retourne, elle n'ose même plus ajouter ça comme question et part dans son propre dortoir, le cœur battant la chamade pour bien trop de raisons pour que ce soit sain.

Et cette nuit, comme d'autre fois, elle aura des cauchemars sous forme de souvenirs et de sensations. Pourtant bordel, elle ne regrette pas totalement sa soirée... It's twisted as fuck in her head.


~○♠○♠○~

Phillip rejoint bien vite sa chambre, ayant accéléré le pas en entendant la porte des dortoirs des filles se fermer. Il verrouille la porte derrière lui, s'approche de son lit et s'y assied en lâchant un soupir. Et il reste assis là cinq minutes facilement, sans rien faire, le regard perdu contre le mur. Éventuellement il se lève, passe à la douche et s'allume un joint avant de céder au sommeil. C'est la première fois en quelques semaines qu'il s'endort, comme les gens normaux, sans simplement perdre connaissance d'un trop de drogue ou d'un manque de sommeil.

Et cette nuit il ne rêvera pas, non plus. Ce calme est suffisant pour lui faire peur

_________________
The devil makes us sin, but we like it when we're spinning in his grip
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

5 - Drawing first blood [Mars 1980 - Sor-Thé-Lège - Insta-RP Phil/Ara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.
» Tournoi de Blood-bowl de la Dague Sanglante
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Impedimenta :: dyschronisme :: Pensine-