Partagez | 
 

 7 - Cycles [Fin Mars 1980 - Bloody Ghoul - Insta-RP Phil/Ara feat. Russell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Phillip Harker
Nimh
PROFIL Gémeaux

Messages : 134
Réputation : 64
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Anglais

Aspiration : Te casser les couilles

Fiche : Toxic

RP en cours : Kiss me, bite me ; l'Épopée Harker/Waldon


RP Terminés : You wear me out
Rock ‘n roll et Happy hours
come on, is there anybody in there? - Abandonné
And I hate you more than life itself - Abandonné suite à mon retour



RPG
Feuille de personnage
Age: 22 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: 29 cm, Bois de Saule, Voile de détraqueur

MessageSujet: 7 - Cycles [Fin Mars 1980 - Bloody Ghoul - Insta-RP Phil/Ara feat. Russell]   Jeu 15 Jan - 17:25

~○♠○♠○~

Arabella arrive donc au boulot. Elle est habillée de manière beaucoup plus classe et sobre qu'à la fête ecstasy (robe ICI). Faut dire, ce soir en plus elle travaille avec Harker et depuis leur moment dans la chambre, elle s'arrange pour lui vouer une haine viscérale et pour être le moins à découvert possible en sa présence.

Elle ôte son manteau et attache ses cheveux en un chignon leste, n'ayant jusqu'à maintenant remarqué personne avec elle. Elle est un peu en avance à vrai dire.


~○♠○♠○~

Cela faisait bien une heure que l'Anglais était au sous-sol, le nez dans ses étagères et dans son chaudron, renouvelant son stock de cocaïne. C'est lorsqu'il entend la porte arrière ouvrir et fermer qu'il remarque l'heure qu'il est - il reste environ 30 minutes avant l'ouverture. Le jeune homme juge qu'il a le temps de terminer ce qu'il faisait puis commence à mettre la coke dans de petits sachets pesés minutieusement.

Lui est habillé bien sobrement aussi ce soir; un pantalon noir et un pull de laine mince noir et rouge foncé, aux manches qu'il garde toujours redressées au creux de ses coudes.


~○♠○♠○~

Arabella va au bar, vérifier quelles bouteilles pourraient manquer vu les quantités et en sort trois de plus des étagères pour les amener sous le comptoir. Elle s'assure aussi que tout est bien en ordre et prêt pour quand elle commencera, puis décide de se verser un whiskey avant de retourner dans la salle des employés. Il reste encore assez de temps pour qu'elle se détende un peu et profite de l'absence de Harker.

~○♠○♠○~

Une vingtaine de minutes passe avant que Phillip ne remonte les escaliers, ayant profité d'un petit surplus de drogue pour s'en faire deux rails. Il arrive directement dans la salle des employés et esquisse un fin sourire en voyant Arabella. Il regarde la jeune femme quelques secondes puis, alors qu'il prend le détour pour se diriger vers le bar, il dit simplement :

"I liked the other dress better."


~○♠○♠○~

Ara a terminé son verre de whiskey et l'arrivée de son patron dans la salle des employés est suffisante pour la convaincre d'aller nettoyer le verre. Elle se lève du fauteuil et alors que lui part déjà vers le bar, elle entend son commentaire, ne lâchant qu'un soupir. Ce n'est qu'une fois sa baguette sortie qu'elle dit, acerbe

"Well I liked you better when you weren't here."


~○♠○♠○~

L'Anglais ne se retient pas de lâcher un rire à la fois franc et méprisant. Il ouvre les caisses et les vérifie d'un coup d'oeil - c'est lui qui les a comptées - puis, jetant un regard en biais à la rouquine, il lui dit :

"Oh, love, don't lie to yourself, that's just silly."


~○♠○♠○~

Ara range le verre et vient devant le bar, attendant l'ouverture avec impatience. Au moins comme ça, le châtain ne sera pas la seule chose sur laquelle se concentrer, lui rappelant toute la frustration sexuelle qu'il lui avait causé, ou même carrément ce qu'ils avaient fait dans la chambre, chose qui la mettait encore mal à l'aise à ce jour.

"Do I look like someone who’s lying?" dit-elle, sérieuse.


~○♠○♠○~

Phil ferme les caisses et, alors qu'il s'apprêtait à répondre à Arabella, la porte arrière ouvre encore pour laisser passer Russell. Le châtain le salue, lui fait du small talk, puis lui dit d'ouvrir les portes dans deux minutes. Le blond s'éloigne pour aller près des portes, laissant Arabella et Phil près du bar. Une fois que tout est réglé, l'Anglais s'avance vers la rousse et se penche dans sa direction, une main se posant, presque territoriale, sur sa hanche alors qu'il murmure :

"Oh come on. You're just pissed because I didn't plow you right then right there. It wasn't that bad. We made out, I gave you taste of what I could give you and I stopped because I like to play around. No harm done, right?"


~○♠○♠○~

Arabella salue aussi Russell et lorsque Phil se penche, posant sa main sur sa hanche et lui parle, elle se sent aussi gênée qu'énervée. Elle se recule, ôtant la main du châtain puis croisant les bras.

"No, I'm already pissed by your sole existence, Harker. So stop bringing everything back to that night simply because you can't handle the fact I still hate you."

C'était un peu méchant, en effet, et bien plus provoquant que vrai, pour tout dire. Elle adresse ensuite un regard vers la porte, espérant la voir ouvrir à chaque seconde.


~○♠○♠○~

Les paroles d'Arabella semblent lui rouler sur le dos. Aucune expression spécifique ne se trace sur son visage, ses traits restent à la fois sévère et nonchalant, comme d'habitude. Mais quelque chose en lui veut protester. Son orgueil, sans doute, qu'il s'efforce de faire taire. Sans demander l'avis de la rouquine, Phillip se penche vers elle et lui vole un baiser rude des lèvres avant de s'éloigner, commençant machinalement à aligner des shots devant lui en vue de la première commande.

"You wouldn't be the first one anyways. I've been hated by far more important people. You're nothing."

Il lui jette un regard en biais, provocateur à souhait, juste comme les portes du bar s’ouvrent pour laisser entrer les gens peu à peu.


~○♠○♠○~

Arabella est prise de court, restant sous le choc à son baiser qui en même temps, n'en était pas un. Venant de lui, ça ne représentait pas un baiser, non, juste une provocation. Et lorsque ses paroles viennent cingler l'air, elle se sent bouillir un peu. Quelque chose au plus profond d'elle déteste absolument ce qu'il vient de dire et veut lui mettre un coup de poing pour avoir dit ça. C'est une rage illogique, qu'elle ravale et oublie aussitôt les clients entrés. Elle commence à préparer quatre cocktails pour un groupe et en passant derrière Phil, s'arrête un moment pour lui murmurer quelque chose

"I wonder who's really nothing, me, or the guy who needs to be hated to not simply fall into oblivion?"


~○♠○♠○~

L'Anglais offre un sourire charmeur à un petit groupe de jeunes femmes qui viennent au comptoir, lui quémandant et lui payant un shot de téquila. Il remplit les six verres qui étaient déjà alignés devant lui, les tend aux demoiselles et prend le verre en même temps. La brûlure est douce, elles ont choisi la téquila de qualité. Une fois les shots faits et les exclamations passées, il lave les verres d'un coup de baguette alors qu'Arabella passe derrière lui.

Sa remarque le frappe mais étrangement, il garde son calme. Ce qui n'est peut-être pas une bonne nouvelle, ni pour lui, ni pour elle. Il la laisse retourner où elle était; c'est à son tour de jouer les fuyards. Il passe derrière elle quelques secondes après, comme elle est en train de préparer un cocktail, puis lui souffle à l'oreille

"I'll hit you again if it makes you shut up. Even if it doesn't. Your blood looks so damn good on my knuckles."

Il lui offre l'ombre d'un sourire malsain avant de se pencher vers le comptoir afin de mieux entendre la commande d'un mec, se dirigeant ensuite vers les fûts de bière.


~○♠○♠○~

Ara donne leur cocktail aux quatre, qui en sont à se surnommer tel des mousquetaires, - le Porthos promet, tiens - et quand Phil parle, c'est de peu qu'elle ne recule pas son coude violemment dans l'idée de lui enfoncer dans l'corps. Elle tient la bouteille de rhum avec fermeté, pour ne pas l'échapper et elle a aussi peur qu'elle est en colère. Quelqu'un d’autre arrive et demande un shot de vodka, ce qu'elle va chercher. En revenant elle sert le client et profite des quelques secondes de répit avant le prochain pour adresser à Phil.

" If you see it this way, I might end up as a murderer, after all."

C'était une chose que son frère lui avait dit une fois, sous le coup de la colère et alors qu'elle ne respectait pas la posologie de ses potions. Faut dire, quand elle ne les prend pas, elle devient vite mauvaise.


~○♠○♠○~

L'Anglais donne la bière au jeune homme qui lui en demandant aussitôt une seconde pour son ami qui vient d'arriver. Phil s'exécute, l'esprit calme malgré cette chaleur morbide qui lui brûle au ventre au fur et à mesure que sa discussion avec Arabella avance. Décidément, cette fille sait éveiller les pires choses en lui. Il donne la bière au garçon, qui s'éloigne, et un petit temps mort s'installe. Alors qu'il veille toujours sur les verres qu'il lave et range, il répond à Arabella, le ton étrangement sensuel malgré la nature de leur discussion.

"Not if I tie you up first."


~○♠○♠○~

Faisant son affaire de son côté, Ara s'arrête se tourne vers lui, terriblement sérieuse, voire même un peu sombre. Elle observe Phil, ce con lui rappelle tellement Terrence en ce moment que ça éveille en elle des désirs de vengeance déplacés.

"Don't push your luck... Harky." Un petit sourire et elle reprend son boulot, allant servir une jeune femme toute timide, en quête d'une bière.


~○♠○♠○~

"I could've, upstairs. On that bed, right when you were willing to let me fuck you senseless. And you wouldn't have seen it coming."

Il regarde Arabella faire, s'avançant vers la bouteille de Jack pour s'en servir un verre sur glaçon. Il prend une bonne gorgée. Il ne l'aurait pas fait. Pas pour lui faire mal, de toute façon. Mais de dire que la délicate lueur de peur qui brillait dans les yeux de la rouquine ne l'excitait pas aurait été un mensonge. Il prend une seconde gorgée puis pose le verre, répondant à la commande d'un duo.


~○♠○♠○~

Arabella ne peut retenir un frisson de peur et de dégoût et après avoir tendu la bière à la jeune fille avec le plus de naturel possible, elle se retourne, se sentant perdre pied intérieurement et va vers lui. Malgré le sourire qu'elle lui offre, ses dents sont serrées et on sent qu'elle se retient de lui enfoncer la tête dans l'étagère d'alcool.

"Well now I know letting you getting near me is a mistake I won't do anymore. Except to bash you skull in!"



~○♠○♠○~

Un autre temps mort s'installe, juste au bon moment. Appuyé contre le mince comptoir sous les étagères, l'Anglais sirote tranquillement son Jack. Le regard balayant la pièce, même si sa conscience est totalement là. Il remarque tous les mouvements d'Ara et ce n'est qu'à ce qu'elle dit qu'il baisse les yeux vers elle. Il ne répond pas tout de suite. La sonde, la fouille des yeux avant qu'il ne se penche vers elle. Sa main libre lui agrippe le menton avec une sensualité agressive puis il lui murmure, ses lèvres tout près des siennes.

"You already knew it. But you did it anyway. And you'll do it again."


~○♠○♠○~

Son souffle se coupe et elle se déteste qu'il attise autant son désir alors qu'en ce moment elle veut juste le saigner. Il peut sentir le léger tremblement qu'elle a, de tout ce mélange d'émotions. Puis soudainement, elle tape la main de son boss et l'enlève d'elle.

"If I really wanted a whackjob in my bed, I'd go back to Terrence."


~○♠○♠○~

Un rire sombre franchit les lèvres du châtain alors qu'il laisse Arabella rejeter sa main. Il prend une dernière gorgée de son verre de Jack, le terminant ainsi, puis alors qu'il s'avance au bar pour servir quelqu'un, il dit derrière son épaule, en regardant la Ceart dans les yeux :

"Whatever helps you sleep at night, love."


~○♠○♠○~

Ara déteste ne pas être prise au sérieux, surtout ce soir. Elle contemple un instant la porte de la salle des employés. Elle pourrait simplement se barrer, quitter ce job et ne plus avoir à le côtoyer...

Pourtant elle reste et continue de travailler, n'adressant au brun qu'un "Go die, Harker."


~○♠○♠○~

"I've got another five years ahead of me, that's it. You'll just have to learn to be patient, princess."

Une vérité sensible se cachait derrière cette remarque qui se voulait acerbe, tant pour elle que pour lui. Son envie de jouer et de pousser s'était éteinte, il avait dit tout ce qu'il avait à lui dire pour la soirée. C'est pour cela, donc, qu'il s'était dirigé du côté complètement opposé du comptoir. Il prend la commande d'une jeune femme qui lui demande un appletini. Il s'exécute, silencieux.


~○♠○♠○~


Ara sent une boule se former au fond de son ventre. Cinq ans? What the fuck? La rousse doit ajouter un nouveau sentiment désagréable à tous les autres... de l'inquiétude. Plutôt profonde, quoique refoulée. C’est un peu trop d'émotions refoulées pour ce soir et elle doit se verser elle-même un shot de vodka. Même deux. Elle lance à son attention, se fichant carrément d'être discrète à ce moment.

"You really have a way to make announcements, you idiot."

Elle retourne à d'autres clients qui arrivent pour tenter d'oublier ça.


~○♠○♠○~

Il s'attendait à tout. Une provocation, un rire, un cri de joie. Mais pas à de l'inquiétude. On en ressentait tellement peu souvent pour lui que ça lui sautait aux yeux. Il ne sait d'abord pas comment y réagir, comme pris de court par ce qu'il n'avait pas cru être une éventualité. Il sert l'appletini à la jeune femme puis se rapproche à nouveau d'Arabella. Il se fait interpellé, fabrique les trois shots qu'on lui demande, juste à côté de la rouquine, puis lorsqu'il tend les verres et récole le paiement et le pourboire, il se tourne vers elle, sourcils froncés.

"What the fuck are you all concerned about? I won't be missed. I know it, you know it, everyone knows it. By then I'll just be exhausted and I'll just end myself if the drugs haven't killed me yet."

Il hausse les épaules, l'air tout à fait neutre et froid. Pour lui, c'était une vérité avec laquelle il avait fait la paix.


~○♠○♠○~

Ara l'écoute, faisant les commandes machinalement. Les paroles du châtain la pique là où ça fait mal, mais elle ne le montre pas ça, faut pas déconner et puis la vodka lui a redonné un peu de contenance. À ce moment elle ne veut néanmoins pas le regarder et fait semblant de se concentrer sur ce qu'elle fait.

"Oh just shut the fuck up. And don't try to decipher what I feel or I swear I'm breaking that bottle on your little sucker's head."

C'est sa manière de laisser sortir la vapeur. Ce n’est pas très élégant, ni très doux... c'est Ara, quoi.


~○♠○♠○~

"Good. I don't need your fucking pity, it's degrading."

Puis le rythme commença à accélérer dans la pièce, les gens se faisaient de plus en plus nombreux et il y avait constamment quelqu'un au bar. Et franchement, ça arrangeait bien l'Anglais. Il n'avait plus envie de parler à Arabella de toute façon. Il était déterminé à ne pas plus adresser la parole. Ni maintenant, ni sur le chemin du retour vers l'université. Buté, comme le mec trop orgueilleux qu'il était.


~○♠Ellipse; fin de soirée…♠○~

La soirée se termine et les gens sortent, pendant ce temps, Arabella lave les verres sur le comptoir et envoie les bouteilles vides dans la poubelle, préférant attendre qu'il n'y ait plus personne avant de compter sa caisse. Elle ignore royalement le châtain, sentant la tension entre eux jusqu'au creux de son ventre et surtout, étant bien emmerdée qu'il ait tenté de lui dicter quoi ressentir ou pas.

Tout en faisant son boulot elle se met à siffloter une vieille chanson de blues qu'elle aime bien, juste pour tenter de s'aérer l'esprit.


~○♠○♠○~

C'est presque avec un soupir de soulagement que Phil voit Russell verrouiller la porte d'entrée. Sans vraiment savoir pour quoi, la soirée a été particulièrement épuisante et, chose infiniment rare, le jeune homme est fatigué. Il a hâte de retrouver son lit, son joint puis son oreiller. Il vérifie l'inventaire de bouteilles derrière le comptoir alors qu'Arabella compte la caisse. Le châtain va à l'arrière, revenant avec une bouteille de rhum, mais il se cogne la hanche contre le tiroir de caisse ouvert, échappant et brisant la bouteille sur le sol. Sa réaction normale aurait été de tout blâmer sur Arabella. Elle et ses fichus sifflements idiots. Mais il se contente de serrer la mâchoire, pointant sa baguette sur le dégât qu'il ramasse d'un sortilège avant d'aller chercher une autre bouteille.

~○♠○♠○~

Arabella sursaute quand Harker échappe la bouteille et son sifflement se stoppe aussi net. Elle se voit étonnée devant la scène, jamais avant elle ne l'avait vu gaffer. Alors qu'elle gaffer c'est presque une discipline. Elle en a oublié où elle en était et avec un soupire exaspéré, doit tout reprendre.

"Really?" dit-elle pour elle-même, retenant une injure à l'intention du châtain.


~○♠○♠○~

L'Anglais est de retour dans la pièce principale lorsqu'il entend Arabella souffler son "Really" qu'il interprète évidemment pour lui-même. Sourcils froncés, il va ranger la bouteille bien comme il faut en disant entre ses dents serrées.

"Don't start, we were fine before your opened that mouth of yours."

Il sort de derrière le comptoir pour se reculer un peu, y faisant toujours face. Il pointe sa baguette vers les tableaux du menu qui se trouvent au-dessus du bar et les efface d'un coup de baguette, la craie écrivant d'elle-même le nouveau menu de spéciaux pour le mois. Heureusement que la rousse a déjà été formée pour les recettes de ce mois-ci, ce soir il ne l'aurait pas endurée.


~○♠○♠○~

Ara relève la tête et le regarde. Il se prend pour qui à venir sur son dos chaque fois qu'elle ose respirer bordel? La rousse jette le linge qu'elle tenait entre ses doigts et pose ses mains sur le comptoir.

"Maybe if YOU didn't start being a dick and trying to poke me, we would be doing even better. Now suck it up and assume you deserve what you get."


~○♠○♠○~

Le jeune homme pousse un soupir bruyant alors qu'il revient vers le bar. Ça se voit sur son visage. Qu'il est épuisé, qu'il en a marre, qu'il a juste envie de partir et qu'elle est en train de lui faire perdre toute trace de patience restante. Il s'approche d'Arabella. Il est tout près, maintenant séparés par un souffle alors qu'il pointe son doigt dans sa direction.

"And when the fuck are you gonna learn to shut it when it's time for you to shut it? I just told you, not ten seconds ago, that I want you to keep your comments to yourself."


~○♠○♠○~

"W-what comment?" demande-t-elle, complètement perdue. Puis elle comprend et le regarde comme si il était le plus gros imbécile de la terre - un peu volontairement, oui - et dit :

"It wasn't directed towards you, you fucking paranoid."

Elle range sa caisse et à ce moment, en a complètement marre, d'un sort, elle lave tous les verres devant elle, son sort est si violent qu'elle en fait trembler les verres.

"Now leave me the fuck alone, I can't wait to be out of here and not to have to endure your presence."


~○♠○♠○~

Et ce fût la dernière goutte. La mâchoire serrée, il la prend par les deux épaules puis la tire et la pousse vers la salle des employés.

"Just get the fuck out. I can't do this right now."

Russell, au loin, tout innocent qu'il est demande s'il devrait la raccompagner à l'école. Ce à quoi il lui répond, sec, qu'il n'en a rien à foutre. Une fois qu'il a forcé Arabella à être dans la salle des employés, il retourne derrière le comptoir pour finaliser la fermeture, incroyablement silencieux.


~○♠○♠○~

Ara se sent bouillir et va chercher son manteau, qu'il s'arrange tout seul ce connard. Elle enfile son foulard, le manteau et rouvre la porte seulement pour dire au revoir à Russell. Elle-même en a marre ce soir et se dit que pour éviter à Russell de les voir s'entre-tuer, elle ferait mieux de partir.

"Goddamn asshat. See? THAT ONE was for you, Harker!."

Sur ce elle sort du bâtiment, claquant la porte avec fureur et cherchant ses clopes dans sa poche.


~○♠○♠○~

Le jeune homme roule les yeux lorsque la porte claque, tant exaspéré que soulagé. Il respire un bon coup; il va sans doute dormir ici ce soir. Russell le regarde, l'air de se dire what the fuck do I do. Après un moment d'hésitation, il se serre un autre verre de Jack sur glaçons avant de dire à l'intention du blond qui enfile son manteau.

"Just... See her halfway through the forest. The trees aren't as thick after that."

Le blond hoche la tête et sort aussitôt pour aller rencontrer Arabella alors que lui regarde la pièce de derrière le bar, sirotant son verre, espérant que la tension serrée qu'il a derrière la nuque se calme bien vite.


~○♠○♠○~

Ara commence à partir, clope au bec, la brulure de la fumée changeant le mal de place. Putain ce Harker, il est détestable, il est intriguant, mais surtout il est imbuvable, ouais. Alors qu'elle marche elle entend Russell l'interpeller derrière elle.

"Russ, what are you doing?"


~○♠○♠○~

Le blond attend qu'Arabella se retourne avant de courir dans sa direction pour la rattraper - apparemment, ça peut paraître louche, courir derrière une fille à trois heures trente du matin. Il lui adresse un grand sourire, sourire Crest à la Russell, puis il dit simplement:

"Boss wanted me to walk you halfway through the forest, right about at the clearing."

C'est sans y penser plus que ça qu'il continue sa marche avec sa collègue, mains dans les poches.


Phillip, pendant ce temps, a finalisé la fermeture du bar et bien verrouillé les portes. Il éteint les lumières à l'étage et au rez-de-chaussée puis descend au niveau inférieur, soupirant d'aise lorsque les grandes portes se ferment derrière lui. D'un mouvement de baguette, il fait résonner de la musique dans le sous-sol alors qu'il sort un joint de son paquet, l'allumant au même moment où il se laisse choir dans le divan.

~○♠○♠○~

Arabella soupire tout en souriant au blond. autant Harker a le don de lui donner des envies de meurtre au moindre regard, autant Russ attire une sympathie systématique de sa part, même si en ce moment elle se demande depuis quand Harker se préoccupe de comment elle rentre quand ils se frittent.

"Usually, I'd refuse anything coming from Harker, but since it's you... I can make an exception."


~○♠○♠○~

"I don't get that guy, you know. Obviously he likes you but he acts like such a giant douchebag. Being nice to people is so much easier.", dit le blond alors qu'il lève les yeux vers le ciel gris d'épais nuages malgré la nuit noire.

Et au Bloody Ghoul, l'Anglais est pris dans ses pensées, tant que ça l'agace. Il a toujours détesté trop penser à des trucs comme ça, ça n'emmène rien de bon de toute façon. Une quinzaine de minutes passe avant qu'il ne termine son joint. Il se prend quelque chose dans le frigo - n'importe quoi, il s'en fiche, tout ce qu'il doit faire c'est se nourrir à en éteindre le gargouillis affamé dans son ventre. Sa maigre collation prise, il se déshabille, jetant ses vêtements près du divan lit déplié et déjà recouvert de draps et d'une douillette. Une fois nu, il va vers la salle de bain où il saute dans la douche. Il n'arrivera certainement pas à dormir avec les mots et le visage de cette connasse qui lui cognent les parois du cerveau.

~○♠○♠○~

Ara s'étouffe avec la goulée de fumée qu'elle venait de prendre. Elle tousse une bonne dizaine de secondes.

"What?! Russ, are you in your right mind? He does not like me. We hate each other!"

Elle évite de dire qu'elle doute fortement du fait que Phil soit un jour capable de gentillesse. Sa cigarette tombe au sol alors qu'elle la lâche avant de l'écraser, son étouffement l'ayant découragée de fumer pour ce soir.


~○♠○♠○~

Russell se met à rire de bon coeur à voir la réaction d'Arabella, venant même lui frotter doucement le haut du dos pendant sa quinte de toux puis il dit, haussant les épaules, un mince sourire aux lèvres.

"I dunno, I'm not in his shoes. I just get a vibe when I see you two get close. It's like you both hate each other, but you want to fuck each other's brains out at the same time. I mean, I might be mistaken..."

Son sourire taquin s'élargit puis il continue.

"But I think I might be on to something."


//

Dans le sous-sol du BG, Phillip sort de sous le jet bouillant de la douche, laissant sa peau bien rougie par endroit. Il se regarde dans le miroir un instant, soupire légèrement puis sort, prenant le détour qui le mène aux étagères de drogues. Il regarde les tiroirs et les pots, comme s'il magasinait. Envie des effets de l'héroïne mais à moins long terme. Il a envie de dormir un peu, tout de même, ce soir. Il prend donc un petit sachet de morphine mise en poudre et la fait fondre d'un sortilège avant de la mettre dans une seringue. Celle-ci en main, il s'assied sur le lit, toujours flambant nu (il est genre très à l'aise avec sa nudité, même s'il y avait d'autre monde) et cherche attentivement une veine à percer, l'envie se faisant plus pressante.

~○♠○♠○~

Arabella lance un regard d'abord dépité à Russell, puis se met à rire un peu. Elle passe sa main dans son visage. Elle est carrément gênée en ce moment et ça, ça la dérange.

"Goodness... okay, maybe there is SOME sexual tension, but there will never be anything else than hate. I've had my share of whackjobs."

Elle le regarde de haut en bas et se met à rire à nouveau, remettant ses mains dans ses poches alors qu'ils s'enfoncent un peu plus dans le sentier en forêt.

"And stop that cocky smile of yours!"


~○♠○♠○~

Russell ne peut pas s'empêcher de ricaner comme un gamin amusé, fier d'avoir eu l'instinct suffisamment affiné, cette fois, pour comprendre qu'il y avait autre chose entre ses deux collègues qu'une haine qu'il avait rarement vue avant. Il pousse doucement Arabella d'un coup d'épaule, se rapprochant tout de même un peu une fois qu'ils passent la lisière de la forêt. On ne sait jamais ce qui s'y cache.

//

Il en trouve une belle, sur le côté de sa cuisse droite. Il la voit presque onduler sous les battements de son cœur. Sans hésiter plus longtemps, il plonge l'aiguille sous sa peau et appuie sur la seringue, laissant le liquide clair lui entrer dans le sang. Il retire la seringue, la détruit d'un sortilège pendant qu'il le peut encore puis se laisse lourdement tomber sur le dos alors que le buzz, solide sans être violent, le prend au ventre avant de s'étendre dans le reste de son corps. Il est bien, maintenant. Il n'a plus à s'en faire. Ni des sifflements d'Arabella, ni de l'envie qu'il a de la frapper, ni de ses lèvres sucrées pressées avidement contre les siennes.

~○♠○♠○~

Arabella lui rend son coup de coude et ne s'inquiète pas lorsqu'ils entrent dans la forêt. Elle est habituée et le plus épeurant qu'elle ait jamais vu, c'était un raton laveur... d'ailleurs c'était la seule fois où elle avait entendu Phil rire vraiment. À cette pensée elle se ravise et tente de penser à autre chose.

"And you, is there something between you and Avalon or are you simply the best BFFs I've ever seen?"


~○♠○♠○~

L'Américain se laisse surprendre par la question que sa collègue lui pose, un rose léger lui venant aux joues alors qu'il rit un peu, comme mal à l'aise. Il finit par hausser les épaules puis dit :

"I don't know. She's kind, hilarious, gorgeous and we have a lot in common but I don't think I'm her type. I mean, don't get me wrong, if I were given the chance I'd want to... you know. Give us a try. But with the type of guy I've her hang around, I definitely don't have a chance."

Il rit encore une fois. Rire court, rire presque triste, mais il ne perd pas son sourire.


~○♠○♠○~

Arabella le regarde, un peu triste pour lui. Elle ne sait pas quoi dire et se masse la nuque, mal à l'aise. "Well... does she really have a kind? I've seen her hang out with many people... and I've only seen you stick around." La rouquine tente de l'encourager comme elle le peut, sans mentir non plus, bien sûr.

~○♠○♠○~

"Maybe I just... shyed away. Because I don't like the type I've seen her around. I'll just."

Il lâche un petit soupir; ce n'est pas souvent qu'il parle d'elle. Ou de lui, vraiment. C'est embarrassant, un peu. S'ouvrir comme ça à Arabella.

"I'll just let her figure her shit out. And I'll be there, no matter what the outcome."

C'est avec un petit soulagement dans les yeux qu'ils arrivent à l'endroit où les arbres se font clairsemés. Le blond s'arrête et sourit à la rousse.

"You alright for the rest of the walk, or should I come with you to the school?"


~○♠○♠○~

Ara remarque la gêne du blond et le comprends, en même temps pauvre lui elle s'est jeté sur son cas pour ne plus qu'on parle d'elle. Puis en voyant le reste du chemin, plutôt court, elle hausse les épaules, tentant de réchauffer un peu l'ambiance.

"Depends if you'd accept a job as a heater, I'm cold as shit!" Elle remarque que la nature de sa blague laisse à désirer et se facepalm. "Gosh... I'm sorry I... I didn't-"


~○♠○♠○~

Le jeune homme ne se fait pas prier. Quand une jeune femme en détresse demande quelque chose, c'est son devoir de l'accomplir. Et puis, ça changera peut-être l'ambiance et le sujet de conversation. Il passe donc chaleureusement son bras autour des épaules de la jeune femme, lui frottant le haut du bras pour la réchauffer puis continue sa marche vers l'université. Il n'a pas de cours avant midi demain, de toute façon.

"Alrighty, let's get you to bed, miss."


~○♠○♠○~

Arabella se met à rire "You are simply great, Russell. I do shitty jokes and you don't laugh at me!" Elle passe quant à elle son bras derrière le dos de son ami. Elle emboite son pas à celui du blond sans trop de mal.
"I was really scared for a second you'd think I was attempting a really terrible pick-up line"


~○♠○♠○~

Le duo marche encore environ sept minutes avant qu’ils n’arrivent à la porte de l'université. Le blond se défait lentement de l'étreinte qu'il avait sur la jeune femme et lui fait fasse. Il pose un baiser sur sa joue puis sur l'autre et lui dit, souriant :

"Have a good night. Sweet dreams of the boss"

Il ricane un peu, gamin comme toujours et attend que son amie passe la porte pour repartir dans sa direction.


~○♠○♠○~

Arabella s'apprêtait à partir calmement quand elle l'entend et se retourne pour lui mettre une bine sur le bras. "Have a good night, and try no to fantasize to much about your flatmate!" répond-t-elle, un grand sourire de petite peste au visage, puis passe les grilles de l'école avec un petit rire.

_________________
The devil makes us sin, but we like it when we're spinning in his grip
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

7 - Cycles [Fin Mars 1980 - Bloody Ghoul - Insta-RP Phil/Ara feat. Russell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» Mardi 1er mars 2011
» Rapport d'activité du 20-21-22 mars 2010
» 8 mars
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Impedimenta :: dyschronisme :: Pensine-