Partagez | 
 

 [Insta-RP] Get close to me, jump in my arms ft Avalon/Aelig

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aelig Fearg
Litriu
PROFIL Taureau

Messages : 14
Réputation : 7
Date de naissance : 04/05/1954
Nationalité : Irlandais

Aspiration : Être un peu moins con... Parfois.

Fiche : La nuit est sombre et pleine de terreurs

RP en cours : /



RPG
Feuille de personnage
Age: 26 ans
Niveau: 6e année Maestria
Baguette Magique: Baguette en bois d'ébène de 29 centimètres renfermant un cheveu de vélane.

MessageSujet: [Insta-RP] Get close to me, jump in my arms ft Avalon/Aelig   Lun 19 Jan - 5:50

Aelig est en plein jogging du soir, pour défouler de son énergie qu'il n'a pas pu dépenser dans la journée, comme si ne se passe pas grand chose en ce moment et qu'il n'est pas encore décidé à retourner au collège. Il lui faudrait y revenir d'ailleurs, mais il ne se convainc jamais vraiment. Il a commencé à pleuvoir au milieu de sa course, mais ce n'est pas la pluie qui l'arrête, aussi prend-il l'initiative de passer du côté du parc du collège pour comme reprendre ses marques. Dans ses enjambées et pour la rare fois où il relève la tête de la route, il remarque une silhouette familière qu'il a souvent vu durant sa période solitaire.
♪♫♪
Ava est dehors, en solitaire et fume une cigarette. Elle est pensive et depuis l'incident avec Alcide, n'arrive jamais à se sentir bien. En fait, plus les choses avancent, plus elle se sent généralement frustrée. Elle devrait peut-être repartir en cavale, foutre le camp et fuir tout ça, retrouver le soleil. Stornoway était si nuageux...
Elle est interrompue dans ses pensées par une silhouette tout aussi familière. Et pour n moment, la belle croit halluciner, figée sur place.
"A-Aelig?"

♪♫♪
Aelig se demande si c'est une bonne idée de s'arrêter un premier temps. Mais tout est toujours plutôt calme avec Avalon à présent, mieux, il commence vraiment à beaucoup l'aimer et leurs discussions en surprise dans il ne sait plus quel lieu de sa cavale a calmé sa haine irraisonnée. Il n'est pas altruiste, mais il n'est plus inhumain non plus. Il sait qu'elle avait quelques problèmes, alors ça ne coûte rien de s'arrêter.
— Salut. Ça a pas l'air d'aller, pourquoi tu restes sous la pluie comme ça ? Tu vas être malade.

♪♫♪
Avalon s'avance, une fois le choc passé, et passe une mains dans ses cheveux commençant à être bel et bien mouillés. Sa cigarette survit, grâce a un sort d'imperméabilité qu'elle leur a prodigué il y a un moment et elle fait l'ombre d'un sourire au brun, ça lui fait bizarre d'être contente de le voir, après tout.
"Salut. J'avais juste envie de sentir un peu la pluie, ça me détend. Et toi, qu'est-ce que tu fais là?"

♪♫♪
Il hausse les épaules, la prenant un peu en pitié devant son état presque déplorable.
— Je fais juste une course, pour me défouler. Mieux vaut ça que de cogner les idiots du village, je pense. Et Merlin sait qu'il y en a, à Stornoway.
Il s'étire un peu, et se masse la nuque. En temps normal il ne se serait pas arrêté du tout, et n'aurait pas été compatissant, mais là c'est presque plus fort que lui.
— J'imagine que tu veux esquiver le collège, j'ai pas raison ? Tu sais que tu es la bienvenue chez moi. C'est déjà arrivé, on est encore vivants après tout.

♪♫♪
Ava regarde un peu ailleurs et elle termine sa cigarette, la jetant au sol avant de l'écraser. Elle est détrempée désormais et sent bien qu'elle risque de chopper un rhume, mais elle se fout bien de son état depuis le décès de son père. Elle en a même rien à faire.
"Je vis au village aussi, mais en fait jesquive tout et tout le monde. Je sais pas si c'est une bonne idée de te faire endurer mon caractère ce soir, Aelig."

♪♫♪
Aelig la regarde, l'air peu convaincu. Il ne prétend pas lire dans sa tête ou quoi que ce soit, lui qui est sans don, ni comprendre tout le temps ses actes, mais il voit bien quand Ava est triste, ou contrariée, ce qui est un exploit en soit.
— Je vois. N'empêche que si tu veux parler au chaud avec un type qui te jugera pas parce qu'il est le dernier des saloperies de ce monde, ce qui le rend peu crédible dans la matière, tu sais où me trouver. Surtout si ça concerne du mal qu'Alcide aurait pu encore te faire, en partie. Mais ne fais pas l'andouille et mets-toi au sec.

♪♫♪
Ava cligne une ou deux fois des yeux et ses bras se décroisent. Elle n'aurait pas cru recevoir de l'aide d'Aelig ce soir et même si sur le coup elle veut refuser comme elle refuse tout d'habitude, mais se ravise.
"D'accord."
Elle finit de s'approcher et le regarde, lui disant du ton le plus normal possible, faisant référence au fait qu'ils ne bougent pas encore.
"J'te suis."

♪♫♪
Aelig a comme un petit sourire Pas qu'il soit ultra têtu, il aurait pas forcé Avalon à la suivre si elle ne le voulait pas, ce n'est plus son genre Aussi s'empresse-t-il de partir au pas de course une fois qu'elle a accepté pour éviter de se prendre la pluie plus longtemps C'est qu'il n'y a pas encore trop long à faire et qu'ils arrivent au bout de quelques minutes dans ce qu'il appelle son bunker personnel. A peine entré, il referme derrière la jeune femme et file lui chercher une serviette pour s'essuyer.
♪♫♪
Ava ne s'attendait pas à courir, mais réussit à suivre le rythme sans trop de mal, bordel une chance qu'elle ait pas mis de talons aujourd'hui, chose rare en plus. Ils arrivent et elle est déjà essoufflée. La monégasque est fêtarde, mais loin d'être en forme, soyons francs.
Après s'être essuyée, elle entoure ses épaules de la serviette, attendant que le grelottement se dissipe, mais elle est anormalement calme. Elle est pensive, elle doit encore faire un deuil et surtout... elle doit s'assumer. Sans Alcide.

♪♫♪
Aelig lui jette un regard furtif tandis qu'il se sèche lui aussi et s'étire complètement cette fois, causant de multiples craquements dans son dos, des épaules jusqu'aux reins. Il est fier de sa forme physique et s'il ne faisait pas son sport tous les jours, il finirait par péter un câble et faire une connerie. La voyant grelotter, il sort une bouteille de whiskey de dessous son lit.
— Pas que je veuille te soûler, mais je suis pas le genre à faire des chocolats, donc... T'en veux ?

♪♫♪
Avalon regarde la bouteille, puis Aelig, puis la bouteille et à nouveau le brun et pour la première fois, pouffe franchement de rire en faisant quelques pas.
"Selon toi, tu penses que je préférerais un chocolat?"
Elle ne se moque pas de, elle est juste amusée qu'il l'imagine comme ça et sa tirade se termine sur un sourire en coin, la tête un peu sur le côté.

♪♫♪
Aelig a un sourire en coin, tout en levant et en agitant un peu la bouteille comme pour bien souligner qu'elle est présente dans sa main.
— Bien pour ça qu'elle est là, non ?
Il prend d'ailleurs deux verres bien planqués dans des placards montés au mieux et vient les plaquer dans les mains de la brune, y versant le liquide ambré avec soin avant de poser la bouteille au coin du lit et de récupérer un des verres.
— Allez, à ce whisky délicieux, irlandais, évidemment.

♪♫♪
Ava accepte le verre et en prend une petite gorgée pour savourer, fermant les yeux l'espace d'un instant pour sentir la chaleur de l'alcool se répendre agréablement, combattant le froid de la pluie qui s'était ancré.
"De toute manière un whisky Écossais, est-ce que c'est vraiment un whisky?" dit-elle, faussement patriote.

♪♫♪
Aelig boit son verre d'une traite comme il a l'habitude de le faire, y'a que ça de vrai. Il relève la tête à la remarque de la brune et a presque un air faussement flatté.
— Va savoir.
Il sourit, puis se reprend un verre, bu lui aussi en un trait, avant qu'il ne se laisse tomber dans son lit, presque engourdi.
— Bon allez, pose tes fesses ici et explique le problème.

♪♫♪
Ava garde son verre et vient s'asseoir comme il le dit, avant de rester silencieuse un moment. En fait elle cherche comment mettre son problème en mots. Elle vide finalement ce qui reste de son verre et en regarde le fond avant de balancer la tête vers l'arrière dans un soupir fatigué, las.
"J'ai finalement explosé. Contre Alcide j'veux dire."
Elle lui lance un regard, comme si elle ne se croyait pas elle-même de l'avoir fait.

♪♫♪
Aelig ne la pousse pas tant qu'elle ne veut pas parler, il profite d'être installé pour souffler un peu. Quand elle ouvre la bouche, il est un peu surpris. Se rebeller contre Alcide n'est pas chose facile en général, mais ça vaut mieux pour elle qu'elle l'ait fait.
— T'as bien fait, je pense. Juste il faut que tu fasses attention. Alcide n'aime pas perdre le contrôle.

♪♫♪
Avalon pousse un rire sans joie et offre un regard contrit au ténébreux, tant qu'à pousser dans les aveux... tout de même elle se lève et va se verser un deuxième verre de whiskey avant de continuer.
"Je m'attends déjà à de la colère du seul fait que je l'ai envoyé valser dans un arbre."

♪♫♪
Aelig tourne la tête vers elle. Il l'imagine l'envoyer valser et voit la tête d'Alcide aussi contrarié que quand lui est parti. Pourtant... Ca lui arrache un éclat de rire complet.
— Eh bien ! Il va carrément te tuer tu veux dire ! Alcide se faire mettre hors-service par une fille... Il va vraiment péter un câble. Mais qu'il ne le fasse pas devant moi parce que ça me ferait un nouveau compte à régler avec lui.

♪♫♪
"Je voulais être seule, l'histoire avec mon père qui s'est compliquée... je... il m'as encore traitée de faible parce que javais eu des larmes. J'en ai eu ma claque de ses foutages de gueule constants et jai explosé."
La belle serre son verre entre ses doigts jusqu'à ce qu'elles blanchissent.

♪♫♪
Aelig se redresse. Alcide n'a donc pas changé, il est même peut-être devenu plus insensible qu'avant, ce qui était difficile à concevoir.
— Pleurer n'est pas une faiblesse. Moi aussi ça m'arrive.

♪♫♪
Ava tourne la tête vers lui, franchement étonnée et semble confuse.
"Attends une seconde."
Elle se rapproche à nouveau comme si elle avait mal entendu.
"Tu me dis ça? Sérieusement? Je... j'arrête pas de me demander si c'était pas moi qui se trompait, au final..."

♪♫♪
Aelig a comme un petit rire en la voyant se rapprocher comme ça. C'est vrai qu'elle doit encore le voir comme avant.
— Je sais, ça surprend. Mais oui, je suis sérieux. Tu sais quand tu perds une fille que tu aimes et la seule famille que tu as jamais eu... On s'en trouve changé. Alors non, c'est pas être faible. Au contraire, ça rend plus fort. Sur ce point, Alcide ne peut rien dire : Il ne ressent rien mis à part de la haine et de la frustration.

♪♫♪
Ava s'adoucit ressentant de la compassion pour lui et se rassoit sur le lit, plus à l'aise.
"Je m'étais promis de ne pas tomber pour lui et j'y suis arivée pour un temps, puis il s'est mis a toujours m'envoyer des signaux bizarre et..." la belle gronde, furieuse. "J'ai été stupide, je me suis fait des idées au final."

♪♫♪
Aelig croise les bras, pas sûr de comprendre, enfin si, un peu.
— Il t'a fait croire qu'il s'intéressait à toi alors que c'était juste pour coucher ? Désolé de te le dire, mais tu as été idiote oui... Mais bon, esquive le pour de bon si tu ne veux plus le voir, c'est simple.

♪♫♪
Ava le regarde et dit spontanément :
"Non!! Bien sûr que non! On couchait ensemble bien avant! C'était sa manière d'être jaloux et même protecteur parfois. Alors que le reste du temps... je valais rien."
Ava soupire un coup et vide le deuxième verre d'une traite.
"Enfin, c'est finit maintenant... j'espère."

♪♫♪
— Alcide n'a jamais été protecteur avec personne, même avec moi il s'y prenait en détruisant les autres.
Il a dit ça un peu froidement. Il a beaucoup de rancœur a vrai dire, tout ça pour une fille qui l'a rembarré. Quelles conneries tout ça...
— Parfois je me demande à quoi rimait ma vie jusqu'ici.

♪♫♪
"Quand on est avec Alcide, tout a à voir avec lui. Il a le don de s'immiscer en tout."
La belle détourne la tête, amère.

♪♫♪
Aelig ne sait pas trop quoi faire, mais il lui tapote l'épaule finalement, gentiment, avant de se masser la nuque gêné.
— Heum...

♪♫♪
Avalon ramène sa tête vers le brun et le regarde un instant avant d'éclater de rire, un rire franc, à peine teintée de l'humeur moins plaisante de plus tôt.
"Bon sang, la tête que tu fais, c'est adorable!"
Aussitôt, on peut voir qu'elle renvoie son humeur, l'enferme à nouveau au fond d'elle-même. Elle ne va quand même pas forcer l'Irlandais à jouer au confident.

♪♫♪
Aelig se sent d'autant plus gêné, ce qui ne lui arrive pas souvent. Il fait la moue à sa remarque.
— Arrête j'ai pas l'habitude... Je sais pas comment rassurer les gens.

♪♫♪
Avalon sourit et lui montre son visage d'un geste de la main.
"Bah, pour le moment je trouve que tu y arrives bien, hein."
Elle passe une main dans ses cheveux encore humides et le silence qui s'installe lui donne une sensation bizarre.
"Enfin, t'inquiètes pas, merci ça m'a aidée de te parler, vraiment."

♪♫♪
Il hausse les épaules, l'air satisfait, pour une fois qu'il arrive à aider quelqu'un, faudrait le graver sur un menhir !
— J'avoue que... Ça donne de la satisfaction. J'me sens mieux moi-même.

♪♫♪
"Aelig Fearg, si ça continue tu vas devenir quelqu'un de serviable et attentionné, attention."
Le ton de la monégasque est loin du sérieux, très loin même. Si il ne le sait pas, il doit remarquer qu'elle apprécie les changements qui se sont passés chez lui et de toute manière ne lui dicterait jamais comment être.

♪♫♪
— Argh quelle horreur ! Me transformer ais-je en cet abruti de Bale ? Attends-moi je vais vomir !
Il éclate de rire, d'un rire franc.
— Miss Avalon j'apprécie de plus en plus nos discussions.
Lui dit-il en la regardant dans le blanc des yeux.

♪♫♪
Ava lui rend un sourire sincère et pose le verre à l'endroit le plus à portée de main avant de ramener son regard sur lui.
"J'en dirais autant pour toi. C'est très rafraîchissant après nos bagarres!"

♪♫♪
Aelig lui sourit, la tête appuyée contre sa main.
— Sauf que ce n'est plus moi qui vais essayer de te claquer des tessons de bouteille et t'envoyer par dessus le balcon. C'était très con, tu m'en vois désolé.

♪♫♪
Avalon vient vient planter son doigt dans la joue d'Aelig, elle reste taquine même si elle ne le provoque plus et se rajuste un peu pour lui faire face, faisant un effet miroir dans la position.
"J'ai pas de réels regrets tu sais, t'étais un très bon adversaire, peut-être un peu trop pour moi, même!"

♪♫♪
Aelig a un sourire en coin. Bon, à l'époque il avait adoré la martyriser, pour sûr, elle était sa victime préférée, aujourd'hui c'est presque s'il a envie de la lover, de la protéger, à croire que sa rancoeur pour son frère a transformé sa haine pour Ava en une sorte de compassion tendre.
— Ouais, trop fort pour toi, c'est une autre qui aura eu la moitié de ma peau, c'est pas plus mal, regarde-nous, à parler tranquillement... C'est dingue. J'en suis même content. J'y aurai jamais cru.

♪♫♪
Ava le regarde, sincèrement flattée qu'il soit content de lui parler. "Le sentiment est le même, je t'assure." Elle passe à nouveau une main dans ses propres cheveux avant qu'une envie ne lui prenne, mais elle hésite, vraiment, au point de demander :
"Si j'te serres dans mes bras, tu m'en voudrais et te mettrais à vomir des arc-en-ciels, ou tu supporterais?"

♪♫♪
Aelig la regarde dans les yeux et se rend compte en fait combien elle peut être précieuse, là de suite. C'est drôle, comme sentiment, de mettre autant de valeur sur une vie humaine. De là à être déplaisant, ce n'est pas le cas, ça lui donne juste un drôle de ressenti dans l'estomac qu'il a du mal à capter... C'est à la fois familier et étranger... Comme une sorte d'envie totalement refoulée, presque bannie. Il est surpris, de ce fait, quand elle lui demande si elle peut le prendre dans ses bras. Sa gorge se noue. Il n'a pas été en contact avec une fille depuis Cassie, pourtant, ce n'est pas l'envie qui lui manque.
— Les arcs-en-ciel je ne sais pas, vomir... Qui sait. Tu peux toujours essayer, même si j'ai des plus grands bras que toi.

♪♫♪
Avalon rit et s'approche pour lui faire un câlin. C'est quelque chose qu'elle ne fait que rarement d'elle-même, mais elle doit avouer qu'elle aime bien être dans les bras d'Aelig. Il a beau avoir l'ancienne apparence d'Alcide, elle se sent bien, comme elle n'arrivait jamais totalement à se sentir auprès du gallois, qui agissait toujours comme si il aurait pu la repousser à tout moment, en toute occasion.
"Ça va, tu survis? Ne salis pas mes cheveux j't'avertis."

♪♫♪
L'irlandais la laisse approcher et se raidit, droit comme un "i" un premier temps, complètement figé. Il finit par se détendre et se prend à respirer la parfum des cheveux de la brune. Ce n'est que d'une main tremblante qu'il vient à lui entourer les épaules de ses bras alors que ses muscles se relâchent. Il se sent un peu bizarre, comme si la chaleur et l'apparente quiétude de la jeune femme passait à lui. De plus, il demeure un homme, qui a refoulé pas mal de choses depuis longtemps. Son corps ne se sent pas pressé du moins, mais la présence d'une femme qu'il apprécie contre lui fait beaucoup.
— Non... C'est... Même agréable.

♪♫♪
Ava le sent se détendre et c'est d'autant plus agréable maintenant. Elle avait bien eu peur au début de se faire repousser. Après un moment, elle se recule un peu et adresse un sourire chaleureux à l'Irlandais.
"J'avoue. Enfin tu m'as pas étouffée, c'était déjà bien!" termine-t-elle à la blague pour éviter les malaises.

♪♫♪
Le grand brun commençait à vraiment s'habituer à ce contact. C'est au moment où elle se recule qu'il s’apprêtait même à caresser ses cheveux dans un geste certes peu sûr de lui. Il s'en sent même quelque peu frustré et peine à sourire à Avalon, qui doit sûrement être tout aussi gênée.
— Tu veux que je te prenne dans mes bras, cette fois ?

♪♫♪
Ava est un peu étonnée par sa proposition, mais son sourire revient au galop et elle cesse de se reculer. Sa gêne est bien camouflée, voire littéralement diminuée par l'aise qu'elle ressent avec Aelig.
"Ce serait dur de refuser!"

♪♫♪
L'irlandais pose une main dans le creux des reins d'Avalon et la ramène contre lui, son menton contre son front, sa main restant à sa place. Il hume encore son parfum, fermant les yeux pour mieux l'apprécier, ne bougeant plus du moindre centimètre de son corps si ce n'est pour passer les doigts dans des longues mèches de la jeune femme. Tiens, comme il se sent bien, tout à coup.
♪♫♪
Ava se laisse entraîner quand il la ramène comme ça, loin de se plaindre et se réfugie contre lui, profitant du moment. Elle reste ainsi un moment son corps et son coeur se détendant et sa mauvaise humeur de plutôt prenant définitivement leur jambes à leur cous.
"Je comprends pourquoi on voudrait t'adopter comme frère. J'me sens tellement bien en ce moment..."

♪♫♪
Aelig l'écoute et sent finalement son coeur se serrer et battre à tout rompre. Il ne dit rien sur le moment, à la fois blessé de repenser à Alcide qu'il ne pourra sûrement plus appeler "frère" et flatté qu'Avalon puisse le penser ainsi. En même temps ça le frustre un peu, parce que mine de rien, collé serré comme ça... Non, il ne devrait même pas y penser, ce n'est absolument pas décent dans la situation présente.
— On peut rester comme ça jusqu'à demain matin si tu veux.

♪♫♪
Ava se déplace pour mieux se lover contre lui, elle refuserait de bouger pour le moment de toute manière. Puis elle se souvient qu'Aelig, lui, n'est pas une peluch et qu'il pourrait ne pas vouloir ça et elle recule la tête, un peu confuse.
"O-oh... j'veux dire, moi ça me dérange pas du tout, mais toi?"

♪♫♪
Il hausse les épaules tant bien que mal de par sa position couchée de côté. Rester comme ça ne le dérange pas du tout, mais dans ce cas, il désirerait dormir le plus rapidement possible pour éviter de faire une connerie, qui, il le sait, la jeune femme n'acceptera pas.
— Si c'est ce que tu veux, ça ne me dérange pas.

♪♫♪
Avalon le regarde et le sent comme... bizarre. Pour une fois elle ne voit pas vraiment ce qui se passe et fait juste se reculer, ne tenant pas vraiment a le rendre mal a l'aise.
"Je... c'est peut-être mieux si j'te laisse un peu de ton espace vital."

♪♫♪
Aelig la sent reculer mais, la ramène contre lui pourtant de sa main contre sa hanche, sans trop lui demander son avis cette fois. C'est qu'il tient vraiment à la garder avec lui.
— C'est pas ça, j'ai juste l'impression... Enfin tu sais.
En fait c'est vraiment con, il es un homme, vraiment, et là, il le sent bien. Quoiqu'il ne sait pas quoi faire, mais l'irlandais sait bien que son impulsivité est en train de le mener à mal. Il lui suffirait d'un "non" pourtant. Il la détaille un instant, avant de se rapprocher encore et de lover ses lèvres dans le cou de la brune, simplement.

♪♫♪
Ava aurait très bien dit ce non, si ça n'avait pas été des lèvres d'Aelig qui lui font fermer les yeux et couper un peu le souffle. Elle était loin de s'attendre à ça. Quoique à venir dans un lit avec lui, elle s'attendait à quoi. Sauf qu'elle repense à Alcide, elle songe que c'est son frère jumeau et que si elle fait ça, les deux pourraient bien achever de se détester.
"C'est... je crois pas que ce soit une bonne idée, je..."
Bordel, fermeté over 9000 comme qui dirait.

♪♫♪
Aelig garde tout son calme et tout son contrôle, en soit ce qui n'est pas facile. Avalon est vraiment belle, intelligente et elle a fort caractère, c'est le genre de personne qui plait bien à l'irlandais, mais à l'attendre, cela achève de lui faire refouler ses pulsions.
— Je ne ferai rien, promis. Je veux juste dormir comme ça.

♪♫♪
Ava se détend aussitôt dans les bras d'Aelig. C'est con, mais elle lui fait... confiance. Aelig et confiance dans la même phrase, ça ne lui serait jamais venu à l'esprit avant. En fait elle devait juste carrément ne pas y croire avant.
Bien vite, elle commence à s'assoupir, mais n'oublie pas de dire "Bonne nuit, Aelig..." avant de se faire arracher au monde de l'éveil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Insta-RP] Get close to me, jump in my arms ft Avalon/Aelig

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FINLEY JUDAS LEVY-EYNSFORD ⊱ ❝ you jump I jump, remember ? ❞
» Mÿ <3 __ Atelier [ - CLOSE - ]
» Attaque Close combat
» Close to the Edge ou le nouveau Floral Fascination
» lennon&noah → Feel so close

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Extérieur de l'établissement :: Stornoway-