Partagez | 
 

 3 - First introduction to the world [Instant RP Manu-Izla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emmanuel Perks
Monaraith
PROFIL Gémeaux

Messages : 13
Réputation : 1
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Gallois et Anglais

Aspiration : Langue-de-Plomb et idéalement Ministre du Département des Mystères

Fiche : The Candy Killer

RP en cours : .

RP Terminés : When the music starts • Instant Izlaya
Unwrapped [S] • Instant Izlaya
First introduction to the world • Instant Izlaya
Moving day • Instant Izlaya




RPG
Feuille de personnage
Age: 22 ans
Niveau: 5e année Maestria
Baguette Magique: 34 cm, Épicea, poils de queue de griffon

MessageSujet: 3 - First introduction to the world [Instant RP Manu-Izla]   Mar 3 Fév - 3:26

○◦♥◦○

Izla est en train de s'habiller dans les quelques vêtements qu'elle avait laissé chez Manu quelques temps auparavant, au cas où elle en aurait eu besoin. Alors qu'elle enfile son jean cigarette noir ses muscles protestent encore doucement d'avoir été malmenés par leur propriétaire la veille, mais aussi par son amant. C'est une sensation qui est au pôle opposé du désagrément pour la noiraude à vrai dire et c'est tout sourire qu'elle attache son pantalon avant d'aller enfiler un t-shirt blanc, un peu leste et à l'opacité quasi-complète dont elle rentre un coin dans son pantalon.

Sortant aussitôt de la chambre, Iz rejoint Manu - qui a de l'avance sur elle, comme d'habitude - dans la cuisine et vient aussitôt l'embrasser, par pure envie gratuite.

"Hey there, handsome." dit-elle doucement, avec un sourire. Elle marque une pause un instant, puis ajoute, insinuant un peu son envie qu'il l'accompagne dans son ton. "I'll have to go to school a bit earlier, I don't have my bag."


○◦♥◦○

La brun s’étire longuement un bras, puis l’autre, en attendant que la machine à café soit pleine. Les tensions qu’il a aux triceps et aux épaules s’acharnent, mais au fond, il les accueille avec un petit sourire. Les vingt-quatre dernières heures ont été tout particulièrement agréables et il n’y changerait rien au monde. Une fois le café prêt, il en verse dans deux tasses, prenant tout de suite une gorgée du sien, puis il se met à préparer un petit-déjeuner rapide pour l’Anglaise – il a déjà mangé. Manu avait l’habitude d’être le premier levé, peu importe l’heure où il se couchait, et il avait profité du sommeil de la noiraude pour se doucher, s’habiller et se nourrir. Il l’avait réveillée d’un baiser un peu plus tôt et s’attendait à ce qu’elle le rejoigne bien vite.

Et justement, la voilà qui arrive. Il l’accueille aussitôt contre lui d’une tendre étreinte, ses lèvres trouvant leur place sur les siennes dans un baiser bref mais toujours plein de passion. Il écoute ce qu’elle a à lui dire puis hoche la tête.

« I’ll come with you. The only reason I would have to stay here would be to spend the day making both of us even more sore, but school is important. »

Il pose un baiser sur la tempe de sa douce puis lui désigne le comptoir d’un signe de tête. Il lui sert sa tasse de café et son petit-déjeuner – un bol de yogourt, avec des fraises, des mûres et du granola à la cannelle et à l’érable – puis s’assied à ses côtés, sa propre tasse à la main. Il reste silencieux, appréciant tout simplement la présence de sa petite amie pendant qu’il lui caresse le dos de sa main libre.


○◦♥◦○

Sa phrase la fait sourire. Il est adorable quand il entre dans son mode gentil et studieux élève. Il la conduit ensuite vers l'ilot où bien sûr, le jeune homme a tout préparé. C'est qu'elle se sent presque trop gâtée, surtout une fois qu'elle sent les caresses de son petit-ami dans son dos, lui arrachant une pensée de joie gamine.

Elle entame son petit déjeuner, au début sans parler, ne faisant qu'adresser quelques regards et sourire à Manu, avant qu'une envie soudaine la prenne. Celle de le taquiner. Surtout quand il a l'air si sage malgré son col un peu déboutonné. Il faut dire que leur relation et leur envies, elle les connaissait dans les moindres détails - encore mieux maintenant. La sorcière se pare donc d'un air un peu trop innocent, laissant la cuillère glisser hors de ses lèvres et finit d'avaler sa bouchée avant de dire.

"You know, what you said earlier, that was very, VERY ravenclaw of you."

Puis un sourire. Manu était un fier Poufsouffle et la jeune femme s'était plu depuis toujours à lui lancer des piques et des insinuations comme quoi il était plus un aiglon qu'un blaireau, bien qu'en toute honnêteté, elle était d'accord avec tout l'monde. He's the Hufflepuff king.


○◦♥◦○

Le jeune homme étouffe un bâillement contre le revers de sa main avant de prendre une énième gorgée de café. Il en est à son deuxième et il a encore l’impression d’avoir la tête dans l’oreiller. Heureusement, cela ne se voit pas, sauf peut-être dans les quelques minuscules plis qu’il a autour des yeux. Les caresses qu’il pose sur le dos d’Izlaya sont douces et régulières, alors qu’il se repasse en tête le courant de sa journée. Deux cours, puis un passage au terrain de Quidditch pour s’amuser et s’entraîner un peu.  

Sa belle le tire de sa torpeur avec sa remarque qui lui arrache un rire sincère. Il secoue toutefois la tête, une fausse indignation dans sa gestuelle. Manu fait ensuite face à Izlaya puis lui dit, en la pokant sur les côtes :

« Maybe the Sorting hat saw that I would have been terribly unhappy up in that lonely tower. »

Il prend ensuite un air théâtral et supérieur puis ajoute sur un ton semblable :

« Besides, do I need to remind you who you’re talking to? Voted Hufflepuff’s Quidditch Captain three years in a row, official Candy Killer and basically Hufflepuff royalty, as the official party organizer of my time. »

Il lâche ensuite un rire détendu et termine, sans manquer de faire un clin d’œil à la jeune femme :

« Don’t try to pull your Ravenclaw mind tricks on me, Cummings, it won’t work. »


○◦♥◦○

Izlaya rit aussi en sentant son doigt dans ses côtes, bien que cela éveille malgré elle une ombre d'envie derrière, qu'elle ravale bien vite d'une autre bouchée de yogourt. Elle hoche la tête à ce que Manu mentionne, avec une mine sarcastiquement impressionnée, gardant un moment la cuillère à l'envers entre ses lèvres. Puis elle termine son petit déjeuner d'une autre cuillerée sans le quitter du regard posant son coude sur le comptoir et sa tête sur sa main, sourire assuré aux lèvres.

"We'll see about that." murmure-t-elle à sa dernière phrase, pas assez fort pour qu'il l'entende

Elle prend de nouveau une bouille innocente, voire attendrissante, plante son regard dans celui de son gallois et dit d'une voix veloutée.

"Of course your Highness, but -I- would've felt less lonely in that tower."

Et malgré elle, son regard était devenu plus tentateur, sa voix un peu plus chaude en mélangeant l'innocence feinte. Aussitôt l'Anglaise s'en rend-t-elle compte, elle rit pour éviter de succomber à une tentation qu'elle a elle-même soulevée. C'est pas le moment Izla bordel, dis à tes instincts de se casser.

"Ready to go?"


○◦♥◦○

Le Gallois ne peut tout simplement pas s’empêcher de sourire lorsque le ton qu’emprunte Izlaya vient agréablement lui chatouiller les oreilles. Et il jurerait qu’elle le fait exprès, cette femme au charme terrible. Ses yeux fixés dans les siens, cette moue adorable et tentante, la chaleur dans sa voix. Franchement, s’il n’avait pas plus de volonté que cela, il aurait envoyé les cours au diable et l’aurait gardée prisonnière de ses bras toute la journée. Sourcils haussé, le brun se redresse sur ses pieds et lui offre une réponse à sa provocation. Pose ses mains sur les poignets de la belle, les serrer doucement. Il ne veut pas lui faire mal, seulement qu’elle sente qu’elle ne peut plus bouger. Il voulait savoir qu’il lui brûlait le ventre.

« Don’t try me, gorgeous, I could, hm… Tie you up and torture you for hours, you know that. », dit-il en la regardant droit dans les yeux, un sourire malicieux et tout aussi tentateur au coin des lèvres.

Il reste ainsi encore quelques secondes avant de la relâcher dans un clin d’œil. Il ramasse les tasses et le bol, les rince vite fait dans le lavabo puis se dirige vers la porte d’entrée où il enfile ses chaussures, posant son sac sur ses épaules. Il attend sa douce patiemment et, une fois qu’elle est prête, ils sortent de l’appartement. Une fois la porte verrouillée, le Gallois descend les escaliers et se met en marche, avec la noiraude, vers le sentier qui mène à l’université.


○◦♥◦○

Ce que Manu décrit réussit à lui envoyer le feu aux joues. Des images se mettent à défiler dans sa tête et si d'habitude elle aurait passé ça en buvant une grande gorgée de café, cette fois la noiraude est coincée par les mains de Manu, incapable de se dérober, ou de trouver une bonne rétorque, le feu dans son ventre lui prenant déjà bien trop de sa concentration.

C'est lorsqu'il la relâche - avec ce clin d'oeil en plus juste pour ne pas l'aider - qu'elle se reprend un peu et va mettre ses propres chaussures en prenant le temps de se calmer. Calme qu'elle ne retrouve qu'une fois qu'elle vient à l'oreille de Manu en marchant dehors pour lui dire :

"You better keep up to those words sooner than later, Emmanuel Perks." suivit d'un grand sourire entendu avant qu'elle ne reprenne aussitôt un sujet plus «normal» alors que quelque chose lui saute à l'esprit. "Oh god, it's the first time we're going out as... you know, more than friends." dit-elle, essayant de ne pas se mettre un pied dans la bouche et sonner cliché. "I'm really hoping you don't have too many fangirls!"


○◦♥◦○

Les dents du Gallois s’accrochèrent quelques secondes à sa lèvre inférieure lorsque la noiraude lui mentionna qu’elle voulait qu’il garde sa promesse. La seule idée qu’il puisse torturer de plaisir le corps de son amante lui envoie une bouffée de chaleur du ventre au visage. Il la voyait déjà accrochée aux barreaux de sa tête de lit,  nue et offerte, incapable de résister aux supplices de ses doigts, de sa langue, de son bassin… Mais il n’eut pas le temps de s’y plonger trop longtemps, la voix d’Izlaya le rappelant à l’ordre alors qu’ils arrivaient sur le sentier traversant la forêt.

« Someone sends me candy every single morning on my desk »

Le ton de sa phrase était évidemment faussement hautain, mais cet air se brise rapidement d’un rire sincère alors que ses doigts viennent s’accrocher à ceux de la noiraude. Laisse leurs paumes se toucher, leurs doigts se caresser.

« It’s the first time I’ve had a real girlfriend in university. Hopefully the only one too. I gotta say, I’m wondering how people are gonna react to this. »

Il se penche un instant vers Izlaya pour l’embrasser brièvement puis dit, sourire aux lèvres :

« I was kidding about the candy, you know. »


○◦♥◦○

Izla fronce des sourcils avec un sourire au début quand il parle des bonbons, puis quand il craque, la noiraude rit à son tour. Elle serre sa main, naturellement. Si elle est nerveuse des réactions qui pourront suivre dans la journée, elle n'a aucune peur et s’accommode très bien à la situation.

"Well, I hope they don't all stare blankly like in a horror movie, for starters." dit-elle avec un sourire. "Then they'll have to get used to it, or they'll be shocked for a long while."

Elle répond à son baiser en gardant son rire au fond de sa gorge, ses lèvres toujours ourlées néanmoins, puis il lui assure - cette fois en parlant - que l'histoire de bonbons était une blague. L'Anglaise saute sur l'occasion et lui fait une fausse mine dévastée, théâtrale à la perfection.

"So... you never recieved them?"


○◦♥◦○

Le Gallois prend un air faussement surpris suite à ce que dit Izlaya et enchaîne tout de suite sur le même ton tragi-comique qu’elle – tout est dans la voix et les expressions du visage.

« So it was you after all! You’re rather sneaky for a Ravenclaw. Very Slytherin of you, Salazar would be proud.»

Le reste de la marche se passe dans le rire et la complicité. Une dizaine de minutes passe avant que les jeunes gens arrivent devant la grande porte de bois de l’université. Le brun ouvre la porte pour pouvoir laisser Izlaya passer puis, une fois à l’intérieur, il reprend sa main contre la sienne. Fier et territorial, tout à fait typique de sa personne. Le couple monte les escaliers qui mènent au premier étage, où se trouvent les salles de classe, et finalement le brun s’arrête contre le mur, une seconde main venant rejoindre celle de sa belle.

« So I guess I’ll see you later, hm? »

Il ignore les regards curieux des gens autour d’eux, les remarques murmurées, et le bruit de pas d’Azriel qu’il reconnaitrait d’entre mille. S’il n’était pas plongé dans les beaux yeux de sa petite amie.  


○◦♥◦○

Izla fait mine d'être outré à sa remarque sur son font serpentard, le restant du trajet se passant sur le même ton que cette note blagueuse. En entrant dans l'école, la ténébreuse remarque aussitôt les regards, beaucoup de I knew it dans les langages corporels, un peu de jalousie, d'envie - ce qui a le don de flatter l'ego tout aussi territorial que celui du gallois - ou juste de pur surprise chez certains et pour une autre partie l'indifférence la plus totale - bénis soient-ils, ceux-là.

Arrivés à l'étage où Manu devait se rendre, car elle devait encore aller chercher ses livres, le brun lui attrape la main et la regarde, lui faisant complètement oublier un instant que le monde ne vient pas de cesser de tourner. Elle sourit, un sourire comblé, léger et elle hoche légèrement la tête.

"Of course, handsome." puis sans résister non plus, elle vient poser une main sur cette mâchoire qu'elle adore et embrasse Manu. "I love you."

Elle se recule un peu, prête à partir - pas vraiment de gaieté de coeur au fond - et comme elle s'apprête à complètement lâcher son petit-ami, elle entend une voix presque criée, une voix dont elle a connu tous les changements de tons au court de leur vies. Une voix qu'elle doit venir de surprendre.


"Woah! You, both of you...? What did you just do? AND say?" tonne-t-il, sous le choc, planté là dans le couloir à un mètre d'eux environs. Et pour le coup, Izla ne sait pas quoi dire, se retournant simplement vers lui qui ajoute. "By merlin's magic balls!"

○◦♥◦○

Le brun profite du baiser, bien qu’il soit plutôt bref. Après tout, il ne pouvait pas l’embrasser à pleine bouche dans un corridor bondé de gens, mais ses gestes étaient bien clairs et équivoques. Ses doigts tenant  son menton d’une main, l’autre ayant glissé de celle de la noiraude à sa hanche, qu’il tint en propriétaire. Il n’y avait pas de doute, ni pour lui, ni pour elle, ni pour les autres. Manu laissa son nez effleurer délicatement celui de l’Anglaise, caresse affectueuse, avant qu’il ne lui réponde, le ton tout aussi doux.

« I love you too, Izla. »

Un pas, deux pas, ils sont sur le point de se séparer quand la voix d’Azriel se fait entendre dans le couloir. Et probablement dans tout l’étage, c’est qu’il est bruyant ce garçon. Le Gallois en sursaute presque, son regard émeraude trouvant celui de son ami qui est cooooomplètement sous le choc. Les yeux grands ouverts, la mâchoire aux genoux, les mouvements saccadés. Emmanuel ne peut pas s’empêcher d’en rire franchement alors qu’il attrape la noiraude par l’épaule, la collant contre lui, sa tête contre le creux de son bras.

« We’re just faking it to see your reaction. »

Et évidemment, il en remet. Il pousse la chose, se penche une nouvelle fois vers Izlaya pour attraper ses lèvres des siennes, mordille l’inférieure et tout et tout. Juste pour voir Azriel sauter de surprise une autre fois. Le Monaraith se redresse finalement et ajoute, le même sourire satisfait scotché aux lèvres :

« Don’t tell me you didn’t see that one coming. »


○◦♥◦○

"Aw come on!" , ajoute-t-il, comme un enfant dégoûté alors qu'Izla se fait de nouveau entraîner dans un baiser, jouant bien sûr le jeu avec plaisir. Elle doit mordre sa propre lèvre inférieure pour contenir son rire en voyant son frère lorsque Manu lui parle.

"Indeed, I didn't wake up this morning thinking I might see my friend eat my sister's face, Perks!"

Il reste l'air choqué, presque désemparé un moment avant de finir par rire nerveusement en s'approchant d'eux, toujours en train de s'en remettre, mais bon, il espérait que ces deux-là assument un jour, c'est clair. Il pose une main sur l'épaule de Manu, puis une sur celle de sa jumelle.

"I'm happy for you two, really, but I could've settled with a simple «we're dating» rather than that love scene in the hallway!"

"Azriel, look around, your swearing scene clearly overshadowed our love scene!" dit Iz, les sourcils froncés entre le désarroi et l'amusement, les regards autours d'eux désormais bien intéressés et choqués.

○◦♥◦○

Bien que le brun garde un sourire détendu et sincère aux lèvres alors que la conversation continue d’avancer, il ne peut pas s’empêcher de rester, en quelque sorte, sur ses gardes. C’était bien beau de taquiner Azriel mais le Gallois était bien au courant du genre de relation fusionnelle qu’il avait avec sa sœur. Rien de malsain, au contraire, mais ça lui ferait sans doute un choc. De s’habituer à ce que celui qui était leur ami devienne le petit ami. Pas que les marques d’attention, mais tout ce que ça impliquait. L’Anglais avait toujours su que sa sœur et le Candy Killer avaient une relation amicale particulière, mais bon. Ils s’ajusteraient tous, Manu avait confiance. Il fallait juste du temps.

« Don’t worry, Azriel. You’re still my favorite. Thing is, this one has boobs. », dit-il en pokant doucement la noiraude dans les côtes. Et bien entendu qu’il faisait exprès de viser cet endroit en particulier. Elle ne lui avait pas révélé son petit secret pour que ça ne serve à rien.

Il ponctue sa phrase d’un clin d’œil puis, après avoir passé sa main sur le côté de la fesse d’Izlaya, il s’éloigne de quelques pas.

« I have to head to class. Female Cummings, I’ll meet you at the Quidditch field later. I LOVE YOU BOTH! », conclut-il sur une touche dramatique avant de rire sincèrement, se retournant pour se diriger vers sa salle de classe.[/b]


○◦♥◦○

Izla fait une mine frustrée et choquée en regardant Manu. Puis finalement il la poke encore aux côtes et elle vient lui mettre un petit coup sur l'épaule, vengeresse et blagueuse à la fois. Décidément le poke de côtes va devenir une manie pour lui faire de l'effet, elle le sent.

"Yes I do and they are awesome" dit-elle en jouant l'orgueilleuse.

Elle acquiesce à son rendez-vous et leur dit les aimer tous les deux. Aussitôt Azriel pose sa main sur son torse et flanche un peu des genoux, jouant la caricature de grosse gourde en envoyant la main.


"We love you tooooo!",  lance-t-il avec une voix féminisée alors qu'Iz à côté joue le jeu avec son frère et lui envoie la main en mode miss monde.

Après quoi les deux se détournent aussi et Iz mentionne à son frère qu'elle doit aller chercher ses livres pour qu'ils aillent en cours - Azriel étant aussi à Litrìu - ce à quoi son frère hausse les épaules, acceptant volontiers de la suivre en passant son bras sur l'épaule de sa jumelle.


"We'll have to have a twin talk later, though, I hope you know that!" ,  dit-il sans perdre de sa joie, mais avec un sérieux au fond du regard alors qu'il la voit acquiescer.

Ça, ça va être une looooongue discussion de jumeaux. La noiraude s'y attend, mais bon, elle espère néanmoins que son frère ne fera pas trop le gamin en boudant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

3 - First introduction to the world [Instant RP Manu-Izla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World
» Nouveauté Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bâtiment de St. Barnaby :: Premier étage :: Couloirs-