Partagez | 
 

 Liam Oldford ~ The cracmol is in the place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Oldford
Sinsear
PROFILMessages : 141
Réputation : 24
Fiche : The cracmol is in the place

RP en cours : + Ne t'y placarde pas!
+ Quand les Callanish s'en mêlent
+ Terreur!



RPG
Feuille de personnage
Age: 20 ans
Niveau: 3e année Cognita
Baguette Magique: Poirier, le cœur contenant un crin de licorne, Vingt-sept virgule cinq centimètres, Solide

MessageSujet: Liam Oldford ~ The cracmol is in the place   Sam 26 Mai - 19:47


 

Liam OLDFORD


 Citation...
 

INFORMATIONS PERSONNELLES


   
Nom: Oldford
   
Prénom: Liam Edmund
   
Date de naissance: 9 mars 1960
   
Lieu de naissance: Gisborne, Nouvelle-Zélande
   
Citoyenneté(s): Néo-Zélandaise
   
Statut Sanguin: Sang-Pur
   

   

INFORMATIONS SUR LA BAGUETTE


   
Poirier, le coeur contenant un crin de licorne, Vingt-sept virgule cinq centimètres, Solide. Le fait est qu'elle reste, pour la plupart du temps inutilisé dans le fond de sa malle. S'il a eu la chance d'avoir une baguette, ce n'est que parce que ses parents tenaient absolument à ce que leur plus jeune fils ne soit pas différent des autres membres de la famille et en possède, lui aussi, une... après tout, peut-être qu'en pratiquant, ses pouvoirs se développeraient? Il en fit cependant l'acquisition à ses 18 ans et suit maintenant, secrètement, des cours par correspondance de Vit-Magique. Une agence qui aide les cracmols à apprendre les sorts. Car malgré que Liam connaisse la théorie de chacun des sortilèges, l'appliquer est une tout autre histoire.
   

   

   

FORMATION ACADÉMIQUE


   
École élémentaire:
   
Résultats des ASPIC:


   
Domaine d'études & cours à option choisi: Sinsear, option Analyse d'objet Magique

Année d'Étude en cours: 2e année : Cognita
   
Cours Optionnel hors programme: Astronomie
   
Aspiration(s) académique(s): Devenir Professeur d'Étude des Moldus
   
Extra-scolaire et implications: Il n'en a aucune, quoi qu'il serait prêt à aider dans toute matières théoriques, toutes personnes demandant de l'aide.
   

   

   

SITUATION FAMILIALE


   
La famille de Liam est fort normale.

Ils habitent dans la région de Gisborne, en Nouvelle-Zélande et possèdent un charmant petit manoir des plus confortable et accueillant. Ils sont situés un peu plus haut, en altitude, que les villes prédominantes de la région, étant sorciers, ils ont préféré ne pas se mêler directement à la petite communauté moldu, ce qui aurait pu, sinon, attirer l'attention sur eux.

Monsieur et Madame Oldford ont eu l'immense bonheur d'avoir droit à trois charmants enfants, en bonne santé.

Eilis, est la soeur de Liam, de cinq ans son aînée. C'est une jeune femme pétillante et extravertie. C'est une meneuse et il en sera toujours ainsi. Elle à très souvent pris la défense de son plus jeune frère, lorsque ses parents s'acharnaient contre lui et le grondaient au sujet des choses qu'il ne réussissait pas à faire. Sans elle, Liam aurait très certainement été bien plus malheureux... Elle n'étudie pas à St. Barnaby et est restée dans l'université Australienne pour aspirer à devenir ministre de la magie.

Ethan est le second enfant des Oldford. Sans prendre autant de place que sa soeur, il est lui aussi doté d'un charisme et d'un talent impressionnant. Dans pratiquement tout ce qu'il fait, le frère de Liam, trois ans plus vieux que lui, est désespérément bon et chanceux dans tous ce qu'il entreprend. Un peu plus petit et un peu plus trapus que Liam, Ethan, pour sa part, étudie en transport magique, espérant découvrir une nouvelle méthode de téléportation pour les gens qui ne savent pas transplaner, outre la poudre de cheminette, salissantes et le portoloin, plutôt désagréable...

Liam n'a jamais été l'enfant favoris et chouchouté de la famille. Même si normalement ce rôle revient tout naturellement au plus jeune de la famille, ce ne fût pas le cas chez lui. Plutôt que de le couvrir et le protégé de l'horrible et dangereux monde extérieur, les parents de Liam, inconsciemment, ont poussé leur plus jeune fils à se refermer légèrement sur lui-même, à force de toujours le pousser et le comparer à son frère et sa soeur, qui étaient, eux, les enfants idéaux.
   

   

   

   

VOTRE PERSONNAGE EN QUELQUES MOTS


   

   
Il aime:
 

         
  • L'escalade

  •      
  • Voir les gens heureux

  •      
  • Jouer des instruments de percutions, qu'importe lequel, il s'y laisse entraîner rapidement

  •      
  • Manger

  •      
  • Le grand air

  •      
  • Avoir les pieds dans le vide

  •      
  • Les montagnes

  •      
  • Les moldus

  •      
  • Les échecs

  •      
  • Avoir la tête dans les nuages

  •  

   
Il n'aime pas:
 

         
  • Être coincé entre deux-mondes

  •      
  • La relation qu'il entretient avec sa mère

  •      
  • Qu'on lui parle comme s'il avait un retard mental

  •      
  • Les handicapés

  •      
  • Les idiots qui détruisent des bâtiments historique pour de l'argent

  •      
  • Les conflits

  •      
  • Se faire mettre au pied du mur

  •      
  • Dire son opinion lorsqu'il juge que ce n'est pas le temps

  •      
  • Que les gens lui demande de jouer du didgeridoo.

  •      
  • Se faire comparer à un Australien.

  •  

   

   
Les cinq objets dont votre personnage ne peut pas se passer:
 

         
  • Ses lettres de Vit-Magic dans le fond de son sac

  •      
  • Son équipement d'escalade

  •      
  • Une vieille couverture de laine pour les soirées froides

  •      
  • Ses instruments (multiples) de musique

  •      
  • Du chocolat

  •  

   

   

   

   

DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE


   

   
Sans être d'une timidité maladive, Liam est quelqu'un qui, au premier abord, est plutôt réservé. Il se laisse généralement approcher avant de lui-même allez vers les autres, ne voulant pas s'imposer ou déranger qui que ce soit. Ce n'est donc pas qu'il ne s'intéresse pas aux autres, qu'il ne les aborde pas, mais plutôt que, se trouvant plus ou moins intéressant, il préfère ne pas infliger sa conversation et sa présence à certains qui finiraient par ne pas en vouloir et se lasser bien vite de lui.

Il avait tout ce qu'il fallait pour réussir dans la vie: la patience, il était espiègle, mais sérieux dans ce qu'il entreprenait, il aimait partager ses connaissances, malgré que quelquefois il veuille en savoir trop. Il avait un tempérament calme, ce qui le rendait un partenaire toujours agréable et surtout reposant. Néanmoins, si Liam paraît être le jeune garçon toujours calme, détrompez-vous bien rapidement, car il sait être bon joueur. Le genre de garçon qui, une fois bien à l'aise avec les personnes qui l'entourent, pourrait se mettre à jouer à l'agent secret en plein milieu des couloirs de l'université, nuit ou jour, simplement pour le plaisir de frôler les murs de l'établissement, aux aguets de chaque pas fait par une tierce personne.

Souvent tête en l'air, il oubli régulièrement ce qu'il était en train de faire, pour tout simplement faire autre chose et remarquer, quelques heures plus tard, qu'il n'était absolument pas en train de faire la bonne chose. Évidemment cela l'exaspère quelques fois, puisqu'il en oubli ses devoirs, ses cours et même ses sortis, posant ainsi quelques lapins involontaires.

Sans être charmeur, car il est bien trop timide pour draguer ouvertement une jeune femme, Liam s'adonne parfois au plaisir de passer une soirée, autour d'un verre ou d'un bon repas, avec une compagne téméraire qui aurait réussis à le convaincre qu'elle était réellement intéressée par celui-ci. Cela n'est pas être obtus... non, simplement qu'il avait bien des difficultés à concevoir qu'une femme le juge assez bien pour elle.

Même que, si un jour Liam vous drague, car ça lui aura pris tout son courage, il est fort possible que vous ne remarquiez même pas les mouvements qu'il fait vers vous. Un petit effleurement de main par-ci, un rapprochement physique lorsqu'il marchait à vos côtés et peut-être quelques compliments voilé.

Malgré toutes les belles qualités dont le jeune homme est muni, Liam a malheureusement une bien piètre opinion de lui-même. Certes, il ne se trouve pas stupide, ni laid ou particulièrement ennuyant, mais il croit simplement que beaucoup d'autres gens méritent bien plus d'attention que lui. Son frère et sa soeur on d'ailleurs des théories aux sujets de leur plus jeune frère et de son attitude quelques fois si peu confiante. Le fait est que le plus jeune des trois enfants Oldford ne possède pas le sang magique familiale. Ce faisant, le pauvre enfant à dût voir, tous les jours de sa jeune existence, le regard déçu de sa mère se poser sur lui. Bien sûr, sentir que nous sommes une honte pour la famille n'est pas la meilleure manière qui soit de se bâtir une bonne estime personnelle... ainsi, Liam n'en a aucune. Il a toujours été le petit mouton noir, timide de la famille et fuyait dès qu'il le pouvait les réunions familiales pesantes où il était contraint de «tenter» de se justifier, de se trouver un avenir, avec que ses parents hochaient la tête négativement, visiblement déçus.

Sans grand étonnement, à 11 ans, aucune lettre ne vînt. Son potentiel magique étant trop bas, Liam fût inscrit dans une école de quartier de Gisborne où il étudia, de jour, comme un parfait petit moldu, alors que le soir, son père s'acharnait à lui inculquer les bases de la magie passive. Potions, Runes, Arithmencie, Botanique, Astronomie, donnant également toutes la théorie sur les autres matières, malgré que le garçon ne soit apte à la mettre en pratique. Car non, il n'était pas dit que son fils serait un idiot qui ne connaîtrait rien au monde d'où il était issus! Il passa ainsi tous les niveaux d'études grâce aux anciens livres de son frère et de sa soeur, aidé par son père et sa conviction que son fils ne serait pas un moins que rien.
   

   

DESCRIPTION PHYSIQUE


   

   
Dès le premier regard qu'on pose sur Liam et son mètre quatre-vingts un, impossible de nier qu'il est séduisant. Liam est un garçon qui parait bien, d'une grandeur tout à fait respectable et d'une carrure qui, sans jalouser certain ni sans en faire baver d'autre, n'est absolument pas négligeable. Il se déplace avec une certaine fluidité, malgré qu'il ait souvent les deux mains dans les poches et la tête en l'air.

Son visage doux, où semble toujours flotter le souvenir d'un sourire est surmonté de sourcils, comme tous être humain, droit et bien distinct l'un de l'autre. (il est donc important de noter qu'il ne possède pas de mono-sourcil ô combien charmant!) En dessous de ces sourcils droits et masculins, viennent tout naturellement ses grands yeux pairs, d'un gris/vert qui auraient pu paraître froid, même glacial sur une autre personne, mais qui, une fois sur Liam, paraissent des plus chaleureux et réconfortant, pétillant de compréhension et d'altruisme. Son visage, encadré d'une mâchoire définie et légèrement anguleuse est prédominé par un nez d'une taille moyenne et droit, où l'été quelques taches de rousseurs aiment faire leur apparition... La bouche du jeune homme, celle où trône le toujours le fantôme de ses sourires, est égale, ni sa lèvre supérieure, ni sa lèvre inférieure ne fait la bataille à l'autre. Elles sont symétriques, pleines et invitantes.

Les cheveux du jeune néo-zélandais sont d'un brun cendre, tout à fait normal, avec quelque vague par-ci par la dans les jours humides de l'Écosse, mais normalement ils sont plus ou moins droit, simplement vagués dans tous les sens, lui donnant quelques fois un air adorable, qu'il déteste bien sûr avoir... il n'est plus un gamin après tout! Bien coupés, il tente tout de même de les garder le mieux peigné possible, entretenu avec soin de la nuque aux oreilles.

Les mains de Liam sont munies de longs doigts et d'une grande paume, forte et confiante. Sa musculature est allongée et subtile, malgré la force de son dos et de ses bras, il garde un corps sans la démarcation apparente de ses muscles, comme certain aiment le faire, il préfère garder en secret sa force qui lui est dût au passe-temps qu'il a toujours adoré pratiquer sur les monts-Zélandais; l'escalade.

Mis à part son physique et ses muscles intéressants, lorsque l'ont réussis à les voir, Liam se vêtit bien simplement. Un jeans, ajusté comme il se doit, à la coupe droite. Qu'il soit foncé, pâle ou même troué, peu importe vraiment pour le jeune homme qui n'en fait pas un cas. Quelques fois, sur sa tête, il est possible d'observer un chapeau, dans le style des journaliste des années cinquante, mais il n'en prend pas l'habitude, trouvant généralement le chapeau simplement encombrant. Il porte, mis à part cela, des chandails, généralement lignés, des pulls ou encore simplement des chemises avec par-dessus le tout, lorsqu'il ne fait pas trop chaud et que l'occasion s'y porte bien, un veston en tweed.
   

   

HISTOIRE


   
J'ai toujours détesté vivre entre deux mondes. Peu importe où je me trouve, avec qui je suis, je ne serai jamais complètement comme eux. Je ne suis ni sorcier, ni moldu... je ne fais que vivre entre les deux. Je mens, plus souvent que je ne le devrais, pour cacher ma différence. Pour beaucoup de familles sang-pur, avoir un enfant cracmol est une honte et ma famille ne fait malheureusement pas exception à la règle. Ils ont honte de moi, comme si j'étais inadapté, handicapé, comme si je ne savais ni parler, ni écrire et que mon cerveau n'était qu'une grosse éponge vide.

Pourtant, étrangement, je n'ai jamais eu l'impression d'être stupide. J'ai même eu de très bonnes notes en cours, que ce soit à l'école moldu, ou avec mes résultats universitaires dans une école de magie... Franchement, je ne sais pas ce que je pourrais faire de plus. Vraisemblablement, on ne veut pas de moi comme fils. Au fond, j'ai fini par comprendre, me mettre à leur place : Qui voudrait que leur fils soit privé de la plus belle chose dont il aurait pu être doté? Peut-être bien que je suis handicapé, un jeune garçon qui est voué à un futur prometteur se voit priver de la chose la plus importante aux yeux de beaucoup : le sang magique. Le miens est dénué, ou presque, de toutes parcelles de magie. Ma mère ose à peine me regarder... je me demande quelque fois si elle ne se sent pas responsable de ce qui m'arrive... mais lorsque je croise son regard, j'oublie bien vite cette idée. Non, elle ne s'en veut pas, elle a simplement honte que je tâche le sang de sa famille, que je marche sur le même sol qu'elle. C'est dommage... ma mère m'avait pourtant énormément aimé. Elle m'a adoré jusqu'à mes huit ans. Passé cet âge elle a commencé à douter de mes capacités, après tout, Ethan avait eu ses premiers signes de magie à l'âge de cinq ans et Eilis à celui de trois.

Chez moi, je suis aussi tabou que celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom.

Bien peu de gens manifeste un quelconque intérêt pour s'enquérir de ma santé. Vais-je bien, suis-je heureux et épanoui? Certes, Ethan et Eilis s'en charge pour les autres, ils me trimbalent avec eux dès qu'ils le peuvent. Ils m'en ont fait voir de toutes les couleurs... mais un pont a dû se former entre nous, sans que nous ne le souhaitions vraiment. Ils étaient sorciers et moi pas. J'avais des amis moldus, avec qui je passais du temps, hors de la maison familiale bien sûr, eux volaient sur leurs balais de qualité dans le jardin de la maison... Durant l'année, ils quittaient tous deux pour vivre de folles aventures à Rothbury School of Magic, moi je restais à la maison jusqu'à ce que je sois en âge d'intégrer une école de quartier moldu. Je recevais des lettres de mon frère et de ma soeur, me racontant leurs farces, me racontant à quel point le château était époustouflant, me donnant envie d'y être aussi. Ce n'était rien de bien méchant, ils voulaient me partager leur enthousiasme face à leur vie... à la vie que je n'aurais jamais. J'avais le coeur gros, serrer et la gorge nouée. Je leur répondais directement, leur demandant toujours de m'en raconter plus... au fond, ils ne savaient pas à quel point je souffrais et comment l'auraient-ils sûent?

J'ai finalement tout quitté, j'ai laissé derrière moi ma famille et mes seuls amis, que j'avais réussi à me faire au fil du temps. Après tout, si j'étais le cracmol des sorciers, j'étais le bizzaroïde des moldus. Celui qu'on laissait seul, peu importe ou et quand... Je m'habillais étrangement pour eux et je parlais même différemment. Je ne comprenais jamais leur référence à des jeux, à des livres à des émissions pour jeunes. J'étais simplet, de qui on se moquait, je me renfermais, je m'inquiétais... Au bout de trois ans, j'ai eu une vraie amie. Une vrai amie qui ne savait, à bien y penser, même pas qui j'étais. Je ne pouvais pas lui présenter ma maison, ma famille... mais elle ne me posait pas de question. Pourtant, je voyais briller au fond de ses yeux une compréhension... elle savait que je lui cachais mille et une choses, mais ne m'en tenais pas rigueur. Je l'ai abandonné, derrière moi, avec comme seul moyen de communication la poste moldu... la chose la plus lente au monde.

Puis me voici... ici, à mentir encore. Un jour... cela se terminera-t'il?
   

   

   

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES


   

   
L'étudiant séjourne-t-il au collège ou au village la semaine et le
   week-end? :
Liam possède son lit dans les dortoirs de l'université. Habitant normalement en Nouvelle-Zélande, il a choisi St. Barnaby, car c'est bien l'une des seules universités magique au monde qui accepte les «Cracmols» dans leur établissement. Il en est d'ailleurs extrêmement soulagé, caressant l'idée d'un jour pouvoir devenir professeur d'étude des moldus dans une école prestigieuse, même en étant cracmol, prouver au monde que non, ils ne sont pas tous des incapables sans cervelle et qu'avec de l'aide et de l'attention au bon moment, ils peuvent devenir des personnalités tout à fait respectables.
   
L'étudiant possède-t-il un animal de compagnie? : Sa famille lui a donner une chouette chevechette, minuscule.  Il doit avouer qu'il aime bien sa petite boule prénommée Iris.
   
Quel serait le patronus de votre personnage? Il est bien loin d'être apte à créer un Patronus!
   
Autre informations supplémentaires à fournir? : Aucune pour l'instant!
   

   

   

HORS RP


   

         
  • Comment avez-vous connu le forum :
  • merci Google!
         
  • Votre âge :
  • Mais qu'est-ce que l'âge?
         
  • Suggestions et commentaires :
  • Aucun, j'ai bien hâte de découvrir tout ce beau forum!
         
  • Votre plat préféré :
  • Je dois vraiment choisir? Je dirais... Ah non j'sais pas!
         
  • Une dernière chose ?
  • BLLLLLLAH I love you
     


_________________
après tout, certains disent que les plus belles histoires d'amour sont celles qu'on n'a pas eu le temps de vivre. peut-être que les baisers qu'on ne reçoit pas sont aussi les plus intenses.
Follow your sunshine...
(gif tumblr/code northern lights.)


Dernière édition par Liam Oldford le Lun 28 Mai - 20:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kostas Forester
Professeurs
PROFIL Gémeaux

Messages : 197
Réputation : 40
Date de naissance : 17/06/1990
Nationalité : Gréco-anglais

Aspiration : Devenir la référence mondiale en création de sortilèges. Et épouser Esther.

Fiche : Prof bôgosse

RP en cours : Aucun pour l'instant



RPG
Feuille de personnage
Age: 29 ans
Niveau:
Baguette Magique: 30 centimètres, bois de charme, crin de Sombral

MessageSujet: Re: Liam Oldford ~ The cracmol is in the place   Mar 4 Sep - 20:04




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Liam Oldford ~ The cracmol is in the place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Département principal :: Registrariat :: Fiches validées-